Alors que deux nouvelles boîtes (les références 21045 – Trafalgar Square et 21046 – Empire State Building) sont en passe de sortir le 1er Juin prochain, je vous propose aujourd’hui de revenir vers une des skylines sorties en ce début d’année 2019 avec le set 21043 – San Francisco.

Informations principales :

Boîte et inventaire

C’est toujours agréable de retrouver ces boîtes de la gamme LEGO Architecture, avec une finition qui se veut premium dans une gamme qui, il faut bien l’avouer, reste plutôt chère. Sur l’avant de la boîte, notre set est mis en valeur sur le fond noir habituel de la gamme. Au dos, nous le retrouvons avec une série de photos des bâtiments représentés dans la skyline : les “Painted Ladies”, le 555 California Street, la Transamerica Pyramid, la Salesforce Tower, l’île d’Alcatraz et, naturellement, le Golden Gate Bridge.

À l’intérieur, nous trouvons 4 sachets de pièces numérotés de 1 à 3, une barre (Hose, Rigid 3mm D. 26L / 20.8cm) couleur dark red, et une notice d’instructions de 128 pages pour 119 étapes de construction. Comme d’habitude, les premières pages sont dédiées aux divers éléments représentés dans la skyline.

On notera la présence d’une jolie collection de pièces plutôt rares, à commencer par quelques pièces tampographiées :

  • 1 Tile 1 x 4 with Solar Panels Print présente dans 2 sets
  • 1 Tile 1 x 8 with San Fransisco print exclusive
  • 5 Brick 1 x 2 with 3 Rows of 8 Black Squares print exclusives

On notera également quelques pièces rares ou exclusives dans les couleurs qui sont proposées, dont une belle sélection de pièces couleur dark red :

  • 2 3.2 Shaft W/3.2 Hole en dark red exclusive
  • 1 Hose, Rigid 3mm D. 14L / 11.2cm en dark red exclusive
  • 1 Hose, Rigid 3mm D. 26L / 20.8cm en dark red exclusive
  • 1 Hose, Rigid 3mm D. 8L / 6.4cm en dark red exclusive
  • 3 Plate 1 x 12 en dark red présentes dans 2 sets
  • 4 Plate Special 1 x 1 with Clip Horizontal [Thick Open O Clip] en dark red exclusives
  • 6 Plate Special 1 x 1 with Clip Light [Thick Ring] en dark red présentes dans 3 sets
  • 3 Slope Double 45° 1 x 1 en tan présentes dans 3 sets
  • 1 Lipstick [Plain] blanc présent dans 2 sets
  • 2 Plate Special 1 x 2 with Angular Extension and Flexible Lime Tip blanches exclusives

La construction

Comme toute skyline qui se respecte, la construction commence par la base qui va recevoir les différents éléments / bâtiments. Celle-ci est relativement peu profonde : 8 tenons, en plus des épaisseurs des tiles décoratives dont celle qui porte le nom du set. Sa largeur est de 36 tenons, soit un peu moins de 25 cm. Cette base est ensuite “tapissée” de pièces qui serviront de support aux différents éléments. Une grande partie est ici couverte d’eau, représentée par des pièces bleues translucides. On termine le premier sachet de pièces avec une surélévation qui recevra les buildings.

On entre dans le vif du sujet avec le sachet de pièces portant le numéro 2. Et c’est la Salesforce Tower qui ouvre les festivités. Après avoir construit son âme à base de pièces SNOT (pour Studs Not On Top, ces pièces avec des tenons sur les côtés), on l’habille de tiles et slopes couleur gris clair (light bluish grey).

La conception de la Transamerica Pyramid est radicalement différente. Son âme n’est épaisse que d’une tile, et dont les deux faces sont habillées d’une pièce pointue fixée à la base de la tour sur des clips. Vous l’aurez compris, le dos est forcément moins joli. On notera les deux Plate Special 1 x 2 with Angular Extension and Flexible Lime Tip blanches, pour le moment exclusives à cette boîte.

On continue avec le 555 California Street, dont la technique de construction est similaire à celle de la Salesforce Tower : une âme constituée de pièces SNOT, sur laquelle on vient plaquer les façades sur lesquelles les grilles utilisées permettent un rendu fidèle au bâtiment original.

Le deuxième sachet de pièces se termine avec la construction d’une rue de laquelle dépassent deux “voitures”. La pente caractéristiques des rues de San Francisco est ingénieusement reproduite.

Il est temps de s’atteler aux deux sachets portant le numéro 3. Après avoir assemblé un bout de rivage verdoyant, on construit la célèbre île d’Alcatraz. La conception est minimaliste, mais le rendu est très satisfaisant. On remarque même le phare emblématique, premier phare de l’ouest des USA allumé en 1854.

Retour du côté gauche, sous les buildings. On y assemble les fameuses maisons colorées de la ville, les Painted Ladies, juchées à flanc de colline. On remarquera l’attention portée aux détails : la route se prolonge entre les immeubles, et le long de la Coit Tower que l’on vient ajouter au décor.

Il est temps de passer à la “pièce maîtresse” du set : le célèbre Golden Gate Bridge. Sa conception est également très intéressante. On assemble une première pile, avant de construire le tablier. On construit alors une seconde pile, plus grande et plus épaisse que la précédente. La construction s’achève avec l’ajout des câbles servant à supporter le poids du tablier, également de longueur différentes. Le tout permet d’obtenir une perspective forcée vraiment réussie.

Verdict

Si vous avez lu le chapitre précédent (et vous avez dû vous en rendre compte même en regardant juste les photos 😉 ), alors vous devez vous douter d’un premier fait : la construction de ce set est vraiment sympa. On alterne entre la base, les bâtiments, les décors et le pont, faisant tous appel à des techniques de construction différentes et plutôt intelligentes. On ne s’ennuie pas comme cela peut être la cas avec certaines boîtes de la gamme LEGO Architecture, parfois répétitives.

Le design est également un modèle du genre. Avec l’alternance des formes et des couleurs, l’ajout des rues et des petites voitures pour donner un peu de vie à l’ensemble et des bâtiments relativement fidèles à leurs homologues réels, la recette fonctionne. On regrettera quelques “approximations” inhérentes à l’échelle retenue, mais globalement il n’y a pas grand chose à redire. Et le Golden Gate Bridge réalisé avec cette perspective forcée est vraiment du plus bel effet. La vue “de dos” reste satisfaisante même si le set n’est pas conçu pour être exposé de cette manière.

Je terminerai avec le fait que le budget reste relativement contenu pour un set LEGO Architecture, une gamme ayant tendance à être plutôt onéreuse. 565 pièces pour 49,99 € sur la boutique officielle LEGO, nettement moins chez Amazon ou à la FNAC où vous le trouverez en ce moment pour moins de 35 €. Et on y trouve une jolie collection de pièces rares ou exclusives, ce qui ne gâche pas notre plaisir.

Pour résumer : une belle skyline, une construction sympa, et un prix raisonnable. Aucune raison de passer à côté de cette boîte.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou encore chez Amazon ou à la FNAC. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de