Bonjour à toute la communauté,

Aujourd’hui je continue mon exploration de la licence 100% maison de LEGO et je vais donc vous parler du set Monkie Kid Le tank de fer qui selon LEGO nous promet « des aventures palpitantes » et si nous avons eu trop d’aventures, il peut aussi être une « superbe pièce à exposer ». Je reviendrai sur ces points.

Informations principales :

Boite et Inventaire

La gamme Monkie Kid est facilement identifiable par son bandeau supérieur. Ici, nous ne dérogeons pas à la règle, le logo Monkie Kid occupe quasiment toute la largeur supérieure de la boîte. Les trois quarts restants mettent en scène Monkie Kid et Sandy se défendant face au tank de fer conduit par Grunt et Roar. Si comme moi vous ne suivez pas la série animée, il est malgré tout plus qu’aisé de reconnaître les gentils des méchants. Avec la face avant de la boîte, nous découvrons tout de suite que Sandy sera une maxifigurine (ou Big Figure) à la Hulk.

L’arrière de la boite est d’une sobriété exemplaire avec son fond noir. Le tank est mis en scène pour montrer ses différentes fonctionnalités, la bascule des plates-formes qui libère les tonneaux et la mitraillette.

J’ajoute aussi une photo des tranches car je les trouve réussies et si vous conservez vos boîtes, elles seront identifiables immédiatement. Cependant, vous reconnaîtrez la gamme mais pas forcément le modèle car il n’est indiqué que sur une seule des tranches latérales.

Déballons tout ça. Nous avons donc 4 sachets pour la construction du tank, un livret, une planche de quelques autocollants et un sachet pour assembler Sandy.

Le Tank de Fer

Premier moment de fun

La construction commence par l’assemblage de Sandy. Deux pins Technic permettent d’associer ses bras sur le tronc du bonhomme et ses mains sont emboîtées au bout des gros bras bleus. S’en suit après l’assemblage de son marteau géant à cornes de taureau. Une deuxième figurine est aussi à assembler et c’est Grunt … ou Roar … enfin celui que vous voulez.

Le premier sous-ensemble qui s’offre à nous est la mitraillette. Une base assez simple permet de créer son « châssis ». La tourelle s’ajoute sur ce châssis puis avec un autre petit sous-ensemble nous plaçons le début du poste de tir avec une chaise noire.

Nous terminons donc cette sulfateuse par le cœur de la bête. Une « matrice » de 6 tenons permet de créer le chargeur, celle-ci sera maintenue par un axe et une butée permettra d’éjecter les projectiles. La finition de l’arme se fait avec le premier autocollant donnant un aspect métallique (rapide) à l’ensemble.

À partir de là, nous pouvons déjà essayer le « tir rapide pour encourager un jeu créatif ». Il ne faut pas se leurrer, ça fonctionne très bien et donc la créativité va se limiter à tirer sur des objets pour tout dézinguer.

Assemblage du taureau à roulettes

La plate-forme des tonneaux

Nouvelle minifigurine fournie, le héros : Monkie Kid. Je reviendrai sur les minifigurines à la fin.

Deuxième sachet sous la main, nous allons prendre d’assaut le cœur du sujet. Comme tout véhicule conséquent chez LEGO, la base est composée de pièces Technic pour solidifier l’ensemble. Histoire que le tank résiste aux terrains et différents combats, une seconde couche de pièce Technic est ajoutée. Pour l’instant la structure est majoritairement grise avec un petit chouia de violet et de rouge pour égayer le tout.

La suite est un peu sur le même principe que pour construire une benne de pick-up ou une plate-forme mobile de dépanneuse. Je m’explique, nous ajoutons une couche de pièces SNOT noires pour lisser les bords. Ensuite la structure qui permet de basculer les nacelles est mise en place avec cette fois un peu plus de couleur (violet) et toujours maintenu à l’ensemble par des pièces Technic. Enfin, la plate-forme de lancement des tonneaux est ajoutée.

Le poste de pilotage

Le troisième sachet va nous permettre d’assembler le poste de pilotage de l’engin. Là aussi, nouvelle (et dernière) minifigurine : Roar / Grunt c’est toujours comme vous voulez.

Le début de l’assemblage se fait par un sous-ensemble et une plate de 8 tenons qui nous indiquera la largeur de la tête du taureau. Là aussi, entre les pièces classiques nous ajoutons beaucoup de pièces Technic, le tout maintenu avec des pins bleus. Encore une fois, deux couches de Technic et deux couches de plates classiques, c’est du solide tout ça. Petites décorations latérales avec de nouveaux autocollants qui là aussi ajoutent une pointe de violet dans tout ce gris et noir.

Grâce (encore) à des pièces Technic, la nacelle de pilotage est ajoutée à la plate-forme des tonneaux. S’en suit un autre sous-ensemble pour faire le poste de pilotage à part entière. Assez classique mais efficace, siège noir, deux manettes de pilotage, un cadran et des bords inclinés décorés à grand coup d’autocollants.

Nous continuons le poste de pilotage avec les finitions pour recoller au nom du set, deux grandes cornes de taureau s’ajoutent à tout ça ainsi qu’un mini pare-brise. Nouveau sous-ensemble, la face avant du taureau est construite à part. Les yeux et le nez sont des autocollants, dommage, au moins pour les yeux, des pièces tampographiées auraient été les bienvenues. Dernier détail pour aller dans le cliché du taureau, le piercing nasal. Le visage du tank est ensuite clipser sur le poste de pilotage.

Le sachet n’est toujours pas fini et nous passons aux bras de levier pour faire basculer tout ça. Rien de folichon dans ces étapes, c’est fin, c’est symétrique, ça passe vite. Gros bémol, les deux autocollants latéraux longs et fins, un petit bonheur. Le sachet se termine par l’assemblage de deux petites armes, une hache et une « épée-scie ».

Maintenant il faut bien que tout ça roule

Dernier sachet en main, dernière ligne droite et elle sera rapide. Nous passons aux roues du tank. Le mélange pièces Technic et classiques est toujours de mise. Il faut reconnaître que les roues sont imposantes, elles sont en plastique dure mais elles accrochent bien à la surface donc ça tourne impeccablement. Petits détails, les « enjoliveurs lave » qui ajoutent un petit effet sympathique quand tout ça tourne.

Nous passons au dernier sous-ensemble, le pare-buffles qui sert aussi de guide aux tonneaux est ajouté à l’avant. Avec des jantes, nous construisons les deux tonneaux qui nous réservent la grande surprise de l’autocollant rond à bien centrer dessus.

Enfin la nacelle de tir rapide est ajoutée et voilà, le tank est fin prêt pour les fameuses aventures.

Les minifigs

Quatre minifigs, deux méchants et deux gentils, un nombre parfait pour commencer ses histoires.

Seul Monkie Kid propose un double visage et pour cause, Roar et Grunt ont une tête orange transparente. L’effet au travers du casque est bien réalisé en revanche, si nous enlevons les casques, c’est moins folichon. Autre point que je trouve raté, sur la boîte nous pouvions deviner des dents sur les dessins des casques et là, ce sont deux boursouflures grises qui nous sont livrées.

Monkie Kid porte exactement les mêmes habits que dans l’autre set de cette gamme en ma possession (Demon Bull King dont ma mini-review est disponible sur le forum), seules les expressions du visage sont différentes. La tampographie est toujours aussi bien réussie avec les soucis habituels, par exemple le blanc du pantalon souffre un peu du rouge présent en dessous. Sandy est fun, géant bleu à barbe rousse et coupe iroquoise, j’aime beaucoup son look général avec son pantalon de jogging, ses sneakers et son collier de grosses perles violettes. Roar et Grunt sont identiques avec des tenues bien réalisées et détaillées à souhait. Peut-être que les pantalons auraient mérité une décoration en plus.

Verdict

Cette gamme est définitivement orientée vers le jeu. La fameuse expérience de montage, sans être exceptionnelle est bien là et parfaitement accessible aux enfants. Fournir un gros véhicule avec deux fonctionnalités et quatre minifigurines permet d’entrer dans le jeu tout de suite.

Mon test habituel a bien sûr eu lieu. À peine fini et exposé, j’ai attendu de voir combien de temps il allait rester sans être utilisé par la toute jeune adolescente présente à la maison. Ça n’a pas duré longtemps. Autant l’aspect massif et sombre ne l’avait pas attiré, autant les personnages et le côté ludique du tank l’a bien occupé. Pour ça, l’objectif est rempli. Elle s’est même prise au jeu de la mise en situation et de la photo (la précédente est d’elle).

En tant qu’adulte, je trouve cette gamme vraiment bien faite, c’est fun, plein de détails et LEGO arrive à mettre de la couleur dans ce tank pourtant si sombre. Cependant, pour un public de sept ans et plus, mettre des autocollants aussi fins et long ou encore ronds, je trouve ça limite. Une petite tampographie doit pouvoir être réutilisée (au moins celle des barils de pétrole).

Je reviens aussi sur la mention « superbe pièce à exposer ». Clairement non. Le tank est massif et les détails se perdent dans la masse. Contrairement au Demon Bull King qui profite de sa hauteur, là c’est au sol et de loin on ne devine pas vraiment ce que ça peut être.

Pour une cinquantaine d’euros, c’est un bon set qui propose un véhicule solide. Il n’est pour l’instant disponible que sur la boutique en ligne LEGO, si jamais il arrive sur l’internet sauvage, une réduction pourrait vous convaincre de vous lancer. Je n’en ai pas eu besoin dans mon cas, j’accroche bien à cette gamme.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de l’opinion du testeur.

RÉSULTATS
Design
Jouabilité
Expérience de construction
Minifigs
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvis

Merci pour cette review très complète et des plus agréables à lire.
Cette gamme fait partie de ma wishlist de par sa diversité et son originalité.
J’espère juste qu’elle soit un jour accessible autrement que par le shop (histoire de faire quelques économies 😉 )

Mephisto

Malheureusement, je n’y crois pas trop 🙁

Le Tonyz

Dommage. LEGO privilégie le marché asiatique ? Ça va les priver d’une partie de la clientèle qui n’achète pas sur le Shop ou les LEGO stores.

Mephisto

Comme ils le font déjà pour un certain nombre d’exclusivités 😉

Le Tonyz

Merci pour ta review Cuzion !

Même si ce n’est pas le véhicule qui m’attire le plus dans cette gamme (et je ne l’exposerai pas non plus), j’aime bien son coté jouabilité, surtout avec les barils. Et son coté sombre tranche bien avec les héros très colorés.

Le Tonyz

Je confirme pour avoir ça sur la dameuse City ! Parfait pour avoir des pièces partout sous les meubles 😛