Je crois que je n’avais jamais été aussi enthousiaste à l’idée de tester un set LEGO Friends. Cette référence 42639 Andrea’s Modern Mansion m’avait clairement tapé dans l’oeil dès sa mise en ligne par le fabricant. Je vous propose de la découvrir d’un peu plus près aujourd’hui !

Informations principales :

  • numéro de set : 42639
  • année de sortie : 2024
  • nombre de pièces : 2275
  • nombre d’étapes de construction : 514
  • prix sur le Shop@Home : 199,99 €
  • temps de construction : 5 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

Pas de surprise, ou presque, concernant cette grande boîte qui reprend les codes de cette gamme depuis son « reboot » récent. On y voit la façade de la maison d’Andrea, chacun vaquant à ses occupations. On remarquera surtout le macaron en haut à droite avec la mention Friendship Reunion et les images des cinq copines originelles (Andrea, Olivia, Stephanie, Mia et Emma) devenues adultes. On imagine donc que ce set a pour ambition de plaire également aux fans de l’ancienne gamme LEGO Friends. Au dos de la boîte, on découvre l’intérieur de la maison et plusieurs vignettes détaillant les fonctionnalités de l’ensemble ou nous montrant quelques détails d’un peu plus près.

À l’intérieur, on trouve 17 sachets de pièces numérotés (de 1 à 17, pas de numéro en double) en plastique – la transition au papier est loin d’être généralisée. Une pochette en carton contient les deux notices d’instructions (224 et 204 pages) et une planche de 28 autocollants.

L’inventaire est « raisonnablement » riche pour une boîte vendue 199,99 € : 2275 pièces. On y retrouve une belle quantité d’éléments intéressants dont de nouvelle feuilles, les éléments spécifiques à la réalisation de l’ascenseur, ou encore des garage panels translucides dans 3 teintes différentes pour la décoration de la façade – je reviendrai sur ces différents éléments au fil de la construction.

Les minidolls

Dans une boîte de ce calibre, on s’attend à une jolie collection de minidolls. Et c’est bien ce que LEGO nous propose avec un total de 10 personnages.

Je vous en parlais un peu plus haut : cette boîte est l’occasion pour LEGO de nous permettre de retrouver les copines « originelles », avant le reboot récent de la gamme. On retrouve donc Mia, Emma, Andrea, Olivia et Stephanie, devenues adultes.

Elles ont toutes embrassé des carrières bien différentes, comme on peut l’apprendre au début de la notice d’instructions : Mia est propriétaire d’un ranch, et la mère d’Autumn ; Emma est artiste, Andrea est une pop star, Olivia est astronaute et Stephanie est la mairesse d’Heartlake City. Rien à redire sur la réalisation des tampographies, tout ceci est très propre et joliment réalisé avec une grande variété de tenues.

Il y a un 6ème adulte avec Ji-Won, qu’on imagine être le mari / compagnon d’Andrea à en juger par l’une des photos dans un cadre au 2ème étage de la maison, en compagnie de leur fille Imani. Cette dernière est une « microdoll », sans jambes mobiles et avec des petits trous à la place des mains. Concernant les « nouveaux Friends » on trouve dans cette boîte les personnages d’Autumn (la fille de Mia donc), Leo et Paisley. Les tenues sont, une nouvelles fois, très bien réalisées.

Je vous l’ai déjà dit plusieurs fois : je ne suis pas adepte du format minidoll, un peu trop « rigide » à mon goût notamment pour les mettre en scène. Mais je dois également avouer qu’elles ont un avantage par rapport aux minifigs : la variété de la partie basse du corps avec bon nombre de moules spécifiques – des shorts et des robes plus ou moins longs, des pantalons classiques ou pattes d’éléphant – pas moins de 6 éléments différents rien que dans cette boîte !

La  construction

Le premier sachet de pièces est dédié à la construction de la voiture d’Andrea, assez simple dans sa conception. Elle se base sur un châssis en une seule pièce de 12 tenons de long par 6 de large, qu’on vient ensuite couvrir de nombreux éléments courbes pour former la carrosserie. On remarquera malgré tout la manière de réaliser les phares, positionnés sur des charnières pour obtenir l’angle adéquat – ainsi que la grande verrière rose translucide. Soit dit en passant, je ne suis pas spécialement convaincu par le choix des couleurs.

La construction de la maison commence par le garage, basé sur une plate grise de 16×16 tenons. On y construit notamment la rampe qui, en basculant, permettra de faire sortir la voiture. Les montants de la porte de garage proposent un joli dégradé de couleurs, avec notamment des éléments dans la nouvelle teinte reddish orange qui assurent la transition entre le rouge et l’orange. On ajoute également la base de la cage d’ascenseur avec une pièce spécifique en forme de « U », disposant de rails latéraux pour faire coulisser la plateforme.

On construit ensuite le mécanisme qui permettra d’ouvrir la porte et d’élever la plateforme intérieure pour faire sortir la voiture. En tournant la manivelle, un beam vient tirer sur la porte, et appuie en bout de course sur d’autres éléments Technic. C’est simple, mais très efficace et robuste.

On continue le niveau inférieur avec une base qui comprend une jardinière blanche en demi-cercle, la réservation pour l’escalier d’accès principal, et le sol de la chambre / studio d’enregistrement.

On ajoute des rails horizontaux, puis on construit le lit qui viendra coulisser sous la future piscine – un bracket permettant d’éviter qu’il ne sorte totalement de son logement. On construit ensuite le sol de ladite piscine, et une partie de la paroi rocheuse située sur le côté du garage.

Nous construisons ensuite les parois bleues translucides de la piscine, puis on élève une rangée de murs côté jardinière. On construit l’escalier principal qui prend place dans son logement, puis on attache cette grande construction au garage précédemment assemblé.

On s’occupe alors du studio d’enregistrement en construisant ses murs, et en aménageant l’intérieur avec quelques accessoires dont une console, un écran, un micro ou encore un petit trophée. On repasse au niveau de l’escalier principal où on ajoute une boîte aux lettres avant de terminer le mur latéral avec de grandes slopes blanches. On assemble ensuite un sous-assemblage formant la paroi rocheuse avec quelques plantes, qu’on fixe en SNOT sous la piscine.

On ajoute une bouée dans la piscine, puis on s’occupe de la paroi latérale rocheuse qui masque le mécanisme du garage. Des slopes inversées créent un petit encorbellement, sur lequel on vient fixer une plate de 16×16 tenons pour le sol de la future terrasse. On y construit une rambarde constituée de panels transparents et de rampes noires. On termine cette étape avec la plateforme de l’ascenseur, un nouvel élément pour 2024.

Nous commençons l’aménagement de la terrasse avec une petite scène en bois, et un grand jacuzzi circulaire qui vient se fixer dans l’angle. On ajoute les colonnes de béton qui supporteront le niveau supérieur, puis 4 fauteuils transparents et une petite table avec des verres et quelques victuailles – et c’est ainsi que s’achève la première notice d’instructions.

On construit un petit piano, un tabouret et un micro qu’on fixe sur la petite scène. On ajoute ensuite la paroi de la cage d’ascenseur, blanche d’un côté en superposant des grandes slopes, et transparente de l’autre avec de grands panels. On construit le sol du palier, et on y ajoute un petit meuble avec un lavabo et des placards (qui ne s’ouvrent pas). Côté piscine, on construit une paillasse et un transat (avec son bidon de crème solaire, puis on ferme cette pergola avec des cadres de porte noirs et une structure qui recevra le niveau supérieur.

On passe ensuite à la construction d’un sous-ensemble qui comprend les toilettes et la chambre d’Imani, dans laquelle se trouvent quelques jouets et son lit. Côté extérieur, des briques SNOT et des clips serviront à habiller la façade.

On s’occupe ensuite précisément de cette façade avec des tiles blanches pour amener un peu de texture, des vitres roses, et des panneaux de porte de garage translucides qu’on clipse. Un cadre noir couvert de pièces roses est attaché sur la gauche, et deux petites « bandes » colorées sont fixées au dessus et en dessous des fenêtres de la chambre. On retrouve ici le même dégradé de couleurs qu’au niveau de la porte de garage. Au-dessus de la chambre, on construit une paillasse pour les séances de yoga, et la base du petit réservoir d’eau. On attache alors le tout à la structure principale de la maison.

On retourne sur la partie centrale de la maison pour continuer d’y élever la cage d’ascenseur, de la même manière qu’au niveau inférieur. Remarquez de part et d’autre cette « bande » orange qui permettra d’assurer la continuité entre les deux parties latérales de ce niveau. Sur le palier, on ajoute un joli sol coloré et un petit meuble avec de nombreuses photos souvenirs dans des cadres.

On passe ensuite au sous-assemblage suivant qui ne comprend qu’une seule grande pièce, la chambre d’Andrea. Elle est basée sur une plate de 8×16 tenons, prolongée par un assemblage avec plusieurs charnières pour former un angle avec le reste de la maison. On installe un petit meuble avec un peu de déco, un éclairage, et un pot noir contenant un arbuste et un oiseau.

On termine l’aménagement intérieur de cette chambre avec un lit rotatif fixé sur une turntable, puis on la ferme en partie supérieure avec une structure noire. On construit alors un sous-assemblage pour la terrasse supérieure avec un brasero, une table basse, et une machine de karaoké. La façade est traitée de la même manière que de l’autre côté avec un cadre coloré fixé sur des pièces noires, qui vient cette fois-ci en retour le long de la fenêtre latérale. On retrouve les panneaux de porte de garage translucides, cette fois-ci en 3 couleurs différentes.

On ajoute un divan et un canapé sur la terrasse supérieure, puis on attache le tout à la structure principale. On s’occupe ensuite de la partie centrale, ronde, qui intègre un mécanisme avec quelques engrenages pour pouvoir faire monter l’ascenseur en tournant la molette. On termine cette étape avec un joli pot de fleurs noir – et c’est là que je m’aperçois que j’ai oublié de prendre les photos de cette étape…

Pour le dernier sachet de pièces, on retourne au-dessus de la chambre d’Imani pour y ajouter une jardinière avec quelques plantes, et un meuble avec un petit écran pour les séances de yoga. On construit une grande cascade sur le côté de la maison, et on remplit le petit réservoir supérieur avec des tiles bleues dont certaines sont décorées de carpes koï, identiques à celles trouvées dans le set LEGO Icons 10315 Tranquil Garden (mon test à cette adresse). Ne reste alors qu’à construire les deux grands arbres et leurs nouvelles feuilles, qu’on fixe dans la jardinière située à côté de l’escalier d’accès.

Verdict

Cette « maison moderne » l’est résolument, à commencer par son architecture si particulière et, il faut le dire, réussie. J’aime beaucoup la composition de l’ensemble avec ses 4 niveaux bien différents les uns des autres. Le niveau bas abrite un garage et le studio d’enregistrement / chambre, l’escalier principal mène à une grande terrasse avec piscine et jacuzzi, et une structure légère supporte le niveau supérieur avec les chambres et les toilettes. Au-dessus de celui-ci, on trouve une nouvelle terrasse en « rooftop ».

Le choix des couleurs est avisé, avec les deux niveaux inférieurs assez sobres surmontés de cet étage coloré. Les encadrements de fenêtres et rambardes noirs mettent joliment en valeur ce cadre et ses nuances vives, la continuité au niveau de la cage d’ascenseur étant assurée par deux grandes bandes oranges. Le rappel des couleurs du garage est une vraie bonne idée.

J’apprécie aussi tout particulièrement cette maçonnerie blanche, sur le côté du garage, qui vient supporter la grande terrasse, ainsi que les poteaux de béton qui supportent la chambre d’Andrea. La structure en dessous de la chambre d’Imani paraît en revanche un peu légère.

L’aménagement est également très riche en meubles, accessoires et décorations divers et variés – je vous laisse observer les nombreuses photos de cet article pour vous en faire une idée plus précise. On pourra y créer une grande variété de mises en scène, d’autant que ce set contient pas moins de 10 minidolls – il y aura donc quelques histoires à se raconter.

Un petit regret malgré tout : on notera l’absence d’une cuisine et d’une salle de bains, malgré la présence de 3 chambres. Les circulations intérieures sont assez logiques, il suffira de prendre l’ascenseur pour se rendre aux différents niveaux. Sauf au dernier, on se demande ici comment les personnages accèdent à ce grand toit-terrasse.

Si l’aménagement riche en accessoires est un bon point pour la jouabilité, on appréciera aussi les quelques fonctionnalités – au premier rang desquelles la porte de garage qui s’ouvre en actionnant une manivelle sur le côté. Une manivelle qui sait d’ailleurs se faire discrète dans le design de l’ensemble. Elle actionne également un petit mécanisme qui permet d’incliner le sol du garage pour en faire sortir la voiture.

À l’instar du set 42621 Heartlake City Hospital (mon test à cette adresse), une autre nouveauté LEGO Friends attendue pour le 1er janvier, on trouve ici un ascenseur fonctionnel, actionné par une molette sur le toit entraînant une vis sans fin. Dernière petite « fonctionnalité », le studio d’enregistrement situé au niveau inférieur abrite également un lit qui se déploie en tirant sur la console.

Du côté des minidolls, les fans de la première heure seront heureux de retrouver la bande de copines originale avec Andrea, Emma, Olivia, Stephanie et Mia, accompagnées de leurs successeurs Autumn, Paisley et Leo. Rien à redire sur la réalisation de ces différents personnages, les tampographies sont exemplaires – encore faut-il accrocher au format minidoll, ce qui n’est pas mon cas. Pour découvrir en détail tous ces personnages, je vous invite à (re)lire le chapitre dédié un peu plus haut.

Quelques considérations budgétaires avant de conclure cet article : à 199,99 € pour 2275 pièces, c’est le set LEGO Friends le plus cher et comptant le plus grand nombre de pièces jamais proposé par le fabricant danois. Ce ratio de 0,088 € / pièce est dans la moyenne de ce que propose la gamme et ne semble pas incohérent au regard de la construction proposée, de sa consistance et des nouveaux éléments LEGO que le set contient.

Difficile de dire à qui s’adresse cette boîte, mais je pense qu’elle devrait plaire au plus grand nombre. Les fans adultes y trouveront une maison résolument moderne et bien réalisée, tandis que les plus jeunes sauront y créer de nombreuses histoires. Malgré la mention « 14+ » sur la boîte (je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà vu cette limite dans la gamme LEGO Friends), la construction reste globalement accessible, mais aussi plaisante pour les « moins jeunes ».

Je vous le disais en introduction : j’attendais avec une certaine impatience de pouvoir construire cette boîte. Et hormis les menus défauts que je mentionne un peu plus haut, je n’ai pas été déçu : la construction est sympathique, et le produit fini est tout bonnement époustouflant.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce set. Vous le trouverez sur le Shop@Home, à cette adresseMerci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minidolls
Jouabilité
Bonne affaire
review-lego-friends-42639-andreas-modern-mansionUn design moderne et coloré, une construction plaisante et une jolie collection de personnages : ce set a tout pour plaire au plus grand nombre !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Cette maison moderne est vraiment superbe, aussi bien pour le design que les couleurs, et de bonnes fonctions pour le jeu. La voiture est réussie aussi (même si le cockpit rose fait un peu étrange).
Un semi modular dont j’aimerai voir l’équivalent en City pour les minifigs.

Elvis

Le bâtiment est vraiment joli dans son ensemble mais il manque des pièces essentielles à toute bonne maison

Weevy

Comme toi, cette boîte m’a tapé dans l’oeil. Cette revue confirme mon impression : des couleurs qui en mettent plein la vue, une expérience de construction pas ridicule et une jouabilité au top. Seul bémol, comme toujours le prix… Pour un jouet ça pique un peu. Mais avec des sets comme celui-ci la gamme Friends a pris un virage vraiment réussi. Qui sont les designers en charge de cette gamme ? Ils ont fait un super boulot !

Last edited 2 mois il y a by Weevy
Bertrand

C’est intéressant
En expo sous vitrine ça peux rendre bien ou pas ?