Continuons sur la lancée des BrickHeadz dédiées au film Justice League, avec cette fois la représentation du roi d’Atlantis : le set 41600 – Aquaman. Il est incarné sur grand écran par Jason Momoa, et un film qui lui est entièrement dédié est prévu pour cette année (il est probable que nous ayons d’autres sets lors de cette sortie).

Informations principales :

Tout comme le set 41601 – Cyborg dont nous parlerons dans un autre article, Aquaman était proposé au prix de 11,99 € lors de sa sortie en début d’année, soit 2 € de plus que toutes les autres BrickHeadz. Difficile de savoir ce qui justifiait cet écart de prix de 20%… Heureusement tout est rentré dans l’ordre puisqu’il est désormais proposé à 9,99 € comme tout le monde.

Comme d’habitude, vous pourrez retrouver les différentes photos de cet article en haute résolution dans cet album Flickr.

La boîte et son contenu

On retrouve sur l’avant de la boîte notre modèle, trident à la main mais sans son socle, vu de face et présenté sur un fond bleu nuit. Les logos habituels sont de la partie, Aquaman portant le numéro 23 dans cette deuxième série de BrickHeadz. Sur le côté, on voit le logo d’Aquaman à côté de celui du film Justice League. Au dos, notre modèle est présenté sur son socle, et une troisième fois aux côtés de ses comparses de la Ligue des Justiciers.

A l’intérieur, on trouve deux sachets de pièces et une baseplate noire de 6×6 tenons, pour les 135 pièces qui composent notre BrickHeadz. Parmi ces différents éléments, on notera la présence d’un certain nombre de pièces tampographiées : deux pour le torse, une pour la ceinture, sans oublier les yeux et la plaque signalétique habituels. Parmi les raretés, le trident en pearl dark grey dont est armé Aquaman n’est présent que dans deux sets, tandis que la plate 1×1 en medium dark flesh est pour le moment exclusive à ce set. La notice d’instructions compte 36 pages, pour 30 étapes de construction au total.

La construction

On ne change pas des techniques habituelles pour la construction de notre Aquaman. On commence par assembler le torse, comportant entre autres une ceinture avec sa boucle tampographiée en pearl gold, et le haut du torse en dark green tampographié avec des écailles de poisson dorées (des deux côtés du personnage). Les deux bras sont identiques et réduits à leur plus simple expression : 3 pièces, dont une avec un clip pour former la main.

Le torse terminé, on s’attaque à l’intérieur de la tête, composé comme d’habitude de briques SNOT, avec à l’intérieur la brique rose 2×2 qu’on imagine symboliser le cerveau.

On continue en habillant le haut du crâne de différentes slopes en reddish brown, avant de construire le visage. Point intéressant ici : la construction de la barbe. En effet, elle est réalisée sur 2 bracket inverted et se compose de pièces en tan et reddish brown superposées qui la font également apparaître sur les joues du modèle.

Vient ensuite la réalisation des côtés du visage, mélange de reddish brown et de medium dark flesh pour représenter la légère différence de couleur de cheveux entre le haut du crâne et la pointe de ceux-ci. L’arrière de la tête est réalisé de la même façon.

On ajoute enfin les jambes et on donne son trident à Aquaman, avant de l’installer sur le socle habituel.

Verdict

Pour être clair tout de suite : rien dans ce qui compose ce set ne justifie la différence de prix initiale par rapport aux autres modèles de la gamme. Rappelons qu’il était vendu 2€ plus cher que tout le monde sauf Cyborg, proposé également à 11,99 €. Tout est rentré dans l’ordre depuis, mais l’ayant acheté en début d’année j’ai comme l’impression de m’être fait avoir. Voilà pour le petit coup de gueule.

Sinon, la réalisation est à la hauteur de ce qu’on a pu voir dans les autres modèles sortis pour le film Justice League. Tout est bien travaillé, depuis les diverses pièces tampographiées du plus bel effet, jusqu’aux détails apportés à la barbe et aux cheveux, en passant par un choix de couleurs averti (et notamment les mélanges dark green / pearl gold ou reddish brown / medium dark flesh qui fonctionnent à merveille).

Cette BrickHeadz mérite donc amplement sa place dans votre collection, pour peu que vous soyez comme moi adepte de cette gamme qui, je peux le comprendre, ne fait pas nécessairement l’unanimité mais qui a le mérite de nous présenter un certain nombre de personnages cultes d’une manière inhabituelle. Pour le retrouver sur le [email protected], c’est par ici !

PS : Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir dans les commentaires ou en le partageant sur Facebook ou ailleurs, et lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou encore à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par un des liens proposés sur le site afin de soutenir mon travail (qui n’en est pas tout à fait un, mais qui prend un peu de temps quand même, et en plus ça ne coûte pas plus cher !) – Merci à vous !😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here