On continue notre tour d’horizon des nouveautés LEGO Creator attendues pour le 1er Juin prochain avec l’une des deux “petites” boîtes prévues. Découvrons ensemble le set 31121 Crocodile.

Informations principales :

  • numéro de set : 31121
  • année de sortie : 2021
  • nombre de pièces : 454
  • prix sur le [email protected] : 29,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 210 pour le crocodile, 126 pour le serpent, 83 pour la grenouille
  • temps de construction : 1 heure
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

La boîte reprend le schéma habituel des sets de la gamme LEGO Creator : le modèle principal, ici le crocodile, occupe la majeure partie de l’espace. Un petit encart sur le côté droit nous montre les deux autres modèles prévus : un serpent et une grenouille. Nous découvrons au dos 3 autres images de ces animaux.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces numérotés, et 3 notices d’instructions. Une lecture rapide de l’inventaire ne m’a pas permis de déceler d’éléments particulièrement rare, on notera cependant comme toujours la grande variété d’éléments proposés : 454 pièces, réparties en 101 références ! Tout ça pour un prix “contenu” : 29,99 €.

La construction

Le crocodile

On commence la construction par deux petits assemblages : un oiseau, proie de notre crocodile, et un squelette de poisson. On attaque alors la construction du crocodile à proprement parler, et plus précisément sa queue. Les éléments qui la constituent sont semblables les uns aux autres, si ce n’est qu’à mesure qu’on s’éloigne de l’extrémité de la queue, la section augmente. Ils sont reliés entre eux par des ball joints, et on dispose quelques cheese slopes couleur olive green en guise d’écailles. Les plus petits segments sont plats, les plus gros sont basés sur des demi-coques de couleur tan.

À la fin du 1er sachet de pièces, nous avons assemblé 5 sections du corps / de la queue du crocodile. On en assemble deux de plus avec le 2è sachet de pièces, puis nous passons à la réalisation des pattes. Elles sont identiques 2 à 2, les pattes avant / arrière étant conçues de la même manière. Les pattes disposent d’une articulation à base d’un ball joint, et sont fixées sur un autre ball joint au corps de l’animal. Bonne nouvelle si vous vous posiez la question : la conception des pattes leur permet de supporter le corps du bestiau.

À ce stade, il ne manque plus que la tête. La partie inférieure est constituée d’une langue à base de tiles roses, et de briques SNOT couleur tan permettant de fixer les dents et les côtés de la gueule. La partie supérieure est fixée sur des charnières à cliquet : l’animal pourra être exposé la gueule ouverte. On y trouve des briques SNOT roses à l’intérieur, et quelques écailles au-dessus. Les yeux sont réalisés avec une barre jaune traversant des round plates et des éléments Technic.

Le serpent

Pièces réutilisées : 233 / 454 soit 51,3 %

La conception du corps du serpent est identique à celle du crocodile : des pièces tan en base, couvertes de pièces vertes pour former les différents “modules” du corps, les modules étant reliés entre eux par des ball joints. À une différence majeure près : la finesse du corps ne permet pas de masquer les côtés des connecteurs gris, visibles sur seulement deux modules du croco. Et la conception des modules / l’utilisation de joints longs autorise certes une liberté de mouvement plus grande, mais est vraiment trop visible. 7 modules, dont l’épaisseur augmente peu à peu, sont ainsi construits pour constituer le corps du serpent.

Autant vous dire que l’assemblage est, jusqu’ici, assez rébarbatif. La conception de la gueule est heureusement plus intéressante. Elle est composée de quatre parties. Les deux premières sont en quelque sorte un prolongement du corps, et reliées entre elles par des charnières à cliquet. Elles permettront de donner des poses dynamiques au serpent. La tête en elle-même est composée de deux autres morceaux reliés entre eux par des ball joints. Les yeux sont réalisés exactement de la même manière que pour le crocodile. On assemble également une petite souris, proie parfaite pour notre serpent.

La grenouille

Pièces réutilisées : 192 / 454 soit 42,2 %

C’est le troisième et dernier animal à assembler, et malgré le fait qu’il n’utilise même pas la moitié de l’inventaire, la construction est relativement intéressante. Le corps est constitué d’une superposition de demi-coques, dans un sens pour le ventre, puis dans l’autre pour le cou. On dispose des pièces lisses à l’intérieur, puis on continue l’assemblage pour former un “rail”. Rail dans lequel vient s’insérer un petit sous-assemblage essentiellement rose constituant la langue, qu’il sera possible de sortir en poussant la queue. C’est malin, et bien réalisé.

On termine ensuite le corps, avant de s’attaquer aux pattes. Pour le coup, elles sont toutes différentes. Les pattes avant sont légèrement plus longues qu’à l’arrière, et l’articulation n’est pas placée au même endroit. Les connecteurs restent ici aussi, à mon avis, trop visibles même si c’est moins flagrant que pour le serpent. On termine avec la tête, fixée au reste du corps sur des charnières. Les yeux sont ici tampographiés. La “proie” de notre grenouille est réduite à sa plus simple expression : une mouche constituée de deux pièces.

Verdict

Pour commencer ce verdict, je vais revenir rapidement sur un point déjà évoqué dans mon test du set 31120 Medieval Castle : je trouve que le taux de pièces réutilisées dans les modèles secondaires est franchement trop faible : 51 % pour le serpent, et même 42 % pour la grenouille. Sans vouloir fixer un objectif qui semblerait inatteignable, les deux modèles secondaires pourraient être nettement plus consistants, ou pourquoi pas accompagnés d’un accessoire / décor, un nénuphar pour la grenouille…

La gamme LEGO Creator est l’occasion pour LEGO de nous proposer des animaux brick-built et avec ce set, ce sont donc 3 nouvelles bestioles qui arrivent dans cette gamme. Et force est de constater que, malheureusement, ils sont très inégaux dans leur conception. Le modèle principal, le crocodile, est franchement bien fait. Les joints qui connectent les différentes parties du corps sont plutôt bien dissimulés, à l’exception des pattes et de l’extrémité de la queue, mais c’est finalement acceptable.

La finition est très correcte avec un choix de couleurs intéressant, et plein de petits détails sympas – notamment pour la réalisation des yeux, des écailles ou encore de l’intérieur de la bouche. Celui-ci dispose même d’un tenon pour qu’on puisse y fixer la proie désignée de notre croco : un petit oiseau. On appréciera également que la conception des pattes leur permette de supporter le poids de l’animal.

On remarquera quand même que LEGO s’obstine à ne proposer que des joints gris, qui nuisent à l’esthétique globale. Joints gris qui sont nettement trop visibles sur le serpent. Certes, le fait de les écarter davantage offre une possibilité de mouvement plus ample… mais ils sont vraiment trop exposés. La seule partie réellement intéressante dans le serpent est sa tête et les deux éléments qui la précèdent : les articulations prévues permettent à l’animal de lever la tête pour lui offrir une position plus dynamique.

C’est d’ailleurs l’une des principales forces de ce set : la conception des différents animaux est telle qu’elle permet une variété de positions très intéressante, qu’il s’agisse du corps, de la tête ou des pattes. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que le designer intègre, pour chacun des animaux, une proie. Nous avons ainsi un oiseau pour le crocodile, une souris pour le serpent, et une mouche pour la grenouille.

Si la construction du croco est un peu répétitive, c’est encore pire pour le serpent où les 7 éléments qui composent le corps sont très semblables les uns aux autres. La construction du dernier modèle, la grenouille, est vraiment différente et globalement intéressante. Je trouve d’ailleurs ce dernier modèle relativement réussi, pour deux raisons. La première est évidente : les couleurs paraissent justes tout comme les proportions et l’animal est finalement plutôt mignon. La seconde est assez inattendue : le designer a intégré une petite fonctionnalité qui permet, en poussant sur la queue, que la grenouille tire la langue.

Finissons comme d’habitude par le volet “financier” et comme toujours avec cette gamme, je trouve que c’est plutôt raisonnable. La boîte est proposée au prix de 29,99 € pour un total de 454 pièces réparties en 101 références différentes : il y a de quoi faire pour les plus imaginatifs d’entre nous !

PS : il me reste pas mal de photos en stock mais pas suffisamment de place pour toutes les publier – n’hésitez pas à suivre mon compte Instagram pour les découvrir !

PS2 : Ce petit set, accompagné d’un bonus “anniversaire”, est à gagner ce mois-ci sur le blog ! Pour tenter votre chance, rendez-vous à cette adresse 😉

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Il sera disponible dès le 1er Juin prochain. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Merci pour cette review.
Le crocodile est effectivement une belle bête et va plus qu’en imposer s’il est ajouté à du City. J’aime bien la grenouille, elle me semble réussie. Quant au serpent, sans plus.
Si je le trouve sous les 20€, pourquoi pas.

Le Tonyz

Ce set permet de faire un joli crocodile, je le trouve bien fait. Et ta photo avec la minifg donne une bonne idée de sa taille. La grenouille est aussi une jolie surprise avec peu de pièces utilisées !

Thomas Lego

Merci pour la revue !
Le croco est vraiment top ! Les deux autre montages de ce sets 3 en 1 me paraissent bien moins intéressants.
Bonne revue, bien détaillée.

Julien

Merci pour la revue.
Le croco est top et bien fini, il est sur ma liste d’achats pour offrir à un petit garçon qui va adorer avec l’aquarium.

Elvis

Merci pour cette review complète.
Pas emballé par ce set, probablement parce que je n’ai aucune idée de comment l’intégrer à ma collection… 🤔
Pour l’anecdote, si l’oiseau est, comme je le suppose, un pluvier, ce n’est pas une proie mais un nettoyeur qui cohabite avec le crocodile

Elvis

Mais moi non plus 😅
J’avais juste comme souvenir cette relation symbiotique entre deux animaux qu’a priori tout oppose mais qui dans les faits ont créé une drôle de relation

Tony ARGAUD

Méphisto, c’est vraiment chouette que tu puisses (grâce au statut RLFM de Brickonaute) proposer aux lecteurs des reviews de sets qui sortiront prochainement. Ce qui permet aux camarades de mieux préparer les listes d’achat.

PS : j’aime bien la dernière photo avec la minifig qui donne l’échelle du croco. En fait c’est un croco géant style film d’horreur !

Last edited 3 mois il y a by Tony ARGAUD
Tony ARGAUD

Je viens de la voir, elle est chouette !