Terminons cette séquence de reviews concernant les BrickHeadz dédiées au film Justice League par celle consacrée au set 41601 – Cyborg. Il est incarné par Ray Fisher sur grand écran, et verra un film qui lui sera dédié en 2020 (on a le temps de voir venir…).

Informations principales :

Comme d’habitude, je vous invite à retrouver les photos du présent article en haute définition dans cet album Flickr.

La boîte et son contenu

La boîte est identique à celle de ses comparses de la Justice League, à savoir : sur la face avant, Cyborg est présenté de face sur un fond bleu nuit, et porte le numéro 24 dans la deuxième série de BrickHeadz ; sur le côté, pas de photo mais le logo de Cyborg (un grand C autour d’un rond rouge) ; et sur l’arrière il est présenté sur son socle, et aux côtés de ses 3 copains.

A l’intérieur, on trouve deux sachets de pièces, et une baseplate de 6×6 tenons, pour un total de 108 pièces (ce qui en fait la BrickHeadz la moins fournie de celles sorties au 1er janvier 2018). Parmi les pièces notables, nous avons le torse tampographié sur deux tiles, de 4 et 2 tenons de long pour un tenon de large. On retrouve comme d’habitude les yeux (enfin l’oeil, et un de rechange) et la tile signalétique de la série 2 des BrickHeadz. Dernier élément : la notice d’instructions, qui compte 32 pages pour 29 étapes de construction.

La construction

Toujours rien de révolutionnaire dans la construction de ce modèle. On commence avec l’assemblage du torse, comprenant deux pièces tampographiées afin de modéliser l’armure de Cyborg. Point particulier ici, on n’ajoute qu’une seule main (en fait un clip gris) puisque l’autre bras est une prothèse au bout de laquelle se niche une arme (que l’on n’ajoutera qu’en fin de construction).

Vient ensuite l’assemblage de l’intérieur de la tête, encore et toujours composé de 12 briques SNOT, et de la sempiternelle brique rose.

Puis on s’attaque à l’habillage des différentes faces du visage, à commencer par le haut. La moitié de visage “humaine” est constituée d’une plate 2×3 noire représentant les cheveux, tandis que la partie métallique est représentée par des tiles en light bluish gray.

Une fois la partie haute terminée, on construit le visage de Cyborg. De la même manière, on trouve ici une partie de visage “humaine” couleur medium dark flesh, avec l’oeil habituel de la gamme, tandis qu’un quart du visage (la partie métallique) est représenté par une tile grise et un oeil en trans red.

On construit ensuite les trois autres côtés du visage, dont l’un présente un morceau de peau et quelques cheveux, les oreilles étant couvertes par une round tile de 2×2 tenons.

Enfin, comme d’habitude, on termine la construction en ajoutant les jambes, et en donnant son arme à Cyborg. Il s’agit ici d’un “bras armé” au sens littéral du terme. Il ne reste plus qu’à positionner le modèle sur la base habituelle des sets de cette gamme.

Verdict

Coup de gueule 2, le retour (voir ma review du set 41600 – Aquaman) : le set était initialement vendu pour 11,99 €, soit 2 € de plus que toutes les autres BrickHeadz. Rien dans ce que contient cette boîte ne justifiait cette différence de prix. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre puisqu’on le trouve désormais à 9,99 € comme tous ses copains.

Concernant la réalisation, c’est plutôt simple (seulement 108 pièces au compteur, ça autorise peu de folies) mais je dois bien avouer que c’est efficace. Le visage est fidèle à son alter-ego cinématographique, avec cette partie robotique qui le caractérise. Les cheveux tranchent bien avec le reste de la tête grâce aux tenons apparents. La partie métallique est, cette fois, totalement lisse (ce qui aurait pu être une bonne idée pour les autres personnages munis d’un casque ou d’un masque, comme Iron Man ou Flash, qui eux présentent des tenons apparents…). On retrouve les mêmes oreilles rondes que dans le film, l’ajout d’un point bleu au milieu de son front aurait été un plus afin d’encore mieux coller au modèle original. L’arme est également jolie, tandis que le torse est plutôt sobre.

En bref, une jolie réalisation, qui vient compléter efficacement la petite famille de la Justice League. Cyborg mérite sa place aux côtés de ses copains, les quatre BrickHeadz formant un ensemble cohérent que vous pourrez exposer où bon vous semble 😉

Vous le retrouverez sur le [email protected], à cette adresse.

Et en bonus, petite photo de famille 😉

PS : Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir dans les commentaires ou en le partageant sur Facebook ou ailleurs, et lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou encore à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par un des liens proposés sur le site afin de soutenir mon travail (qui n’en est pas tout à fait un, mais qui prend un peu de temps quand même, et en plus ça ne coûte pas plus cher !) – Merci à vous !😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here