Retour du côté de la gamme LEGO Star Wars aujourd’hui avec un set issu du dernier volet de la saga. On aperçoit en effet (rapidement) ce TIE Dagger dans L’Ascension de Skywalker. Je vous propose donc aujourd’hui un petit tour d’horizon du set 75272 Sith TIE Fighter.

Informations principales :

  • numéro de set : 75272
  • année de sortie : 2020
  • nombre de pièces : 470
  • prix sur le [email protected] : 74,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 117
  • temps de construction : 1 heure 15
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

La face avant de la boîte nous présente le vaisseau en vol, en train de tirer sur un ennemi. On distingue quelques explosions en arrière-plan. Le code couleur retenu est identique à celui des autres sets sortis cette année et issus du dernier volet de la saga Star Wars : une couleur noire dominante, et le visage de Kylo Ren avec son sabre laser dans le coin supérieur droit. Au dos, le vaisseau est au hangar, posé sur son socle. Finn est en train de se faire tirer dessus par le pilote du vaisseau, pas encore descendu de son engin, tandis que le chevalier de Ren court vers lui avec sa machette. Deux petites vignettes nous montrent quelques détails supplémentaires.

A l’intérieur de la boîte, nous trouvons 5 sachets de pièces numérotés de 1 à 3, et une notice d’instructions de 104 pages pour 117 étapes de construction. Première très bonne surprise : pas l’ombre d’un autocollant !

Chose peu courante dans la gamme LEGO Star Wars, le set contient de nombreux éléments spécifiques et/ou rares. Je les ai résumés dans le tableau ci-dessous.

nombre image nom couleur nombre de sets
4 Right Plate 2X4, Deg. 27 rouge 1
4 Left Plate 2X4, Deg. 27 rouge 1
4 Flat Tile 1X4 trans clear 3
1 Cockpit DiA.47,79, W/ Shaft DiA.3,2 No.1 trans red 1
1 Round Plate, Dia. 32X6.4, No. 38 light bluish gray 1
2 Plate 4X4X2/3 light bluish gray 2
6 Right Plate 2X4, Deg. 27 noir 3
6 Left Plate 2X4, Deg. 27 noir 3
10 Right Plate 4X6, Deg. 27 rouge 3
10 Left Plate 4X6, Deg. 27 rouge 3

Les minifigs

LEGO nous livre ici 3 minifigs : Finn, un First Oder TIE Pilot et un Knight of Ren. Si on comprend aisément la présence du pilote, c’est moins le cas pour les deux autres personnages.

La tenue de Finn est identique à celle vue dans le set 75257 Millennium Falcon. Il porte une veste sans manches couleur medium nougat au-dessus d’un haut de couleur tan. On retrouve de nombreux détails plutôt fidèles à la tenue portée par Finn dans le film : des bandes colorées sur l’épaule, quelques poches, des coutures, et un holster sur le pantalon. C’est le seul des 3 personnages à disposer d’une expression alternative pour le visage.

Le pilote est pour sa part présent dans le set 75194 First Order TIE Fighter Microfighter. Sa tenue n’en reste pas moins superbement détaillée avec de nombreux détails sur la combinaison et le superbe casque avec un tuyau relié au torse. Sous le casque, on retrouve la tête “classique” de Clone Trooper en colère.

Le Chevalier de Ren est la seule minifig exclusive à cette boîte. Là encore, la réalisation est soignée. De couleur pearl dark gray, on trouve sur la tenue de nombreux détails comme les plis de la robe ou un couteau à la ceinture. Sur sa tête, c’est une pièce identique au chapeau de Pao dans le set 75156 Krennic’s Imperial Shuttle, évidemment d’une couleur différente. L’arme qu’il porte (vous en découvrirez quelques images plus bas) est un élément qui fait son retour depuis la gamme Lord of the Rings.

La construction

La construction débute par l’assemblage du support du vaisseau. Si sa conception est simple, il n’en reste pas moins très utile une fois le vaisseau terminé, mais j’y reviendrai.

Nous nous attaquons alors au vaisseau proprement dit, et plus précisément par sa partie centrale qui abrite le cockpit. Nous commençons par construire le poste de pilotage, réduit à sa plus simple expression : un siège qui n’en est pas vraiment un, et deux slopes tampographiées. Nous ajoutons alors deux sous-ensembles pour les “bras” qui supporteront les ailes, puis nous refermons la partie supérieure pour donner au cockpit sa forme arrondie caractéristique. La partie inférieure n’est pas délaissée : plusieurs inverted slopes permettent également de lui donner un aspect lisse et bien fini. On achève la construction de cette partie avec la superbe verrière rouge translucide. Notez ici les deux ouvertures permettant de placer le pilote aux commandes : la verrière bascule vers l’avant, et la trappe vers l’arrière.

Les sachets portant les numéros 2 et 3 serviront chacun à construire une des ailes du vaisseau. Leur conception est assez simple : il s’agit en partie inférieure de 3 “couches” de plates de couleurs différentes (noires, puis rouges, puis à nouveau noires), et en partie supérieure de deux autres couches, rouge puis noire. Les deux parties sont séparées de quelques briques. Ces briques permettent par ailleurs de dissimuler un spring shooter dont l’activation se fait en appuyant sur la petite grille clipsée au milieu de l’aile. C’est très habilement dissimulé : l’esthétique extérieure du vaisseau se prêtera donc tout à fait à être exposée. Les ailes sont alors fixées au “corps” du vaisseau grâce à 4 clips : c’est très robuste.

Verdict

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par ce qui fait mal : le prix. Certes c’est du LEGO Star Wars, certes il n’y a pas d’autocollants et l’inventaire est relativement intéressant, mais 74,99 € pour 470 pièces c’est clairement du luxe. Presque 0,16 € par pièce, un ratio qu’on n’atteint (heureusement) que rarement. Ça, c’est dit.

Passons aux autres aspects, à commencer par le design de la chose. Et étant donnée l’échelle “compacte” retenue (on est loin d’un UCS), c’est plutôt pas mal. Les proportions sont bonnes, et la forme caractéristique du vaisseau vu dans le dernier volet de la saga Star Wars est bien rendue. On pourra regretter quelques approximations, dues en partie à cette échelle réduite : le cockpit n’est ainsi pas tout à fait une “boule”, et les bras qui tiennent les ailes sont un peu épais à leurs extrémités. Tout comme la ligne grise qui longe l’intérieur de l’aile.

On retrouve par contre bien le liseré rouge caractéristique de ces dernières, aussi bien du côté intérieur que du côté extérieur. On appréciera aussi la manière dont sont cachés les deux spring shooters, entre les deux “couches” des ailes. Couches séparées par une rangée de briques, visible sous certains angles. Au rang des réussites, on notera également la superbe verrière tampographiée, même si on pourra la considérer un peu grande par rapport à la taille du cockpit. Le support fourni est indispensable, du fait de la forme du vaisseau, pour l’exposer. Il reste relativement discret et le vaisseau s’en détache facilement : il n’y est fixé que par deux tenons.

La jouabilité est relativement réduite, mais on pouvait difficilement en attendre plus. On pourra ainsi placer le pilote aux commandes de son engin et tirer sur les ennemis  l’aide des deux spring shooters. On pourra également faire voler le vaisseau dans le salon sans risque de le voir se désintégrer : sa conception est très robuste, y compris dans la manière de fixer les ailes au corps du vaisseau. Et c’est déjà pas mal.

Au rang des minifigs, on est dans le “peut mieux faire” étant donné le prix demandé. Une seule des minifigs est exclusive à cette boîte : il s’agit du Chevalier de Ren, ou Knight of Ren en V.O.. Le pilote de TIE Fighter du Premier Ordre, et Finn sont également présents chacun dans un autre set. Il y a cependant une chose qu’on ne pourra pas reprocher à ces différentes minifigs : elles sont toutes les 3 très bien réalisées. Torse et jambes tampographiées, nombreux accessoires et finesse du détail, tout y est ou presque.

Je terminerai cet article avec un dernier point important, l’expérience de construction. Si la construction du cockpit met à l’oeuvre quelques techniques intéressantes, c’est beaucoup moins vrai pour les ailes. Leur assemblage se borne pour l’essentiel à une superposition de pièces sans grande inventivité, même si le résultat est au rendez-vous en termes de design. Sans compter que les deux ailes sont identiques, à la symétrie près : tout ceci est donc un peu répétitif. On remarquera tout de même la manière de fixer les ailes au cockpit, plutôt bien pensée et très robuste.

Pour résumer ma pensée, c’est donc un joli vaisseau plutôt fidèle à son alter-ego cinématographique, tout à fait “exposable” pour un collectionneur et jouable pour un plus jeune, mais proposé à un prix clairement trop élevé. On attendra donc une remise significative avant de se le procurer.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse ou encore chez Amazon ou à la FNAC. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Ce prix, ça pique ! Le vaisseau fait volumineux, mais ça reste vide au milieu pour faire croire que ça vaut cher 😛
Sinon ça reste une joli représentation esthétiquement !

Elvis

C’est vrai que le rendu a l’air sympa.
Mais le prix pique très, très fort… (j’avoue, je l’ai acquis avec une grosse remise 😉 )