On change d’univers aujourd’hui. Avec l’annonce récente du set 21320 – Dinosaur Fossils, prévu pour le 1er novembre prochain, j’ai eu envie de me tourner vers la gamme Jurassic World. Le set 21320 en contient justement un, dans une version fossilisée. Dans le set que je vous propose de découvrir aujourd’hui, il est bien vivant. Découvrons ensemble le set 75937 – Triceratops Rampage (La fureur du tricératops en VF).

Informations principales :

  • numéro de set : 75937
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 447
  • prix sur le [email protected] : 59,99 €
  • nombre d’étapes de construction :
    • buggy : 13
    • barrière : 32
    • portique : 26
    • barrière du manège : 11
    • manège : 70
  • temps de construction :  1 heure 30
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

La boîte est imposante pour un set vendu une soixantaine d’euros. L’avant met en scène Owen Grady aux commandes d’un Buggy, en train de se faire poursuivre par un Tricératops. Celui-ci vient manifestement de s’échapper de son enclos à en juger par la clôture effondrée. Une touriste et Allison Miles sont ent rain de fuir à pied, tandis que Simon Masrani (le patron de Jurassic World) semble bien s’amuser dans son manège.

Au dos, on trouve une autre mise en scène où le Tricératops est enfermé dans son enclos, et tout le monde semble prendre du bon temps. Quatre vignettes nous montrent les principales fonctionnalités du set.

À l’intérieur, nous trouvons :

  • 3 sachets de pièces numérotés
  • un quatrième contenant les pattes et le corps du Tricératops
  • Une petite boîte en carton contenant sa tête
  • 4 “cordes” (Flex Tube, 21 Module, W/ 3.2 Hole) argentées
  • une notice d’instructions de 112 pages
  • une planche de 28 (!) autocollants

Mis à part le dinosaure et les minifigs sur lesquels je reviendrai un peu plus bas, nous trouvons dans l’inventaire de 447 pièces quelques éléments rares. Ils sont résumés dans le tableau ci-dessous.

nombreimagenomcouleurnombre de sets
1Gear Wheel 6X6, Z14medium azure1
11/2 Circle Plate 4X8dark tan1
5Plate 6X6 Round With Tube Snapdark tan1
6Brick 4X3 W. Bow/Angletan2
5Egg No. 1tan2
1Rim, Dia. 18X12 W/ Cross & Studorange2
1Plate Octagonal 10X10 W. Snapmedium azure2
4Brick 2X2W.Inside And Outs.Bowdark blue3
3Brick 1X16dark blue3

Les minifigs et le dinosaure

Les minifigs

Elles sont au nombre de 4 : Owen Grady, Allison Miles, Simon Masrani et une touriste. Owen Grady est le seul à avoir un pantalon tampographié, celui des 3 autres personnages étant monochrome. On retrouve cette version d’Owen dans un autre set, la référence 75938 – T. rex vs Dino-Mech Battle. Le torse est assez simple : un tee-shirt gris avec quelques boutons au col. Le visage avec la barbe naissante est joliment détaillé. La minifig de Simon Masrani est exclusive à ce set. On regrettera, comme d’habitude, la tampographie un peu terne de la chemise blanche sous le costume dark blue. Ici également, le visage est superbement réalisé.

Allison Miles et la touriste sont également exclusives à cette boîte. Pour la touriste, il s’agit simplement du torse, la tête ayant déjà été utilisée pour Queenie Goldstein dans le set 75952 – Newt’s Case of Magical Creatures. Elle porte une doudoune rose au-dessus d’un tee-shirt blanc, ici encore un peu terne. Allison Miles porte une blouse de chercheuse, avec son badge accroché au torse. On y devine même sa photo. Les 4 personnages disposent d’une expression du visage alternative.

Un bilan mi-figue, mi-raisin pour nos quatre comparses. Si 3 des 4 minifigs sont exclusives, j’aurais aimé un peu plus de travail pour les jambes, et une tampographie un peu plus élaborée / soignée pour les torses de la touriste et de Simon Masrani. Les nouveaux visages exclusifs (ceux de Simon et Allison) sont absolument sublimes.

Le dinosaure

Même s’il ne s’agit pas d’une minifig, le tricératops est incontestablement le personnage “star” de cette boîte. Et il est assez imposant : 19cm de long pour 8cm de haut. Les 4 pattes sont articulées au niveau du corps, et la tête est mobile suivant 2 axes : de haut en bas, et en rotation sur elle-même (pas de butée : on peut lui mettre la tête à l’envers :D).

C’est vraiment joli, depuis le bout des griffes, le bec et les cornes grises jusqu’aux tâches et rayures marrons disposées sur le corps olive green. Seule petite “approximation” : la collerette n’est tampographiée que d’un côté.

Ce dinosaure mérite à lui seul que l’on s’intéresse à cette boîte.

La construction

La construction commence par le quad, dont la réalisation est simplissime : un châssis, 4 roues et un guidon. Quelques slopes et un pare-buffle donnent un look convaincant à l’engin.

Nous passons ensuite au morceau de clôture. Il s’agit pour l’essentiel de 3 “bases” couleur dark tan reliées dans leur partie basse par des briques, et dans leur partie haute par des éléments de clôture. L’un des beam Technic n’est articulé que sur un seul pin : il est ainsi possible “d’écrouler” la clôture une fois l’électricité tombée en panne. Un panneau, constitué d’une pièce bleue translucide avec un autocollant, offre aux touristes des informations sur le dino. Les éléments de clôture disposent à leurs deux extrémités de systèmes permettant de les clipser entre eux : on les organisera donc comme on le souhaite.

On attaque le deuxième sachet de pièces avec la construction du portail d’entrée. On assemble les deux pilastres gris, avant de les relier ensemble avec une arche. Celle-ci est décorée en son centre d’un autocollant avec un trou central. Cet autocollant indique la proximité du manège.

Nous passons alors à la barrière qui protège le manège. Sa construction commence par l’escalier qui permet d’y accéder, basé sur un cercle couleur dark tan. C’est d’ailleurs la couleur retenue par le designer pour tous les éléments en contact avec le sol, sauf le manège. On y ajoute deux échelles, transformées pour l’occasion en barrières. Nous construisons alors un panneau directionnel, puis une petite base avec une corbeille et un second panneau indiquant le début de la file d’attente. Nous fixons ces deux éléments sur les barrières.

On entre alors dans le vif du sujet avec la construction de la base du manège. Celui-ci est basé sur un grand octogone et une plate couleur medium azure. On y ajoute un pylône blanc constitué de 4 demi-cylindres. On construit alors le second pylône du manège, autour duquel les oeufs vont graviter. On dispose dans ce second cylindre un axe Technic qui permettra la rotation du manège.

Le troisième sachet de pièces commence avec l’ajout de deux grandes barres qui permettront de relier entre eux les éléments du manège et de dissimuler le mécanisme. On place un axe Technic entre ces 2 barres. Vient alors la construction de la plateforme supportant les oeufs. Il s’agit d’une “étoile” à 3 branches, au bout desquelles seront fixés les oeufs. On fixe ce sous-ensemble au premier pylône.

On prolonge l’axe de “manoeuvre” avec un axe au bout duquel on fixe un gros engrenage, qui servira à manipuler le système. Nous décorons la partie supérieure d’une arche blanche et de quelques petits oeufs, avant de construire ceux destinés à accueillir les visiteurs. Nous les fixons au manège, ce qui achève la construction.

Verdict

L’élément central du set étant le manège, l’appellation de ce set “Triceratops Rampage” (la fureur du Tricératops) est de ce point plutôt trompeuse. Sa construction est intéressante, tout comme son système de fonctionnement : le mouvement est transmis sous le manège directement aux nacelles, l’axe central reste ainsi immobile. Et les nacelles tournent sur elles-mêmes puisqu’elles sont construites sur un engrenage. C’est simple, mais diablement efficace.

L’autre élément intéressant est le morceau de clôture, permettant de garder les visiteurs à l’abri du tricératops placé dans l’enclos. Il suffit d’appuyer sur la clôture pour que celle-ci se plie. En effet, l’un des poteaux qui la retient n’est fixé que sur un pin et peut donc “tomber”. Cet élément de jouabilité est intéressant, bien qu’il soit discutable : le tricératops n’est pas réputé pour sa brutalité. Un dinosaure plus “agressif” aurait pu être mieux adapté.

On ajoutera aux éléments de cette boîte un morceau de barrière à placer devant le manège, un portail et un quad, ou buggy comme l’appelle LEGO. Toutes ces choses offrent à ce set de nombreux éléments de jouabilité, et il sera possible de se créer une grande variété de situations à l’aide des éléments fournis. Rien à redire sur ce point, contrat rempli. Seul reproche de mon point de vue : ces éléments n’ont pas grand chose à faire entre eux.

Le tricératops est, je vous le disais plus haut, la “star” de cette boîte. Il est relativement imposant, et joliment réalisé. 3 des 4 minifigs sont exclusives, mais j’aurais aimé un peu plus de travail sur celles-ci : une seule d’entre elles, Owen Grady, a droit à un pantalon tampographié. Et on retrouve les défauts habituels des éléments clairs tampographiés sur un fond foncé, un peu ternes.

Je reviens rapidement sur la construction. Celle du manège est intéressante, tant dans ses décors que dans son système de fonctionnement ingénieusement réalisé. La construction des autres éléments est plus anecdotique. On regrettera comme d’habitude la présence de (trop) nombreux autocollants : on en trouve 28 dans cette boîte. Fort heureusement, ils sont ici relativement faciles à appliquer, c’est déjà ça.

Alors oui, 59,99 € pour 447 pièces, c’est plutôt cher. Mais pas tant que cela lorsqu’on considère la présence d’une jolie collection de pièces rares, de 3 minifigs exclusives et, surtout, d’un sublime tricératops. Vous pouvez d’ailleurs déjà trouver ce set moins cher chez les revendeurs habituels.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, chez Amazon ou encore à la Fnac. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ben
Votre avis sur ce set ? :
     

Honnêtement, je trouve les sets de cette gamme vraiment pas mal et la présence des dinos est un vrai plus, mon fils me demande sans cesse celui avec le T-rex alors qu’il n’a que 3ans.
Pour revenir à ce set, la jouabilité semble au rendez-vous surtout pour le Dino et c’est un vrai plus. Un truc qui me chagrine, il y a plusieurs élément mais il y a un vrai manque de cohérence, à la place de l’arche du panneau et des barrières agrandir ” l’enclos” du triceratops m’aurait semblé plus judicieux.

Elvis

J’ai toujours hésité à me lancer dans cette gamme.
Surement trop peur qu’elle me plaise 😉
De prime abord le prix semble élevé mais (et surtout) compte-tenu de la présence du dino on peut plus facilement le comprendre versus le prix de certaines gammes (qui a dit SW ? 😀 ).
il y a plein de possibilités de jeu avec ce set donc je trouve ta note méritée.

Elvis

C’est vilain de vouloir autant me tenter 😀