C’est un test un peu particulier que je vais vous présenter aujourd’hui, puisque le set en question ne sera – à priori – jamais disponible sur la boutique officielle en ligne. Et pour cause : il s’agit d’une exclusivité de la LEGO House, seulement vendue dans le LEGO Store de cette dernière. J’ai eu la chance de participer, en compagnie d’autres Fan Medias, à une présentation de ce set il y a quelques jours. Et LEGO a eu la gentillesse de faire parvenir à tous ces Fan Medias un exemplaire du set 40502 The Brick Moulding Machine, que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une machine à “mouler” les briques LEGO, et plus en particulier celle qui se situe à la sortie de la LEGO House. A la fin de leur visite, les visiteurs peuvent récupérer un sachet de 6 briques rouges fabriquées par celle-ci.

Informations principales :

  • numéro de set : 40502
  • année de sortie : 2021
  • nombre de pièces : 1205
  • prix à la LEGO House : 599 DKK (environ 80 €)
  • nombre d’étapes de construction : 305
  • temps de construction : 3 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

La boîte est plutôt lourde et imposante. Sur sa face avant on découvre notre modèle sur son support d’exposition noir. Dans le coin supérieur droit, un petit carré nous précise qu’il s’agit d’une édition limitée et elle porte le numéro 2. Le premier set concerné par ces éditions limitées de la LEGO House étant la référence 40501 The Wooden Duck sorti l’an dernier.

Au dos de la boîte, on trouve une vieille photo d’une des toutes premières machines d’injection chez LEGO ainsi qu’une histoire de ces fameuses machines et de leur évolution à travers les âges. On y apprend par exemple qu’il ne suffit que d’un seul employé aujourd’hui, pour s’occuper de 32 machines, et que l’usine de Billund produit pas moins de 1360 éléments LEGO à la seconde.

Toujours au dos de la boîte, deux vignettes nous montrent les quelques fonctionnalités du modèle, et deux autres les sets diffusés en Limited Edition – la reproduction du canard en bois avec le set 40501 – et le set qui nous intéresse aujourd’hui.

À l’intérieur de la boîte, nous trouvons 14 sachets de pièces numérotés de 1 à 8, et une quinzième sachet non numéroté contenant des plates noires. La notice d’instructions compte 156 pages pour 305 étapes de construction. Elle commence par quelques facts sur les    machines et le procédé d’injection, mais également sur l’évolution de la brique LEGO et le fameux clutch power. On trouve également un autocollant destiné au panneau de commande.

L’inventaire ne sera évidemment pas le critère d’achat de ce set mais sachez tout de même qu’il contient quelques éléments intéressants dont des portes et leur cadre en couleur lime, une tile tampographiée LEGO House et une autre portant le nom du set, et 3 tiles reproduisant le sachet de pièces offert aux visiteurs à la sortie.

La construction

Nous commençons par l’assemblage d’une base noire surmontée de quelques caillebotis. Nous construisons les parois extérieures et nous ajoutons le tapis servant à éjecter les briques une fois injectées. Il est constitué de deux beams entourés de door rails.

Nous ajoutons quelques organes de commande ainsi que le seau servant à récupérer les déchets de production. Puis nous installons les 8 pieds sous la machine. On continue avec quelques parois puis on ajoute les plates qui serviront à supporter la partie supérieure. Sur le côté “arrière”, un sous-assemblage intéressant à base de briques SNOT permet de décaler légèrement la construction de la paroi. Nous continuons alors l’assemblage des parois et terminons cette étape avec les plates qui supporteront la partie mobile du moule.

Dans l’étape suivante nous allons nous intéresser à la partie électrique située sous la machine. On superpose des éléments SNOT surmontés de tiles et grilles diverses et variées, avant de fermer l’ensemble par 3 portes (il s’agit de nouveaux éléments dans cette couleur lime). L’ensemble est fixé par deux pins Technic à la structure.

Le “module” suivant concerne l’extrémité de la machine et la partie mobile du moule. On commence par assembler une structure avec deux rails côté intérieur avant de construire le moule à proprement parler. Les 6 briques rouges qu’il injecte sont ici représentées par des jumpers qui dépassent d’un côté. On insère le moule dans les rails de la structure, puis on assemble le mécanisme qui permet de le mettre en mouvement. C’est simple mais efficace : deux beams Technic pour créer un système bielle-manivelle, actionné par une molette sur le côté. On assemble ensuite la structure autour du moule (dont une grande vitre) puis on fixe l’ensemble sur la machine.

Avec les sachets portant le numéro 5, nous commençons par construire le carter situé côté droit, un sous-assemblage en forme de U disposant d’une vitre. Nous ajoutons deux portes à l’arrière, puis nous construisons 3 portes coulissantes. Elles sont toutes conçues de la même manière et basées sur deux rails parallèles. On comprend maintenant l’usage du petit interstice laissé lors des étapes précédentes !

Nous avons assemblé dans une étape précédente la partie mobile du moule. Il reste à “remplir” le reste de la machine avec la partie fixe et le système d’injection de plastique. Et c’est ce que nous faisons à l’étape suivante en construisant un grand sous-ensemble basé sur deux briques de 1×16 tenons. La largeur finale du dispositif, 3 tenons, est obtenue grâce à des jumpers – pour le reste c’est assez simple dans la conception. Une petite jauge et des organes de contrôle sont disposés au-dessus, et deux tuyaux sont clipsés sur les côtés avant d’installer l’ensemble dans la machine. On complète cet ensemble avec une “cheminée” grise, qui sert à emmener le plastique brut avant son injection dans le moule.

Le sous-ensemble construit à l’étape précédente n’était pas complet : il manquait l’autre moitié du moule qui s’assemble sur le même principe que la première avec une superposition de jumpers. S’ensuit la construction du panneau de commande où on colle le seul sticker présent dans cette boîte, dommage que LEGO n’ait pas tampographié cette ultime pièce, surtout dans ce type de set ! On crée ensuite une sorte de “portique” au-dessus de la partie fixe du moule, puis on ajoute un dernier sous-ensemble couleur lime au-dessus de la partie mobile.

On attaque alors les sachets portant le numéro 8, ultime étape de la construction. On fignole notre machine avec quelques petits détails, puis on s’occupe du socle d’exposition. Il est entièrement “tilé” de noir avec des tenons apparents là où les pieds de la machine s’attacheront. On ajoute deux tiles tampographiées avec “The Brick Moudling Machine” et “LEGO House” d’inscrit, puis la petite caisse jaune contenant 3 tiles (tampographiées également) représentant les sachets offerts aux visiteurs à leur sortie de la LEGO House.

 

Verdict

Pas facile de juger un set de ce type tant il est exclusif ! Comme je le disais en introduction, ce set est uniquement vendu au LEGO Store de la LEGO House de Billund, au Danemark. Si vous n’avez pas la chance de pouvoir vous y rendre et que vous tenez à mettre la main sur ce set, vous n’aurez d’autre choix que de passer par le marché secondaire et payer quelques dizaines d’euros de plus. On pourra toujours se consoler en se disant que le prix de “base”, 599 DKK (environ 80 €) est plutôt raisonnable eu égard à la consistance du set, ses 1205 pièces et ses quelques éléments exclusifs.

Ce set est, il faut le dire, un peu particulier. La machine reproduite ici est fabriquée par la firme autrichienne Engel et est identique à celle trouvée à la sortie de la LEGO House.  On peut également la trouver dans les usines de production de LEGO. À la fin de leur visite, les visiteurs partent avec un sachet de 6 briques rouges produites par cette machine et avec une carte unique portant leur nom et l’une des 915 103 765 combinaisons réalisables avec 6 briques 2×4.

Ce set ne s’adresse donc réellement qu’aux visiteurs soucieux de ramener un souvenir de la LEGO House, aux collectionneurs avides de ce genre d’exclusivités, et peut-être un peu aux professionnels qui travaillent dans cette industrie. Vous êtes nombreux à n’avoir que faire de ce genre de boîte, et c’est tout à fait compréhensible.

Mais en considérant ce set pour ce qu’il est avant tout, un souvenir, il faut avouer que c’est vraiment bien fait. A commencer par la forme générale et le schéma de couleurs retenu, fidèles au modèle reproduit. La couleur lime est malheureusement plutôt sujette aux variations de couleur (comme le confirment les acquéreurs de la très chère 42115 Lamborghini Sián FKP 37…) et notre set ne fait pas exception à la règle, même si les écarts sont relativement minimes.

Lors de la présentation du set, les designers nous ont expliqué avoir déterminé l’échelle après avoir reproduit l’élément central de la machine : son moule, et les 6 briques rouges qu’il contient. Et c’est sans doute le détail le plus intéressant de la machine mais c’est loin d’être le seul. Beaucoup de choses sont reproduites et le travail des designers est admirable. Au niveau détails, il aurait été difficile d’en faire plus avec des éléments LEGO. On retrouve même les organes électriques derrière les portes situées en partie basse ou le petit seau permettant de récupérer les déchets de production ! Autre détail rigolo et indispensable : LEGO fournit 3 tiles tampographiées du sachet de briques offert aux visiteurs à la sortie.

Vous l’aurez compris, il n’y a (presque) rien à redire concernant le design – si ce n’est qu’il aurait été appréciable de tampographier le panneau de commande : c’est le seul sticker du set ! Et les fonctionnalités ne sont pas en reste, à commencer par la principale. En actionnant une molette, un système à base de pièces Technic fait avancer / reculer la partie mobile du moule qui s’emboîte parfaitement dans la partie fixe. C’est vraiment très satisfaisant. On notera quelques fonctionnalités plus “simples” mais elles existent : 5 portes battantes, et 3 coulissantes équipées de vitres et de poignées.

Enfin, vous savez que j’accorde une importance particulière à l’expérience de construction. Et sur ce point aussi, c’est remarquable. Les “techniques” sont variées, parfois inventives et rendent l’assemblage extrêmement satisfaisant. Le seul point que je regrette en tant que “profane” : il aurait été intéressant d’expliquer, au fil des pages de la notice d’instructions, le fonctionnement des divers organes construits. Cela aurait pu apporter un petit côté éducatif intéressant. J’espère d’ailleurs ne pas avoir raconté trop de bêtises dans cet article !

Voilà donc un set qui mérite selon moi le “label qualité Brickonaute” – une distinction très personnelle que je ne “décerne” qu’à une poignée de sets chaque année. Des sets démontrant le savoir-faire de la marque danoise comme celui-ci !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Il est exclusivement vendu à la LEGO House de Billund au Danemark – il faudra donc faire le voyage, où l’acheter sur le marché secondaire si vous le souhaitez. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review – et pour l’invitation à sa présentation ! J’ai même trouvé dans le colis un petit mot sympa, ça fait plaisir 😉.

La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Merci pour cette review d’un set hautement exclusif.
S’il avait en vente “libre” sur le shop, je ne pense pas que je l’aurai pris mais en set souvenir après la visite, j’aurai sûrement craqué. En comparant aux photos de la machine en question, je le trouve fidèle et pour ça, son originalité et son exclusivité, je comprends ton choix de le labelliser 😉

Thomas Lego

Merci pour cette revue !

Ce set est pas mal du tout. Dommage que ce soit une exclusivité réservée à la vente à la LEGO House de Billund. La boîte, me paraît très jolie et l’intérieur de la notice intéressant. Comme tu le mentionnes, ce set me paraît aussi réservé aux fans de la marque soucieux de repartir avec un set exclusif. En tout cas, tu donnes un bon tour d’ensemble de ces fonctionnalités et cela permet de se faire une bonne idée de l’objet.

Last edited 1 mois il y a by Thomas Lego
Yves THETE

Bonjour , merci pour cette demo et je confirme vous n’avez pas ecrit de betises …
je travaille chez ENGEL en france depuis 38 ans !
suite demandes aupres de mes colleagues au Danemark , il n’a été possible pour nous d’obtenir la fameuse boite 40502.

tonio_sport

Vraiment sympa ce set. Je regrette qu’il ne soit pas vendu sur leur site. Merci pour cette review : cela permet de voir ses entrailles d’un peu plus prêt.

Le Tonyz

C’est un joli set souvenir. La réalisation est proche de l’original et c’est bien d’avoir quelques petites fonctionnalités. Le prix est même correct. Je ne sais pas si j’aurai fait l’acquisition de ce genre de set sur le Shop, mais ça pourrait être intéressant de voir quelques machines en set, surtout en Technic.

Elvis

Sympa la review de cette exclusivité
Bel exercice de design pour un objet “pur souvenir”
Ce n’est pas le type de set que je recherche donc pas de regret 😉