Au menu aujourd’hui, une voiture qui tranche un peu dans sa conception par rapport à celles que l’on voit traditionnellement dans cette gamme, j’ai nommé la Formule 1 Scuderia Ferrari SF16-H.

Informations principales :

Comparateur de prix Amazon

EUR 14,99 EUR 10,41 EUR 11,99 EUR 14,00 EUR 12,14 £14.91

La boîte et son contenu

Ici également, format standard pour cette boîte, présentant sur le devant le pilote au volant de sa voiture, avec en arrière plan le paddock, ses feux de signalisation et son drapeau à damier. Le cheval cabré de la marque italienne prend place dans le coin inférieur droit. Sur l’arrière, une photographie du bolide original, une image où le pilote change le nom et le numéro de la voiture, une image de la voiture avec l’autre pilote à son bord (nous allons y revenir), et une dernière avec ce second pilote et son talkie-walkie devant son écran de contrôle. Un hologramme avec un cheval cabré nous indique qu’il s’agit d’un produit sous licence officielle Ferrari, à la manière du set 10248 – F40 dont nous parlions dans cet article. Nous commençons à avoir un bel aperçu de la richesse du set.

A l’intérieur, 3 sachets de pièces, une baseplate de 12×4 tenons et le châssis de la voiture. On retrouve également la notice d’instructions (60 pages) ainsi qu’une planche de 31 stickers.

La minifig

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il en jette notre pilote avec sa tenue rouge. La tampographie du torse avec ses sponsors sur l’avant et l’arrière est ultra détaillée, et elle se prolonge sur la ceinture et le pantalon. Les manches sont blanches, et il porte des gants rouges. Sur le visage, une barbe de 3 jours et un petit sourire en coin. Le seul accessoire du pilote est son casque, blanc et sans motifs particuliers.

La construction

On commence par assembler l'”accessoire” que l’on retrouve dans toutes ces petites boîtes Speed Champions. Et là, on peut dire que le designer a mis les petits plats dans les grands : sur la baseplate 4×12 en light bluish gray, on construit un ensemble comprenant d’un côté un écran de contrôle avec son clavier, une clé plate et un talkie-walkie, de l’autre une ligne de départ avec ses feux de signalisation et son drapeau à damier (tampographié) articulé de manière à pouvoir l’agiter.

Puis nous passons à la voiture. Sur le châssis sont essentiellement ajoutées des briques Technic afin de pouvoir fixer les éléments de décoration. On commence par la partie avant de la voiture, avant d’ajouter les bas de caisse, puis les côtés du poste de pilotage et l’arrière avec son feu stop constitué d’une tile en trans red, et non pas d’un sticker, c’est appréciable. Puisqu’on parle de stickers, ils sont souvent dans ce set très petits, et par conséquent plutôt difficiles à appliquer. On retrouve sur la plupart de ces derniers les nombreux sponsors de l’écurie.

On continue en assemblant la partie arrière de la voiture et son aileron, avant d’assembler l’avant fixé à l’aide d’une barre Technic sur le corps de la voiture. On termine l’assemblage de notre bolide avec l’ajout des roues, fixées sur de grands axes Technic. Absence notoire de ce set mais ici parfaitement explicable : pas de jantes, ni de set de rechange.

Petit détail parmi beaucoup d’autres, nous avons le droit à deux casques (un noir et un blanc) et deux plaques avec un numéro de voiture différent. On peut donc choisir qui on met au volant.

Verdict

Malgré leur petite taille, ces sets de la gamme Speed Champions peuvent être un véritable plaisir à construire, et c’est ici le cas (et parfois, inversement, ça peut être une véritable catastrophe). Au vu de l’échelle retenue, l’essentiel des détails est là. La forme est retranscrite à l’aide de slopes judicieusement placées, l’ensemble est cohérent et joli à voir. Côté jouabilité, au vu de la taille de la boîte, c’est un sans faute. Depuis le choix du pilote qu’on installera au volant, en passant par l’écran de contrôle, jusqu’à la modélisation de la ligne d’arrivée avec son drapeau à damier, tout y est. Ce qui ne gâche rien, la minifig du pilote est également une franche réussite. Un seul “regret” qu’il convient tout de même de tempérer, la présence de stickers pas toujours faciles à appliquer. Mais pour le positionnement tarifaire de ces boîtes (rappelons-le, sous licence des différents constructeurs), c’est malheureusement presque inévitable.

Si vous cherchiez à diversifier quelque peu votre collection de voitures en y ajoutant une Formule 1, n’hésitez plus et foncez vous procurer ce modèle. Pour 14,99 €, on peut difficilement faire mieux.

PS : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected] ou sur Amazon (même pour autre chose que des LEGO) à passer par un des liens proposés sur le site afin de soutenir mon travail (qui n’en est pas tout à fait un, mais qui prend un peu de temps quand même) – Merci à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.