Forum

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

Le transport de la fusée - 60229

Bonjour la communauté.

Seconde et dernière review dans le thème spatial :

Le transport de la fusée (Rocket Assembly & Transport)

Set n°60229 de la gamme City, sorti en 2019, prix sur le shop 139.99€ pour 1055 pièces (soit 13.27 cts/pièce ! nouveau record dans la gamme...)
Comme d'habitude on parlera prix en fin de review. 😉

Si vous le souhaitez vous pouvez découvrir les précédentes reviews de Mephisto sur le blog et celle que j'ai faite sur le forum. Pour cela rien de plus simple vous cliquez sur les numéros des sets ci après.
60224 - 60225 - 60226 - 60227 - 60228

C'est parti pour la découverte du plus gros set du thème !
La boite est jolie et imposante. La présentation met en avant l'imposante fusée sur son transporteur.

11 sachets standards numérotés de 1 à 11 + 3 sachets annexes de métapièces + 1 plate 16x16
6 livrets de différentes tailles et une planche de stickers essentiellement pourvue de grosses pièces

  • Sachet n°1 + 1 plate 8x16

1ère bonne nouvelle au déballage, des pièces tampographiées : 3 pupitres, un clavier, un écran et une tile (doublée au cas où 😉 ) pour les yeux du petit robot à venir.
On a aussi les deux pierres "précieuses" que l'on trouve dans les autres boites du thème Espace.

Deux premières minifigs :
Un spationaute avec ce nouveau combo casque/visière.
Un scientifique avec les mêmes clichés que j'avais relevés dans ma précédente mini-review 🙂 , jambes et torses identiques par contre la tête et la coiffure sont différentes (version âgée), de sorte que l'on puisse dire que c'est son père ? 😀 (Nota : c'est officiellement le directeur de la station...)

On construit le petit robot qui accompagne ces personnages, petit brickbuilt simple et efficace.

1er accessoire : les fameuses pierres avec l'originalité du set, elles sont sous un lampadaire... 😆

On construit un petit module de prélèvement bien sympathique sur lequel sont posés les deux 1ers stickers (et les plus petits de la planche d'ailleurs).

On s'attaque au modeste centre de contrôle.
On y pose deux stickers sur les demi-cylindres, quoi que l'on fasse cela crée des espaces sur l'image que l'on est censé reconstituer.
Un autre sticker pour identifier le lien.
Il y a l'ordinateur (écran/clavier tampographiés) et le système antenne/écran qui tourne.
Un pan ouvert et une absence de toit, c'est très City et pratique pour les enfants.

Petite mise en situation : il y a déjà de quoi inventer quelques histoires. 😉

  • Sachet n°2

Une minifig dans ce sachet : un technicien, identique aux autres sets de la gamme mais de bonne facture.

On construit ici un véhicule typé terrestre et non spatial.
La 1ère pièce nécessaire est une plate 2x14 et c'est bien la 1ère fois que j'en ai une légèrement cintrée.
Bonne nouvelle, ce défaut disparaît immédiatement au montage.
On obtient donc un véhicule de 6 tenons de large (classique en City) au rendu plutôt plaisant.

Petite anecdote : je ne sais pas si les spécialistes de Technic sur le blog maîtrisaient ce fait, mais je viens de me rendre compte que ces deux pièces (4121715 & 4211807) ne s'ajustent pas de la même manière : la noire est légèrement plus épaisse que la grise. Je l'ai remarqué lors du montage des deux pièces qui forment la pince, je ne retrouvais pas la souplesse (via le ressort blanc) que j'avais constaté dans les autres sets Espace. J'avais utilisé la noire au lieu de la grise...

  • Sachet n°3 + la grosse plate 16x16 et 3 poteaux gris

On retrouve les mêmes pièces tampographiés qu'au sachet 1 : le combo écran/clavier.

Deux minifigs : une scientifique avec son ordinateur portable, jambes neutres mais belle tampographie du buste, et un personnel de labo spécial... Coronavirus ? Gants bleus, combinaison intégrale jusqu'au visage (la tête ferait presque "peur" en cette période) et charlotte.
Je me demande si cette minifig ne va pas finir dans le set de l'hôpital où elle aurait toute sa place au service virologie...

On s'attaque à la construction de l'atelier de maintenance (un laboratoire dans la description officielle).
On monte une plate-forme élévatrice amusante entourée de tous les outils nécessaires, un bras de maintenance et deux grandes portes sur glissière.
Evidemment c'est ouvert sur tous les autres pans du bâtiment, c'est quand même ainsi plus facile d'accéder au coeur du labo pour les enfants (cible du jouet ici faut-il le rappeler).
La mission jouabilité est remplie, il y a de quoi mettre en scène plein de situations.

  • Sachet n°4 + 6 plates 2x14, 2 barres et 4 poteaux noirs Technic

Et c'est parti pour le pont-roulant.
Bon évidemment c'est une structure très symétrique, donc beaucoup de doublons au montage.
Sympa la nouvelle corde fournie avec une petite boule bloquante sur une de ses extrémités, ça fait un noeud de moins à faire et elle est plus rigide (donc solide ?) que celle que j'ai eu à utiliser dans de précédents sets.
Un petit sticker rond pour la molette du palan, 4 stickers 2x2 identiques pour habiller les angles du pont.
Les 4 poteaux sont bien fixés avec 3 points Technic.
C'est solide et fonctionnel.
Validé. 🙂

  • Sachet n°5

1er sachet de la série des 4 nécessaires à la construction de l'imposant transporteur de fusée.
Une minifig : une technicienne, torse & jambes identiques à ce que l'on a déjà vu, queue de cheval accrochée au casque.

On monte donc un châssis à base de Technic.
Un tout petit de répétibilité pour les 4 blocs qui recevront les chaines. On y pose 4 stickers identiques pour l'effet mécanique.
Bonne idée l'entrainement par roues caoutchouc au centre de la structure qui va assurer l'animation des chenilles quelque soit la qualité de la surface de roulage.

  • Sachet n°6

C'est bien la 1ère fois de mémoire que je trouve un sachet numéroté qui ne contient qu'un seul type de pièces.
On monte donc les 4 chaines en un nombre record également d'étapes pour un sachet : une seule... 😆

On les fixe évidemment à l'engin, ça commence à faire son effet.

  • Sachet n°7

Le véhicule prend du volume, on aménage la cabine avec une tile 1x4 joliment tampographiée.
On pose également le dernier sticker de la planche sur le toit.

  • Sachet n°8

On finit ici la partie qui supporte la fusée et qui permet sa mise en position verticale.
L'engin est déjà imposant même sans le propulseur.
Il est costaud et franchement réussi.
Maintenant il n'y a plus qu'à monter la fameuse fusée.

  • Sachet n°9

Et c'est parti pour la dernière ligne droite de trois sachets : l'énorme fusée !
Une minifig : un spationaute comment on en a déjà vu précédemment dans le sachet n°1.

On monte l'axe de support des 4 réacteurs.
C'est plutôt sympa à faire avec un montage en miroir avec des pièces opposées.

  • Sachet n°10 + 16 demi-cylindres blancs et 4 poteaux gris

Dans le sachet lui-même on trouve plein de pièces de belle facture, demi-cônes gris, cônes noirs, round plates grises et oranges, etc...
On monte deux paires de réacteurs, il y a donc forcément un peu de répétitivité.
C'est costaud (important quand même pour la jouabilité à destination d'enfants) et on obtient un ensemble propulseurs imposant.

  • Sachet n°11 + 2 métapièces de type cabine

A l'inventaire on a aussi une magnifique verrière et trois petits panneaux de commande tampographiés.
On assemble rapidement une partie intermédiaire.

La navette est belle avec deux places à bord.

On assemble le tout.
La fusée est énorme.

Tant qu'à faire voilà un petit comparatif avec celle de l'autre gros set de la gamme dont j'ai effectué la mini-review ICI.

  • Conclusion

Commençons par ce qui fâche... le prix.
139.99€ pour 1055 pièces, soit 13.27 cts/pièce.
Ce n'est pas cher, c'est excessivement cher ! 😯
Comme la précédente grosse boite, on peut essayer d'expliquer ce prix par la quantité de métapièces.
Clairement il y en a beaucoup.
Mais quand même... ce n'est pas un UCS (qui a dit le dernier ISD ?) à destination d'un public plus adulte, c'est un jouet pour enfant.
OK l'ensemble est top en jouabilité une fois de plus.
OK c'est beau et la taille de la fusée sur son transporteur en jette.
Mais 140€ ?!
En plus ce set a été très peu distribué par des revendeurs tiers, avec peu de remise.
J'ai péniblement réussi à l'obtenir avec un peu moins de 20% de rabais via la Hollande (pas le comique qui a été président, non, l'autre pays du fromage 😆 ), ce qui me l'a rendu à 10.71 cts/pièce.
Franchement pas donné ce set.

Donc, oui pour le jouet en lui-même mais non pour le prix public de base.
Sans remise je ne peux pas recommander ce set, et pourtant il claque visuellement.

Je vous mets ci-dessous quelques photos de mises en situation possibles.

Avec les enfants il nous reste la station spatiale à monter ce week-end.
Je pourrai alors vous faire une photo de l'ensemble des 6 sets de ce thème Espace/City, surtout si Mephisto nous met en place un sous-forum dédié (Comment ça je mets de la pression ?! 😆 )

Merci de m'avoir lu et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Ah oui, j'ai parlé de ce sous-forum dédié dans un précédent post 😀

Encore une fois merci pour ta mini-review, qui n'a de "mini" que le nom !

LEGO a vraiment fait fort avec cette gamme City "espace", du plus petit set au plus gros : de belles minifigs, de la jouabilité, des sets solides pour les plus jeunes... mais comme tu le soulignes un prix trop élevé.

Tu feras attention lorsque tu construiras la Lamborghini LEGO Technic (car oui, tu l'achèteras :D) à ne pas te tromper dans la couleurs des pins : les gris permettent le mouvement des pièces, tandis que les noirs assurent un certain niveau de friction. Bonne nouvelle que cette nouvelle corde, que j'avais pu relever dans mon test du set 42110 Land Rover Defender (si c'est la même). Bien plus solide que le fil à coudre habituel.

"on" attend donc ton retour pour la création du sous-forum 😉

Merci pour ton retour concernant les pins Technic.

Je ferai effectivement attention quand je monterai la Lambo (car oui, je l'achèterai 😆 )

Merci Elvis, c'est un bien beau set avec une haute jouabilité, qui effectivement se paye au prix fort. J'aime bien la photo, originale, de l'axe des réacteurs. J'aime moins les macro pièces des cockpits. Au fait, tu as bien intégré le fait que les reviews de Mephisto ne sont pas les reviews "officielles" 😉

Merci pour ta review, c'est un beau gros set, l'ensemble est réussi. Dommage qu'il reste trop cher, ce n'est pas à la portée de tous les enfants (et surtout les adultes qui les achètent 😛 )

 

La couleur des pins est très importante et pas qu'esthétique (quoique :mrgreen: ). D'ailleurs pour compléter Méphisto, les pins bleus sont équivalent aux noirs, et les tan équivalents aux gris.

Merci pour les précisions supplémentaires sur les pins. On en apprend tous les jours 🙂