Bonjour la communauté,

Je vous propose de faire un tour de piste dans une des hypercars les plus extrêmes avec le set 42151 Bugatti Bolide de la gamme Technic !

Informations principales :

  • numéro de set : 42151
  • année de sortie : 2023
  • nombre de pièces : 905
  • prix sur le Shop@Home : 49,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 308
  • temps de construction : 2h30
  • difficulté : moyenne

Boite et inventaire

Le recto de la boîte nous présente le modèle de trois quart avant sur fond de circuit nocturne. Au dos, c’est la vue trois quart arrière qui est présentée sur fond gris neutre. La vignette en haut à droite montre le vrai modèle avec ses caractéristiques (moteur en W de 16 cylindres et 4 turbos, d’où le W16.4). Les vignettes du bas indiquent ses fonctionnalités et sa longueur totale de 31 cm.

A l’intérieur, une notice (avec la couverture sur fond blanc), quatre sachets numérotés et une planche de 48 autocollants ! Et j’aurais de quoi m’agacer sur la difficulté de pose de certains d’entre eux. Niveau inventaire, on trouve de nombreux éléments de carrosserie sortis récemment et des pièces tampographiées (ailes avant et logo de calandre Bugatti et round tile EB). La liste complète est disponible ici.

Construction

On débute par le châssis avec ses nombreuses poutres et ses connecteurs. Celui-ci accueille déjà les deux sièges (et ses premiers autocollants compliqués à positionner), ainsi qu’une partie de la direction avec sa molette HOG (Hand Of God). Puis on continue avec le sous-ensemble le plus important et intéressant du set : son moteur W16. On fera attention à bien aligner les éléments comb wheel (ceux en forme d’œuf) sur l’axe par rapport aux « pistons » afin d’éviter tout bruit de craquement en faisant rouler le véhicule. On place ce sous-ensemble à l’arrière et quelques éléments beam viennent attacher et solidifier le châssis.

Après un début d’habillage de la carrosserie sur l’arrière et les bas de caisse, on passe au tableau de bord avec son faux volant orné d’une round tile tampographiée des initiales EB (identique au set 42083 Bugatti Chiron). On arrive ensuite au sous-ensemble de la direction des roues avant à l’aide d’une crémaillère.

Nous arrivons à l’étape de construction de toute la carrosserie. D’abord avec la calandre avant, dont les formes arrondies sur deux rangées sont possibles avec de nouveaux panneaux d’angle à 157.5 degrés. On y retrouve le petit logo tampographié de Bugatti, ainsi qu’un élément de type axe flexible pour reproduire la forme ovale. Puis viennent d’autres éléments de panneaux cachant le moteur de chaque côté, ainsi que sur la partie haute, agrémentés d’autocollants de diverses dimensions.

On arrive aux dernières étapes. D’abord avec la partie arrière et sa signature lumineuse en forme de croix, utilisant les sabres lasers de la gamme Star Wars.  Puis après le tour des portes à ouverture en élytre, c’est la construction du capot et la pose des éléments d’arches pour les roues avant. Celles-ci sont tampographiées, mais la couleur jaune est trop terne par rapport aux pièces adjacentes. Deux axes flexibles viennent former le pare-brise. On termine par le bas de caisse arrière (et de nombreux autocollants) avant de conclure par la pose des quatre roues et les enjoliveurs.

Verdict

Le modèle choisi par LEGO n’est pas des plus simples avec cette hypercar aux lignes aérodynamiques, réservée aux circuits. L’interprétation en Technic à cette échelle reste assez satisfaisante. On reconnait la calandre avant ovale, et l’arrière avec ses feux en croix et les quatre sorties d’échappement au centre. Les nombreux éléments de type panels, dont certains sont nouveaux, aide dans la réalisation des formes. Le profil reste la partie la plus discutable, les formes sont assez torturées au niveau des portes, et ce noir n’aide pas à détacher tous les contours.

C’est d’ailleurs les (trop ?) nombreux autocollants qui permettent de donner un peu de contours dans ces nombreux éléments noirs. Néanmoins, en prenant cette voiture pour ce qu’elle est, et sans comparaison avec la marque, on a ici un joli « bolide » futuriste. J’apprécie le choix de la carrosserie en jaune et noire, sans doute cela évoquera chez certains un petit côté Blacktron.

On retrouve les fonctionnalités de base de ce type de set. Les ouvrants d’abord, avec des portes en élytre, même si on peut regretter qu’elles s’accrochent aux montants du pare-brise… Le capot avant est également amovible, même si ce n’est pas considéré comme tel et ne débouche sur rien à part la direction. Cette dernière, permet justement de diriger les roues avant, depuis la roue dentée sur le toit. Le rayon de braquage s’avère assez moyen mais suffisant pour le jeu.

Reste la fonction la plus intéressante et la signature de la marque : son moteur W16. Si ce type de moteur factice avec ses axes fermés d’un coté est devenu commun dans la gamme, son architecture en W est très bien exécutée. Son aspect complexe est finalement conçu assez simplement. Il faut juste faire attention au bon alignement des pièces, au risque d’entendre et ressentir un blocage en faisant rouler le véhicule. Il est dommage d’ailleurs  de voir à peine le moteur en action sous ses panneaux de carrosserie, légèrement amovibles.

Si les prix chez LEGO ont malheureusement connu des envolées ces derniers mois, ce modèle reste sous la barre des cinquante euros, ce qui est honnête avec ses 905 pièces (surtout comparé à mon test précédent avec la Ford Mustang Shelby GT 500). Mais il est déjà possible de le trouver à des prix inférieurs chez la concurrence. Au final, cette Bolide fera le plaisir des collectionneurs de véhicules avec fonctions, même si on est loin d’une esthétique fidèle à l’origine.

La lecture de cet article vous aura, j’espère, apporté une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le Shop@Home, à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Ce set m’a été généreusement fourni par LEGO sur demande de notre hôte Méphisto. Un grand merci à eux ! La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, cela reste bien sûr mon ressenti purement personnel !

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Jouabilité
Bonne affaire
guest-review-42151-bugatti-bolide-lego-technicSi l'esthétique de la Bolide n'est pas sans défauts, ses fonctionnalités et le plaisir global de sa construction en font un bon set représentatif de la gamme.
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Merci pour ta review.
Tout d’abord, je précise que je ne fais pas dans le Technic donc je donnerai mon avis que sur de l’esthétique pure.
Même si l’on reconnait la Bolide, je trouve que le modèle LEGO est trop approximatif au final. Comme tu le dis, le choix du noir masque les lignes et les courbes (si elles existent) ne ressortent. Les voitures très fluides esthétiquement subissent mal le passage chez LEGO en général.
Quant au nombre d’autocollants … bah voilà, beaucoup.
Reste son prix qui me semble être en adéquation avec le set.

Thomas Lego

Merci Le Tonyz pour la review de ce set.
Ce set est visiblement intéressant est effectivement le prix est honnêtes pour le nombre de pièces dans la boîte. Un set très intéressant qui sera peut-être dans ma futur liste d’achat !

Last edited 11 mois il y a by Thomas Lego
Elvis

Merci pour cette review
J’en retiens surtout un prix correct en prenant en compte effectivement qu’il y a quelques pièces rares et évidemment près de 300 petits connecteurs classiques dans la gamme Technic
Mais surtout une trop grosse planche de stickers dont 2 que je n’avais pas l’habitude de voir dans les reviews précédentes de la gamme : ceux estampillés Lego qui n’ont rien à faire là selon moi.

Pb44

35 autocollants, c’est rédhibitoire pour moi. Et ceci même si la réalisation paraît pas mal.