Les RLFM Days, événement réservé aux Recognized LEGO Fan Media, se tenaient du 27 au 29 Mai dernier. A défaut de pouvoir aller au Danemark en raison des circonstances, Brickonaute a eu l’occasion de réaliser 3 interviews en visio-conférence, et je vous propose de lire aujourd’hui la première d’entre elles.

Christopher Stamp, Design Manager Specialist, a rejoint le groupe LEGO en 2011 en tant que Junior Designer. Il a travaillé sur des thèmes très variés, comme Galaxy Squad, The LEGO Movie, Ultra Agents, Ninjago, The LEGO Ninjago Movie… on lui doit notamment le design des superbes 70620 Ninjago City & 70618 Destiny’s Bounty.

En 2018, il est Design Lead de la gamme LEGO Speed Champions, et travaille avec de nouveaux partenaires comme Mini et Dodge. En 2019, il devient Design Manager Specialist et est chargé de faire évoluer la gamme LEGO Speed Champions vers le format que l’on connaît aujourd’hui avec 8 tenons de large. Là encore, de nouveaux partenaires font leur entrée dans la gamme avec Nissan, Jaguar, Lamborghini et la Formula E.

Christopher a eu la gentillesse de nous accorder 30 minutes de son temps, merci à lui !

Brickonaute : Bonjour, peux-tu nous présenter ton parcours chez LEGO ?

Christopher Stamp : Je travaille pour LEGO depuis 9 ans. J’ai débuté sur différentes gammes dont Galaxy Squad et Ultra Agents. Puis j’ai travaillé sur The LEGO Movie en tant que designer. Je suis arrivé sur les Speed Champions en 2014 pour un lancement de la gamme en 2015. J’ai enchaîné sur The LEGO Ninjago Movie. Dès lors, j’ai pris une position de designer en chef et je suis revenu en 2018 aux Speed Champions, dirigeant une petite équipe de designers. J’ai aussi récemment travaillé sur un autre projet, une nouvelle gamme qui devrait voir le jour d’ici quelques semaines, mais pour le moment chut….

B : Certaines personnes se sont intéressées à la gamme Speed Champions depuis le passage de 6 tenons de large à 8. Pourquoi ce changement de largeur de véhicule ?

CS : C’est une très bonne question. Nous en parlions régulièrement depuis plusieurs années. La priorité est d’écouter les consommateurs, les fans en particuliers, qu’ils soient des enfants ou des adultes. Nous avons alors relevé deux sujets concernant la gamme.

Premier sujet : concernant la largeur en 6 tenons des véhicules, nous avons d’un côté relevé l’insatisfaction de fans sur la proportion des voitures jugée incorrecte. De l’autre côté nous avons eu depuis le passage à 8 tenons de large une remontée de mécontentement d’une part des fans se plaignant que les véhicules ne correspondaient plus à la taille des rues de la gamme City. Mais cela n’a jamais été notre intention.

LEGO City est une ligne de produits dédiés à la ville et elle a ses propres véhicules de course dans la gamme Great Vehicules. Les fans de voiture veulent que leur Ferrari Speed Champions ressemble à la vraie. Jusque-là nous avions fait du bon travail avec les 6 tenons de large mais dans notre recherche d’être le plus fidèle possible avec les modèles nous avons opté pour le passage à 8 tenons.

Personnellement je rêvais depuis mon plus jeune âge que les voitures puissent accueillir deux minifgs. Ça avait été fait avec la gamme Lego Adventurers de Johnny Thunder en utilisant un cockpit spécial. J’avais adoré ce set. Il fallait retrouver cette possibilité de partir en ballade à deux dans ces véhicules d’exceptions.

Second sujet : nous avons relevé parmi les commentaires la présence trop importante de stickers. Nous faisons des voitures de course qui nécessitent beaucoup de décorations. Considérant le fait que nous voulons que chacun puisse démonter un set et reconstruire autre chose, nous ne pouvons pas décorer toutes les pièces.

Imaginez, vous achetez et montez un modèle Speed Champions. Le jour où vous souhaitez le démonter, les pièces non tampographiées ne sont pas une limite. Cependant nous avons écouté la communauté et augmenté le nombre de pièces décorées au sein des sets. Mais compte-tenu de ce que je viens de vous expliquer il y aura toujours des stickers.

B : Nous ne sommes sûrement pas les premiers à vous le dire mais il y a encore des stickers pour les logos des marques. Ces pièces ne mériteraient-elles pas d’être tampographiées ?

CS : Bien sûr, c’est une très bonne suggestion.

B : La cible visée par LEGO a-t-elle changé avec le passage à 8 tenons ?

CS : Je ne pense pas. Nous nous adressons toujours aux mêmes personnes. Nous avons juste compris qu’une large partie de nos fans étaient adultes.

Précédemment, avec 6 tenons de large, le véhicule ressemblait plus à un jouet avec des accessoires. Cela faisait plus penser à un playset. Nous avons également réalisé que les enfants ou les adultes collectionnaient les sets de la gamme LEGO Speed Champions indépendamment des autres sets.

Le but du passage à 8 tenons était de rendre les voitures encore plus ressemblantes aux véritables modèles, certainement pas de changer de cible. Nous voulons toujours plaire aux enfants mais aussi aux adultes qui recherchent plus des modèles d’exposition qu’un jouet.

Les enfants peuvent toujours jouer avec leurs Speed Champions mais aussi les exposer comme le feraient les adultes adeptes de la gamme. Quel que soit l’âge, nous voyons leur fierté d’exposer leur collection. Ce sont tous des fans de voitures de 7 à 70 ans. Et c’est là-dessus que nous voulons nous focaliser.

B : Concernant la collaboration avec les marques automobiles, est-ce que ce sont les constructeurs qui viennent à LEGO ou bien LEGO qui va aux constructeurs ?

CS : C’est une question intéressante qu’on ne m’avait jamais posée jusqu’alors. Ça marche dans les deux sens. Nous sommes chanceux de représenter LEGO qui porte aujourd’hui un héritage et une forte notoriété. Dès lors des marques nous contactent mais dans le même temps nous faisons aussi la démarche.

Surtout que nous avons notre propre liste de souhaits. Depuis 2015 que je designe des Speed Champions, j’ai toujours voulu faire une LEGO Lamborghini. Les collectionneurs ne se contentent pas d’une ou deux marques.

Pourquoi n’essayerions-nous donc pas d’inclure dans la gamme autant de voitures que nous pourrions ? A cet effet, nous nous déplaçons aux événements automobiles, comme le salon de Genève, pour voir les nouvelles voitures, notamment celles qui nous paraissent les plus cools.

Lors de ces manifestations, vous rencontrez des gens comme chez Bugatti et là on leur dit « appelons-nous, nous voulons faire votre voiture ! ». Nous avons des opportunités incroyables, voir ces voitures en avant-première c’est toujours fun. Nous sommes vraiment privilégiés et particulièrement chanceux mon équipe et moi.

B : Y-a-t-il une marque avec laquelle vous refuseriez de collaborer ?

CS : Non car ce n’est pas notre mode de penser. Ce n’est pas la marque qui nous attire mais “l’effet wahou” de la voiture. A ce moment-là nous essayons de la faire. Ce qui compte finalement c’est que la voiture soit cool.

B : Il y a plusieurs berlines aujourd’hui très puissantes. Vous avez déjà réalisé la URUS de Lamborghini. Est-ce que vous imaginez faire encore de nouveaux types de modèles ?

CS : La première de nos interrogations c’est comment étendre notre collection de véhicules ? Que veulent les collectionneurs sur leurs étagères ? Evidemment de nouveaux véhicules provenant de nouvelles marques peuvent faire émerger de nouveaux types de construction. La facilité serait de se focaliser sur une ou deux marques.

Aux Etats-Unis par exemple, il y a une véritable compétition entre les fans de Chevrolet et de Ford. Mais nous ne voulons pas nous contenter de satisfaire juste deux communautés. Nous voulons nous montrer aussi attractifs que possible et cela passe par l’intégration d’un maximum de marques. Et c’est pourquoi nous avons commencé à en introduire de nouvelles, comme Lamborghini et Nissan.

Par contre nous ne nous mettons aucune pression temporelle après la réalisation d’un nouveau modèle. Nous avons la chance de travailler avec de nombreux et fantastiques partenaires tels qu’Audi avec qui nous n’avions pas réalisé de modèle depuis 2016 par exemple.

Ce qui importe c’est que les voitures soient cools et que les expériences de construction soient suffisamment différentes. Nous essayons de nous projeter comme tout collectionneur de voitures quel que soit son âge. Il s’agit juste de faire la plus cool des collections pour donner l’envie d’avoir tous les modèles.

B : Merci beaucoup pour cette interview !

CS : C’était un plaisir partagé.

PS : J’ai eu la chance de tester toutes les nouveautés LEGO Speed Champions de cette année. Vous retrouverez mes différentes reviews en suivant les liens ci-dessous.

PS2 : Merci à la personne qui se reconnaîtra pour la transcription / traduction de l’interview !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Merci pour ton interview !
Je suis curieux de connaître les prochains véhicules de la gamme. Depuis le passage en 8 tenons, seules les ferrari F8 et Audio Quattro me tenteraient bien, n’étant pas fan des SUV.

Elvis

Super interview !
C’est chouette d’en apprendre un peu plus sur le processus de création des sets