1928 est souvent considérée comme l’année de naissance de la souris la plus célèbre de l’histoire des dessins animés : Mickey. C’est en 1928 que sont sortis plusieurs dessins animés le mettant en scène. Les deux premiers, Plane Crazy et Mickey Gaucho étaient muets. Le troisième, Steamboat Willie, est le premier à bénéficier d’une bande son synchronisée. Dans celui-ci, on trouve Mickey aux commandes du bateau à vapeur S. S. Willie. C’est ce bateau qui a inspiré, tout d’abord, un projet LEGO Ideas proposé par Máté Szabó. Projet qui, une fois retenu, a été très largement « adapté » par les équipes LEGO pour devenir le set que je vous propose de découvrir aujourd’hui : la référence 21317 – Steamboat Willie.

Informations principales :

  • numéro de set : 21317
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 751
  • prix sur le [email protected] : 89,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 179
  • temps de construction :  2 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

C’est dans une bien jolie boîte que LEGO nous propose ce set. Toute en noir et blanc, seuls le logo LEGO et le nom de Mickey Mouse s’en détachent avec leurs couleurs. À l’avant de la boîte, Mickey et Minnie sont sur le pont du bateau, Mickey tenant la partition tandis que Minnie joue de la guitare. Petite remarque en passant : mon exemplaire porte bien le n°25 à côté du logo LEGO Ideas. Lors de la sortie, une erreur s’était glissée sur les premières boîtes vendues, qui portaient le n°24 comme le set 21316 – The Flintstones (et si ça vous intéresse, mon test est à retrouver par ici). Au dos, le bateau est présenté de profil pour illustrer ses principales fonctionnalités : la roue à aubes tourne lorsque l’on déplace le bateau, et les cheminées montent et descendent. Quelques vignettes nous présentent d’autres détails.

À l’intérieur, nous trouvons 7 sachets de pièces, numérotés de 1 à 3. 3 sachets portent le n°1, 2 le n°2 et 2 le n°3. On trouve également deux morceaux de coque (Stern 12X10) blancs, et une notice d’instructions de 176 pages. Celle-ci commence comme d’habitude dans la gamme LEGO Ideas par un petit mot des designers (le fan et les designers LEGO) et une petite présentation du modèle.

On notera une jolie collection de pièces intéressantes dans l’inventaire qui compte 751 pièces au total :

  • 1 Nouveau moule
    • 1 Bird, W/ 1.5 Hole, No. 8
  • De nouvelles couleurs
    • 2 Windscreen 8X5X2 noirs
    • 2 Left Shell 3X8X2 W/Bow/Angle noires
    • 2 Right Shell 3X8X2 W/Bow/Angle noires
    • 1  Fabuland Ship Wheel en light bluish gray
  • Des pièces tampographiées
    • 1 Brique 2×2 en light bluish gray avec l’inscription « Potato Bin »
    • 3 Tiles 1×3 blanches avec l’inscription « 1928 »
    • 2 Tiles 1×6 blanches avec l’inscription « S. S. Willie »
    • 1 Tile 2×2 blanche avec une partition musicale
    • 1 Guitare blanche
  • Et quelques pièces rares – entre parenthèses le nombre de sets où la pièce est présente dans cette couleur
    • 2 Plate 1X2 W/ Vert. Tube en medium blue(2)
    • 1 Streamer noir (3)
    • 2 Brick 1X2 With Cross Hole en dark azur (3)
    • 9 Plate 2X4 en sand blue (3)
    • 2 Stern 12X10 blancs (3)
    • 2 Frame 1X4X4 blancs (3)

Les minifigs

Les deux minifigs présentes dans cette boîte sont sans doute les deux souris les plus célèbres du monde : Mickey et Minnie. Les jambes de Mickey sont réalisées avec un double moulage noir / gris, lequel est recouvert d’un motif argenté avec les deux boutons habituels. Il en est de même pour ses pieds, eux aussi couverts d’une couleur argentée. On notera que les côtés des jambes sont également décorés. Le torse est monochrome et le visage souriant en noir et blanc. Il porte un chapeau tout en hauteur, argenté également dans sa partie supérieure.

Si les pieds de Minnie sont également argentés, ses jambes sont moulées en noir et blanc pour son jupon. Elle porte une jupe à pois couleur argent, même si celle qu’elle porte dans le dessin animé est de couleur blanche. Le torse est monochrome, comme Mickey. Les têtes des deux personnages se différencient par les cils de Minnie. Elle porte un petit chapeau avec une fleur argentée, et une guitare blanche.

La finition des deux personnages est soignée, la réalisation est simple mais propre. Les deux minifigs rendent un bel hommage aux personnages de Walt Disney. En ce sens, le socle d’exposition fourni dans la boîte est également une bonne idée.

La construction

Lors des cinq premières minutes de la construction, on assemble le socle d’exposition des deux minifigs, qui peut également être disposé debout à côté du bateau.

On passe alors au vif du sujet, et le début de la construction est assez déroutant : pour un modèle en noir et blanc, ça regorge de couleurs ! On commence en effet par assembler le mécanisme interne du bateau. En le faisant rouler, on activera deux mécanismes : des engrenages pour faire tourner les roues à aube, et une came pour le va-et-vient des cheminées.

On construit alors la coque noire. Elle est fixée sur des briques SNOT pour les deux côtés du bateau, et par (2x)deux ball joints situés à l’avant et à l’arrière pour la proue et la poupe. Vous remarquerez que ces deux ensembles sont construits “à l’envers” : on aperçoit le dos des briques sur la partie supérieure.

Les sachets portant le n°2 commencent avec la construction du pont arrière. Celui-ci est d’abord couvert d’une grande pièce (Stern 12X10), qui est ensuite habillée de tiles blanches disposées en quinconce. On assemble alors la partie arrière de la cabine, avant de reproduire à l’avant les même étapes que pour le pont arrière. Celui-ci dispose d’un perchoir et d’un perroquet.

Nous revenons alors à une partie plus technique avec la construction de la base des cheminées. Celles-ci coulissent sur des tiles disposées verticalement, et reposent sur la came verte assemblée précédemment. On termine alors la partie basse de la cabine, et on construit la base des cheminées.

On passe alors à la troisième (et dernière) série de sachets. Celle-ci commence par l’étape la plus pénible de toute la construction : l’assemblage des roues à aubes. Lesdites aubes sont en effet constituées de 5 pièces chacune, et sont toutes identiques. Je vous laisse faire le calcul, avec 8 aubes par roue c’est vraiment répétitif. La base de la cabine est construite, le designer ayant même pris le soin d’y intégrer 2 bouées.

On habille toute la partie supérieure du bateau avant de terminer la cabine en question. Le toit qui la surplombe est fixé par 4 tenons uniquement : il est facile de le démonter pour accéder à l’intérieur. Les cheminées sont agrandies, puis on passe aux finitions : un gouvernail, quelques caisses, différents outils et une grue sur le pont arrière.

Verdict

Concernant le design, le contrat est rempli. Si le projet initial proposé sur la plateforme LEGO Ideas était vraiment minimaliste, l’adaptation proposée ici par LEGO est très convaincante. Les formes, disproportionnées, rendent un aspect cartoon vraiment réussi. Le bateau regorge de petits détails, depuis les pièces tampographiées jusqu’aux ustensiles disposés sur le pont, en passant par la cloche dans la cabine. Hormis cette cabine, on pourra regretter l’absence d’intérieur jouable, le tout étant occupé par le mécanisme. Un mal pour un bien, me direz-vous.

Le mécanisme principal est intéressant, car il combine deux fonctionnalités : les roues à aube qui tournent (par ailleurs relativement vite, et tant mieux) et les cheminées qui montent et descendent. Cette seconde fonctionnalité est moins convaincante : le système fait qu’il subsiste un peu de jeu, et que les cheminées ont tendance à se pencher lorsqu’elles sont en position haute. On pourra également regretter un débattement assez faible de celles-ci, alors qu’il est vraiment très prononcé dans le cartoon. La fonctionnalité “annexe” la plus sympathique est sans aucun doute la grue : Mickey pourra alors rattraper sa belle in-extremis alors que celle-ci court derrière le bateau.

Les deux minifigs sont joliment réalisées, avec un côté “premium” apporté par une belle teinte argentée. Elles rendent un bel hommage aux deux personnages, même si dans ce cas précis j’aurais aimé en trouver un troisième : le capitaine du bateau, Pete, qui joue un rôle prépondérant dans le cartoon. Son absence se fait sentir. Au rang des manques, la chèvre qui dévore la partition (et la guitare), et la vache sont aux abonnés absents. Seul le perroquet, qui ne cesse de se moquer de Mickey (au point de se prendre littéralement une patate dans la figure), est présent. La tête de la chèvre est simplement dessinée sur la partition.

Malgré ses quelques (légers) défaut, cette boîte rend un bel hommage aux deux personnages qui ont initié la “légende” Disney. Elle mérite à ce titre très largement sa place dans la collection des inconditionnels de cet univers. Reste un prix un peu élevé, on se consolera avec une belle collection de pièces exclusives ou rares.

Envie de ce set ?

Note moyenne / 5. Nombre de notes

Merci d'avoir donné votre avis !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue, en le notant juste au-dessus ou en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de