Gros sujet aujourd’hui puisque nous allons parler d’un des véhicules composant la gamme Creator Expert actuelle : la Ferrari F40 – 10248.

Informations principales :

La Ferrari F40 est une voiture de sport supercar, de Grand tourisme, et de compétition automobile, du constructeur automobile italien Ferrari. Produite entre 1987 et 1992, pour fêter les quarante ans de la marque, elle succède à la Ferrari 288 GTO. Ultime création du Commendatore Enzo Ferrari (1898-1988), elle est au moment de sa sortie, la voiture la plus rapide, la plus puissante et la plus chère de l’histoire de l’automobile.

C’est ce que nous apprend Wikipedia sur cette voiture qui, à n’en pas douter, fait partie intégrante de l’histoire de la marque au cheval cabré. Reste maintenant à savoir si le pari est réussi par Lego pour sa reproduction avec nos chères briques. Mais ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : ce modèle est un franc succès, comme vous le découvrirez au fil de cet article.

La boîte et son contenu

La boîte reste relativement simple, et dispose même de ce système d’ouverture réservé habituellement aux sets plus bas de gamme, qui force à déchirer une partie de la boîte. Les puristes préféreront l’usage d’un couteau pour l’ouvrir proprement. Elle porte un hologramme, numéroté, certifiant qu’il s’agit d’un produit sous licence officielle Ferrari. On n’en doutait de toute façon pas de la part de Lego.

L’ouverture de la boîte nous donne un manuel d’instructions, et deux séries de sachets numérotés contenant les 1158 pièces nécessaires à l’assemblage de notre bolide. L’inventaire est vraiment riche, comme tous les sets de la gamme Creator Expert. On compte pas moins de 257 pièces différentes, essentiellement rouges (surprenant n’est-il pas ?), noires, dark bluish gray et light bluish gray.

Une des pièces maîtresses est sans nul doute le magnifique pare-brise en trans black paré de deux liserés rouges tampographiés, qui ne manquera pas de trouver place dans de nombreux MOCs.

La construction

Après l’inévitable phase de tri des pièces, que je conseille vivement au vu de la richesse de l’inventaire du set, on peut passer aux choses sérieuses. On attaque donc la première série de sachets numérotés, et on démarre logiquement par l’assemblage du châssis de la Ferrari. On utilise ici un certain nombre de pièces Technic permettant d’assurer une certaine rigidité à notre modèle.

Vient ensuite l’assemblage des bas de caisse, réalisé grâce à 4 Black Hinge Cylinder 1 x 2 Locking with 2 Fingers and Axle Hole on Ends reliés à 4 Light Bluish Gray Hinge Plate 2 x 2 Locking with 1 Finger on Top, de chaque côté, recouverts de tiles rouges.

On aménage ensuite l’intérieur du véhicule dans lequel on retrouve notamment : le frein à main, le levier de vitesse, les compteurs, le volant, les sièges ou encore le tableau de bord (aménagé assez sommairement). Les sièges sont articulés et peuvent donc être en partie “réglés”. Petit détail qui a son importance, un petit sticker avec le logo de la marque italienne vient prendre place au milieu du volant.

Pour finir cette première série de sachets de pièces, on vient assembler le toit, le fameux pare-brise et les portières également bien détaillés, notamment avec ce liseré noir du plus bel effet, que l’on retrouvera d’ailleurs sur l’ensemble de la voiture. Elles sont fixées par de simples clips. Les angles trouvés entre les différentes pièces sont assez incroyables, et les vides intelligemment comblés par des slopes qui permettent de caler parfaitement les pièces entre elles.

C’est donc logiquement qu’on attaque la seconde série de pièces pour continuer l’assemblage de notre bolide. On y assemble tout d’abord la pièce maîtresse de la voiture : son moteur, un V8 dont la taille est réellement impressionnante. On note une astuce que l’on retrouvera plus tard dans d’autres véhicules : l’utilisation de pistolets pour représenter les tuyauteries. Cette astuce est également utilisée dans le set de la gamme Ideas 21307 – Caterham Seven 620R. On ajoute ensuite la partie basse qui laisse dépasser les impressionnants pots d’échappement.

Après avoir assemblé le moteur, il faut penser à le couvrir. On s’attaque donc à toute la partie arrière de notre voiture. Une grande majorité des modèles de la marque italienne laisse apparaître dans la lunette arrière le moteur. C’est donc ici logiquement le cas, et une superposition de panels en trans black permet de fidèlement reproduire celle du modèle original. Une tige permet de bloquer le “coffre” (ou le capot, c’est selon, mais j’en perds mon latin) en position ouverte. Mention spéciale pour les feux arrière, qui sont vraiment splendides, bien que simples dans la réalisation.

On termine notre voiture par l’assemblage du capot (ou du coffre ?!?), qui lui aussi peut être ouvert, mais dans le sens opposé à ce que l’on est habitués à voir. Détail intéressant également, les phares sont articulés et il est donc possible de les sortir ou de les laisser rentrés comme sur les photos. Un sticker fait office de feux, on aurait préféré des pièces transparentes au vu de la qualité globale du modèle. Étape cruciale ici également, le petit sticker avec son logo qui vient prendre place sur l’avant de la voiture. Vu sa taille, on préférera utiliser une pince à épiler pour le positionner correctement.

Enfin, la récompense ultime lors de l’assemblage de tous les véhicules chez Lego : l’assemblage des roues, qui vient marquer un point final à la construction de notre modèle. Des jantes chromées bien détaillées viennent prendre place à l’intérieur.

Conclusion :

Du tout bon pour Lego avec ce modèle. Il restera cependant un modèle d’exposition car malgré tout il est assez fragile, rançon des innombrables détails qu’il comporte. Il offre tout de même quelques fonctionnalités qui permettront de l’exposer comme bon vous semble : ouverture des portières, du capot et du coffre. On regrettera simplement la présence de stickers qui, malgré leur nombre réduit pour ce modèle, sont toujours une plaie à appliquer correctement pour peu que l’on soit un peu perfectionniste. Ce modèle trouvera très bien sa place aux côtés de la Mini Cooper 10242, la Volkswagen Beetle 10252 ou encore le Volkswagen T1 10220, les autres véhicules de cette belle gamme Creator Expert !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here