Le thème de Star Wars a été introduit l’année dernière avec trois sets dans la gamme BrickHeadz : la boîte (très) limitée vendue à l’occasion de la New York Comic Con (41498 – Boba Fett & Han Solo in Carbonite), et les deux boîtes régulières (41485 – Finn et 41486 – Captain Phasma) dont vous pourrez retrouver les reviews sur le site. Le début d’année 2018 nous en apporte deux nouvelles, dont celle qui nous intéresse dans cet article : 41602 – Rey. (On reparle très vite de l’autre, 41603 – Kylo RenStay tuned)

Informations principales :

Vous retrouverez les images de cet article en haute définition sur Flickr.

La boîte et son contenu

Sur l’avant de la boîte, le modèle est présenté de face, sans son socle, avec son sabre laser dans la main droite. Le fond est assez sobre, et on retrouve le logo Star Wars dans le coin inférieur gauche. Sur le côté, on trouve comme d’habitude une photo du personnage représenté, incarné par Daisy Ridley. Enfin, sur l’arrière, elle est présentée avec son socle, et une troisième fois aux côtés de son alter-ego : le set 41603 – Kylo Ren.

A l’intérieur de la boîte, on trouve 2 sachets de pièces non numérotés, une plaque de base de 6×6 tenons (contre 6×4 tenons dans la première série BrickHeadz), et une notice d’instructions de 36 pages. Parmi les pièces intéressantes, on notera 2 briques tampographiées pour le haut de sa robe, et une pour sa ceinture, ainsi que les yeux habituels de la gamme et la nouvelle tile signalétique de cette série 2 des BrickHeadz.

La construction

Pas de techniques particulières à noter pour la construction de ce modèle, il suit les étapes classiques auxquelles nous sommes désormais habitués avec cette gamme. On commence donc par assembler le buste, avec la ceinture tampographiée (seulement sur l’avant) ainsi que le haut de la robe (des deux côtés). On continue en construisant l’intérieur de la tête (avec la “traditionnelle” brique rose en plein milieu), puis on en habille les différentes faces.

On commence par le haut, puis on s’occupe du visage (très simple, puisque monochrome avec les deux yeux BrickHeadz… et c’est tout). On construit ensuite le côté gauche, l’arrière, et le côté droit. Et c’est là qu’on se rend compte de la richesse du modèle, tant la coiffure est travaillée avec une belle variété de pièces en reddish brown.

On termine la construction en ajoutant les “jambes” (constituées de 3 plates 2×1 empilées), en donnant à Rey son sabre laser bleu, et en l’installant sur son socle avec la nouvelle tile signalétique de la série 2 des BrickHeadz.

Verdict

Pour être tout à fait sincère avec vous, j’ai eu relativement peur de me trouver avec un modèle médiocre à l’achat de ce set. En effet, il n’est présenté que de face sur la boîte, et est vraiment très (trop ?) simple sous cet angle. Mais la bonne surprise est apparue lors de l’assemblage.

Même s’il n’apporte pas de technique de montage particulièrement innovante, le design de la chevelure est hyper travaillé et bien rendu, on devine bien la petite tresse que Rey porte au milieu de ses cheveux détachés dans le dernier film de la saga Star Wars : Les Derniers Jedi. Les pièces anguleuses sur le bas du torse sont également un ajout intéressant qui évite cette “rupture” entre le torse et les jambes.

Le choix des couleurs est judicieux, on regrettera comme d’habitude la différence de teinte entre les parties tampographiées et les briques de la couleur concernée (ici en tan et en light bluish gray). Un très léger décalage d’impression est également présent sur les deux pièces tampographiées de la robe par rapport aux pièces situées juste au dessus, et juste en dessous.

LEGO n’avait pas le droit de se louper en sortant la BrickHeadz de l’héroïne principale de la nouvelle trilogie Star Wars, et c’est chose faite : elle mérite amplement sa place dans votre collection. Vous la retrouverez pour 9,99 € en LEGO Store ou sur le [email protected].

PS : Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir dans les commentaires ou en le partageant sur Facebook ou ailleurs, et lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou encore à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par un des liens proposés sur le site afin de soutenir mon travail (qui n’en est pas tout à fait un, mais qui prend un peu de temps quand même, et en plus ça ne coûte pas plus cher !) – Merci à vous !😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.