Retour aujourd’hui vers un des sets célébrant le 20ème anniversaire de la gamme LEGO Star Wars. Je vous propose de découvrir la référence 75259 – Snowspeeder – 20th Anniversary Edition.

Informations principales :

Boîte et inventaire

La boîte reprend l’aspect habituel des autres sets célébrant le 20ème anniversaire de la gamme LEGO Star Wars. Le snowspeeder est en vol, avec Luke Skywalker aux commandes et Dak Ralter au canon / grappin. Au sol, on trouve un rebel trooper armé d’une paire de jumelles, au pied d’une tour radar. Il va sans dire que la scène se passe sur Hoth, comme le confirme la banquise omniprésente. Sur le côté droit, au-dessous du logo “20ème anniversaire”, on nous présente la minifig collector fournie avec ce set : Lando Calrissian. Rien à voir avec la scène représentée, mais on a l’habitude. Au dos, le snowspeeder est au sol et les 3 personnages l’entourent. Quelques vignettes nous montrent les fonctionnalités du modèle, et une frise les cinq personnages à collectionner à l’occasion de ces sets “commémoratifs”. On y apprend que le set s’inspire de la référence 7130 – Snowspeeder de 1999.

À l’intérieur, nous trouvons 4 sachets de pièces numérotés, une notice d’instructions de 116 pages et une petite planche de 10 autocollants. Au début de la notice, on trouve également quelques mots sur le set original (7130 – Snowspeeder de 1999) et sur la minifig collecror de Lando Calrissian.

Parmi les pièces rares, on notera simplement la présence de :

  • 1 Cockpit 4X7X2, No. 3 en trans-black, tampographié, exclusif à cette boîte
  • 1 Plate 4X4 W/Vertical Holder noir, présente dans un seul autre set

Les minifigs

La version de Lando Calrissian qui nous est fournie ici est directement inspirée de la minifig du même personnage datant de 2003 et apparaissant dans le set 10123 – Cloud City. La cape et le torse ont été “remastérisés” pour coller aux nouvelles couleurs, et le torse se voit flanqué d’un logo “20 Years” dans le dos, ici caché par la cape. Les jambes sont monochromes, et le torse est plutôt simple avec la ceinture et le col tampographiés. La petite moustache est bienvenue, et la coiffure colle bien au personnage original. Comme pour ses homologues, il dispose d’un socle d’exposition tampographié de son nom et du logo “20 Years”. Un bel hommage à son illustre prédécesseur de 2003.

Les deux pilotes (Luke Skywalker et Dak Ralter) portent exactement la même tenue, au casque près. Cette combinaison a déjà été vue dans une demi-douzaine de sets par le passé. Elle n’en reste pas moins joliment détaillée avec les poches, les tuyaux et les petits boutons colorés. Comme d’habitude, la tampographie blanche est un peu terne sur le fond orange. C’est surtout visible dans le dos. La minifig de Luke Skywalker, et donc le casque avec le motif rouge (Mini Helmet, No. 232) ont déjà été vus dans le set 75235 – X-wing Starfighter Trench Run. Le casque avec le motif bleu porté par Dak Ralter est en revanche totalement nouveau.

Le rebel trooper porte un pantalon monochrome, et une veste joliment détaillée également avec un badge, une ceinture, des poches… Ce torse est une nouveauté 2019, mais on le trouve déjà dans 5 sets différents. Le casque est bien pensé, avec la possibilité de mettre le masque sur les yeux ou sur le front.

La construction

Le premier sachet de pièces nous permet de construire le socle d’exposition de Lando Calrissian, puis la tour de tir. Sa conception est assez simple, une dizaine de minutes suffisent à en venir à bout. On notera tout de même quelques techniques SNOT intéressantes, et une conception intelligente : la tour pivote sur une turntable placée à sa base, et est également orientable sur un axe horizontal grâce à un pin Technic.

On passe alors au snowspeeder, et plus précisément à son cockpit. Sur la base de 4×10 tenons, on commence par ajouter la partie arrière qui, grâce à ses brackets, recevra plus tard divers éléments dont le treuil. On ajoute alors deux charnières et deux grandes slopes noires de chaque côté, qui permettront de fixer les ailes et de les maintenir en place avec l’angle désiré. Le nez de l’engin est construit, et avec lui le poste de pilotage (qui se limite à un simple panneau de commandes tampographié). On referme les côtés du cockpit avec de grands panels blancs, puis on construit le cockpit en lui-même. Celui-ci est en 2 morceaux, articulés entre eux et à l’arrière du vaisseau : on peut ainsi soulever l’ensemble pour accéder plus facilement à l’intérieur.

On passe alors à la première aile qui, malgré l’échelle plutôt réduite, présente un niveau de détail plutôt bon. On commence par la “base” et sa forme caractéristique, avant d’en habiller la partie supérieure de pièces blanches et grises et de quelques autocollants. On ajoute également en dessous un spring shooter, plutôt efficace. La première aile est terminée en ajoutant quelques détails complémentaires, comme le réacteur ou le petit drapeau placé à l’horizontale en guise de volet. On assemble alors la seconde aile, très similaire dans sa conception à la première même si elle n’est pas tout à fait identique.

Le modèle se termine avec les derniers petits détails : le treuil et son grappin, et le stud shooter pour le canonnier.

Verdict

Commençons par le design général. Cette nouvelle mouture du snowspeeder est nettement plus détaillée que son prédécesseur de 1999, qu’il s’agisse du cockpit, des ailes, du grappin… La forme générale est convaincante, on évitera juste de regarder au-dessous du vaisseau : les deux grandes slopes noires qui supportent les ailes sont assez disgracieuses. Mais elles ont l’avantage de maintenir efficacement les ailes dans l’angle désiré. Comme d’habitude, on regrettera les autocollants “plus blancs que blancs” qui se démarquent de la teinte réelle, plutôt blanc cassé, des pièces LEGO.

C’est assez rare pour être souligné : la verrière est tampographiée. Dommage que LEGO n’ait fait le boulot qu’à moitié et n’ait pas daigné tampographier également la partie arrière transparente du cockpit, qui se voit affublée de 2 autocollants. Autre petit regret : LEGO n’a pas choisi de conserver la couleur grise du set 7130. Le snowspeeder représenté ici étant clairement identifié comme étant celui piloté par Luke Skywalker, et vu dans l’Empire Contre Attaque, la couleur grise semblait plus adaptée que le blanc immaculé retenu.

La jouabilité est clairement au rendez-vous. A commencer par la solidité de l’engin : c’est très robuste. On soulignera également la possibilité d’installer Luke Skywalker et Dak Ralter dans le cockpit de l’engin. Le designer a eu la bonne idée de permettre une ouverture plus large de ce cockpit grâce à un système de double charnière. C’est vraiment pratique. Enfin, les plus jeunes devraient être ravis : on a tout ce qu’il faut pour tirer sur les méchants : deux spring shooters logés sous les ailes, un stud shooter et un grappin à l’arrière, et une tourelle de tir avec un autre stud shooter qui apporte encore un élément de jouabilité supplémentaire. Il ne manque qu’un ennemi commun à trouver.

Revenons rapidement sur les minifigures. Nombreux seront ceux d’entre vous qui achèteront ce set pour cette raison. La minifig collector de Lando Calrissian rend un bel hommage à son illustre prédécesseur de 2003, vu dans le set 10123 – Cloud City. Ne cherchez pas le lien avec le reste du set, il n’y en a pas. Les autres minifigs sont bien réalisées, on appréciera particulièrement celle de Dak Ralter, pour le moment exclusive à cette boîte. Vous mettrez également la main sur une énième version de Luke Skywaker (présente également dans le set 75235 – X-wing Starfighter Trench Run) et sur un rebel trooper, présent dans une demi-douzaine de sets cette année.

Malgré la taille réduite du set, la construction est plutôt sympathique. On y retrouve quelques techniques intéressantes sans être révolutionnaires, et on ne s’ennuie pas. Bon, vous me direz, avec 309 pièces on n’a pas forcément le temps de s’ennuyer non plus. Et c’est là que le bât blesse, comme souvent avec la gamme LEGO Star Wars : le prix. 39,99 € pour 309 pièces, soit presque 0,13 € par pièce. On ne notera par ailleurs pas de pièces spécialement rares dans cette boîte, si ce n’est la verrière tampographiée.

Pour résumer : nous avons un set au design globalement réussi, de belles minifigs et une jouabilité au top, mais un prix demandé résolument trop élevé.

[ratemypost]

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue, en le notant juste au-dessus ou en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments