Suite de mes test des produits de la gamme LEGO Speed Champions prévus pour le début de l’année prochaine, avec aujourd’hui un monstre japonais. Le vrai bolide développe pas moins de 600 chevaux, apportés par un V6 survitaminé de 3.8L. Découvrons ensemble la version LEGO de ce bel engin, avec le set 76896 – Nissan GT-R NISMO.

Informations principales :

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, la voiture est en plein dérapage sur un circuit automobile. On devine quelques pneus et les gradins en arrière-plan. Un logo GT-R NISMO dans le coin supérieur droit nous rappelle le modèle de voiture que nous avons entre les mains. Au-dessus, un petit encart nous précise qu’il s’agit d’un produit sous licence officielle Nissan. Enfin, nous trouvons au dos deux autres visuels du set, présentant l’arrière de la voiture et le pilote aux commandes de son bolide. Ces deux images sont accompagnées, comme d’habitude, d’une photo de la véritable voiture.

A l’intérieur, nous trouvons deux sachets de pièces numérotés et un châssis noir, une notice d’instructions de 80 pages pour 86 étapes de construction, et une grande planche de 26 autocollants.

Le set n’étant pas encore sorti, difficile de vous faire un inventaire précis des pièces rares contenues dans cette boîte. On notera tout de même la présence de quelques pièces intéressantes, à commencer par le nouveau châssis / les nouveaux essieux dont j’ai déjà pu vous parler. On remarquera également la pare-brise de 6×6 tenons, et le capot tampographié.

La minifig

Notre pilote arbore fièrement les couleurs de la marque Nissan et de cette version NISMO de la GT-R. Sa combinaison est intégralement tampographiée, de couleur blanche ponctuée de rouge et de coutures grises. Ce serait presque parfait si l’alignement entre le torse et la ceinture était plus précis, c’est dommage. Une seule expression, déterminée, se montre sur son visage. Pour remplacer son casque rouge, LEGO nous fournit également une chevelure. Cela semble être la norme avec ces nouvelles boîtes de la gamme LEGO Speed Champions, et c’est tant mieux.

La construction

On commence, comme d’habitude, par le châssis de la voiture. Il est légèrement prolongé de part et d’autre, et l’essieu arrière est surélevé de l’épaisseur d’une plate. On y ajoute les passages de roues arrières, puis on continue sur cette partie de la voiture. Il s’agit pour l’essentiel d’une superposition de briques SNOT (pour Studs Not On Top, quand les tenons ne sont pas sur la face supérieure de la brique), qu’on vient ensuite habiller de diverses pièces et petits sous-assemblages.

Nous passons alors sur l’avant, où l’on commence par ajouter le spoiler. On ajoute quelques brackets qui supporteront les phares et la calandre, puis nous ajoutons deux clips à l’intérieur du capot qui serviront à fixer ce dernier. On habille ensuite les deux côtés avec les portières et les bas de caisse. Attention à l’alignement des autocollants sur cette partie, si on veut obtenir un effet convaincant. C’est ainsi que se termine le premier sachet de pièces.

Retour à l’arrière de la voiture, où l’on ajoute les 4 énormes échappements et les bas de caisse. On passe aux feux, brick-built, puis on termine cette partie avec quelque slopes décorées de stickers. On ajoute l’aileron, puis la lunette arrière. Celle-ci est fixée sur deux charnières afin d’obtenir l’angle désiré. C’est plutôt convaincant.

Nous repassons alors sur l’avant, où on construit la calandre puis les feux. Il s’agit d’autocollants, et c’est bien dommage. Les angles à l’avant de la voiture sont obtenus grâce à des charnières judicieusement disposées. On termine avec le capot, le pare-brise (et son sticker…), et les 4 roues. Comme d’habitude, LEGO nous livre dans la boîte deux jeux de jantes différents.

Verdict

On ne va pas se mentir, les autocollants sont encore une fois assez difficiles à appliquer correctement. Il faudra veiller à bien les aligner pour obtenir un rendu convaincant. On regrettera également leur teinte trop blanche, qui tranche avec le “blanc cassé” des pièces LEGO. Quand on voit le joli capot tampographié, on se dit que LEGO aurait pu généraliser la démarche, du moins pour le pare-brise. Le sticker courbe qui le décore est assez difficile à coller comme il faut.

Pour le reste, c’est globalement très bon. Les proportions sont impeccables, et les formes sont belles grâce à quelques techniques de construction intéressantes, à base de clips et de charnières. Les feux arrières sont brick built (dommage que ce ne soit pas le cas à l’avant), et les échappements sublimes. La lunette arrière, coincée entre deux slopes, prend un angle quasi parfait, tout juste regrettera-t-on le petit vide subsistant en partie basse, la faute aux charnières utilisées. Luxe ultime, l’intérieur du cockpit est aménagé avec des dossiers de sièges rouges, et un tableau de bord à base de slopes noires. L’essieu arrière est légèrement surélevé, renforçant l’aspect “voiture de course”.

La minifig fournie est également très réussie, LEGO ayant pris le soin de la tampographier de la tête aux pieds. LEGO fournit également une chevelure de rechange lorsque le pilote enlève son casque, c’est appréciable. Dommage que l’alignement torse / jambes ne soit pas parfait, sinon c’était tout bon.

Le petit regret que j’ai avec ces nouvelles voitures de la gamme LEGO Speed Champions, c’est l’absence du petit élément de jouabilité supplémentaire que l’on trouvait dans les anciennes boîtes : quelques cônes, un poste d’essence, un capot de rechange, etc… Mais définitivement, ce passage à 8 tenons de large est une réussite en terme de design, les proportions des véhicules étant nettement mieux respectées. Certains jugeront les roues un peu petites, mais c’est à moindre mal.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Sortie prévue pour le 1er janvier 2020. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifig
Jouabilité
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvis

Ben dis donc tu nous gâtes avec toutes ces reviews Speed Champions
J’espère que tu nous gardes le meilleur pour la fin (lamborghini 😎 )

Simicro

Suis toujours scié de voir comment tu ponds aussi rapidement des reviews : déballage, construction, notes, photos, rédaction de l’article, mise en page et publication. Le plus beau c’est que le process est à la fois industriel (méthodo, rapidité) et artisanal (qualité et personnalisation).

Simicro

Quelques heures… oui c’est du travail ; c’est clair. Je me posais récemment la question “combien de temps il passe par article ?”. Tu viens d’y répondre 😉

Elvis

Punaise ! Tu es motivé (et passionné bien sûr).
Chapeau !