On continue aujourd’hui avec une autre nouveauté 2020 de la gamme LEGO Speed Champions. Et c’est sûrement celle qui a fait couler le plus d’encre, puisqu’il s’agit de la première à avoir été dévoilée. C’est donc avec elle que les aficionados ont découvert les premières voitures Speed Champions d’une largeur de 8 tenons. Hormis dans un jouet de 1964, où la voiture était alors en un seul élément, ce n’est que la deuxième fois que LEGO s’associe avec le constructeur anglais Jaguar. Découvrons ensemble le set 76898 – Formula E Panasonic Jaguar Racing GEN2 car & Jaguar I-PACE eTROPHY (je ne sais pas si j’avais déjà vu un nom de set aussi long !).

Informations principales :

  • numéro de set : 76898
  • année de sortie : 2020
  • nombre de pièces : 565
  • prix sur le [email protected] : 44,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 66 pour la Formule E, 87 pour la I-PACE, 21 pour le portique
  • temps de construction :  2 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, au format allongé, on découvre nos deux voitures en train de faire la course sur un circuit automobile. Les logos Jaguar et Formula E sont bien mis en valeur. Au dos, nous retrouvons nos deux bolides sur la ligne de départ. Nous retrouvons également deux vignettes avec les principales “fonctionnalités”, et deux photos des véritables voitures.

A l’intérieur, nous trouvons 5 sachets de pièces numérotés et un grand châssis noir. Ils sont accompagnés par deux notices d’instructions (on pourra donc se partager la construction), et deux grandes planches d’autocollants (51 en tout).

Nous retrouvons dans cette boîte quelques éléments intéressants, et notamment le nouveau châssis et les nouveaux essieux dont je vous parlais dans mon article sur le set 76895. On notera également dans ce set une jolie collection de pièces couleur medium azure, dont de nouveaux wedges pointus de 3×2 tenons, mais aussi un grand pare-brise de 6×4 tenons. On remarquera également la grande slope 8×2 pour la première fois en noir, élément introduit en 2019 dans le set 10265 – Ford Mustang.

Les minifigs

Nous avons deux voitures, nous avons donc également deux pilotes. Le Pilote de la formule E a un pantalon noir, sous une veste aux couleurs de son écurie. On y trouve également le nom du principal sponsor, Panasonic. Au dos, nous avons le logo Formula E. Je ne sais pas pourquoi LEGO a choisi des bras couleur medium azure : la combinaison des pilotes officiels est intégralement noire, avec quelques bandes bleues seulement. Une seule expression pour son visage, avec un petit sourire en coin.

Le second pilote est, chose suffisamment rare pour le souligner, UNE pilote. Sa combinaison blanche, ponctuée de gris et de bleu est nettement plus travaillée que celle de son collègue. Le pantalon est ainsi également tampographié, et c’est très joliment fait. Malgré le casque, elle ne dispose pas non plus d’expression alternative pour le visage. Les deux personnages sont livrés avec une chevelure alternative. Pas de bol, les deux pilotes de la formule E sont bruns.

La construction

La Formule E

Nous commençons par la Formule E, et plus précisément par son châssis. Celui-ci s’articule autour d’un châssis “ancien format”, que l’on vient élargir de part et d’autre pour obtenir une largeur totale de 8 tenons. Les deux essieux font 6 tenons de large et sont réalisés avec la nouvelle pièce dont je vous parlais plus haut. On aménage sommairement l’habitacle, puis on passe à l’avant de la voiture. L’énorme slope de 8*2 tenons fait office de “nez”, une fois décorée d’un immense autocollant.

Nous repassons alors à l’arrière de la voiture, où on installe le feu stop et le bas de caisse. On aménage ensuite tout l’arrière de la voiture, on remarquera notamment les superbes passages de roues brick-built. Tout ceci est, il va sans dire couvert d’autocollants avec le logo de la marque ou les divers sponsors. L’arrière terminé, on fignole l’avant et on ajoute l’arceau caractéristique de ces voitures de course, avant de terminer avec les 4 roues. LEGO nous propose, comme d’habitude, un jeu de jantes alternatif.

La Jaguar I-PACE

Il est temps de passer au second véhicule. Celui-ci s’articule autour du nouveau châssis de 6 tenons de large, prévu pour ces LEGO Speed Champions “new generation”. On commence par habiller les bas de caisse, avant de le prolonger à l’avant et à l’arrière par les deux essieux. On ajoute ensuite les passages de roues arrières, avant d’aménager la partie arrière de la voiture. Nous repassons sur l’avant où l’on ajoute également les passages de roues, avant de s’attaquer à la calandre. C’est superbement fait : une pièce incurvée est placée à l’envers, pour retrouver la forme caractéristique du véhicule original. Ceci achève le 3ème sachet de pièces.

Nous continuons avec le bas de caisse et plus généralement l’arrière de la voiture. Les feux sont brick-built. Et là commence l’une des étapes les plus fastidieuses de la construction : les deux côtés de la voiture. Les pièces sont très simples à assembler, ce n’est pas le cas des autocollants. Ce sont pas moins de 6 d’entre eux qui se suivent, et ce de chaque côté. Il faudra veiller à bien les aligner pour obtenir l’effet désiré.

Nous terminons ensuite l’arrière de la voiture. Pour le coup, les vitres arrières auraient mérité un sticker, les angles droits ne sont pas très jolis. Nous repassons sur l’avant de la voiture, où le capot est constitué de deux slopes consécutives. Le rendu est assez étrange. On termine avec l’aileron, le pare-brise (décoré d’un sticker…), et les 4 roues.

Le portique de départ

La construction du portique est assez simple. On commence par sa partie centrale, et le petit “mécanisme” qui permet de faire apparaître les feux 1 à 1 en tirant sur un axe Technic. On y ajoute les deux pieds, fixés à la partie centrale par des axes Technic également. Ceux-ci sont décorés de cheese slopes rouges et blanches pour figurer les bords de la piste.

Verdict

Evacuons tout de suite le sujet des autocollants. C’est une plaie à appliquer, et ils sont ici vraiment trop nombreux. En particulier pour la I-PACE, où les côtés de la voiture sont décorés de 6 autocollants à aligner parfaitement si on veut un rendu optimal. C’est moins vrai pour la formule E, où ils servent essentiellement à afficher les différents sponsors. On regrettera également une légère différence de teinte entre le bleu des autocollants, et le medium azure des pièces LEGO. Si la construction est globalement intéressante et ponctuée de quelques techniques innovantes, celle-ci est régulièrement interrompue par l’application de ces stickers.

Passons au design. Je trouve la formule E vraiment réussie. Les formes et les proportions sont bien respectées, et la voiture est positionnée très bas sur la route. Ce choix de couleurs est également sublime, le medium azure affirmant le caractère de la voiture.

J’aime moins la Jaguar I-PACE. L’aspect est trop massif, la faute à un capot et un toit nettement trop plats, ainsi qu’à des vitres arrières rectangulaires. Et à ces satanés stickers dont la différence de couleur par rapport aux pièces LEGO crée un effet patchwork assez bizarre. On notera tout de même l’effort de nous proposer des feux brick built à l’avant et à l’arrière.

Les minifigs sont inégales. Et sur ce point c’est la pilote de la I-PACE qui l’emporte. Sa combinaison est entièrement tampographiée et est vraiment sublime. Le pilote de la formule E n’a pas cette chance, le pantalon étant monochrome et les bras pas de la bonne couleur. Sans compter le fait que les deux pilotes officiels de la formule E chez Jaguar sont bruns.

Si la formule E est par définition une monoplace, le nouveau format de 8 tenons de large nous permet de placer deux personnages dans le cockpit de la I-PACE. C’est tout bête, mais c’est un vrai plus. L’habitacle de celle-ci est bien aménagé : on y retrouve même le frein à mains et le levier de vitesses, et un tableau de bord constitué de slopes noires. Cet habitacle aurait mérité d’être un peu plus profond : le casque des minifigs touche la paroi arrière.Le petit portique est un ajout sympa. Il est suffisamment large pour placer les deux voitures en dessous, et le système qui libère les feux est simple mais bien pensé. Ces accessoires sont souvent l’occasion pour LEGO de gonfler exagérément le prix de la boîte. Ce n’est pas le cas ici, on parle seulement de 5 € supplémentaires par rapport au prix de deux voitures à l’unité. Pour rester dans des considérations “financières”, les 44,99 € demandés pour 565 pièces restent raisonnables. Et pour ce prix, vous aurez également bon nombre de pièces très intéressantes, dont une jolie collection en medium azure.

Vous l’aurez compris, nous avons ici une boîte très sympa mais à la réalisation inégale. Pour la formule E, le passage à 8 tenons de large permet un luxe de détails, autorisant par exemple de laisser un espace entre les passages de roues et le nez du bolide. Hormis pour le cockpit, très bien réalisé, ce passage à 8 tenons n’a pas apporté grand-chose à la Jaguar I-PACE, si ce n’est 2 rétroviseurs minimalistes.

Un bon set, qui aurait pu être encore meilleur.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Sortie prévue pour le 1er janvier 2020. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvis

J’aime beaucoup cette couleur azur
Et la formule E est particulièrement réussie
Par contre 51 stickers !? Wahou ! C’est un nouveau record rapport au nombre de pièces, non ?

Simicro

Faudrait créer un indicateur nombre de stickers / nombre de pièces et décerner un prix chaque fois que le record est battu LOL