En ce début d’année 2020, retour sur un set de la gamme LEGO Star Wars sorti l’année dernière à l’occasion du dernier volet de la saga, L’Ascension de Skywalker. Plus précisément sur un des vaisseaux utilisés par la Résistance. Je vous propose de découvrir le set 75249 – Resistance Y-Wing Starfighter.

Informations principales :

Boîte et inventaire

Pour un set à 69,99 €, je dois admettre avoir été surpris par la taille de la boîte : elle est plutôt petite. Sur la face avant, le Y-Wing est en vol, en train d’utiliser ses différents armes. Il est poursuivi par deux chasseurs TIE. Les personnages inclus nous sont présentés dans le coin inférieur gauche, j’y reviendrai dans le paragraphe dédié aux minifigs.

Au dos, le vaisseau est au sol, les différents personnages sont à l’extérieur. Quelques vignettes nous montrent les principales fonctionnalités.

A l’intérieur, nous trouvons 4 sachets de pièces numérotés, une notice d’instructions de 76 pages pour 165 étapes, et une planche de 8 autocollants. Sans compter les minifigs, on ne notera que deux éléments rares parmi les 578 pièces : la verrière tampographiée (exclusive) et un Lattice 3X6 Module w/Knobs blanc présent dans seulement 3 sets.

Les minifigs

Elles sont au nombre de 5, dont deux droïdes.

Poe Dameron, Zorii Bliss et le Snowtrooper

Poe Dameron est livré dans une version jusqu’ici inédite. Il porte une chemise blanche avec deux poches, et un bandana marron autour du cou. Une ceinture, des lanières et quelques boucles décorent le pantalon, tout ceci est très joliment fait. La tête est identique à celle vue dans de nombreuses autres versions du personnage.

Le personnage de Zorii Bliss est également très bien réalisé, qu’il s’agisse du torse ou des jambes. La tampographie est fine, la ceinture et les lanières qui retiennent les holster sont superbes. Et que dire du casque, réalisé en double moulage pour l’occasion, qui correspond bien à celui vu dans le film. Seule petite déception, et vous la comprendrez si vous avez vu le film : le visage est ici remplacé par un élément noir monochrome. A noter qu’elle apparaît également dans le set 75263 – Resistance Y-Wing Microfighter, sorti en début d’année, si vous voulez l’obtenir à moindres frais.

A l’exception de la cape qu’il porte, le Snowtrooper est identique à celui trouvé dans de nombreuses boîtes de la gamme LEGO Star Wars. Il n’en reste pas moins très bien réalisé, avec une tampographie détaillée des différents éléments. On regrettera juste un léger désalignement entre le torse et les jambes, ce qui arrive assez fréquemment.

Les droïdes

D-0 est un droïde d’une forme jamais vue jusqu’ici. Etant donnée sa taille, il s’agit d’une seule pièce. Et, faut il le préciser, il ne roule pas. La tampographie est relativement simple mais propre, il était de toute manière difficile de faire beaucoup plus à cette échelle. S’il dispose d’un tenon derrière la tête, difficile d’y fixer quoi que ce soit sans déséquilibrer l’ensemble.

Le second droïde est un droïde astromech comme on a pu en voir de nombreux autres. Seule différence notable : sa couleur teal ou dark turquoise suivant les appellations. Là encore, la décoration est finement réalisée mais on regrettera, comme d’habitude, que l’arrière du “corps” ne soit pas tampographié.

La construction

Nous commençons par ce qui deviendra le système de largage de bombes. Au-dessus d’un cadre Technic, un axe comporte 3 Technic Angular Wheel. Les bombes se logeront dans 3 de leurs interstices, il suffira alors de tourner l’axe Technic via la molette dédiée pour faire tomber les bombes. C’est tout simple, mais très intelligent et fonctionnel. On complète ce cadre avec un sous-ensemble dont la structure est elle-même composée de briques Technic. Il rallonge le “corps” du vaisseau, et on trouve à son extrémité ce qui deviendra le dossier du siège du pilote. Le droïde astromech viendra se loger dans l’espace resté vide juste derrière.

Nous construisons ensuite deux sous-ensembles, également basés sur des cadres Technic, qui viennent élargir la partie précédemment assemblée au niveau de la soute à bombes. Ils comportent chacun un élément d’armement supplémentaire : un spring-shooter. On complète la partie avant du vaisseau avec une demi-coque blanche en partie inférieure, surmontée par deux grands wedges qui lui donnent sa forme caractéristique. On ajoute alors quelques slopes blanches décorées d’autocollants (attention à bien les aligner), puis deux canons factices devant le cockpit.

L’étape suivante commence par l’ajout de nombreux greebles, ces petits détails qui donnent du corps à l’engin. On habille ainsi toute la partie centrale du vaisseau. Nous complétons ensuite l’arrière du cockpit, puis le cockpit en lui-même. On fixe la verrière, les 3 trains d’atterrissage et la canonnière qui achève ce 3ème sachet de pièces.

Pour le quatrième et dernier sachet de pièces, nous commençons par la construction des parties “pleines” des deux moteurs. Après avoir enfilé quelques pièces sur un axe Technic, on le complète avec deux demi-coques blanches. L’une d’entre elles est décorée d’un grand autocollant, pas spécialement facile à appliquer. On termine cette partie avec un petit sous-assemblage prenant place à l’avant, et quelques petits détails complémentaires à l’arrière. Les deux moteurs sont identiques à la symétrie près.

Nous construisons alors 8 sous-ensembles composés pour l’essentiel d’axes Technic gris, puis on les fixe sur les moteurs préalablement assemblés. On termine avec deux petits sous-assemblages complémentaires qui viennent se fixer à ces axes grâce à 4 pins. Il ne reste qu’à mettre les bombes dans la soute prévue, et les lasers dans les spring-shooters et notre construction est terminée.

Verdict

Je dois avouer avoir été très agréablement surpris par ce set. A commencer par son design. Le choix des couleurs permet d’apporter un peu de nouveauté dans la gamme, et de la variété à tous ceux qui ont déjà une collection bien fournie de Y-Wing. Le vaisseau est, dans son ensemble, très bien détaillé. Une attention particulière a été portée par le designer sur la partie située à l’arrière du cockpit, c’est vraiment superbe. Peut-être que ledit cockpit aurait mérité un peu plus d’égards, notamment dans sa partie inférieure un peu “rustique”, mais je chipote. Les moteurs et les structures tubulaires qui les accompagne sont également bien réalisés, compte tenu de l’échelle. On appréciera également la présente des trains d’atterrissage rétractables, permettant de surélever légèrement le vaisseau pour l’exposer.

La jouabilité est également au rendez-vous. Tout d’abord, grâce à la présence de 5 minifigs / droïdes, qui permettront bon nombre de mises en scènes. Mais également grâce aux nombreuses fonctionnalités de l’engin. On peut éjecter les lasers situés dans les spring shooters, larguer des bombes grâce à la petite molette prévue à cet effet (3 bombes au total), mettre Poe aux commandes et le droïde astromech dans l’emplacement qui lui est dédié à l’arrière. Il dispose pour cela d’un tenon permettant de le maintenir en place.

Pour revenir sur les minifigs, elles sont vraiment de très belle facture. Toutes disposent de jambes tampographiées. Les tenues sont richement décorées, jusqu’au sublime casque de Zorii Bliss. Dommage qu’elle ne dispose pas d’un vrai visage une fois le casque enlevé, alors que le Snowtrooper y a droit. La minifig de Poe et celle du droïde astromech sont, pour le moment, exclusives à ce set. On notera également un “mélange des genres” dans les minifigs fournies. Le set faisant référence à une bataille spatiale, nous avons des minifigs dans une tenue portée à un tout autre moment du film, du moins pour Poe.

La construction est intéressante et variée, commençant par la structure du vaisseau pour finir par l’assemblage particulier des moteurs. Cette boîte étant clairement destinée aux plus jeunes, ils y trouveront un défi de construction très intéressant et mélangeant de nombreuses “techniques”. Seul petit regret, comme d’habitude : les autocollants. Ceux situés autour du cockpit sont relativement simples à appliquer. Ce n’est pas le cas de ceux sur les moteurs, collés sur un demi-cylindre. Les plus jeunes devront très certainement se faire aider.

Je terminerai avec le volet “financier”. C’est souvent sur ce point que ça coince pour la gamme LEGO Star Wars, et ce set ne fait pas exception à la règle. Même s’il contient 5 belles minifigs, 69,99 € pour 578 pièces ça reste cher. D’autant plus que les MOCeurs ne trouveront pas grand chose à se mettre sous la dent. On peut heureusement le trouver assez régulièrement moins cher chez les revendeurs habituels, même s’il semble en rupture chez certains à l’heure où j’écris ces lignes.

Pour résumer : nous avons un beau vaisseau, exposable mais également parfaitement jouable, et de belles minifigs que les collectionneurs apprécieront. Le tout pour un budget un peu trop élevé à mon goût.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle en ligne, à cette adresse, chez Amazon ou encore à la FNAC. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Simicro

Je trouve que les couleurs sont ternes. Ca manque de peps !

Cuzion

Comme d’habitude, le prix picote bien mais bon c’est récurent, soit l’achat au prix fort se fait avec un petit cadeau en plus, soit il faut attendre une promo.
Sinon pour le vaisseau, je le trouve très réussi, une belle esthétique et un montage simple sans être simpliste. Je suis d’accord sur le fait de coller des stickers sur des demies-sphères n’est pas aisé (même pour un adulte 😉 (je n’aime pas les stickers)).
Le train d’atterrissage rétractable permet aussi de l’exposer sans avoir la sensation qu’il s’est crashé sur l’étagère.

Merci pour la revue de ce set.

Elvis

Je rejoins évidemment ton avis sur le prix.
Impossible d’acheter aujourd’hui au prix “tarif” sans avoir l’impression de se faire avoir.
Bon j’ai quand même réussi à l’avoir à -35% 😉