Voici donc aujourd’hui la review du troisième et dernier set tiré du film Les Gardiens de la Galaxie – vol. 2, le plus gros des trois, après le set 76079 – Ravager Attack et 76080 – Ayesha’s Revenge (les reviews sont à retrouver ici et ). Le vaisseau principal est ici à l’honneur, puisque nous allons parler du set 76081 – The Milano vs. The Abilisk.

Informations principales :

Description du [email protected] :

Star-Lord et ses improbables alliés affrontent l’Abilisk dans une bataille spatiale épique, comprenant le vaisseau Milano avec deux fusils à tenons, une fonction de lâcher de bombe, des ailes mobiles et une cabine qui s’ouvre pour quatre figurines. Le monstre Abilisk comprend des tentacules mobiles et une bouche qui s’ouvre pour rejouer une mission de sauvetage risquée.

La boîte et son contenu

La première chose qui frappe dès l’achat de la boîte, c’est qu’elle n’est pas difficile à repérer au milieu des autres avec ses couleurs criardes. Sur l’avant de la boîte, Gamora est aux commandes du Milano, avec Nebula à l’arrière, en train d’attaquer l’Abilisk à l’aide de ses bombes et de ses fusils à tenons. Star Lord (équipé de son casque) et Drax sont quant à eux en train de s’attaquer directement à ce dernier, qui tient dans ses tentacules Baby Groot qui vient de s’emparer d’une batterie annulax. On retrouve comme d’habitude en insert une image des cinq minifigs fournies avec le set, le logo du film avec une photo, et celui de la gamme.

A l’arrière, le Milano est posé, Nebula en train d’essayer de s’enfuir coursée par Star-Lord, tandis que Drax, Gamora et Baby Groot s’attaquent à l’Abilisk. En partie basse, on retrouve les principales fonctionnalités du set : la possibilité de mettre une minifig dans la gueule de l’Abilisk, le fait que les mâchoires et les tentacules de ce dernier soient mobiles, les bombes à larguer et les fusils à tenons du Milano, et enfin la possibilité de placer les 4 minifigs et Baby Groot  dans le cockpit du vaisseau.

A l’intérieur, 4 sachets de pièces numérotés (autant dire que tout tri préalable sera inutile, c’est appréciable), 2 notices d’instructions (la première pour l’Abilisk, la seconde pour le Milano), une planche de stickers assez raisonnable en taille, et un “Comic Book” identique à celui trouvé dans les autres sets.

Les minifigs

Star-Lord

Nous avons le choix entre Star-Lord avec son casque “spatial” et sa version “terrestre”, tête nue. On remarquera d’ailleurs au premier abord la différence de teinte entre les cheveux dépassant du casque, et ceux de Star-Lord sans ce dernier. Il vient également avec deux pistolets. Nous avons également le droit à deux expressions du visage différentes. Le torse, la ceinture et le pantalon sont tampographiés, et particulièrement détaillés. Elle est nettement plus soignée que son alter-ego trouvé dans le set 76080 – Ayesha’s Revenge.

Gamora

Hormis la couleur des mains, le torse et le pantalon sont rigoureusement identiques à ceux de Star-Lord, nous ne reviendrons donc pas dessus mais on aurait peut-être aimé un peu plus d’originalité. Deux expressions du visage différentes également pour Gamora, qui est livrée avec une belle chevelure qui vient jusque sur l’avant du torse (exclusive, soit dit en passant). Elle est armée d’une épée plus grande qu’elle.

Drax

Un des gros points forts de ce set. Le torse est ultra-détaillé, avec notamment une tampographie des bras, mais est identique à celui du set sorti en 2014 (76021 – The Milano Spaceship Rescue). La tête est quant à elle totalement nouvelle, tout comme les jambes, également très détaillées. Drax arrive avec ses deux poignards pour pourfendre l’Abilisk.

Nebula

Une minifig plutôt réussie, mais à mon goût un petit cran au-dessous des autres minifigs du set. Les jambes sont ici sans aucun décor, le torse est bien détaillé avec ses bras (et ses mains) de deux couleurs différentes. La tête est bien réussie, aussi bien sur l’avant que sur l’arrière. La sœur (et ennemie jurée) de Gamora est ici menottée.

Baby Groot

Après celui du set 76080 – Ayesha’s Revenge, nous retrouvons Baby Groot dans sa tenue “naturelle”, avec 2 batteries annulax et un haut-parleur. La minifig (si on peut l’appeler ainsi) est très détaillée est est indéniablement l’autre point fort de ce set. Par contre, les accessoires sont vraiment disproportionnés par rapport à lui.

La construction

L’Abilisk

On commence par assembler le monstre du set, l’Abilisk. Elle prend place sur une base réalisée notamment avec quelques pièces technic, notamment des engrenages qui permettent de faire bouger les tentacules et la “tête” en même temps? On notera, détail appréciable, que les yeux de la bête sont tampographiés. Pour le choix des couleurs, chacun se fera son idée, mais au moins on peut dire que ça se remarque.

Le Milano

On commence par assembler ce qui deviendra l’avant du vaisseau. Quelques belles pièces sont de la partie, on remarquera notamment l’astuce de montage bien pensée qui permet de trouver l’angle parfait à l’avant, tout en garantissant une certaine solidité à l’ensemble, à base de deux Hinge Plate 1 x 4 Swivel Top / Base Complete Assembly. Les pins technic serviront dans les étapes suivantes à fixer les ailes du vaisseau.

On continue le montage en assemblant l’avant du vaisseau et ses quelques stickers, notamment à l’aide d’une belle pièce Wedge 6 x 8 Pointed Cutout.On aménage également l’intérieur du cockpit avec le petit détail qui tue : la cassette audio de Star-Lord et ses tubes indémodables des seventies. Le mélange des couleurs (Orange, Blue, Tan, Light Bluish Gray et Dark Bluish Gray) fonctionne plutôt bien malgré l’aspect flashy au premier abord.

Nous passons ensuite au décor de l’arrière du vaisseau, avant de construire la première aile de celui-ci. Elle vient se fixer sur les pins technic laissés en attente lors des premières étapes, puis on vient y adjoindre une extrémité composée de trois éléments, tous articulés grâce à des rotules.

On enchaîne logiquement avec l’assemblage de l’autre aile du vaisseau, construite exactement de la même façon que la première.

On termine enfin en ajoutant deux ailettes à l’arrière, et la grande verrière tampographiée (ouf !) exclusive à ce set.

Le modèle terminé

A l’instar du set 76079 – Ravager Attack dont nous parlions dernièrement sur Brickonaute, on peut regretter qu’un grand nombre de tenons restent ici aussi visibles, ce qui nuit à l’esthétique du set.

Au niveau de la jouabilité, nous avons droit aux fonctionnalités de l’Abilisk (ses tentacules et sa mâchoire mobiles, qui permettent d’y loger une minifig) et à celles du Milano (deux fusils à tenons, un système de largage de bombes, l’extrémité des ailes orientables et la possibilité de loger toutes les minifigs dans le cockpit). Pour la taille du set, on aurait peut-être aimé en avoir un peu plus comparativement, toujours, à ce que peut offrir le set 76079 pour un prix presque deux fois inférieur.

Mais hormis ces quelques écueils, ce set ne manque pas de qualités. Personnellement, même s’il peut être discutable, le choix des couleurs me paraît particulièrement bien trouvé. Les minifigs, comme d’habitude dans les sets de cette gamme, sont très soignées, et mériteront à elles seules l’acquisition du set pour les fans de l’univers des Gardiens de la Galaxie.

Malgré les tenons apparents, et la taille retenue de l’appareil plus petite que celle du modèle de 2014, la reproduction est convaincante dans la forme générale du vaisseau et s’avérera être un bel objet de collection pourvu qu’on ne l’expose pas aux côtés de son prédécesseur.

D’une manière générale, cette gamme dédiée aux Gardiens de la Galaxie, vol. 2 est une réussite et permettra de se remémorer les scènes cultes du film. Si la gamme Marvel est une de vos favorites, n’hésitez plus et foncez vous procurer ce modèle avant que LEGO ne se décide à le retirer du commerce, ainsi que ses prédécesseurs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.