J’étais déjà très heureux cette année que LEGO se décide à nous ressortir une gamme basée sur les aventures du sorcier Harry Potter. Soit dit en passant, les quelques boîtes de cette gamme à être passées entre mes mains se sont avérées de très bonne facture. Mais même dans mes espoirs les plus fous, je n’imaginais pas être un jour en possession d’une telle boîte. Dès les premières rumeurs la concernant, j’étais à l’affût de la moindre information. Et lors de la révélation du set par LEGO, j’étais littéralement aux anges : LEGO nous propose une boîte dans la gamme Harry Potter résolument réservée aux collectionneurs. Vous l’aurez compris : mes attentes sont grandes concernant ce set, énorme dans tous les sens du terme. Nous allons parler dans cet article du (très) gros set 71043 – Hogwarts Castle (ou le Château de Poudlard en français).

Accès rapide :

Informations principales :

  • numéro de set : 71043
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 6020
  • prix sur le [email protected] : 419,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 771
  • temps de construction : environ 15 heures
  • difficulté : difficile

Boîte et inventaire

Il s’agit du deuxième plus gros set produit par LEGO, pour le nombre de pièces qu’il contient. Il dépasse d’une courte tête le set 10256 – Taj Mahal et ses 5923 pièces. Et il vient se placer juste derrière l’énorme 75192 – Millennium Falcon, sorti en fin d’année dernière, avec 7541 pièces. Mais alors que ce dernier est proposé à près de 800 €, la boîte qui nous intéresse aujourd’hui ne coûte « que » 419,99 € pour 6020 pièces. Au premier coup d’oeil, le ratio est donc intéressant, surtout pour un set sous licence.

La taille de la boîte est proportionnelle à son contenu : elle est assez imposante, 58,5 x 48,5 x 18,5 cm. Le poids va avec, puisqu’on atteint pas moins de 7,5 kg sur la balance. L’avant nous présente le château vu de l’extérieur, de nuit, avec de gros nuages et la pleine lune. 5 bateaux s’approchent du quai, avec chacun un personnage à son bord. Une légère brume enveloppe le piton rocheux sur lequel est construit le château. Des détraqueurs, et une micro Ford Anglia le survolent, tandis qu’on aperçoit quelques personnages sur le pont. Dans la partie inférieure gauche, on nous présente les 4 minifigs incluses dans le set : il s’agit des 4 fondateurs de l’école de Poudlard (Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle et Salazar Serpentard).

Sur les côtés, nous trouvons quelques vignettes avec différents détails, comme la hutte d’Hagrid, le Saule Cogneur ou encore les dimensions du modèle terminé. Il faudra prévoir un peu de place : 69,5cm de large, pour 58,6cm de haut (et 43cm de profondeur). Les 32 microfigs (dont 5 détraqueurs et 3 statues monochromes) sont également représentées.

Au dos, nous découvrons l’envers du décor : une vue depuis l’arrière du modèle. Nous avons également droit à quelques vignettes nous présentant des détails, comme les différentes salles de cours, la Grande Salle ou encore l’escalier rotatif de la tour du Grand Escalier.

Une fois les trois scotchs découpés, nous trouvons à l’intérieur 24 sachets de pièces numérotés de 14 à 37, et une grande boîte blanche qui contient ceux numérotés de 1 à 13 ainsi que 3 sachets non numérotés contenant quelques plates et des morceaux de rochers. Une certaine logique est donc respectée dans la répartition de ces sachets, contrairement au set 75192 où les quatre boîtes intérieures contenaient un mélange illogique de sachets portant des numéros différents. J’aurais apprécié une plus grande boîte intérieure, ou une seconde boîte : mon set a été victime du transport et a pris un coup dans deux des coins non protégés par la boîte intérieure.

Un dernier sachet contient les 4 notices d’instructions, et les 4 planches de stickers (sans commentaire…). Au début de chaque notice, nous découvrons quelle partie du château va être construite représentée en couleurs, le reste du château étant gris. Dans la première, nous avons également droit à quelques détails concernant le design du modèle avec une photo de l’équipe et une présentation plus poussée de Justin Ramsden (LEGO Model Designer) et Crystal Marie Fontan (LEGO Graphic Designer). On y apprend quelques détails sympathiques, comme la valeur symbolique du nombre de pièces (6020, correspondant au numéro du set Magic Shop de 1993, ayant marqué la jeunesse du designer) ou le fait que ce dernier a essayé d’intégrer un maximum de briques 2×4 rouges pour marquer le 60ème anniversaire de la brique LEGO.

Les quatre planches de stickers contiennent 69 autocollants au total, dont quelques uns plutôt grands à appliquer sur des surfaces concaves… Ils sont joliment détaillés et l’univers graphique est respecté, mais un certain nombre d’entre eux restaient aisément dispensables. Une belle galère en perspective pour tous les appliquer correctement.

Je reviendrai sur les pièces intéressantes au fil de la construction. On notera, comme dit plus haut, un ratio prix / pièce très intéressant. Les amateurs de la gamme LEGO Architecture ne seront pas en reste avec une belle variété de pièces couleur tan, reddish brown et dark bluish gray, dont de toutes nouvelles arches créées pour l’occasion.

Les minifigs / microfigs

Les fondateurs de Poudlard

Ce sont les 4 seules minifigs présentes dans le set. À la manière du set LEGO Marvel Super Heroes 76042 – The S.H.I.E.L.D. Helicarrier, à l’échelle microscale également et dans lequel 5 super héros seulement avaient droit à une minifig, elles ont droit à leur socle de présentation. Il est plutôt simple puisqu’il s’agit d’une base couleur tan, avec les emblèmes de leurs écoles respectives à leurs pieds. Il s’agit des 4 fondateurs de l’école de Poudlard : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle et Salazar Serpentard. Tous les 4 sont superbement travaillés. Les deux femmes disposent de la nouvelle pièce incurvée en guise de jambes, pour représenter leurs robes. Les hommes ont des jambes « standard ». Malgré le fait que 3 des 4 personnages portent une cape, le dos de toutes les minifigs est également très bien réalisé. Enfin, les deux femmes disposent d’une expression secondaire pour leurs visages.

Les étudiants

Seuls quatre étudiants sont nommés, que ce soit dans le descriptif officiel sur le [email protected], ou bien dans la notice d’instructions. Nous avons ainsi, de gauche à droite sur la première photo Harry Potter, Ron Weasley, Hermione Granger et Drago Malefoy. Nous disposons également de 3 étudiants « génériques » pour chacune des quatre Maisons, soit 12 autres étudiants pour un total de 16. Tous portent une robe noire, de laquelle dépassent un pull gris et une cravate aux couleurs de leurs Maisons respectives. Ils sont tous bien identifiables (hormis Hermione : difficile de représenter les cheveux longs à cette échelle) et correctement réalisés.

Les professeurs et autres adultes

Ils sont au nombre de 8, et nous avons cette fois-ci droit à un peu de couleur. On retrouve ainsi de gauche à droite : Albus Dumbledore, Minerva McGonagall, Severus Rogue, Rémus Lupin, Dolorès Ombage, Argus Rusard, Lord Voldemort et Bellatrix Lestrange. Les accessoires qui les caractérisent sont rapidement identifiables, qu’il s’agisse des robes de Dumbledore et McGonagall, du costume-cravate de Lupin et Rusard, ou encore du pendentif de Bellatrix Lestrange.

Les autres microfigs

Nous avons également quelques microfigs monochromes, pour les pièces d’échecs et la statue de l’Architecte de Poudlard. On notera qu’on dispose d’une microfig supplémentaire pour ces 3 couleurs : blanche, noire, et dorée. Nous avons également 5 détraqueurs qui ont une forme particulière, avec leurs capes et leurs capuchons. Ces derniers sont installés sur des éléments transparents, de telle manière qu’ils « flottent » au-dessus de la Grande Salle.

Verdict sur les minifigs / microfigs

Nous avons donc 4 minifigs superbement réalisées, et pas moins de 32 microfigs sans compter les éléments fournis en supplément (3 de plus). Ce sera donc plus que suffisant pour reproduire quelques-unes des scènes cultes des films, dans les nombreuses salles du château. Les microfigs sont, malgré leur échelle, bien réalisées également et facilement identifiables, sauf peut-être pour les cheveux longs d’Hermione mais c’est un détail.

La construction

La base de la Grande Salle et de la Tour du Grand Escalier

Sachet 1 : Il est donc temps d’ouvrir le 1er sachet et d’étaler les pièces qu’il contient. Après avoir assemblé Godric Gryffondor, le premier élément que l’on construit est le support des 4 minifigs des fondateurs de Poudlard. De conception assez simple, chacun des protagonistes y dispose d’une tile ornée d’un autocollant avec le symbole de sa Maison. On construit ensuite 5 barques et leurs lanternes. Elles sont basées sur des Wedge, Plate 4 x 4 en dark blue, de sorte qu’on a l’impression qu’elles avancent sur l’eau. On termine ce 1er sachet de pièces avec le hangar à bateaux et un morceau de côte. Le mélange de couleurs rappelle les végétaux et les rochers.

Sachet 2 : On construit un cadre constitué pour partie de pièces Technic, de sorte qu’il est très rigide. On l’ajoute ensuite au morceau de côte préalablement construit. Après avoir décoré le premier, on assemble de la même manière un second cadre qui se fixe à ce dernier. On le décore également de quelques wedges et slopes avant de passer au sachet suivant.

Sachet 3 : On prend les mêmes et on recommence. On ajoute un troisième cadre aux deux précédents. On le décore également à sa périphérie de pièces couleur dark tan, olive green et dark bluish gray pour représenter la côte.

Sachet 4 : La (solide) base est à présent terminée. Il est donc temps de s’atteler à ce qui se trouve sous le château : la Chambre des Secrets. On commence par l’intérieur de celle-ci, où la statue tentaculaire est pour partie brick built, et pour partie décorée de stickers. Le basilic qui en sort est en fait le même serpent que celui de Voldemort dans la série de minifigs à collectionner (71022). Il est fixé sur un clip, dans la bouche de la statue. On s’occupe ensuite d’un sous-assemblage avec la porte de cette Chambre, ornée de serpents (un autocollant). La structure qui maintient cette porte en place est étonnamment complexe. Ce sous assemblage est ensuite ajouté au reste de la structure avec un angle joliment trouvé grâce à des charnières.

Sachet 5 : Nous ajoutons quelques serpents dans la Chambre de Secrets, avant de refermer celle-ci par une arche et quelques slopes. Commence alors une longue phase de constitution des falaises entourant Poudlard, qui se prolongera jusqu’à la fin du sixième sachet. Celles-ci sont constituées de pièces BURP (Big Ugly Rock Piece, ou Rock Panel 4 x 10 x 6 Rectangular de son vrai nom) dans les parties droites et MURP (Medium Ugly Rock Piece, ou Rock Panel 8 x 8 x 6 Medium Symmetric) dans les angles. On habille ces grosses pièces de diverses slopes couleur olive green, light bluish gray voire dark green très ponctuellement. On termine ce sachet de pièces avec les abords du hangar à bateaux, où l’escalier qui mène au château est constitué de slopes couleur tan.

Sachet 6 : Nous commençons ce sixième sachet de pièces avec un renfort structurel au niveau de la partie du socle constituant un angle avec le reste, et abritant la porte de la Chambre des Secrets. On ajoute une MURP et une BURP (maintenant vous savez ce que c’est), que l’on habille de la même manière que précédemment. Une petite tour couleur tan est également construite. On couvre ensuite cette partie de plusieurs plates.

Sachet 7 : Les falaises sont terminées. Nous ajoutons dans cette étape une grande structure Technic dans la partie supérieure, à l’intérieur des rochers. On la recouvre ensuite de 7 plates de 6 x 14 tenons, qui recevront le château. On termine ainsi la première notice d’instructions, et nous disposons alors d’une base remarquablement solide pour notre château.

La Grande Salle et la cour

Sachet 8 : À la manière des bâtiments que l’on peut trouver dans la gamme LEGO Creator Expert, nous commençons par « paver » le sol du château, qu’il s’agisse de la base des murs ou du sol de la Grande Salle. On élève ensuite une première rangée de briques, puis une de plates en alternant entre les couleurs tan et dark tan. On termine ce sachet avec les 4 grandes tables de chacune des maisons, et l’estrade des professeurs.

Sachet 9 : On termine l’estrade des professeurs en y ajoutant 5 chaises dont une surélevée, et une table. On ajoute ensuite la base de la partie en encorbellement qui dépasse de la salle de ce côté. On remarquera les hollow studs visibles (qui ne seront jamais recouverts), c’est assez étrange. Vient alors la construction des vitraux. Il sont constitués de plates translucides de différentes couleurs, fixées sur des grilles, elles-mêmes fixées sur des brique SNOT (Studs Not On Top). On referme la partie supérieure avec de toutes nouvelles arches, droites ou en coin, reposant sur un seul tenon. On termine ce sachet en ajoutant des chandeliers au mur.

Sachet 10 : On ajoute la porte d’entrée de la Grande Salle, nettement mieux dimensionnée que celle du set 75954 – Hogwarts Great Hall vraiment énorme. Puis on assemble la cour située devant, où l’on remarquera les 18 vitres tampographiées. Quatre ouvertures sont laissées dans les coins, pour permettre aux personnages d’accéder aux autres partie du château. On habille le contour de la porte avec deux arches, avant de construire une petite tour côté extérieur, ce qui termine ce sachet.

Sachet 11 : On continue d’habiller le pourtour de la porte, avant de se remettre aux vitraux pour une deuxième rangée. Celle-ci est deux fois plus haute que la précédente, mais est constituée de la même manière. On assemble également une partie du mur du fond. Une fois les vitraux installés, nous habillons la face extérieure sur les briques SNOT laissées en attente.

Sachet 12 : Nous commençons par ajouter une rangée de briques au-dessus des vitraux, ainsi qu’une toiture à la petite tourelle. Puis on installe des vitraux, réalisés de la même manière que précédemment, sur le pan de mur situé derrière la Grande Table. On notera que ces derniers ne sont pas visibles depuis l’intérieur, et c’est bien dommage pour qui voudrait ajouter un éclairage. On habille ensuite le haut de la porte avec quelques arches, une pendule, et une toiture grise. On termine ce sachet avec la toiture des corridors de la cour extérieure.

Sachet 13 : Les bannières des différentes maisons sont accrochées à l’intérieur, avant de construire la structure de la toiture. Elle est constituée d’arches reliées entre elles pour plus de solidité. On ajoute sur cette structure les pans de toiture grise, les lucarnes étant réalisées avec la face inférieure de « dents » (Plate, Modified 1 x 1 with Tooth Horizontal) couleur flat silver.

Sachet 14 : On continue sur notre lancée : une rangée supplémentaire de slopes grises et de lucarnes est ajoutée à la toiture, cette fois-ci des deux côtés. On « ferme » le tout avec des jumpers, tandis qu’un assemblage de pièces SNOT est laissé en attente au milieu afin de recevoir la tour centrale.

Sachet 15 : Dans cette étape, nous commençons par ajouter de nombreux petits détails, comme la partie haute des piliers, des arbres (c’est à çà que servent les clips laissés sur la base), et des réverbères le long du chemin de ronde. On assemble ensuite les trois petites tours trônant sur la toiture de la Grande Salle. Des Détraqueurs (version microfig), fixés sur des pièces transparentes, rôdent autour de celle-ci.

La Tour du Grand Escalier

Sachet 16 : Helga Poufsouffle vient rejoindre Godric Gryffondor sur son présentoir. Après avoir ajouté quelques pièces au dessus de l’entrée de la Chambre des Secrets, nous construisons la tour du Grand Escalier. Si vous avez construit le set 21309 – NASA Apollo Saturn V, vous ne serez pas dépaysé, les techniques de construction sont semblables. On assemble 3 demi-cylindres l’un au dessus de l’autre. À l’intérieur de chaque quart de cylindre, un autocollant est à poser, pas forcément facile sur une surface concave. Je vous invite à utiliser de l’eau savonnée pour vous simplifier la tâche (comme vous pourrez le lire dans ce tutoriel).

Sachet 17 : À la manière de la fusée Apollo, on habille un côté de la tour d’un grand ensemble constitué d’un savant mélange de plates et de slopes incurvées. Quelques autocollants sont à ajouter au passage. Ce sous-ensembles descend jusque sur le côtés de l’entrée de la Chambre des Secrets, et permet de solidariser les éléments. On remarquera les fenêtres, réalisées avec des plates 1×1 en trans black.

Sachet 18 : On continue sur notre lancée. On commence ici par assembler deux sous-ensembles de deux tenons de large, que l’on vient disposer à côté de celui ajouté lors de l’étape précédente pour le premier, et un quart de tour plus loin pour le second. Cela crée un léger méplat, somme toute peu visible étant donné le diamètre de la tour assez imposant. On comble l’espace restant avec un deuxième grand sous-ensemble incurvé.

Sachet 19 : Vous l’aurez compris, il ne reste désormais qu’une seule « face » à habiller, si on peut parler de face pour une tour. Ce troisième grand sous-ensemble est très similaire à ceux précédemment construits, et descend également jusque sur le côté de l’entrée de la Chambre des Secrets. On termine cette étape en ajoutant les escaliers à l’intérieur de la tour. Ils sont constitués de crémaillères LEGO Technic, plutôt malin et efficace à cette échelle.

Sachet 20 : Ne reste plus qu’à assembler le haut de la tour. C’est ce qui nous occupera pour les deux derniers sachets de cette partie du château. Sur une base de 9×12 tenons avec un bord incurvé, on commence par ajouter quelques rangées de briques, avant de se constituer une base pour le bureau de Dumbledore. La chaise est identique à celles trouvées dans la Grande Salle, et le bureau est une brique 2×2 texturée. Quelques décorations sont ajoutées, essentiellement des autocollants. La pensine, et le phénix Fumseck sont ainsi collés au mur aux côtés de quelques portraits et de l’épée de Godric Gryffondor. On termine cette étape en ajoutant quelques arches, puis des charnières sur l’extérieur pour recevoir la toiture.

Sachet 21 : On construit un « chapeau » au dessus des arches de l’étape précédente, avant d’assembler un à un les différents éléments de la toiture. Ils sont tous reliés à la tour par une charnière permettant d’obtenir l’angle désiré. Une fois tous les éléments construits, chacun trouve parfaitement sa place. Cette partie de la construction est une petite merveille. On ajoute ensuite la partie conique qui couronne la tour, avant d’y adjoindre les 3 « mini-tours » qui donnent à Poudlard son aspect si reconnaissable. On termine en fixant cette partie à la tour et en y ajoutant un dragon (un Magyar à Pointes si l’on en croit le descriptif officiel) posé sur le toit. Cerise sur le gâteau, ce livret d’instructions (et donc cette partie du château) s’achève avec la tourelle surplombant le hangar à bateaux, construit avec le sachet portant le numéro 1.

La base de la Cour Centrale et de l’aile Est

Sachet 22 : Nous commençons par assembler Salazar Serpentard, qui rejoint ses deux acolytes sur le support d’exposition. Puis nous bâtissons la hutte d’Hagrid, dont les murs sont à cette échelle représentés par des plates clipsées sur une couronne (Plate, Modified 2 x 2 with Bar Frame Octagonal, Reinforced, Completely Round Studs). Des dishs servent de toiture, tandis qu’on retrouve dans le jardin quelques citrouilles et l’araignée Aragog (une simple petite araignée à cette échelle). Puis il est temps d’attaquer la base de l’autre moitié du château, constituée pour l’essentiel d’une structure Technic habillée de plates. On retrouve le même mélange de couleurs que pour la base de la Grande Salle : light et dark bluish gray, olive green, et dark tan.

Sachet 23 : On assemble ici un complément à la structure de l’étape précédente, avant d’attacher ces deux éléments ensemble. Des plates ajoutées sur le dessus permettent de constituer une base solide.

Sachet 24 : À la manière de ce qu’on a pu faire pour le socle de la Grande Salle, on décore dans cette étape des BURP couleur dark tan, avec diverses slopes en light bluish gray ou olive green. On s’occupe ensuite de la base qui va recevoir la Cour Centrale, assemblée sur une structure Technic comme pour les autres éléments.

Sachet 25 : On commence par habiller légèrement les briques Technic constituant la base, avant de construire l’intérieur des deux salles situées à ce niveau. La salle des potions comprend de nombreuses étagères emplies de round plates transparentes en guise de potions. On y trouve également deux tables et un chaudron. Pour la taille des potions par rapport aux microfigs, on repassera. C’est d’ailleurs certainement le point faible des représentations à cette échelle. À côté, nous trouvons la Salle sur Demande, dans laquelle on retrouve notamment la coupe de feu, et le cabinet de disparition. Les fonds des deux salles sont décorés de stickers. On termine en refermant le tout avec des arches et des plates, pour constituer une base pour les éléments situés au-dessus.

Sachet 26 : Retour aux falaises, situées cette fois-ci sous l’aile du château attenante à la tour du Grand Escalier, à l’opposé de la Grande Salle. On y trouve deux MURPs décorés comme d’habitude. À l’arrière, nous reconstituons trois salles vues à la fin de Harry Potter à l’Ecole des Sorciers : la vigne « tueuse » (Le Filet du Diable), les clés volantes, et le jeu d’échecs. Les fonds de ces deux dernières sont décorés d’autocollants, dont un à appliquer à l’intérieur d’un panel : pas forcément évident.

Sachet 27 : Nous commençons par décorer la base pour cacher les briques Technic encore visibles, avant d’aménager la dernière salle vue dans le premier film, celle ou Harry Potter rencontre Quirrell devant le miroir du Riséd. Cet aménagement se résume à quelques flammes et au miroir en question. On rajoute quelques clés volantes (des tiles transparentes avec un sticker) dans la salle correspondante, avant de constituer une base sur la partie supérieure de ces différents éléments. Ceci termine la troisième notice d’instructions.

Les bâtiments de la Cour Centrale

Sachet 28 : Nous nous attaquons donc à la quatrième et dernière notice d’instructions. Nous commençons par construire un couloir du château au-dessus de la salle des clés et du jeu d’échecs. On y trouve la fameuse inscription sur le mur : « The Chamber of Secrets has been opened. Enemies of the heir… beware ». On ajoute quelques lanternes aux murs, et bâtissons dans le même temps la moitié de tour située de l’autre côté. Un accès depuis les remparts vers ce couloir est créé. On couvre ce dernier avec quelques arches. Nous passons ensuite à la salle de cours de Défense contre les Forces du Mal. Elle est constituée pour l’essentiel de quelques bancs, d’une armoire et d’un gramophone. Elle ne fait que deux tenons de profondeur, il sera difficile d’y reconstituer grand chose. Dans le même temps, on élève le toit situé de l’autre côté, constitué d’un empilement simple de slopes grises. On y ajoute un petit clocher, qui conclut cette étape.

Sachet 29 : Nous restons du même côté du château et nous intéressons cette fois-ci à la tour. Elle contient dans sa partie supérieure le bureau de Dolorès Ombrage, tout rose, avec un bureau et quelques fleurs. Une technique intéressante est utilisée juste sous la toiture, je vous laisse observer la photo qui parle d’elle-même. On assemble ensuite le toit conique, et on y ajoute une petite tourelle fixée sur deux pins Technic.

Cet ensemble de deux bâtiments sera, à la fin de la construction, rattaché à la Tour du Grand Escalier. Derrière eux, on trouve la Cour Centrale, non représentée ici.

Les bâtiments de l’aile Est

Sachet 30 : Rowena Serdaigle rejoint ses 3 comparses au début de cette étape. Nous construisons ensuite le Saule Cogneur qui, tout comme son grand frère du set 75953 – Hogwarts Whomping Willow, est rotatif au niveau de la cime. L’entrée du passage secret est même représentée, et une micro Ford Anglia est coincée dans les branches. On passe ensuite sur la dernière aile du château, située de l’autre côté du Pont de Pierre. On construit la base des murs, et des briques SNOT sont ajoutées : elles serviront à construire les tours situées dans les angles, une fois couvertes de slopes incurvées.

Sachet 31 : On continue à élever les murs, où l’on voit apparaître les mêmes fenêtres tampographiées que dans la cour extérieure. On ajoute également des vitraux, réalisés de la même manière que ceux de la Grande Salle, refermés avec les nouvelles arches. On habille les différentes faces des tours, qui comportent également chacune deux fenêtres. Dommage, celles-ci ne donnent sur rien et il sera certainement difficile de les éclairer.

Sachet 32 : Après avoir ajouté 3 arbres sur les falaises, nous construisons le viaduc qui relie l’aile Est à la cour située devant la Grande Salle. Il est constitué d’arches surmontées d’un passage couvert, lui-même surmonté d’un pont (deux rangées de panels). Deux charnières, une à chaque extrémité, permettent d’obtenir l’angle désiré avec le château. On reste ensuite dans les ponts, puisqu’on construit le Pont de Pierre qui, lui, relie les deux ailes du château.

Sachet 33 : Nous ajoutons deux portes en bois à l’entrée de l’aile Est, avant d’aménager l’intérieur. Nous y construisons la salle commune de Gryffondor. La Grosse Dame garde l’entrée, de l’autre côté de la cheminée. Dommage que celle-ci ne soit pas mobile ! On construit ensuite la bibliothèque, où l’on se demande bien comment les élèves vont travailler : il n’y a aucun espace entre les chaises et les étagères. On termine ce sachet de pièces avec l’habillage des tours situées aux quatre coins.

Sachet 34 : Nous construisons des vitraux, de la même manière que ceux de la Grande Salle. On notera une petite imprécision : il semble manquer deux round plates transparentes sur le vitrail situé sur le côté de la pièce, un vide subsiste. On pourra aisément le combler si on le souhaite avec les pièces supplémentaires fournies. On ajoute des piliers, puis des arches, avant de terminer par la structure interne des deux plus grosses tours. Là encore, deux fenêtres ne donnant sur rien sont ajoutées sur chacune d’entre elles.

Sachet 35 : On renforce la structure, de manière à accueillir la future toiture. On termine ensuite d’habiller les différentes faces des tours, avant de repasser à la toiture elle-même. Après avoir ajouté une rangée de slopes grises, nous reprenons la partie supérieure des tours avec une rangée de briques « macaroni ». Dans l’angle en contact avec la future toiture, un assemblage ingénieux de slopes permet d’épouser au mieux cette dernière, comme vous pourrez le voir lors de l’étape suivante.

Sachet 36 : Nous continuons d’assembler la toiture. On y laisse sur l’avant deux pièces destinées à recevoir des clips, pour constituer la lucarne supérieure. Au milieu, nous trouvons un petit sous-assemblage comprenant 4 round plates translucides de couleurs différentes. Placées sur un fond gris, elles ne seront malheureusement que très peu visibles par la suite. On termine ensuite d’assembler la partie centrale de la toiture, avant de repasser sur la partie supérieure des tours. On réutilise la technique vue précédemment pour le contour de celles-ci.

Sachet 37 : Nous attaquons donc le 37ème et dernier sachet de pièces, après une bonne quinzaine d’heures de construction. La lucarne circulaire, au centre, est constituée de deux moitiés clipsées à la toiture. On ajoute ensuite les demi-cônes sur les tours situées en façade, avant de construire les toitures des deux tourelles situées sur l’arrière. Là encore, c’est une petite merveille de conception. On termine notre château avec les petits cônes en sand green ornés d’un bâton de ski de la même couleur au sommet des 4 tours, et avec 3 arbres pour décorer les falaises.

Verdict

C’est étrange, cette sensation qui vous prend lorsque vous terminez un set de ce calibre. On ressent comme un soulagement d’être venu à bout du « monstre », et presque de la tristesse quand on se dit que c’est déjà fini : on aurait tellement aimé en découvrir encore plus !

Une belle expérience de construction

Il va sans dire qu’avec un inventaire aussi riche, ce set regorge de techniques de construction plus intéressantes les unes que les autres. Même les plus aguerris y trouveront très certainement leur compte. À ce petit jeu, la toiture de la Tour du Grand Escalier est très certainement la plus impressionnante. Si je peux me permettre un conseil : prenez le temps, et savourez chaque instant de l’assemblage. On ne s’ennuie jamais : on alterne entre les structures, les intérieurs, les toitures, presque tous différents. C’est toujours un émerveillement de découvrir la manière dont le designer a interprété les différents endroits cultes vus dans les films.

On notera également que l’organisation des pièces en 37 sachets numérotés évite la fastidieuse étape de tri préalable, et permettra de s’atteler tout de suite à la construction : un avantage non négligeable. Si ça vous botte, rien ne vous empêche de tout ouvrir et de tout mélanger 😉

Malgré quelques faux pas

Si l’on s’en tenait à ce que je racontais dans le paragraphe précédent, on friserait la perfection. Néanmoins deux choses viennent ternir ce beau tableau. À commencer par les autocollants. Si certains d’entre eux sont (presque) indispensables, on se serait bien passés d’en avoir autant. À certains endroits, ils sont tout bonnement inutiles : à quoi bon représenter quelques fissures dans un mur ? Et ils ne sont pas toujours faciles à appliquer, à l’intérieur des pièces concaves ou des panels. Dans un set de cette taille, il aurait été légitime de trouver quelques autres pièces tampographiées, quitte à ce qu’elles soient créées pour l’occasion : dommage que les portes en bois et les emblèmes des Maisons aux pieds de leurs fondateurs soient des autocollants. Il aurait été assez aisé de réemployer ces éléments dans d’autres boîtes. Enfin, comme d’habitude, une différence de couleur subsiste entre les autocollants et la surface sur laquelle ils sont appliqués. Par endroits, on ne voit qu’eux…

L’autre chose, un peu moins gênante, est la répétitivité de certaines étapes : l’habillage des falaises, la construction des vitraux, ou la structure interne des différentes tours peuvent être un peu lassants. Néanmoins on alterne rapidement avec d’autres phases de construction, ce qui rompt cette monotonie.

Un design extérieur presque parfait

Il suffit de l’observer pour s’en rendre compte : côté extérieur, nous avons presque une maquette sous les yeux. L’échelle entre les différents éléments est parfaite, et le choix des couleurs l’est tout autant. Ces liserés de dark tan, dans de grandes façades couleur tan, surmontées de cheminées et de toitures grises est superbe. Les tours sont toutes différentes, qu’il s’agisse de leurs tailles ou de leurs formes, avec ou sans fenêtres. Les bâtiments également : même si la Grande Salle et l’aile Est présentent quelques similitudes comme les vitraux colorés, leur traitement architectural est radicalement différent. Les ponts sont également superbes, et les petits « accessoires » ne sont pas en reste : on retrouve même une micro Ford Anglia dans les branches du Saule Cogneur !

On pourra toujours avoir quelques regrets, comme l’absence d’un terrain de Quidditch, ou la représentation des façades uniquement qui donnent un peu l’impression d’une « tranche » de château une fois celui-ci retourné. Mais il fallait faire des choix, qui à mon humble avis ont été les bons.

J’aurais également pour ma part apprécié un peu plus de « modularité ». Pour faciliter le démontage / transport si nécessaire, à la manière de ce qui a été fait avec le set 71040 – Disney Castle. Nous avons ici simplement deux gros éléments. L’avantage, c’est que le tout reste relativement robuste, mais plutôt difficile à déplacer du fait de l’encombrement.

Un intérieur inégal

Quelques salles sont presque parfaites, on se délectera ainsi de l’interprétation qui nous est proposée de la Chambre des Secrets, de la salle commune de Gryffondor, ou encore des épreuves qui attendent Harry et ses comparses à la fin du premier volet.

Certaines autres salles le sont nettement moins. Qu’il s’agisse de leur emplacement discutable (à la rigueur ce n’est pas bien grave) ou d’un problème manifeste d’échelle. Il suffit d’observer la salle des potions pour s’en rendre compte. Si les tables et les stickers au fond semblent cohérents à côté des microfigs, ce n’est pas le cas des potions ou de l’énorme chaudron. Deux autres exemples : la salle de Défense contre les Forces du Mal qui fait seulement deux tenons de profondeur (difficile d’y caser beaucoup de monde), ou le bureau de Dumbledore où le phénix Fumseck et la Pensine sont réduits à de simples autocollants.

Il y a de la vie à Poudlard !

En ce qui concerne la quantité de microfigs fournies, difficile de se plaindre. Nous avons pas moins de 16 élèves, dont nos trois héros Harry, Ron et Hermione ainsi que leur ennemi juré Drago. Nous avons également 8 adultes, qu’il s’agisse des professeurs ou des méchants de l’histoire. Et nous avons pas moins de cinq Détraqueurs avec une forme spécifique. Toutes ces microfigs sont joliment réalisées, et identifiables au premier coup d’oeil, sauf peut-être pour Hermione : difficile de représenter les cheveux longs à cette échelle. Elles sont accompagnées des 4 minifigs des fondateurs de Poudlard, représentés pour la première fois chez LEGO. Et là encore, c’est un sans faute en termes de réalisation.

Un inventaire bien fourni

6020 pièces, pour 420 € : un tout petit peu moins de 7 centimes la pièce. Un ratio très intéressant pour un set sous licence ! Et le nombre ne fait pas tout : on retrouve également un nombre considérable de pièces intéressantes, qui raviront très certainement les adeptes de la gamme LEGO Architecture. On notera par exemple les toutes nouvelles arches situées en partie supérieure de vitraux, les vitres en fer forgé tampographiées, ou encore les innombrables cônes de toutes les tailles pour les toitures des différentes tours.

Pour conclure

À la manière des sets de la gamme LEGO Star Wars estampillés « UCS », ce set s’adresse à un public bien particulier. Un public fan de la franchise, qui cherche à retrouver une représentation fidèle du lieu pour reconstituer quelques scènes cultes de la saga cinématographique / littéraire du petit sorcier de JK Rowling. En ce sens, c’est mission accomplie. Malgré quelques « imprécisions » côté intérieur, le design extérieur est presque parfait. L’expérience de construction est très enrichissante, et le prix demandé somme toute assez raisonnable vu l’inventaire fourni. Si vous avez la place de l’exposer (il mesure tout de même 58 cm de haut, 69 cm de large et 43 cm de profondeur) et les moyens de vous l’offrir, n’hésitez plus et foncez : vous serez comblé, ce set ayant un petit quelque chose de « magique » !

Il mérite donc amplement le « Label qualité » Brickonaute, d’où la présence de ce petit macaron. Pour en savoir plus sur ce label et le système de notation, c’est par ici que ça se passe !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Déjà disponible en avant-première VIP, il sera en vente pour tout le monde dès le 1er Septembre. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, et ça permet de soutenir mon « travail ». Merci à vous !

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.