Je vous propose aujourd’hui le cinquième et dernier test des nouveautés LEGO Marvel attendues pour fin avril / début mai. Après mon test du set 76199 Carnage il y a quelques semaines, je vous propose de découvrir aujourd’hui le second personnage issu du film Venom: Let There Be Carnage attendu pour le 20 octobre prochain. Le rôle titre y est interprété par Tom Hardy et je vous propose de découvrir aujourd’hui l’interprétation qu’en a fait LEGO avec le set 76187 Venom.

Informations principales :

  • numéro de set : 76187
  • année de sortie : 2021
  • nombre de pièces : 565
  • prix sur le [email protected] : 59,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 142
  • temps de construction :  1 heure 30
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

Rien de bien particulier à mentionner concernant la boîte, si ce n’est qu’elle est encore bien trop grande pour ce qu’elle contient. Réalisée sur fond noir, on retrouve deux vues de notre modèle selon des angles différents à l’avant et à l’arrière. Au dos, nous trouvons également 3 vignettes : une avec les dimensions du modèle (19cm de haut socle inclus) et deux avec des images du personnage tirées des comics Marvel.

À l’intérieur, nous trouvons 6 sachets de pièces numérotés de 1 à 3 (deux sachets par numéro), et une notice d’instructions de 88 pages pour 142 étapes de construction. L’inventaire n’étant pas publié à l’heure où j’écris ces lignes, difficile de vous faire un inventaire exhaustif des pièces spécifiques ou rares. Néanmoins, une lecture rapide des deux dernières pages de la notice ne m’a pas permis de déceler d’éléments particulièrement intéressants, si ce n’est la plate tampographiée avec le nom du personnage. On remarquera également les éléments souples de couleur tan pour les dents.

La construction

La construction est pour ainsi dire identique à celle du set 76199 Carnage. Hormis la différence de couleur, on notera deux petites “fantaisies” supplémentaires : une langue, fixée sur un pin à l’intérieur de la bouche, et une bave jaune translucide coulant à l’intérieur de la bouche. Autre différence nettement plus intéressante : il n’y aura dans ce set aucun autocollant à appliquer.

La construction commence ainsi par le socle d’exposition. Deux beams Technic, fixés sur un axe à la base, et sur des pins en partie haute, permettent d’en assurer la rigidité. On assemble ensuite la structure de la face, essentiellement constituée d’éléments SNOT, et les deux côtés un peu trop lisses et plats. Ceux-ci consistent simplement en un empilement basique de briques. Remarquez ici la tige jaune translucide représentant la bave qui vient couler jusque sur le socle.

On ajoute des clips pour la fixation du front, puis on complète les côtés et l’arrière avec quelques briques SNOT. On construit alors un grand sous-ensemble noir dont les courbes sont obtenues avec de grandes slopes habituellement utilisées dans les carrosseries, que l’on fixe à l’arrière du crâne. Un second sous-ensemble prend place sur le haut de la tête.

Nous continuons avec quelques filets de bave fixés sur des éléments SNOT, puis nous ajoutons la dentition supérieure sur des clips roses pour les gencives. On assemble ensuite deux sous-ensembles pour les yeux. Comme pour Carnage, ils sont dissymétriques – l’oeil droit étant plus grand que l’oeil gauche. On les fixe à la structure grâce à des charnières.

Nous continuons avec un nouveau sous-ensemble, constituant le front et fixé sur des clips à la structure afin de trouver l’angle adéquat. Remarquez ici les charnières utilisées pour la fixation ultérieure des deux sourcils. Différence majeure avec Carnage, il n’y aura ici aucun autocollant à appliquer. Deux petits sous-assemblages prennent alors place sur chaque côté du visage, puis nous passons à la dernière étape : la mâchoire inférieure.

Chaque côté est constitué de deux sous-ensembles reliés entre eux par un ball joint, les deux moitiés étant reliées entre elles au niveau du menton par un dernier sous-ensemble accroché à 4 clips. Côté intérieur, les dents ne sont pas clipsées mais enfoncées dans des hollow studs (tenons creux).

On termine la construction en attachant la langue sur un pin situé à l’intérieur de la bouche, et la plate tampographiée avec la gamme et le nom du personnage.

Verdict

La conception étant identique, Venom hérite malheureusement des mêmes défauts que Carnage. Je trouve que les côtés du visage sont un peu trop “plats” et le fait de proposer deux yeux dissymétriques est un peu étrange lorsqu’on regarde le modèle de face. Je pense également que les yeux auraient mérité d’être encore plus grands – si on se réfère par exemple aux visuels proposés à l’arrière de la boîte.

On remarquera également l’intérieur de la bouche incomplet, qui fait qu’on voit au travers sous certains angles. Je préfère le (re)préciser à toutes fins utiles : la mâchoire est immobile.

Pour le reste, c’est quand même pas trop mal. Au rang des améliorations notables par rapport à Carnage, j’apprécie particulièrement le choix de la couleur des dents. En tan, elles ressortent nettement mieux que le noir. La “bave” jaune translucide est un peu anecdotique à mon goût, mais la langue est également un ajout intéressant et brise un peu le côté “casque de moto” qu’on peut percevoir en regardant le modèle de profil.

Lorsqu’on regarde le modèle de trois-quarts (et pas de face – la faute aux yeux dissymétriques) c’est globalement réussi et hormis les défauts que j’ai pu mentionner aux paragraphes précédents, le designer s’en tire honorablement. L’exercice de réaliser ce type de modèle “organique” n’était pas nécessairement simple et le modèle parvient à capturer de manière satisfaisante les principaux traits du personnage.

Terminons cet article comme d’habitude avec le volet “financier”. À 59,99 € pour 565 pièces, le set est proposé au même tarif que les autres sets de cette collection. Et, comme pour Carnage, il me parait justifié en considérant l’inventaire et l’expérience de construction proposés.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Il sera disponible dès le 26 avril prochain. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Il me semble aussi que Venom est mieux réalisé que Carnage et a l’avantage de n’avoir aucun autocollant, ce qui est beaucoup plus réussi quand on cherche à exposer.
Dans l’attente d’une promotion quand-même.

Le Tonyz

Je le trouve plus réussi que Carnage.

Elvis

Le modèle semble clairement avoir été designé pour être exposé de 3/4.
On fera avec à l’occasion d’une promotion 😉