Attention, on attaque ici du très lourd. S’il me fallait choisir parmi mes personnages cultes de la saga Star Wars, nul doute que Dark Vador figurerait en bonne place. Lors de la “vague” de sortie LEGO BrickHeadz ce premier Juillet, nous avons eu droit au set 41620 – Stormtrooper dont je vous parle dans cet article. Mais il était bien accompagné par le Seigneur Noir lui-même. Voyons donc ce que vaut son interprétation façon LEGO BrickHeadz avec cette boîte 41619 – Darth Vader.

Informations principales :

  • numéro de set : 41619
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 104
  • prix sur le [email protected] : 9,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 36
  • temps de construction : 10 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Le format et le style de la boîte sont identiques à ceux du set 41620 – Stormtrooper. On y trouve sur la face avant Dark Vador vu de face, sur un fond blanc ponctué de motifs géométriques rouges. Dans la partie inférieure, on trouve son numéro de BrickHeadz : 55. Sur le côté, nous trouvons une photo du Seigneur Noir tel qu’il apparaît dans la trilogie originale, tandis que sur l’arrière il est présenté sur son socle d’exposition aux côtés du set 41620 – Stormtrooper.

A l’intérieur, nous avons deux sachets de pièces non numérotés, une plaque de base de 6×6 tenons, et une notice d’instructions de 40 pages pliée en deux. Parmi les pièces intéressantes, LEGO nous livre 4 pièces tampographiées : pour le haut du casque, le masque respiratoire, le torse et la ceinture.

La construction

Nous commençons, tout comme pour le Stormtrooper, par construire le torse. La ceinture y est légèrement plus proéminente que sur ce dernier, puisque fixée sur des plates modifiées avec des tenons sur le côté, plutôt que sur des Brick, Modified 1 x 1 with Headlight. Des briques SNOT sont laissées sur la partie arrière pour recevoir la cape, tandis que les bras sont identiques à ceux trouvés chez les autres Brickheadz.

La structure de la tête est en revanche légèrement différente. En effet, la première rangée de briques SNOT est absente, remplacée par une superposition de quelques plates. Fondamentalement, ça  ne change pas grand chose dans la suite de la construction, mais ça a le mérite de changer des habitudes. Cela permet tout de même d’obtenir un léger décalage d’épaisseur sur le côté, obtenu grâce à des brackets venus remplacer les fameuses briques grises. Et on ne change pas une équipe qui gagne : on retrouve le “cerveau” rose au milieu 😉

La suite est également assez intéressante. On construit le premier côté du casque, et on s’aperçoit que grâce au décalage obtenu précédemment, un vide subsiste entre la “calotte” du casque et le masque de Vador, tout comme dans le film. C’est très joliment fait. On construit ensuite la face, principalement décorée de deux pièces tampographiées : une grande slope pour le “front”, et une pour le respirateur de forme triangulaire. Les yeux sont en toute logique de petites round tiles noires.

L’arrière de la tête est relativement simple puisque composé de 3 pièces. Et ça suffit parfaitement. On continue ensuite le casque en assemblant le second côté, symétrique au premier.

Nous passons ensuite aux jambes, et à la cape de Dark Vador, rigoureusement identique à celle de Kylo Ren : une superposition de diverses tiles et slopes, simple et efficace. On termine la construction du Seigneur Noir avec le haut du casque, également assez simple (3 plates et 4 slopes), puis on lui donne son sabre laser rouge avant de le fixer sur son socle d’exposition. Là encore, pas de tile tampographiée (OK, j’arrête de le dire dans les prochaines reviews, promis !), alors que 4 de ses collègues de l’univers Star Wars y ont droit.

Verdict

Le nombre de pièces relativement restreint (104) pouvait faire craindre des concessions en termes de design. Fort heureusement, il n’en est rien, et LEGO nous propose ici une BrickHeadz de belle facture, qui rend dignement hommage au personnage culte. Les formes du casque sont bien reproduites, jusqu’à ce petit espace au niveau des joues. Les pièces tampographiées sont superbement détaillées. Et les petites touches de gris sur la partie haute du torse sont fidèles au personnage original. On regrettera peut-être simplement une cape ou des jambes un peu trop simplistes.

L’expérience de construction est au rendez-vous. Même si elle n’a rien de “révolutionnaire”, elle a le mérite d’introduire quelques techniques intéressantes et un peu de variété par rapport aux techniques habituellement employées dans cette gamme. La construction est en revanche plutôt rapide, puisqu’une dizaine de minutes suffiront à venir à bout du modèle.

Vous l’aurez compris : si vous êtes un adepte de l’univers Star Wars et que vous aimez les BrickHeadz, cette adaptation du Seigneur Noir est globalement réussie et mérite tout à fait sa place dans votre collection ! Ne reste plus qu’à attendre les prochaines têtes au carré issues de ce même univers attendues avant la fin de l’année 😉

Petite photo de famille des BrickHeadz déjà sorties dans l’univers Star Wars, en attendant les suivantes !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, et ça permet de soutenir mon « travail ». Merci à vous !

2 Commentaires

  1. Merci Mephisto pour cette review.

    Tu es une vraie machine à monter des BrickHeadz et à les passer en review !

    Très jolies pièces tampographiées et très belle photo de famille à la fin !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.