Les parcs d’attractions LEGOLAND bénéficient régulièrement de nouvelles exclusivités. Après le set 40393 LEGOLAND Fire Academy sorti en début d’année, on pourra y trouver dès le 1er Juillet la nouvelle référence 40429 Ninjago World. LEGO ayant eu la gentillesse de m’en faire parvenir un exemplaire, je vous propose donc de découvrir aujourd’hui ce dernier. Pour vous le procurer, il faudra au choix vous rendre dans un parc LEGOLAND (lorsque cela sera possible…) ou vous tourner vers le marché secondaire.

J’ai eu la chance de visiter le parc LEGOLAND de Billund il y a bientôt 2 ans, et je vous avais fait partager à l’époque cette expérience dans ce petit article. Le set que je teste aujourd’hui s’inspire de la zone Ninjago World présente dans les parcs LEGOLAND et de son attraction principale. Une attraction “4D” où, lunettes 3D sur les yeux, on se ballade devant différents écrans. Le but étant d’anéantir les méchants en faisant des mouvements de main au-dessus d’un lecteur optique disposé sur le wagon. Et de faire un meilleur score que les équipes adverses.

Si la photo juste au-dessus est une image promo LEGOLAND, les deux premières sont des photos prises par mes soins sur place. Et oui, c’est bien votre serviteur qui est premier au tableau des scores 😀

Informations principales :

  • numéro de set : 40429
  • année de sortie : 2020
  • nombre de pièces : 440
  • prix à LEGOLAND : 29,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 120
  • temps de construction : 1 heure 15
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, LEGO nous présente les différents éléments du set dans une petite mise en scène. On trouve bien évidemment l’attraction, ses wagonnets et son écran, mais également le “Tori” d’entrée dans la zone ainsi que la boutique / stand photo.

Au dos, quelques vignettes nous montrent d’autres détails et fonctionnalités du modèle.

A l’intérieur, nous trouvons 4 sachets de pièces numérotés, deux rails gris en 1/4 de cercle, deux notices d’instructions et une planche de 16 autocollants.

L’inventaire n’étant pas encore officiellement publié, difficile de dresser une liste exhaustive des pièces spécifiques présentes dans l’inventaire. Néanmoins, on notera la présence d’éléments intéressants dont :
  • 2 Flat Tile 6X6 rouges (présents dans 3 sets)
  • 2 Chassis 4X5, For Rail noirs (présents dans 2 sets)
  • 2 Rail 13X13, 1/4 Circle, W/ 3.2 Shaft en light bluish gray, pas spécialement “rares” mais tout de même intéressants

Les minifigs

Elles sont au nombre de 4 : un employé du parc, et une maman avec ses deux enfants. D’une manière générale, la quasi-totalité des éléments qui composent ces minifigs sont plutôt rares. Ainsi, le torse de l’employé n’est présent que dans deux autres exclus LEGOLAND (40393 LEGOLAND Fire Academy et 40346 LEGOLAND Park). La chevelure de la fillette est également présente dans seulement deux autres sets du nouvel an chinois. Certaines pièces sont même exclusives : le sweat à capuche Ninjago du garçon, et les visages des deux enfants. Voilà qui devrait attiser l’appétit des collectionneurs !

Toutes les jambes sont monochromes, les torses restant plutôt simples mais bien réalisés. Mention spéciale tout de même pour le sweat du garçon avec, d’un côté, la tête de Lloyd et de l’autre son nom.

La construction

La construction commence par l’attraction principale. On assemble deux morceaux de rails, posés à plat sur 3 bases circulaires. Nous continuons avec les wagonnets. L’ouverture n’est pas située vers l’avant comme dans une montagne russe “traditionnelle” mais sur le côté. Un double jumper permet de mettre les enfants debout à l’intérieur. Les adultes devront se contenter de les regarder faire. Quelques tiles transparentes disposées du côté ouvert représentent la console permettant de lancer des shurikens virtuels, et un stud-shooter propose de lancer des projectiles bien réels sur les cibles.

Nous continuons avec le portique d’entrée très largement inspirée des Tori trouvées dans les temples shintò japonais. 4 “quintuples briques” constituent les pieds, dont deux sont décorées d’un grand autocollant avec un petit dragon. Un bracket au milieu porte l’inscription Ninjago. La partie supérieure du Tori est un sous-assemblage portant pour sa part le logo LEGO qui, malheureusement, est un autocollant.

Nous assemblons alors le premier stand / cible de tir. D’un côté, un mur rouge et blanc porte un bracket avec l’une des deux grandes tiles 6×6 rouges. Elle est décorée d’un immense autocollant pas forcément facile à appliquer. De l’autre, quelques plantes et des colonnes colorées qui font penser à la file d’attente que l’on trouve dans l’attraction. En partie supérieure, nous ajoutons des plates avec des “jours” entre elles reproduisant les architectures de poutres vues dans les temples japonais. Le tout est couvert d’une toiture très simple.

Le deuxième sachet de pièces s’achève avec la construction d’un petit sous-ensemble avec le plan du parc. Il s’agit d’un autocollant disposé sur un grand panel rouge. Un panneau LEGOLAND est ajouté en partie supérieure, quelques plantes décorant le pied.

Nous passons ensuite à l’assemblage du “temple” principal. Sa construction commence par le petit stand de photo dont la conception est identique à la cible construite précédemment. Si ce n’est qu’on ajoute un comptoir avec une caisse enregistreuse et un petit écran avec la photo des deux enfants dans le ride. Une entrée vers les boutiques, fixée par des charnières à la boutique photo, porte également le logo Ninjago. Un troisième ensemble, là encore attaché par des charnières au précédent, porte une seconde cible destinée à l’attraction.

Le 4ème sachet de pièces est rapidement construit. Il s’agit ici d’agrandir la toiture du bâtiment principal à l’aide de 5 sous-ensembles construits les uns au-dessus des autres.

Verdict

Si on tient compte de l’exclusivité de la boîte, il s’agit à ce titre d’un set assez difficile à “juger”. En effet, son exclusivité ne permet pas de se le procurer aisément. A l’heure où j’écris ces lignes, il est d’ailleurs déjà disponible dans le parc LEGOLAND allemand alors que la date de sortie initialement prévue était le 1er Juillet prochain. Et il sera très certainement disponible rapidement sur le marché secondaire, à condition de débourser quelques euros supplémentaires.

Reste que l’ensemble est plutôt bien réalisé. On y retrouve de nombreux éléments “clés” de la zone Ninjago trouvée dans les différents parcs LEGOLAND : un morceau du ride avec deux wagonnets et deux cibles, le fameux Tori situé à l’entrée de la zone, le plan du parc et même la boutique photo. J’aurais aimé trouver également une micro boutique de souvenirs, malheureusement absente ici.

Le design est réussi, qu’il s’agisse du choix des couleurs ou de l’assemblage en lui-même. On retrouve ainsi les colonnes colorées, les toits librement inspirés des temples japonais, quelques plantes… Les plates situées sous les toitures sont même légèrement ajourées représentant ainsi les poutres vues dans certains temples japonais. L’ensemble du set est également “modulaire” grâce aux nombreux éléments présents et aux articulations permettant d’orienter les portions du temple comme bon nous semble.

Si la portion de l’attraction est assez petite, sa conception est bien pensée et les wagonnets joliment réalisés. On regrettera seulement que, de par leur conception, les adultes ne puissent pas s’asseoir dedans. Pour simuler le tir sur les cibles, chaque wagonnet dispose d’un stud shooter et LEGO fournit une collection de round plates colorées pour s’en servir. Chacune des cibles dispose de points colorés avec un score inscrit à l’intérieur.

Les minifigs sont sans doute un des autres points forts de cette boîte. Si elles sont assez “simples” dans leur réalisation (pas de pantalons tampographiés – et tampographies des torses assez simples) elles sont très joliment faites. Le torse du garçon avec son sweat Ninjago à capuche est sublime, et exclusif. Comme les têtes des deux enfants et leurs doubles expressions, exclusives également.

La construction est variée, du fait des nombreux éléments représentés. Elle reste cependant plutôt simple, ce qui se comprend vu le public visé : les enfants (et les grands enfants ?) voulant ramener un souvenir sympa de leur visite à LEGOLAND. Seul point gênant, comme trop souvent : la multitude d’autocollants. Si la plupart sont relativement faciles à appliquer, ce n’est pas le cas des deux grandes “cibles” où l’on veillera à centrer correctement les deux autocollants pour obtenir un effet convaincant. Et je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi nous n’avons pas de tile tampographiée pour le logo LEGO.

Le budget demandé (29,99 € en Allemagne, pour 440 pièces) est plutôt raisonnable en regard du nombre de pièces présentes dans la boîte. Les quelques éléments rares trouvées dans la boîte attiseront sans doute également quelques appétits. Mais il faudra, comme je le disais plus haut, vous rendre dans un parc LEGOLAND ou vous tourner vers le marché secondaire pour l’acheter.

Bref, un souvenir très sympa d’une virée chez LEGOLAND. Et même si vous souhaitez l’acheter sans nécessairement qu’il s’agisse d’un souvenir de voyage, vous ne serez pas déçus par ce joli set bien réalisé et ses superbes minifigs.

Allez, une petite photo “bonus” pour la route !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Il s’agit d’une exclusivité disponible uniquement dans les parcs d’attraction LEGOLAND (ou sur le marché secondaire). N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Jouabilité
Minifigs
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Le set est sympa et peut faire un joli souvenir.
J’aime bien la tampographie du sweat mais je trouve dommage que dans un set exclusif aux parcs il y ait autant d’autocollants.
Surtout que des carré Lego serait vite amorti dans d’autres sets de différentes gammes.

Le Tonyz

Joli petit set de la gamme. Ça me rappelle ma journée au parc Legoland de Guntzburg en Allemagne, j’avais justement fait cette attraction. Il faudrait que je songe à trier mes photos un jour aussi…

Elvis

Merci de nous avoir présenté une telle exclu
C’est un chouette set, plein de détails et de jouabilité