C’est parti pour une série de tests dédiée aux nouveautés LEGO Harry Potter attendues pour le 1er juin 2024, et je vous propose de commencer avec le plus gros des 7 sets qui sortiront à cette date : la référence LEGO Harry Potter 76435 Hogwarts Castle: The Great Hall. LEGO a initié une nouvelle version du château de Poudlard modulaire cette année et cette boîte en est sans aucun doute l’élément central – découvrons-la ensemble en détail !

Informations principales :

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, la Grande Salle et la petite cour qui l’accompagne nous sont présentés de l’extérieur, posés sur une falaise. On y retrouve les différentes minifig dont le trio Harry, Ron et Hermione aux prises avec le troll des montagnes. Au dos, on découvre l’intérieur du set avec les 3 modules inférieurs sortis de leurs logements. Quelques vignettes insistent sur certains détails et fonctionnalités, on apprend également que cette boîte contient 5 portraits de Poudlard aléatoires à collectionner.

LEGO semble adopter pour ce mois de juin 2024 un nouveau format de boîte : celle-ci s’ouvre complètement avec un couvercle et un fond aux rabats collés – ceux qui aiment conserver leurs boîtes aplaties comme moi vont devoir se débrouiller. Bonne surprise en revanche pour un « gros » set comme celui-ci, (presque) tous les sachets sont en papier, 16 sachets numérotés au total. Un 17ème sachet non numéroté contient quelques grandes plates et le corps du troll.

On trouve également une pochette en carton qui contient 5 notices distinctes, pour l’assemblage de 5 modules du château – il sera donc tout à fait possible de partager la construction à plusieurs. On y trouve aussi 2 planches de stickers, pour un total de 15 autocollants.

L’inventaire compte 1732 pièces pour un prix public de 199,99 €. Un prix qui pourrait sembler élevé au premier abord mais j’aimerais nuancer ce propos : le set contient beaucoup de grandes pièces qui font inévitablement gonfler la note. Et la taille du set une fois construit est tout à fait respectable pour une boîte à 200 € : 44 cm de large pour 40 cm de haut et 21 cm de profondeur. En revanche les MOCeurs n’auront pas grand-chose à se mettre sous la dent, une lecture rapide de l’inventaire ne m’a pas permis de déceler d’éléments particulièrement rares si ce n’est l’horloge tampographiée.

Les minifigs

Dans une grosse boîte comme celle-ci, on s’attend évidemment à trouver un petit paquet de minifigs. Et c’est le cas ici, avec 10 personnages… et un troll des montagnes.

Commençons par ce dernier. Ça fait bien longtemps que LEGO ne nous en avait pas proposé dans cette gamme LEGO Harry Potter – depuis les débuts de la gamme en fait avec une seule apparition en 2002 dans la référence 4712 Troll on the Loose. Et il a bien changé depuis, LEGO nous proposant ici une maxifig beaucoup plus massive. Sa tunique et son gilet sont doublement moulés et seuls les bras sont mobiles, la tête et les jambes sont fixes, c’est un peu dommage.

Du côté des élèves, les 4 maisons de Poudlard sont représentées avec le trio habituel Harry Potter, Ron Weasley et Hermione Granger mais également Leanne (Poufsouffle), Daphné Greengrass (Serpentard) et Terry Boot (Serdaigle). Pour les 3 derniers, c’est la première fois qu’on les trouve dans un set LEGO, les collectionneurs devraient apprécier. Seul le torse de Poufsouffle est inédit, les autres sont présents dans de nombreuses boîtes depuis 2020.

Pour les adultes, ce n’est pas compliqué : toutes les tenues sont inédites. Cerise sur le gâteau, deux des 4 personnages (le professeur Vector et le fantôme du Moine Gras) sont jusqu’ici inédits chez LEGO. On retrouve par contre Albus Dumbledore et le professeur Quirrell dans de nombreuses autres références.

Tous les personnages disposent d’un double visage et toutes les tenues sont joliment tampographiées.

La construction

Comme d’habitude, je resterai dans les grandes lignes dans le chapitre qui suit. Pour retrouver toutes les photos du set, ça se passe à cette adresse.

La construction s’articule autour des différents modules du château, assemblés les uns après les autres, et correspondant chacun à une notice et à des sachets de pièces distincts. On pourra donc choisir de partager la construction à plusieurs.

Et on commence avec les 6 premiers sachets de pièces par la construction de la base rocheuse du château. Sa conception est assez simple : une paroi rocheuse côté extérieur, 3 « niches » équipées de rails côté intérieur (pour y glisser les différents modules) et une partie supérieure avec quelques tenons pour y fixer la cour et la Grande Salle. On s’aperçoit tout de suite qu’on change de calibre concernant les modules de ce nouveau château, avec une profondeur bien plus importante que d’habitude, un bon point pour la jouabilité. La construction de cette première partie se termine avec deux sous-assemblages : l’escalier d’accès, et une « porte » secrète articulée sur des clips.

On continue avec la cour extérieure, avec sa porte d’accès à la Grande Salle. Cette cour est entourée de murs tan percés de deux accès pour les minifigs et de nombreux cadres de fenêtres. Au-dessus de la porte, un petit sous-assemblage forme une tour et une toiture (articulée sur des charnières) au milieu de laquelle on installe une horloge tampographiée.

On passe alors à la Grande Salle elle-même où on commence par installer 2 grandes tables, et une troisième plus petite, avant d’ériger les murs. La construction de ceux-ci est franchement répétitive et pas très intéressante dans sa conception, même si le résultat final est plutôt correct et c’est bien ce qui compte. La toiture est articulée sur des pins Technic et on y attache deux nuages sur des charnières. Les deux pignons et une grande structure centrale surmontée d’une tour permettent de la placer avec l’angle souhaité. Côté intérieur, on ajoute quelques victuailles et plusieurs coupes sur les tables, les drapeaux des 4 maisons au mur, et quelques bougies flottantes.

Les deux derniers sachets de pièces ont le droit à une notice séparée pour la construction de la salle de bains et de la salle commune de Poufsouffle. Ces deux modules sont conçus de la même manière : une structure centrale et deux structures latérales attachées sur des charnières. Des rails côté extérieur permettent de les insérer dans les « niches » de la base rocheuse. La conception de la salle de bains est volontairement fragile pour que le troll puisse tout démolir à sa guise.

Verdict

D’après la description de LEGO sur la boutique officielle, il s’agit ici de « La reproduction en briques LEGO la plus grande et la plus détaillée de la grande salle » – la plus grande très probablement, la plus détaillée peut-être même si j’ai tendance à préférer la version proposée dans l’énorme château 71043 Hogwarts Castle (620 pièces – 469,99 €)- un set qui n’a pas grand-chose à voir et s’adresse à un public adulte.

Car la boîte qui nous intéresse aujourd’hui est clairement destinée aux plus jeunes et offre en effet, par rapport à toutes les versions précédentes du château de Poudlard « modulaire », un espace et une profondeur nettement plus importants pour imaginer tout un tas de mises en situation. L’autre bonne idée, c’est la possibilité de sortir les modules intérieurs en les faisant simplement coulisser. On peut alors les ouvrir grâce à des charnières et créer un espace de jeu de plus grande ampleur.

Notez d’ailleurs que d’autres sets sont prévus pour s’insérer dans ces « niches », comme la référence 76431 Hogwarts Castle: Potions Class (397 pièces – 39,99 €) attendue elle aussi pour le 1er juin 2024. Concernant la modularité, on remarquera également des connexions par clips qui permettent d’y attacher le set 76426 Hogwarts Castle Boathouse (350 pièces – 37.99 €) sorti le 1er mars dernier du côté des escaliers. D’autres connexions sont présentes au niveau supérieur, à l’arrière du modèle, et laissent supposer l’arriver d’autres « gros » sets à connecter sur cette Grande Salle.

Autant de bons points pour la jouabilité, auxquels on pourra également ajouter le grand nombre d’accessoires proposés ou la possibilité pour le troll des montagnes de « démolir » facilement la salle de bains de par sa conception volontairement fragile.

Côté design, c’est logiquement un peu « grossier » dans la conception. On assemble beaucoup de grands éléments et la construction finale manque du coup un peu de finesse dans les détails, avec ses gros morceaux de rocher, sa toiture trop raide et peu décorée, ou cette tour un peu trop lisse. Mais il faut malgré tout replacer ce set dans son contexte : un jouet pour enfant, prévu pour résister à des sessions de jeu prolongées et pour se connecter à d’autres morceaux du château. Je resterai donc indulgent dans ma note un peu plus bas : vu à une certaine distance, l’ensemble est finalement tout à fait convenable.

Même s’il s’agit d’un jouet, les collectionneurs seront heureux d’y retrouver une très jolie sélection de 10 minifigs avec de nombreux inédits, ainsi qu’un tout nouveau troll des montagnes – absent chez LEGO depuis plus de 20 ans. Je vous laisse relire le chapitre dédié un peu plus haut pour les découvrir en détail. La « collectionnite » passe aussi par la présence dans cette boîte de 5 portraits aléatoires, parmi les 14 à collectionner.

Reste à aborder le sujet du prix : cette Grande Salle est proposée par LEGO au prix de 199,99 € pour un inventaire de 1732 pièces. Un prix qui, si on analyse le rapport prix / pièce, pourrait sembler un peu élevé. Mais cela reste malgré tout à nuancer : l’inventaire est composé de nombreuses grandes pièces et la construction finale est plutôt imposante (40 cm de haut pour 44 cm de large et 21 cm de profondeur). Si on pourra le trouver à un tarif plus raisonnable chez les revendeurs  habituels, le tarif demandé par LEGO ne me paraît donc pas aberrant.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce set. Vous le trouverez sur le Shop@Home, à cette adresseMerci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
review-lego-harry-potter-76435-hogwarts-castle-the-great-hallLa pièce maîtresse d'un château de Poudlard modulaire qui s'annonce gigantesque. La réalisation est honnête et les grands espaces intérieurs offriront aux plus jeunes des heures de jeu, tandis que les collectionneurs y trouveront une très jolie sélection de minifigs.
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cuzion

Merci pour cette revue.
Et tu ne m’arranges pas, je voulais rester éloigné de cette nouvelle interprétation du château mais ton article me ferait pencher du côté de la tentation. La dotation en minifig avec ce troll et le rendu global sont très convenable.
Allez si je dois craquer, ça ne sera pas au prix fort, par principe.
Est-ce que les scénettes du bas ne fragilise pas un peu le transport/ déplacement?

Elvis

Sacré beau playset que voilà
Sympa les coulisses pour les scénettes
Il va falloir prévoir de la place pour celles et ceux qui voudront assembler cette nouvelle version du château avec tous ses modules

Le Tonyz

Cette grande salle sur son rocher ne rend pas trop mal ! Le principe des niches qui s’insèrent est intéressant, et j’imagine que l’ensemble des sets fera un château assez gigantesque. Le prix n’est pas si déconnant effectivement par rapport aux grosses pièces et à la jolie sélection de minifigs avec de la nouveauté ! Le troll est beaucoup moins effrayant que la version de 2002 🤣 Ça reste un playset qui n’est pas à la porté de toutes les bourses, surtout comparé aux précédentes versions, avec certes moins de pièces. Je me demande si on reverra ce principe de… Lire la suite »

Last edited 1 mois il y a by Le Tonyz