Je vous propose de continuer notre tour d’horizon des nouveautés LEGO Super Mario 2022 avec un set plus « classique ». Qualifié de set d’extension par LEGO, ce type de boîte propose un tout nouveau niveau sans départ, arrivée ou figurine interactive. Il faudra donc, pour pouvoir jouer avec, posséder l’un des deux « Starter Packs » (les sets 71360 Adventures with Mario et 71387 Adventures with Luigi). Direction la plage aujourd’hui, avec la référence 71400 Big Urchin Beach Ride (ou la Plage du Maxi-Oursin en VF).

Informations principales :

Boîte et inventaire

La face avant de la boîte nous présente une première configuration du niveau. La figurine interactive de Mario est grisée et accompagnée de la mention « LEGO Mario is not included ». Il s’agit en effet, comme je le disais en introduction, d’un « Expansion Set » comme l’atteste la bande verte en partie basse. Au dos, une autre configuration du niveau nous est présentée, ainsi que quelques vignettes nous montrant les interactions possibles.

À l’intérieur de la boîte, on trouve 6 sachets de pièces numérotés, 4 rails de montagne russe courbes, et un guide de démarrage. Pas de notice d’instructions à proprement parler comme dans les autres sets de la gamme : il faudra se servir de l’application dédiée. Je vous invite à lire mon test du set 71397 Lab and Poltergust si vous voulez voir d’un peu plus près à quoi ressemble cette application.

L’inventaire n’est pas publié à l’heure où j’écris ces lignes, et le set ne contient pas de notice (et donc de liste de pièces). Difficile donc de vous faire un inventaire exhaustif des éléments spécifiques ou rares. On appréciera, comme toujours, la présence de nombreux éléments tampographiés : il n’y a pas d’autocollants à appliquer dans cette gamme, et c’est très bien comme ça. Certaines tiles comportent un sticker pré-appliqué avec un code-barres, permettant à la figurine interactive de Mario d’interagir avec.

Le site anglophone New Elementary a publié un article très intéressant sur les pièces introduites avec cette nouvelle « vague » de sets LEGO Super Mario. Vous le retrouverez à cette adresse.

La construction

Je le disais un peu plus haut : pas de notice papier ici, il faudra se contenter de l’application LEGO Super Mario disponible sur tablette et smartphone.

La construction commence avec un nouveau Yoshi à ajouter à votre collection. De couleur jaune (plage oblige), il est conçu de la même manière que les autres. On le construit en deux morceaux : le corps, puis la tête, qu’on vient assembler ensuite. Remarquez ici les yeux et le museau tampographiés.

Nous continuons avec deux Cheep Cheep, ces poissons volants très répandus dans les différents jeux de la licence Super Mario. Sur une base de brackets rouges, on vient « habiller » les différentes faces, clipser les deux ailes, et leur ajouter une crête jaune.

On s’occupe ensuite de la portion de niveau qui recevra nos deux Cheep Cheep. Elle est constituée de deux éléments principaux. La première partie est fixe, et repose sur 3 « bases » bleues reliées entre elles au-dessus desquelles se trouve un pont. La latte centrale du pont n’est pas solidaire de celui-ci, et est reliée à deux axes Technic au bout desquels seront fixés nos poissons volants. En tapant sur cette latte centrale avec Mario, on envoie les poissons d’un côté puis de l’autre du pont, ce qui permet alors de les éliminer en dévoilant le code-barres situé derrière eux.

On construit ensuite deux plateformes jaunes (qui constitueront le début du niveau), puis on s’attaque au plongeoir. Celui-ci est constitué d’une planche, ramenée en place grâce à une pièce en caoutchouc située au dessous.

Nous entamons alors l’élément principal du niveau, et plus particulièrement par son extrémité sur laquelle sera posé notre Maxi Oursin (Big Urchin en VO). Elle est constituée pour l’essentiel de deux rochers décorés de quelques coraux, et de deux grandes briques bleues translucides qui serviront de guide pour l’ensemble de montagnes russes.

On attache à cet ensemble 4 plateformes formant une croix, avec un ball joint sur la plateforme centrale. Puis on construit le dispositif supportant les rails, en forme de croix également. Sur l’une des branches, un axe vient coulisser entre les grandes briques bleues translucides. Au centre, on le fixe sur le ball joint de la base. Pour le manipuler, on se servira des 3 poignées blanches.

On ajoute une plateforme au centre, de couleur jaune et bleue qui permet de masquer le mécanisme. Une autre petite plateforme est disposée au-dessus des deux grandes briques bleues et accueillera ensuite le Big Urchin. Sur un beam Technic, on vient créer deux jets d’eau qui seront soulevés au passage de Mario.

Nous nous occupons ensuite du dauphin, basé sur un chariot de montagnes russes. Sur son dos, on retrouve un code-barres qui permettra à Mario d’interagir avec lui.

On termine notre construction avec un palmier auquel est attaché un bloc permettant d’obtenir une étoile d’invincibilité (indispensable pour vaincre le Maxi Oursin), et par le Maxi Oursin lui-même. Sa conception est assez simple, sur une base d’éléments SNOT qu’on vient habiller sur ses différentes faces. Il ne reste alors qu’à assembler tous les éléments pour former le niveau complet.

Verdict

Comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci-dessous, les interactions offertes par cet « Expansion Set » sont nombreuses :

  • chevaucher Yoshi
  • monter sur le dos du dauphin pour se déplacer sur les rails de montagne russe
  • faire tomber le Maxi Oursin et le bloc étoile, puis utiliser ce dernier pour vaincre le premier (comme dans le vrai jeu vidéo, où une étoile est absolument nécessaire pour vaincre ce type d’ennemis)
  • un plongeoir, donnant quelques pièces lorsque Mario se jette à l’eau
  • un pont, permettant de retourner les Cheep Cheep pour les vaincre

J’ai malgré tout dû m’y reprendre à plusieurs fois pour cette vidéo : le Maxi Oursin s’obstinait à rester sur son support, tandis que Mario avait parfois tendance à tomber du dauphin – il n’est fixé sur son dos qu’à l’aide de 4 tenons. Un petit bémol donc concernant la jouabilité, sinon ça reste très sympa. Vous remarquerez que j’ai ajouté, toujours dans la vidéo, le tuyau de départ et le drapeau d’arrivée : les packs d’extension n’en contiennent pas.

Comme j’ai pu vous le dire dans mon test précédent, l’expérience de construction est un peu différente avec les sets LEGO Super Mario : il n’y a pas de notice papier (même si vous pourrez toujours télécharger le pdf sur le site LEGO), et il faut donc se servir de l’application dédiée. La réalisation est propre et elle est facile d’utilisation, y compris pour les plus jeunes. On pourra par contre lui reprocher d’être « trop » détaillée. Par exemple, pour un ensemble à construire 4 fois, vous reverrez 4 fois les mêmes instructions – même si vous le saurez avant (par une mention « 1/x ») et que vous pourrez faire vos assemblages en parallèle.

Concernant le design de l’ensemble, c’est encore une fois très fun et coloré. On retrouve Yoshi, le fidèle compagnon de Mario, dans une version jaune ; un dauphin à chevaucher ; deux poissons volants (Cheep Cheep) et évidemment le Big Urchin (Maxi Oursin). Le tout dans un décor de plage avec quelques rochers, du sable ou un pont. C’est assez simple dans la réalisation, mais réussi.

Avec 536 pièces pour 59,99 € dont quelques éléments intéressants, le prix me paraît cohérent. Sans compter le volet « interactivité » offert par ce type de sets et difficilement valorisable.

Pour peu que vous possédiez l’un des deux sets de démarrage (71360 Adventures with Mario et 71387 Adventures with Luigi), ce set vous proposera donc une extension offrant des fonctionnalités bien pensées. Emballez tout ça dans un design fun et coloré avec de jolis personnages et ennemis, et vous aurez un set très intéressant, essentiellement pour les jeunes fans de Mario qui devraient s’amuser avec !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle LEGO, à cette adresse. Il sera disponible le 1er janvier 2022. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour m’avoir offert l’opportunité de tester ce set. La fourniture d’un set ne garantit en rien un test positif, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Jouabilité
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cornard

Ce set fait parti de mes préféré pour plusieurs raisons :
-il y a les yoshi jaune et le gros oursins qui sont très classé
-le biome plage est de loin mon préféré.
Ce qui fait que malgré ce prix assez gros, ce set fait parti de mes favoris.

Elvis

J’avoue que j’ai bien ri en regardant ta video 🤣
Heureusement que mes enfants n’ont jamais percuté à l’existence de cette gamme 😅

Thomas Lego

Merci pour la review.
Cette extension est très colorée est la jouabilité est vraiment intéressante. Un set qui visiblement est très sympa.

Le Tonyz

Une extension très coloré qui a l’air fun avec des mécanismes de jeu intéressants. Ça devrait plaire !

Simicro

J’ai toujours été attiré visuellement par ces sets Mario, pour le côté hautement coloré et ludique, sans vraiment comprendre le mécanisme de fond. Je vais me plonger dans tes articles. Je vois au passage qu’il y en a pas mal depuis le lancement de la gamme. Je me demande si tu nourris une passion particulière pour ces sets Mario, un peu comme pour les BrickHeadz ?