Bonjour la communauté Brickonaute,

Les Technic sont l’une des gammes que j’apprécie le plus, notamment pour leurs fonctions plus ou moins complexes à base d’engrenages. Ici, je m’attaque à un tout autre genre de Technic : le set 42138 Ford Mustang Shelby GT500 avec ses moteurs à rétrofriction !

Informations principales :

Boite et inventaire

La face avant fait apparaitre la Mustang  sur une piste de course, prête à bondir hors de la boite ! On retrouve la mention Pull-Back de la principale (et seule) fonction du set, ainsi qu’une application Augmented Reality Experience. Cette dernière est également au dos de la boite sur le tiers inférieur. Le QR code mène sur une page dédiée du site LEGO avec les liens de téléchargements de l’appli. Le reste du verso montre la Mustang de l’arrière où l’on peut y installer un petit levier rouge. La vignette en haut à gauche permet de comparer avec la vraie.

A l’intérieur, on obtient quatre sachets numérotés, ainsi qu’en vrac les deux moteurs à rétrofriction, tout comme la notice et la planche de 24 autocollants non protégés dans un sachet à part ! Heureusement ils étaient intacts dans mon cas. Pas de pièces exclusives, mais certaines apparaissent pour la première fois dans la couleur lime, et d’autres présentes dans de rares sets. Cette couleur souffre souvent de différences de teinte, ici je n’en vois que très peu, surtout au niveau des connecteurs plus clairs, mais au final c’est quasi invisible une fois le set monté.

Construction

Sachets 1

On débute par la sous-partie arrière avec des poutres Technic sur lesquelles va être fixé le premier moteur à rétrofriction (Pull-Back). C’est ici qu’on colle un premier autocollant (4413X, sans doute le numéro de châssis). Puis, on ajoute une poutre en L couleur lime, ainsi qu’un axe avec un connecteur, en sand yellow, qui fera office de cliquet pour bloquer ou libérer les moteurs. On termine cette sous-partie avec le deuxième moteur, suivi de quelques pièces dont un connecteur en caoutchouc pour maintenir le mécanisme dans l’une des deux positions.

On attaque ensuite une nouvelle sous-partie, le châssis avant, à l’aide de diverses poutres. Il y a également le spoiler avant et les axes qui accueilleront les roues. Ce sous-ensemble vient se fixer au premier. Quelques poutres et connecteurs terminent le châssis. Au niveau du mécanisme, on ajoute une première partie du levier avec une poutre à double angle rouge. On poursuit par un premier panel couleur lime pour le toit, puis la paire de sièges qui sont simplement deux panels en L.

On continue sur l’arrière avec la carrosserie à l’aide de quelques poutres, puis de divers panels qui vont constituer les deux portes, non amovibles, de notre modèle. Les bas des portières accueillent des autocollants, un peu plus délicats à poser, pour avoir des bandes blanches bien alignées sur les trois pièces de chaque coté. On peut remarquer que le vert des autocollants est malheureusement bien trop foncé par rapport au vert lime des pièces. Deux panels en forme d’ailes complètent les profils arrières. Cette partie se termine avec la partie basse du pare-choc arrière et ses deux doubles sorties d’échappement.

Sachets 2

Au tour de l’avant, avec un sous-ensemble pour le « tableau de bord » très simplifié qui ne comporte qu’un volant factice, pas de levier de vitesse ou de compteurs… mais un connecteur pour le capot qui viendra plus tard. Après deux poutres noires pour les bas des portières, on construit la prise d’air du capot à l’aide de quelques slopes.

On continue avec la face avant, en commençant par la calandre en nid d’abeille avec l’aide de quelques autocollants, dont le sigle GT500 et le Cobra, emblème des Shelby. Puis viennent les feux avant, moitié brickbuilt, moitié autocollants. L’avant se termine rapidement avec les ailes et la partie haute de la calandre.

On s’attaque au toit avec les montants du pare-brise, puis deux nouveaux panels pour compléter le pavillon. On applique les autocollants, dont la difficulté est de bien aligner le dessin de la vitre arrière. Retour sur l’avant pour terminer le capot qui s’attache au niveau de la planche de bord. Il ne reste plus que la partie arrière, avec quelques pièces, et surtout deux autocollants pour former les feux caractéristiques de notre Mustang. Ensuite, on monte la deuxième partie du levier, amovible, pour enclencher le mécanisme de rétrofriction. Les derniers panels forme le becquet arrière.

Quatre roues neuves et le bolide est prêt à rouler ! Une dernière étape quand même, lorsque qu’on retire le levier, avec un morceau pour compléter le pare-choc et un autre pour terminer la bande noire entre les feux, et un dernier autocollant à l’emblème du Cobra.

Une voiture mi-figue, mi-raisin

Une carrosserie convaincante

A la fin du livret, on a une comparaison de profil de la vraie Mustang et du modèle en briques. Ce n’est jamais un exercice facile d’interpréter la version LEGO d’un modèle existant et connu, surtout avec des pièces Technic et à cette échelle. Le résultat est honnête, sans avoir le détail d’un modèle Creator Expert, comme l’excellente 10265 Ford Mustang (voir la review de Mephisto ICI).

C’est surtout la face avant avec sa calandre et son capot nervuré qu’on reconnait le mieux la Mustang. L’arrière l’est également avec son bandeau noir et les feux caractéristiques (merci les autocollants) du modèle. C’est l’aspect de profil qui me convainc le moins.

J’aime beaucoup le choix du vert lime (proche du vrai modèle) qui lui donne le côté sportif voulu. Les autocollants ne sont pas trop nombreux et habillent bien la carrosserie, mais comme d’habitude, le vert des autocollants est trop foncé par rapport aux pièces. Les bandes blanches sont d’ailleurs un mélange entre autocollants et pièces blanches, ça s’accorde bien. Il y a beaucoup de connecteurs en lime, ce qui limite les pins bleus visibles, encore un bon point.

Ce format de voiture rejoint d’autres modèles avec la 42093 Corvette ZR1, la 42123 McLaren Senna GTR, ou encore la voiture bleue du 42098 Car Transporter.  On commence à avoir une belle collection de véhicules à une échelle que je trouve intéressante entre jouabilité et décoration sur une étagère.

Une seule fonction très simpliste

Dans un véhicule Technic, vous aimez avoir une direction et un moteur factice ? Pas ici. Des ouvrants ? Non plus, à l’exception d’une partie du capot, mais c’est plutôt un choix de conception (cette fonction n’est mentionnée nulle part chez LEGO). Il nous reste qu’une chose, et c’était marqué sur le devant de la boîte, la fonction Pull Back ! Les sets à moteur à rétrofriction sont en général réservés aux petits modèles à moins de 20 euros. Cette Mustang est la première (avec la 42137 Formula E Porsche 99X Electric) à posséder deux moteurs Pull Back. Et c’est sans doute aussi le plus gros set dénué du moindre engrenage…

Si comme moi vous aimez les Technic pour assembler et faire marcher des fonctions à base d’engrenages, vous allez être frustré ! La construction globale n’est pas ennuyeuse pour autant, et sans difficulté particulière (à part bien positionner certains autocollants). Ce set est clairement orienté vers les plus jeunes qui apprécieront une jolie voiture qui pourra rouler à toute vitesse. En effet avec deux moteurs, c’est deux fois plus de puissance ! On a le plaisir de la faire partir rapidement et assez loin. De plus l’unique fonction, avec son cliquet et son levier, est simple mais efficace.

Par contre, il n’existe aucun rangement pour stocker le levier ou les éléments de carrosserie selon le mode de jeu. J’ai trouvé cette petit astuce (voir photo ci-dessous) pour ranger le levier avec l’autre partie abaissée pour le coincer. De plus, ça permet de laisser les roues libres.

Une dose d’interactivité

Le set nous propose également une expérience en réalité augmentée avec l’application AR Technic (pour Android et iOS). J’ai rapidement exploré cette appli depuis mon téléphone Android où j’ai eu pas mal de lenteurs. Je ne sais pas si ça vient de mon smartphone qui n’est plus tout jeune (Nokia 6.1 de 2018 avec Android 10) ou de défauts de l’application. Cette appli est donc à réserver aux appareils les plus récents et assez puissants. LEGO cherche à mettre de l’interactivité un peu partout, mais je ne suis guère convaincu par le succès et la longévité de celle-ci. La cible visée aura certainement plus de plaisir à la lancer à toute vitesse dans des parcours réels ou contre des obstacles que de passer du temps à faire marcher l’application.

En résumé

A première vue,  cette Mustang Shelby GT500 offre un joli design, surtout avec sa face avant. Quand on commence à soulever le capot pour voir les entrailles… on se retrouve juste avec une grosse voiture à rétrofriction, sans autres fonctions intéressantes, à part bloquer les roues arrière avec un efficace mécanisme à cliquet. Enfin, parlons du prix, une cinquantaine d’euros demandé pour un set de 544 pièces. C’est cher pour deux moteurs Pull Back et quelques pièces de carrosserie en lime qui peuvent intéresser les MOCeurs. La 42093 Corvette ZR1 sorti en 2019 ne demandait que 40 euros pour un nombre de pièces similaire… Ce genre de set se trouvera aisément en promo à bon prix sur les sites marchands habituels.

La lecture de cet article vous aura, j’espère, apporté une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Ce set m’a été généreusement fourni par LEGO sur demande de notre hôte Méphisto. Un grand merci à eux ! La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, cela reste bien sûr mon ressenti purement personnel !

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Jouabilité
Bonne affaire
La Mustang est un joli véhicule avec une bonne jouabilité, orientée pour les plus jeunes. On peut regretter l'absence de fonctions vraiment "Technic" et son prix un peu élevé pour la gamme.guest-review-42138-ford-mustang-shelby-gt500-lego-technic
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
CFOL

Je n’ai absolument aucune expérience en Technic donc je ne vais pas me prononcer sur l’aspect « expérience de montage » de la review. Vu de loin, la comparaison avec la vraie Mustang est très correcte. J’aime aussi les pièces et le véhicule en vert lime.
Merci pour la review captivante et les belles photos.

Elvis

Merci pour ce test sans complaisance
Je ne suis pas convaincu que les jeunes ado vont préférer le système à friction à un système Technic plus satisfaisant au montage

Thomas Lego

Merci pour cette Guest-review !
J’aime beaucoup le design de ce véhicule. Je regarde justement ce véhicule depuis un moment avec beaucoup de mal pour me décider à l’achat. Ta revue me donne un avis intéressant sur ce véhicule. Dommage pour le vert des autocollants différents de celui des pièces !

Mephisto

Quel dommage, encore une fois, cette différence de couleur entre les autocollants et les pièces… même si je trouve le design de l’ensemble finalement plutôt réussi.
Assez ironiquement, je suis en train de construire une nouveauté LEGO Harry Potter qui contient plus d’engrenages que cette voiture LEGO Technic !