Au cours des dernières semaines, je vous ai fait découvrir en avant-première la nouvelle gamme LEGO Speed Champions 2020, au travers de cinq reviews :

Si le titre “Deux tenons supplémentaires et 5 euros de plus” résume bien les traits marquants du nouveau crû LEGO Speed Champions, il cache néanmoins des nuances et variations que je vous propose de découvrir aujourd’hui dans la synthèse suivante.

Prix et dimension

Pour les sets proposant un seul véhicule, le prix grimpe de 5 euros pour passer à 19,99 euros. A la question qui brûle toutes les lèvres des aficionados de la gamme – “Est-ce que ça en vaut la peine ?” – la réponse est oui, pour plusieurs raisons. D’abord, l’expérience de construction qui, sans être révolutionnaire reste globalement intéressante, avec à chaque fois plus de 250 pièces à assembler sur 45 minutes à 1 heure. Au niveau du design, la nouveauté réside dans le passage de 6 à 8 tenons pour la largeur, mise à profit pour reproduire plus finement l’extérieur comme l’intérieur des voitures.

Bonus vs doléances

Commençons par les bonus : les feux sont souvent brick-built, les minifigs de bonne facture, avec l’ajout systématique d’une chevelure en plus du casque du pilote. On notera également la présence de deux femmes pilotes sur les 7 minifigs. La nouvelle taille des véhicules autorise plus de détails à l’intérieur de l’habitacle et permet de positionner un copilote.

Malheureusement, cela se fait parfois au détriment du bon positionnement du pilote dans une posture réaliste. Ici ou là, il faudra pencher la minifig en avant ou lui positionner les bras de manière incongrue.

Si LEGO signe de belles pièces tampographiées (par exemple les capots), on regrettera l’avalanche de stickers, à part pour un ou deux modèles. L’enjeu est ici plus critique que d’habitude : dans la réalité, les engins de course représentés arborent de très nombreuses publicités et l’esthétique d’ensemble dépend en grande partie du bon positionnement des “décorations”. Ainsi un ou deux stickers mal positionnés peuvent tout gâcher…

Enfin, il n’y a pas d’éléments de jouabilité supplémentaires comme avant, type pompe à essence / capot de rechange / bureau du designer (McLaren)… LEGO a fait le choix d’allouer le nombre de pièces supplémentaires aux voitures.

Quant aux coffrets proposant deux véhicules, c’est contrasté. Le plus : il y a deux véhicules, ce qui augmente la jouabilité. D’un autre côté, LEGO profite de l’ajout d’accessoires (ici deux portiques de départ de course) pour gonfler exagérément le prix de la boîte : 45 € pour les Jaguar, et 65 € (!) pour les Lamborghini !

Verdict global

En définitive, nous sommes ici en présence d’un bon crû 2020 Speed Champions dont les modèles tendent davantage vers la maquette que le jouet. Des variations subsistent néanmoins d’un set à l’autre, d’où la nécessité de rester vigilant. Les critères de décision d’achat devront intégrer le prix (en particulier pour les coffrets avec deux bolides), votre intérêt pour le véhicule, ainsi que votre appétence et dextérité à manipuler les auto-collants.

Merci à Simicro, lecteur fidèle du blog, pour la rédaction de cet article. Je n’y ai apporté que de minimes modifications, et quelques photos 😉

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
CuzionMephistoElvis Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cuzion
Invité
Cuzion

Je trouve que la nouvelle gamme Speed Champions a bien fait d’évoluer un peu. A part la Ferrari qui perd complètement ses courbes, les autres véhicules y gagnent en détails et semblent de plus en plus réussi.
Par contre, gonfler les prix incite encore plus à attendre les promos car les Lambo me font de l’oeil mais pas à 65€!

Elvis
Membre
Elvis

Félicitations à vous deux !
Beau travail d’équipe 😉