Vous savez peut-être que je suis particulièrement friand de tous ces véhicules de la gamme LEGO « for Adults » – auparavant Creator Expert. Avec le set que je vais vous présenter aujourd’hui, LEGO célèbre une icône née dans les années 1940 en Italie. Le modèle que nous propose LEGO est néanmoins un peu plus récent : la version 125cc de la célèbre Vespa (Guêpe en italien) est sortie en 1958. Bref, trêve de bavardages et place au test du set 10298 Vespa 125 !

Les modèles de Vespa qui se sont succédés au fil des décennies sont nombreux, et celui-ci s’inspire du modèle VNB1T sorti en 1960.

Informations principales :

  • numéro de set : 10298
  • année de sortie : 2022
  • nombre de pièces : 1106
  • prix sur le [email protected] : 99,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 355
  • temps de construction : 3 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

On y est maintenant habitués : LEGO reprend les codes de ses sets dédiés à un public adulte, en nous présentant la Vespa sur un fond noir, au-dessus d’une bande bleu foncé reprenant le numéro du set, le nombre de pièces, et la mention « 18+ ». Au dos, notre modèle nous est présenté depuis l’arrière. On trouve également quelques vignettes nous montrant les principaux détails, et une photo d’époque avec 3 couples sur leurs Vespa. Un petit schéma nous précise les dimensions de l’ensemble : 35cm de long, pour 22cm de haut. La vraie machine mesure 1735mm de long pour 985mm de haut – l’échelle retenue étant donc d’environ 1:5.

À l’intérieur de la boîte, on trouve 8 sachets de pièces numérotés de 1 à 6, et un dernier sachet non numéroté. La notice d’instructions compte 148 pages pour 355 étapes de constructions, et il faudra appliquer un total de 10 autocollants avec la petite planche fournie. On trouve au début de la notice quelques pages sur l’histoire du célèbre scooter italien. Chose étrange, le scooter qui nous intéresse n’est pas dans la frise, même si on le retrouve dans les pages précédentes.

En parcourant l’inventaire présent à la fin de la notice, on remarque une jolie collection d’éléments intéressants : beaucoup de références parfois inédites couleur light royal blue, évidemment, mais également les jolies jantes aux flancs blancs et les nouveaux pneus.

La construction

On commence la construction par la partie inférieure du cadre qui, une fois n’est pas coutume, n’est pas constituée d’éléments Technic mais d’éléments System sur lesquels viennent se fixer des briques SNOT qui recevront la carrosserie. L’arrière présente un cadre creux, dans laquelle viendra se loger la roue. On referme ce cadre sur le dessus avec de grandes arches, et sur l’avant avec des slopes incurvées. On retrouve également de grandes slopes sur l’avant, côté guidon, et le marchepied central est simplement formé de deux wedges noires. Remarquez ici les clips et la barre noire sur laquelle viendront se fixer différents sous-ensembles lors des étapes suivantes.

Nous continuons avec un sous-ensemble en forme de « L » inversé, qui comporte les feux arrières et la plaque d’immatriculation et qui vient se clipser sur le châssis, lui permettant de prendre l’angle désiré. Deux grandes slopes viennent se fixer sous le marchepied central, puis on s’attaque à un nouveau sous-ensemble.

Il comporte, au centre, un bouchon d’essence tampographié, et aux extrémités deux axes Technic qui recevront les selles. Côté avant, on trouve une rangée de demi-arches. Ce sous-ensemble se fixe au châssis en deux points : des charnières à l’avant, et des clips à l’arrière sur la barre laissée en attente dans la structure. On construit alors les deux selles, qu’on fixe à ce sous-ensemble.

 

Nous passons alors sur l’avant du scooter, où l’on construit un premier sous-ensemble à la forme incurvée qui vient se fixer sur le côté. De celui-ci dépassent les rails noirs antidérapants qu’on trouve sur le marchepied de la machine. En partie haute, une petite charnière permettra à l’avant du scooter de prendre l’angle désiré. Chose intéressante dans la conception de la machine, le designer a intégré un système de « détrompeur » pour être certain de fixer les différents sous-ensembles où il faut – ici ce sont les deux excroissances carrées visibles à une des extrémités. Nous nous occupons ensuite de la partie centrale, qui comporte dans sa structure un alignement de pièces Technic qui permettront le passage de l’axe du guidon, que l’on fixe au sous-ensemble précédent.

On construit ensuite, logiquement, un troisième sous-ensemble identique au premier (à la symétrie près) qui vient se fixer de l’autre côté.

Nous retournons vers l’arrière, où on assemble une « coque », tronquée dans sa partie basse, qui vient se fixer sur le côté gauche. Remarquez ici la grande « double-slope » dans la partie centrale, et les quarts de dôme sur l’avant.

Retour vers l’avant, avec deux sous-ensembles qui viennent se fixer sur l’avant du guidon. On remarquera ici les grandes slopes et les petits quarts de dômes « aplatis » en partie basse. Côté droit, on applique un autocollant portant la célèbre inscription « Vespa ».

Nous construisons ensuite une réplique du moteur, en deux parties qui viennent se fixer du côté droit de la machine. Le disque central est tampographié, et n’impose donc pas d’appliquer ces autocollants « troués » parfois difficiles à coller correctement. Le niveau de détails est tout à fait satisfaisant. On construit ensuite une autre « coque » qui recouvre ce moteur et qui sera donc amovible pour observer ce dernier qui dépasse légèrement en partie basse. Deux grands autocollants représentant la grille d’aération sont apposés.

On retourne alors le scooter pour ajouter, en dessous, le pot d’échappement et la grosse béquille centrale qui dispose de patins en caoutchouc. On construit ensuite la roue arrière qui vient s’enficher, grâce à deux petits axes Technic, dans la structure. On notera que c’est la première fois que LEGO propose des jantes à flancs blancs.

Le sous-ensemble qui comporte la roue avant est constitué, à sa base, d’éléments Technic qui laissent passer un grand axe qui rejoindra le guidon au travers de la structure. Ces éléments sont reliés à deux coques dissymétriques : les éléments Technic restent visibles d’un côté et le rendent « plat ». On observe, une nouvelle fois, les quarts de dômes aplatis déjà vus sur la partie centrale du scooter. La construction du guidon est très intéressante : sa base est masquée par une caisse de section carrée et les angles des « bras » sont intelligemment trouvés en se logeant contre des éléments biseautés.

On attaque alors le dernier sachet de pièces. Et celui-ci commence par la construction de quelques éléments complémentaires à attacher au scooter : une pédale, la petite béquille arrière (fonctionnelle), l’étui avec le logo Vespa qu’on imagine contenir une roue de secours, et le porte-bagages. On termine la construction avec deux accessoires de décoration, une caisse contenant un bouquet de fleurs et un casque vintage avec les lunettes intégrées.

Verdict

Et bien je l’aime bien ce petit scooter. Les couleurs choisies sont très sympas, et les proportions semblent plutôt justes même si l’ensemble peut paraître un peu « ramassé » (peut-être un peu court en rapport à la hauteur totale). Le designer a pris le soin d’intégrer plein de petits détails, comme la suspension, une pédale, les freins, les bandes antidérapantes sur les marchepieds, le bouchon d’essence ou les jolis feux… J’avoue m’être posé la question de ce qu’était ce gros disque bleu, clipsé à l’arrière du guidon. C’est en retrouvant le modèle dont s’inspire notre set, dont je vous parle en introduction, que j’ai déduit qui s’agissait d’une roue de secours dans son étui.

Les formes sont globalement cohérentes, même si on pourra juger que l’arrière est un peu plat et que les deux « coques » auraient mérité de plus « plonger » sur l’arrière – en l’état elles sont un peu trop symétriques. Du côté des améliorations envisageables, j’aurais aimé que le designer se débrouille pour avoir une roue avant qui le soit, elle, symétrique. L’un des côtés est ici un peu aplati par les éléments Technic qui composent la structure. Pour revenir sur les « coques » latérales, j’apprécie tout particulièrement de voir le moteur légèrement dépasser de celle de droite.

Les deux petits accessoires fournis, le bouquet de fleurs et le casque, sont très sympathiques également et renforcent le caractère « vintage » de l’ensemble. Parmi les (petits) défauts, j’aurais aimé une fixation plus discrète du guidon, et éviter d’avoir des anti-tenons exposés sur l’arrière de celui-ci. Étant données les formes fines de la machine à cet endroit et pour conserver les proportions, il était sans doute difficile de faire beaucoup mieux, malgré tout.

An rang des défauts notables, puisque récurrents, on remarquera une différence de teinte parfois marquée entre différents éléments attenants. C’est assez étrange que LEGO n’ait pas réussi à résoudre ce problème, depuis le temps qu’il existe. Concernant les différences de teinte, celle qui existe entre les autocollants et les pièces qu’ils recouvrent est également trop visible et c’est bien dommage. J’ai l’impression de me répéter au fil des tests… En parlant d’autocollants, il aurait été appréciable que le logo Vespa soit tampographié sur la grande slope qui le porte. En l’état, on ne dispose d’aucun repère pour l’appliquer correctement.

Comme on est en droit de l’attendre de ce type de sets, la construction est particulièrement intéressante et variée. Elle fait d’ailleurs appel à de nouveaux éléments courbes, comme des petits quarts de dôme ou des « double-slopes » qui devraient donner des idées aux plus créatifs. Les techniques de construction sont intelligentes, et les différentes fixations des éléments entre eux sont bien pensées et dissimulées. J’ai également apprécié le système de « détrompeur » permettant de fixer, à coup sûr, les éléments au bon endroit sur les flancs de la machine – je vous laisse parcourir le chapitre dédié à la construction où j’en parle plus longuement.

On appréciera aussi que notre set intègre quelques « fonctionnalités » : deux béquilles (une centrale, imposante, et une latérale qui l’est nettement moins), une direction fonctionnelle, et la possibilité de retirer une des demi-coques pour pouvoir observer le moteur, également très bien réalisé.

À 99,99 € pour 1106 pièces, le prix demandé par LEGO pour ce joli scooter me semble cohérent. D’autant que celui-ci contient, nécessairement, beaucoup d’éléments couleur light royal blue, une couleur plutôt rare chez le fabricant danois. On appréciera aussi de nouveaux éléments permettant de reproduire les formes de guêpe (Vespa en italien) de manière convaincante.

Bref, vous l’aurez compris : s’il n’est pas parfait, ce set rend un bel hommage à l’iconique scooter italien. Et il vient ajouter un nouveau deux roues à la collection de véhicules LEGO Creator Expert / LEGO for Adults et ça, c’est aussi une bonne nouvelle !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ollie

Pour info, la « seconde béquille » n’en est pas une, c’est la commande du kick. D’ailleurs très sympa que le set la contienne, ça parfait l’ensemble. Un super set. Bien mieux réussi que la panigale…

Le Tonyz

Merci pour ta review, ce Vespa est vraiment une belle réussite dans la gamme, avec de jolies rondeurs. J’apprécie aussi la couleur, même si je trouve un peu étrange le choix des selles et de la roue de secours, j’aurais plutôt vu un gris foncé. Et quelques fonctions et accessoires sympas, ça donne envie de le construire. Reste le point vraiment négatif, les autocollants et cette différence de teinte ! J’ai cru naivement avec la Porches 911 que tout serait désormais tampographié, mais il va falloir attendre, c’est fort dommage, surtout dans cette gamme… Comme c’est une de mes gammes… Lire la suite »

Thomas Lego

Merci pour cette revue !
Cette Vespa en LEGO est un beau modèle et ta review le mets bien en valeur.
Je trouve le design réussi et l’on voit rapidement de quel type véhicule il s’agit.

Elvis

Sympa cette review d’un set plutôt réussi même si je ne collectionne pas cette gamme 😉

Simicro

Merci pour la review joliment illustrée. Set réussi, construction intéressante, beaucoup de détails bien reproduits. Je regrette juste le bleu pastel qui fait un peu « fille ». J’aurais préféré un rouge percutant. Mais les goûts et les couleurs… C’est quoi la « bonbonne blanche » à l’arrière, sur la photo d’ouverture ?

Last edited 7 mois il y a by Simicro
Simicro

C’est volontaire que tu n’aies pas mis le cartouche de synthèse à la fin ?

Simicro

Ah yes on le voit mieux sur la photo de fermeture.

nyko

c est la Nitro 😀

Le Tonyz

Il est toujours possible de l’avoir en rouge, dans sa petit version Creator 40517 😛

tonio_sport

Beau modèle que je trouve bien reproduit. Un peu comme toi, dommage pour les contre tenons apparents à l’arrière du guidon (cela aurait pu être évité sans trop de difficulté) et tjrs ces satanés autocollants ! aargh ! Bon plus qu’à être patient, ce modèle fera clairement parti de ma collection.