Nous allons aujourd’hui parler du dernier set sorti dans la gamme Architecture, en attendant l’Arc de Triomphe : le set 21035 – Solomon R. Guggenheim Museum.

Informations principales :

Le musée Solomon R. Guggenheim ou Solomon R. Guggenheim Museum est un musée d’art moderne situé sur la Cinquième avenue dans l’Upper East Side à New York, aux États-Unis. C’est le plus connu des différents musées créés par la fondation Solomon R. Guggenheim. Aussi il est souvent appelé simplement le Guggenheim. Il compte en 2005 environ 6 000 œuvres dont 3 % seulement sont exposées. Il a été dessiné par l’architecte de renom Franck Lloyd Wright, qui a eu droit à d’autres sets Lego (21005 – Fallingwater, 21010 – Robie House et 21017 – Imperial Hotel, aucun de ces trois sets n’est encore commercialisé par Lego aujourd’hui).

Le modèle proposé par Lego est un remake du set 21004 sorti en 2009, qui ne comptait à l’époque que 208 pièces. Inutile donc de dire qu’avec ses plus de 740 pièces au compteur, ce nouveau modèle est infiniment mieux détaillé que son prédécesseur. Comme tous les sets de cette gamme, notre set est livré dans un packaging très soigné, avec sur la face avant le set construit sur un plan, et sur l’arrière une comparaison entre le modèle Lego et sa version réelle.

On trouve à l’intérieur une notice reprenant un certain nombre d’informations et de photos du “vrai” bâtiment, et petit regret à ce stade elle ne semble pas de la même qualité que celles proposées habituellement par Lego dans cette gamme, au niveau de la qualité du papier notamment, ce qui était pour moi une des caractéristiques importantes pour des sets vendus, il faut bien l’avouer, parfois un peu chers mais dont le prix pouvait se justifier en partie par cette notice plus soignée qu’à l’accoutumée.

A l’ouverture de la boîte, on trouve 7 sachets de pièces, dont 2 qui en contiennent un plus petit, non numérotés. Le tri des pièces s’avère assez fastidieux tant l’inventaire est riche pour un set de cette taille en termes de variété de pièces. Premier élément marquant de ce set : l’habituelle tile sur laquelle on retrouve le nom du bâtiment sur l’ensemble des autres sets ou presque n’existe pas, et est remplacée pour mieux coller à la réalité par une tile et une slope blanche qui viennent sur le bâtiment. Quelques nouveautés notables aussi comme une grande Sand Green Dish 10 x 10 Inverted (Radar) – Solid Studs qui nous servira pour le toit du bâtiment ou encore 4 Black Plate, Round 6 x 6 with Hole.

Le démarrage de la construction est assez classique et plutôt vu et revu dans la gamme Architecture : un assemblage de plates noires pour créer la base de notre modèle, le tour en tiles noires puis en dark bluish gray. Petite fantaisie à ce stade, un troisième “niveau” en light bluish gray vient s’ajouter au dessus, avec des coins arrondis plutôt jolis. Hormis les 2 plates jaunes sur l’avant du bâtiment, les autres pièces jaunes que l’on voit ici servent uniquement à faciliter la construction et seront masquées plus tard.

Le bâtiment est composé essentiellement de trois parties : une partie ronde avec une première coupole qui domine, une seconde partie plus “plate” avec une seconde coupole, et une partie “immeuble”. La construction se poursuit par l’assemblage en simultané de ces différents éléments, jusqu’à arriver à l’assemblage de la première série de tiles et slopes qui constituent la partie basse du bâtiment, dont celles qui portent le nom du musée.

La suite est un vrai régal à construire. Le designer a habilement joué avec les décalages d’un demi-tenon un peu partout, et cela apporte une finesse supplémentaire. On observe dans le détail en dessous tous ces petits décalages.

On continue la construction en assemblant la “coupole” principale, sans sa toiture dans un premier temps, qui vient par la superposition d’éléments circulaires de plus en plus larges représenter la forme de spirale caractéristique du bâtiment de Franck Lloyd Wright. On notera l’utilisation d’une nouvelle pièce ici dans les angles : 4 Black Brick, Modified 1 x 1 with Studs on 2 Sides, Adjacent sont de la partie. On assemble également la toiture de la partie basse du bâtiment.

Vient ensuite l’assemblage de la partie “immeuble”, qui malgré les passages plutôt rébarbatifs d’assemblages de tiles 1×1 constituant la façade, présente quelques passages intéressants en termes d’astuces de construction, notamment par la partie vitrée qui vient prendre place dans l’ossature du bâtiment à l’aide d’un clip. Il n’est jamais très facile d’aligner parfaitement les tiles 1×1, néanmoins le fait qu’elles prennent place sur des plates que l’on vient rapporter ensuite sur le bâtiment facilite quelque peu l’opération.

On termine ensuite l’assemblage du bâtiment par l’ajout de la grande coupole, du plus bel effet avec cette couleur sand green qui tranche avec le reste du bâtiment.

Conclusion :

Ce set 21035 – Solomon R. Guggenheim Museum contitue un fort bel ajout à la gamme Lego Architecture. La construction dévie des standards de cette gamme, et apporte un vent de fraîcheur, tout comme l’absence de la tile portant le nom du bâtiment qui se voit avantageusement remplacée. Le nombre de pièces au regard de la taille du set permet d’atteindre un niveau de détail rare. Seul (petite) ombre au tableau selon moi : un petit effort sur la qualité de la notice qui avec son côté un peu cheap vient ternir la grande qualité globale de ce set. On s’en moque un peu une fois exposé me direz-vous, mais pour cette gamme de standing, ça compte.

Quoiqu’il en soit, je recommande chaudement ce set à tout adepte de cette belle gamme qu’est Lego Architecture !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here