La Maison Blanche fut l’un des premiers sets de la gamme LEGO Architecture, sorti en 2010 sous la référence 21006 The White House. 10 ans plus tard, LEGO remet le couvert en nous proposant une nouvelle version d’un des bâtiments les plus célèbres des Etats-Unis. Mais cette fois, plutôt que de ne représenter que la partie centrale de celui-ci, LEGO nous propose une version plus “complète” intégrant les deux ailes. Voyons ensemble ce que vaut ce set 21054 The White House.

Informations principales :

  • numéro de set : 21054
  • année de sortie : 2020
  • nombre de pièces : 1483
  • prix sur le [email protected] : 109,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 249
  • temps de construction : 3 heures 30
  • difficulté : difficile

Boîte et inventaire

La boîte emploie le nouveau “code” graphique destiné aux sets prévus pour un public adulte. Si vous voulez en savoir un peu plus sur le sujet, je vous invite à lire mon article sur la nouvelle stratégie marketing de LEGO à destination de ce dernier. Le design habituel des sets de la gamme LEGO Architecture étant déjà “premium”, le principal ajout est ici la bande blanche reprenant la gamme, le numéro de set et le nombre de pièces, et la fameuse mention “18+”. Pour le reste, notre bâtiment nous est présenté sur le fond noir habituel. Le nom de celui-ci est stylisé dans la partie supérieure droite.

Au dos, nous voyons le bâtiment LEGO et son homologie “réel” en vis-à-vis, vus de face (ou de dos, c’est comme on veut). Et un détail saute tout de suite aux yeux : la version LEGO semble nettement plus ramassée que la vraie. Je reparlerai de ce souci de proportions un peu plus bas.

A l’intérieur de la boîte (qui s’ouvre proprement grâce au rabat habituel, c’est appréciable) nous trouvons 11 sachets de pièces numérotés de 1 à 5 qui contiennent les 1483 pièces de l’inventaire. Nous trouvons également 4 plates 8×16 couleur dark green et une notice d’instructions de 188 pages pour 249 étapes de construction. Celle-ci démarre, comme d’habitude, par un peu d’histoire concernant le bâtiment représenté.

Parmi l’inventaire relativement généreux en regard du prix demandé (1483 pièces pour 109,99 €), nous notons la présence de quelques éléments rares que j’ai résumés dans le tableau ci-dessous.

nombre image nom couleur nombre de sets
1 Flat Tile 1X8, No. 75 noir 1
13 Plate 1X2, Rounded, No. 1 vert 1
10 Plate 6X6 dark green 1
4 Plate 8X16 dark green 1
2 Window Arch Corner blanc 1
1 Flat Tile 1X2, No. 286 blanc 1

La construction

L’Executive Residence

Comme tout set LEGO Architecture qui se respecte, la construction commence par la base qui va recevoir le bâtiment, et plus précisément ici de l’Executive Residence. Il s’agit de la partie centrale de la Maison Blanche, la plus connue. C’est également la résidence officielle du Président des Etats-Unis. Petite variation par rapport aux habitudes, le socle d’exposition fait ici 3 plates (ou 1 brique) d’épaisseur et permet que le périmètre noir habituel soit légèrement plus bas que le “sol”.

Nous construisons alors une première rangée de briques, surmontée d’un liseré blanc. On assemble les deux pignons (notez ici l’utilisation intelligente d’une arche et de la petite tile 1×1 1/2 circle) puis nous passons aux fenêtres. Nous construisons alors deux grands sous-assemblages, les plates étant disposées verticalement grâce à des briques SNOT (pour Studs Not On Top – lorsque la brique comporte des tenons ailleurs qu’au-dessus). Si la méthode d’assemblage est intéressante, cette étape reste particulièrement répétitive puisque nous réalisons 4 sous-assemblages similaires pour les deux façades principales de l’Executive Residence.

Nous nous occupons ensuite des colonnes de la façade nord, et de la portion de toit située au-dessus de cette colonnade. Les deux pans de toiture sont ici fixés sur des pins Technic afin d’obtenir l’angle désiré.

Nous passons alors à la toiture, un grand sous-assemblage réalisé “à part” avant d’être fixé sur le bâtiment. Il se compose pour l’essentiel d’une corniche blanche derrière laquelle sont disposées des briques transparentes en guise de vitres, surmontées de slopes noires. LEGO a choisi de conserver cette couleur noire pour la toiture, certainement pour des raisons de contraste. Un gris aurait certainement été plus adapté. Les cheminées sont réalisées grâce à des briques 1×1 retournées, c’est très malin.

Vient le temps de s’occuper de la façade sud. L’intérieur de la colonnade est ici “découpé” en deux étages avec des pièces grises, puis fermée à l’aide de 6 colonnes inégalement réparties. Mais étant donnée la forme arrondie, il était difficile de faire mieux. Et vu de face, l’illusion est presque parfaite. Nous réalisons alors la toiture de cette seconde colonnade en prolongeant la toiture principale initialement construite.

Nous nous occupons alors du jardin, et nous commençons par y installer quelques allées représentées par des tiles grises et dark tan. Celles-ci sont posées sur la “pelouse” : elles pourraient donc presque s’apparenter à des murs. Il aurait été plus judicieux de les placer au même niveau que la pelouse. Nous ajoutons un peu de végétation (dont deux gros arbres brick-built – pas moins de 39 pièces composent chacun d’eux !) et une fontaine limitée à sa plus simple expression. Le drapeau américain achève la construction de ce premier bâtiment.

L’aile Est

L’aile Est a été construite en 1902. Le bâtiment que l’on voit aujourd’hui l’a été en 1942. Aujourd’hui, cette aile sert principalement de bureaux pour la first lady et son équipe. Nous commençons sa construction par la base, similaire dans sa conception à celle de l’Executive Residence. Nous ajoutons alors quelques allées, et une première rangée de briques.

Ce sont alors pas mois de 6 sous-ensembles fixés sur des briques SNOT qui constituent l’ensemble des façades et la coursive menant au bâtiment principal. Les briques en forme de L servent à les caler correctement. C’est un peu répétitif, mais le résultat est superbe.

Nous couvrons ensuite la coursive et le bâtiment avec leurs toitures. L’unique cheminée est réalisée de la même manière que celles de l’Executive Residence. Nous ajoutons un peu de végétation (le Kennedy Garden), et nous terminons la construction de cette aile par la colonnade couvrant la route et l’entrée du bâtiment.

L’aile Ouest

L’aile Ouest est essentiellement connue pour abriter le fameux Bureau Ovale. Sa construction est fortement semblable à celle de l’aile Est, si ce n’est que le bâtiment n’a pas tout à fait la même forme et est légèrement plus grand. Nous construisons la base, avant d’ajouter une première rangée de murs et quelques briques. Nous ajoutons la colonnade côté nord réalisées avec des briques en forme de “double demi arche”, puis nous passons à l’assemblage des différentes façades.

Hormis celle du bureau Ovale, elles sont conçues de la même manière que les façades assemblées jusqu’alors : une superposition de plates, disposée sur une brique SNOT et posée “à chant”. La seule petite variation réside dans la réalisation des de colonnades côté jardin, à l’aide de Plate 1X2 W. Stick 3.18.

3 sous-assemblages sont alors ajoutés pour la réalisation des toitures, celle du Bureau Ovale étant réalisée avec des éléments circulaires. Nous terminons avec le Rose Garden et quelques plantations, avant d’attacher l’aile Ouest au reste du bâtiment.

Verdict

Au tout premier coup d’oeil, cette réinterprétation de la Maison Blanche 10 ans après le set 21006 The White House sorti en 2010 est une réussite. Le niveau de détail est réellement satisfaisant, et on se plaît à admirer la chose sous toutes ses coutures. Les fenêtres de différentes tailles, les entrées, les colonnades, les jardins… tout y est, ou presque. Et on peut invariablement exposer l’un ou l’autre côté : la finition est exemplaire quelque soit l’angle de vue. On pourra même n’exposer que la partie centrale si on le souhaite : elle dispose d’un contour noir complet, et les deux ailes sont conçues pour se détacher facilement.

Observer un plan du vrai bâtiment permet de se rendre compte de l’attention portée aux détails : on retrouve même les différentes routes et chemins d’accès dans les jardins, jusqu’à celle passant dans la colonnade de l’aile Est.

Petit problème cependant : si cela marche bien “vu du ciel”, cela marche moins bien au ras du sol. Le designer a pris le parti de réaliser ces différentes allées avec des tiles posées sur la pelouse, et dépassant donc de celle-ci. Une solution plus élégante aurait été de “paver” la pelouse de pièces vertes. Ceci afin que les différents éléments se retrouvent au même niveau.

Autre petit écueil dont je vous faisais part dès le paragraphe dédié à la boîte, c’est le problème de proportions manifeste de l’Executive Residence. Le bâtiment semble ici bien trop ramassé : soit pas assez large, soit trop haut. Mais il y a quelque chose qui ne va pas. Dernier point, un peu moins “grave”, la couleur noire des toits ne me paraît pas réellement adaptée, un gris aurait permis de mieux coller à la réalité.

La construction est intéressante, du moins au début. Elle met en oeuvre des “techniques” de construction habituelles dans ce type de bâtiments réalisés à l’échelle micro, avec l’utilisation de plates verticales pour représenter les fenêtres. Les toitures sont réalisées intelligemment, qu’il s’agisse de leur conception même avec cet entourage de balustrade laissant la place à une micro-terrasse, ou de la manière de réaliser les cheminées avec des briques inversées.

Le problème c’est que tout cela reste très répétitif : la conception des façades est exactement la même qu’il s’agisse de l’Executive Residence, de l’aile Ouest ou de l’aile Est. Celle des toitures également, et je ne parle pas des jardins : les plus gros arbres comptent pas moins de 39 pièces chacun. Le résultat en vaut la chandelle, mais lorsqu’on attaque le 20ème sous-assemblage pour construire les façades de l’aile Ouest, ça devient monotone.

Reste que pour 109,99 €, LEGO nous fournit dans cette boîte pas moins de 1483 éléments, dont une poignée de raretés parmi lesquelles de très belles plates couleur dark green. Même s’il s’agit beaucoup de “petites” pièces. Dans la gamme résolument premium qu’est la gamme LEGO Architecture, on saluera l’effort.

Replaçons ce set dans les mains de ceux auquel il est destiné : les collectionneurs, adeptes de la gamme, ou les touristes de passage à Washington (qui au passage devront attendre début Août – le set n’est étrangement pas encore sorti aux USA). Pour un budget “raisonnable”, ils obtiendront une réplique plutôt fidèle (aux exceptions près mentionnées plus haut) d’un des bâtiments les plus célèbres des Etats-Unis. Mission accomplie pour ce set, qui remplace donc la précédente référence de fort belle manière… même si les proportions de cette dernière étaient plus cohérentes.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle en ligne, à cette adresse ou encore chez Amazon ou à la FNAC. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Cette seconde version de la Maison Blanche est très réussie, il y a beaucoup de petits détails. Pour le moment j’ai mis un peu de coté cette gamme, je ne craquerai pas de nouveau avec ce set.

Cuzion

Je trouve cette gamme esthétiquement réussie et ce set encore plus mais au final rien ne me donne envie d’acheter.
En tout cas ce set est beau et change un peu des autres “lignes” de constructions rassemblées toutes ensemble.

Weevy

J’adore ces constructions à l’échelle micro et leurs représentations des détails souvent très astucieuses.

Mais comme il faut faire des choix, je n’acquerrai qu’un set qui aura une signification personnelle ce qui n’est pas le cas pour celui-ci.

Elvis

Ce n’est pas une gamme que je collectionne
Mais il faut reconnaître que le rendu final est plutôt de bonne facture
Intéressante l’idée de pouvoir séparer le set en trois plaques