Le début du mois d’Octobre a été riche en nouveautés de la gamme LEGO BrickHeadz. Parmi elles, on trouve une nouveauté tirée d’un film jusqu’ici inexploité par la firme danoise : L’étrange Noël de monsieur Jack, ou The Nightmare Before Christmas en version originale. Ce film est sorti des studios d’animation Disney en 1993, nous fêtons donc cette année son 25ème anniversaire. Pour cette occasion, LEGO a choisi de nous proposer ce set 41630 – Jack Skellington & Sally. Curieux choix s’il en est, que de représenter ces personnages filiformes en version BrickHeadz. Voyons donc ce que vaut cette interprétation.

Informations principales :

  • numéro de set : 41630
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 193
  • prix sur le [email protected] : 19,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 24 pour Jack Skellington, 40 pour Sally
  • temps de construction :  30 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Sur l’avant de la boîte, les deux personnages nous sont présentés sur un fond vert olive, très légèrement de profil. Jack porte le numéro 74, et Sally le numéro 75 dans la gamme LEGO BrickHeadz. Sur le côté, on trouve une image des protagonistes tels qu’on peut les voir dans le film. Au dos, ils se font face, et sont également représentés au-dessus de leurs socles d’exposition.

À l’intérieur, nous trouvons deux sachets de pièces numérotés, et deux notices d’instructions. Cela ne vous aura pas échappé en lisant les informations principales du set un peu plus haut : seulement 193 pièces, pour deux personnages, très loin des 361 pièces du magnifique set 41623 – Ariel & Ursula (dont vous trouverez ma review ici).

Mais on trouve tout de même dans l’inventaire un lot de pièces intéressantes, dont de nombreuses pièces tampographiées :

  • 4 briques 1×1 noires pour les jambes de Jack
  • 3 briques 1×4 noires (avec deux motifs différents) pour son torse
  • 2 tiles 1×4 blanches, avec deux motifs différents pour ses yeux / sa bouche
  • 1 tile 1×4 en light aqua pour la bouche de Sally
  • 1 tile 2×4 en light aqua pour son front
  • 1 brique 1×4 en tan pour son torse

Et parmi les couleurs rares, on notera :

  • 1 plate 2×4 en dark brown, présente dans 3 sets
  • 2 wedges 2×2 en dark green, exclusives
  • 2 wedges 2×3 en flesh, exclusives
  • 4 plates 2×3 en light aqua, présentes dans 3 sets
  • 2 plates special 1×2 with clip en light aqua, exclusives

Inventaire pauvre en nombre de pièces, mais donc plutôt riche en pièces rares ou exclusives.

La construction

Jack Skellington

Nous commençons de manière très classique par le torse de Jack, qui ne comprend rien d’exceptionnel si ce n’est 4 tenons apparents dans son dos, qui serviront plus tard pour la queue de pie. Les bras sont également tout à fait standards, et fixés sur 2 briques SNOT.

L’intérieur de la tête est classique, avec les 12 briques SNOT habituelles et le cerveau rose. L’habillage de celle-ci est ultra simple (qui a dit simpliste ?) et se constitue en tout et pour tout de 12 pièces. On notera cependant une différence majeure avec le reste de la gamme : les yeux sont de simples cercles noirs avec un léger liseré gris tampographiés sur une tile blanche.

Nous terminons Jack en ajoutant ses jambes (tampographiées, il est bon de le souligner) puis sa queue-de-pie simplement constituée de 4 “dents”. Deux tenons restent visibles dans le dos, c’est plutôt moyen : une tile supplémentaire aurait été bienvenu à mon goût. On termine en construisant le socle d’exposition et en y fixant le personnage.

Sally

Nous commençons également la construction de Sally avec son torse. Il diffère un peu des habitudes, puisqu’il est assemblé sur une base constituée de 4 brackets en attente des futurs éléments de la robe. Les bras sont classiques, on notera qu’ils sont de deux couleurs différentes. Les couleurs de la robe sont rappelées au niveau du cou par des plates de couleur appropriée.

L’intérieur de la tête est également “standard”, comme pour Jack : 12 briques SNOT, et le cerveau rose. On habille ensuite la face où l’on remarquera que les yeux sont soulignés d’une plate grise. La tampographie du front et de la bouche sont joliment réalisées.

On s’attaque ensuite à la chevelure, sur les deux côtés de la tête avant de passer à l’arrière. Les cheveux dépassent légèrement sur les côtés du visage, et l’arrière est bien travaillé.

Puis on passe à la robe et aux jambes. Les plis de la robe sont représentés par deux wedges superposés, couleur flesh et dark green. Les deux jambes sont très classiques : il s’agit d’un simple superposition de 3 plates. Petit détail agaçant : les brackets gris sur lesquels sont fixés les wedges de la robe restent visibles sur le côté du personnage.

On termine avec la partie supérieure de la tête (constituée de quelques slopes incurvées) puis avec le socle d’exposition.

Verdict

Le défi était de taille, pour représenter les personnages filiformes de l’Etrange Noël de M. Jack, et plus en particulier pour Jack lui-même. Si on remarquera l’absence d’yeux, fort bienvenue, on regrettera une forme du visage qui aurait mérité d’être plus arrondie notamment sur sa partie supérieure où des tenons restent visibles. Le choix de réaliser un torse BrickHeadz “standard” est assumé, on notera les très jolies pièces tampographiées qui le composent. Sally est mieux réussie à mon goût. Les cheveux longs et lisses auraient par contre mérité eux aussi une absence de tenons visibles. Pour la robe, on remarquera comme d’habitude la différence de couleur entre la pièce tampographiée et celles teintées dans la masse. On regrettera également les brackets gris visibles sur le côté.

L’expérience de construction est tout à fait basique pour Jack, et à peine plus intéressante pour Sally où l’on notera simplement la manière de réaliser la partie basse de la robe, avec le souci que cela crée comme expliqué au paragraphe précédent.

L’inventaire est relativement pauvre en nombre de pièces (193 pour deux personnages), mais plutôt riche en ce qui concerne les pièces rares ou uniques (23 au total). Reste qu’on a vu meilleure affaire pour ces duos de BrickHeadz avec des boîtes comme Ariel & Ursula (41623) et ses 361 pièces (bon OK, là c’est l’extrême inverse 😉 )

Avis mitigé donc, quelques améliorations plutôt simples auraient permis un bien meilleur rendu. Reste deux personnages qui font honneur, à leur manière, au 25ème anniversaire du film d’animation.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, et ça permet de soutenir mon « travail ». Merci à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.