Après avoir parlé d’une des nouvelles BrickHeadz de l’univers Star Wars, Finn, hier ; intéressons nous aujourd’hui à l’autre univers introduit dans cette gamme ce premier novembre : The LEGO Ninjago Movie. Nous allons donc parler ici de la première des deux BrickHeadz basées sur cet univers, et j’ai nommé Lloyd (réf. 41487).

Informations principales :

La boîte et son contenu

Sur l’avant de la boîte, Lloyd nous est présenté sans son socle sur fond gris, avec une estampe de ce qu’on devine être un dragon. Contrairement à Finn, ici pas de logo de l’univers The LEGO Ninjago Movie. Par contre, on retrouve bien en bas à droite le nom du modèle, et son numéro 17 surmonté de la mention “Exclusive”. Ici, elle s’explique par le fait que les deux BrickHeadz basées sur le film ont un temps été une exclusivité chez Toys R Us, aux Etats-Unis. Mais heureusement pour nous, elles ne le sont pas restées longtemps.

Sur un des côtés, on retrouve le Lloyd du film sur fond de jungle, avec cette fois le logo de l’univers, tandis que de l’autre on retrouve le flopée de mentions légales. Sur l’arrière, on retrouve notre modèle séparé de son socle, et ce dernier aux côtés de son maître, Sensei Wu (réf. 41488) dont nous parlerons dans un autre article.

A l’intérieur, deux sachets de pièces, une plaque de base de 6×6 tenons, et une  notice d’instructions de 32 pages pliée en deux. Parmi les pièces intéressantes, comme toujours dans cette gamme, un certain nombre de pièces tampographiées. On retrouve ici le torse et le dos de la tenue de ninja, le bandeau, les yeux (verts, ça change), sans oublier la tile signalétique.

La construction

Comme à l’accoutumée, on commence la construction par le torse de notre modèle. On apprécie ici l’attention portée à la ceinture, en dark green, qui se poursuit tout autour du personnage et laisse dépasser un noeud sur l’avant, sous la forme d’une plate 1×1. Les deux briques 1×4 qui surplombent  cette ceinture sont vraiment superbes. Sur l’avant, le Shinobi Shozoku (tenue noire traditionnelle des ninjas) de Lloyd, damassé de losanges gris sur fond noir, et décoré de deux “diamants” dorés, s’ouvre sur un col doré rappelé dans les plates disposées juste au dessus. Sur l’arrière, on retrouve ce même fond damassé, surplombé du logo du clan de Lloyd. Les bras et mains sont ajoutés sous forme de clips, et basés sur des plates 2×2 comme d’habitude.

On continue avec l’assemblage de notre modèle avec la construction de la tête, basée sur une structure intérieure de 12 Brick, Modified 1 x 2 x 1 2/3 with Studs on 1 Side, traditionnelle dans cette gamme. On l’habille pour l’essentiel de tiles noires, y compris au niveau des oreilles qui dépassent légèrement. On ajoute également une touche de jaune, pour la partie visible du visage, et les deux yeux verts de Lloyd, ainsi que le bandeau vert et sa très belle pièce tampographiée. On apprécie également le soin apporté à la réalisation du noeud du bandeau, simple mais convaincant. Seul petit regret ici, afin de conserver une uniformité dans la réalisation de la cagoule, il aurait été préférable de ne pas avoir de tenons visibles sur le haut de la tête.

L’assemblage de Lloyd se termine avec l’ajout des jambes, très simples puisque composées chacune de 3 plates 2×2. On donne ensuite à Lloyd son arme, une épée avec le bout de la poignée décoré d’un pompon doré. Vient ensuite l’assemblage du socle, avec sa tile tampographiée, faisant 6×6 tenons tout comme Finn. Cette augmentation de la taille du socle par rapport aux anciens modèles est appréciable.

Verdict

Décidément, je ne suis pas près de me lasser de cette gamme ! Tous les petits détails dont nous parlions plus haut, depuis la qualité des pièces tampographiées, jusqu’à l’attention portée aux détails de la ceinture et du bandeau, font de ce modèle un must-have, pour peu que l’on apprécie cette gamme et sa réinterprétation si particulière de personnages cultes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here