Fruit du partenariat entre l’éditeur de jeux vidéo Blizzard Entertainment et LEGO, nous avons cette année une nouvelle gamme dans les rayons tirée du FPS à succès Overwatch. Composée de 6 sets (et d’un 7ème vendu exclusivement sur la boutique Blizzard), elle permet de reconstituer quelques situations vues dans le jeu vidéo. Je vous propose aujourd’hui de découvrir la plus petite d’entre elles, le set 75970 – Tracer vs. Widowmaker (Tracer contre Fatale en VF). Elle nous propose deux jolies minifigs, et le drone satellite de la carte Watchpoint: Gibraltar (Observatoire : Gibraltar) que les joueurs doivent escorter jusque dans la base ennemie.

Informations principales :

Boîte et inventaire

La (petite) boîte nous présente sur sa face avant le set mis en scène, avec Fatale en train de se déplacer à pied devant Tracer aux commandes du fameux drone. Plutôt étrange lorsqu’on sait que celui-ci se déplace seul et que Fatale est censée être “contre” Tracer alors qu’elle semble ici l’escorter. On trouve également un petit logo Blizzard dans le coin inférieur droit. Sur les tranches, on trouve d’un côté une image des deux minifigs, et de l’autre le logo Overwatch. Au dos, Tracer et Fatale semblent s’affronter autour du drone posé sur sa base.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces non numérotés, une plate de 6×8 tenons, une planche de stickers et une notice d’instructions de 48 pages pour 49 étapes de construction. Parmi les pièces intéressantes, on notera :

  • 3 pistolets (un noir et deux blancs), spécialement créés à l’occasion de la sortie de la gamme LEGO Overwatch
  • Un dish inverted 8×8 en bright light orange, servant de base de charge du drone
  • 2 tail 8×1 with stepped fin blanches, présentes dans 3 sets seulement

Les minifigs

Premier bon point, les deux minifigs sont exclusives à cette boîte. Examinons en détail chacune d’entre elles.

Tracer

Mascotte s’il en est une de la licence Overwatch, il s’agit en effet d’un des tout premiers personnages découverts lors de la diffusion de la première bande-annonce du jeu. Elle porte une veste de pilote finement tampographiée, sur lequel on aperçoit le “chrono-accélérateur” bleu qui lui permet de se maintenir dans le présent. Cette veste se prolonge légèrement sur la ceinture, le pantalon orange étant tampographié de quelques lanières. Elle dispose de deux visages,avec ses fameuses lunettes oranges, et d’une toute nouvelle pièce de coiffure avec les cheveux en pointe. Un backpack permet de lui fixer un éclair dans le dos, et elle dispose de ses deux “pulseurs” réalisés à l’aide des nouvelles pièces de pistolet introduites avec la gamme LEGO Overwatch.

Fatale

Fatale est l’assassin “parfait”, armée de son fusil de sniper également connu sous le nom de Baiser de la Veuve. Lui aussi est basé sur la toute nouvelle pièce de pistolet, cette fois-ci de couleur noire. La tampographie est soignée et laisse apparaître le décolleté généreux de Fatale, également souligné sous sa combinaison rose. On retrouve dans son dos le tatouage d’araignée dans l’échancrure de la combinaison. Celle-ci se prolonge jusque sur les jambes, où l’on regrettera comme toujours la différence de teinte de la tampographie sur une pièce sombre : un double moulage des jambes aurait peut-être été judicieux. Double visage également, dont un où elle ferme un oeil afin de pouvoir viser au travers de sa lunette. Le casque, couleur pearl dark gray et ponctué de rouge, dont dépasse une queue de cheval violette, est sublime. Le tout est complété par un grappin dans la main droite, manière de rappeler une des capacités de la dame.

La construction

La construction du drone se base sur une plate grise de 6×8 tenons et de plusieurs wedges permettant de lui donner sa forme fuselée. Quelques stickers décorent le fuselage du drone, tandis que l’angle entre le cockpit et l’avant est obtenu grâce à une charnière et quelques panels. On regrettera d’ailleurs à ce niveau les pièces arrondies qui jouxtent le panel central, occasionnant une rupture dans la forme. La construction continue avec les ailettes, elles aussi fixées sur des charnières (deux belles tail 8×1 with stepped fin blanches, relativement rares).

On termine alors, au bout d’une quinzaine de minutes, avec les deux réacteurs , fixés sur deux pins au-dessus du drone. Là aussi, la finition laisse malheureusement à désirer. Le drone est alors installé sur son socle tampographié du signe WP-G pour Watchpoin: Gibraltar. On notera d’ailleurs, comme le souligne la notice d’instructions, la possibilité de jumeler le drone à la navette trouvée dans le set 75975 – Watchpoint: Gibraltar.

Verdict

Commençons par les deux minifigures : il n’y a pas grand chose à en dire, si ce n’est des compliments. Les tampographies, qu’il s’agisse des visages ou des corps, sont sublimes ; et les nouvelles pièces pour la coiffure des deux personnages sont également très bien réalisées. Et elles sont (pour le moment) exclusives à cette boîte. Seule (petite) remarque : on retrouve le problème récurrent de la tampographie sur les pièces sombres, avec une différence de teinte entre les jambes et le torse de Fatale.

La construction, comme vous avez pu le lire plus haut, ne présente pas grand chose d’exceptionnel. Le drone est plutôt un prétexte pour nous fournir les deux superbes minifigs dans une boîte à un tarif modéré. On regrettera de nombreuses approximations dans le design, et la présence trop importante de stickers qui viennent comme d’habitude quelque peu gâcher l’expérience de construction, même s’ils ne sont pas particulièrement difficiles à appliquer ici.

Je terminerai avec la jouabilité qui, également, est réduite à sa plus simple expression. On notera seulement deux “fonctionnalités” : en enlevant deux tiles sur la partie supérieure, on peut installer un personnage aux “commandes” du drone (c’est absolument impossible dans le jeu), et dans le coffre à l’arrière se trouve une “potion” de santé tampographiée dont on se demande ce qu’elle fait là.

Si vous tenez à ajouter deux superbes minifigs à votre collection, alors n’hésitez pas à acheter cette boîte. Si vous cherchez un jouet pour vous amuser avec, ou un modèle du drone à exposer, elle devient alors plutôt dispensable. C’est vous qui voyez 😉

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de