Aujourd’hui, je vous propose un détour par la gamme LEGO Ideas avec le petit dernier, le set 21315 – Pop-Up Book. L’adaptation par les designers LEGO du projet initial proposé par JKBrickWorks est-il à la hauteur ? Découvrons-le ensemble.

Informations principales :

  • numéro de set : 21315
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 859
  • prix sur le [email protected] : 69,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 225
  • temps de construction : 2 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

La boîte est assez imposante, pour un set contenant moins de 1000 pièces. Il s’agit du 23ème projet à sortir dans le cadre du programme LEGO Ideas. La boîte est plutôt jolie, le livre y est présenté sur un chevalet aux côtés d’une paire de lunettes, d’une bougie éteinte, d’un encrier et de quelques documents anciens. Il est légèrement entrouvert, et les deux saynètes possibles nous sont présentées en haut à droite (Le Petit Chaperon Rouge, et Jack et le Haricot Magique). Sur la tranche supérieure, nous trouvons les 4 minifigs et la microfig présentes dans la boîte (j’y reviendrai), et au dos deux vues de détail sur les saynètes proposées. Une vue du livre vide avec les deux décors amovibles insiste sur la modularité du set.

À l’intérieur, nous trouvons 6 sachets de pièces numérotés, deux tiles 8×16 dont une tampographiées Once Upon a Brick, et une notice d’instructions de 152 pages pour 225 étapes de construction. Au début de celle-ci, nous avons une présentation des dessigners (les deux fans, et les deux designers LEGO), un historique des livres pop-up à travers les âges, et une présentation des deux contes se termine d’un côté avec “Create your fairy tale !” et de l’autre avec “Build your own story“, encore une manière d’insister sur les possibilités infinies de création offertes par ce set.

Parmi les pièces rares, on notera une jolie sélection de pièces en dark green dont :

  • 14 brick 1 x 1 x 1 2/3 with studs on one side, exclusives
  • 22 brick 1 x 12, exclusives
  • 8 hinge brick 1 x 4 (upper), exclusives
  • 8 hinge brick 1 x 4 (lower), exclusives

Et parmi les autres raretés, en excluant les minifigs :

  • 1 porte en dark brown, exclusive
  • 2 minifig roller skate en light bluish gray, présentes dans 3 sets
  • 6 double slope 1 x 1 en orange, présentes dans 3 sets
  • 1 tile 8 x 16 en reddish brown, exclusive
  • 3 brick 1 x 1 x 1 2/3 with studs on one side en blanc, présentes dans 2 sets

Enfin, quelques pièces tampographiées, dont le titre du livre et le nom des auteurs du projet initial (Allemann & Davis), pas comme dans le set 21313 – Ship in a Bottle où le sceau porte les initiales du designer de chez LEGO.

Minifigs et microfig

Le Petit Chaperon Rouge

Les minifigs issues de ce premier conte sont au nombre de 3 : la mère-grand, le petit chaperon rouge, et le loup déguisé en mère grand. Toutes les 3 sont de très bonne facture. Le loup porte la même tenue que la mère-grand, si ce n’est que l’on voit apparaître ses poils au dessous des vêtements lacérés par ses griffes. la tampographie, au dos comme à l’avant, est très joliment détaillée. Si le pantalon du loup est tampographié avec quelques poils, celui de la mère-grand est en revanche monochrome. Petits détails qui tuent : on peut même observer des lunettes et du rouge à lèvres sur la tête du loup. Cette pièce est une variation de la tête du loup trouvée dans la série 14 de minifigs à collectionner.

Le petit chaperon rouge porte un jupon bleu, orné de dentelles, au-dessus de ses petites jambes non pliables. Ici également, la tampographie du torse a fait l’objet d’un soin particulier, reproduisant notamment le noeud de la cape. Même si le dos est invisible du fait de cette dernière, il est néanmoins tampographié également. Le chaperon est une variation de la capuche de Lloyd vue dans la gamme LEGO Ninjago. Une petite mèche de cheveux dépasse au sommet de celle-ci.

Jack et le Haricot Magique

Une minifig pour le géant, et une microfig pour Jack nous sont fournies pour ce second conte. Jack porte un haut bleu ciel, et un pantalon bleu foncé soutenu par des bretelles. On distingue des chaussettes vertes à ses pieds. La tampographie est plutôt bien réalisée, pour une représentation à cette (petite) échelle. Le pantalon du géant est monochrome, un peu plus de travail aurait été appréciable à ce niveau. Le torse est en revanche superbement réalisé, avec tout un tas de petits détails dont des tonneaux de vin ou encore des crânes de microfigs que le géant porte en bandoulière. Sa tête a déjà été vue pour différents bandits dans la gamme LEGO City.

La construction

Le livre

Nous commençons par construire la couverture du livre. Sa conception est assez simple : il s’agit pour l’essentiel de deux pans de 16 tenons de large, reliés entre eux par un troisième de 4 tenons qui fait office de reliure. On ajoute en cours de route quelques éléments qui permettront au mécanisme de fonctionner : une fenêtre dans la reliure et deux briques Technic trouées. Pour le reste, il s’agit d’une superposition plutôt basique de briques, disposant pour bon nombre d’entre elles de tenons sur l’extérieur et/ou l’intérieur du livre qui permettront de décorer la couverture de celui-ci ou de fixer des éléments à l’intérieur. Les deux premiers sachets de pièces permettent de construire la totalité de la couverture.

Avec le troisième sachet, on construit les côtés du livre (qui représentent les pages de celui-ci lorsqu’il est fermé). On décore ensuite les 3 faces extérieures avec toute une collection de tiles en reddish brown, dont 3 sont tampographiées avec le nom du livre et des auteurs du projet LEGO Ideas. On termine ce sachet avec deux éléments de décor intérieurs : un lit (dans lequel on peut placer une minifig : il est creux) et une table avec une tasse et une théière.

Le petit chaperon rouge

On continue la construction avec le premier décor de conte, issu du Petit Chaperon Rouge. Celui-ci est basé sur deux plates vertes de 2×12 tenons (reliées entre elles par une charnière), sur lesquels on construit les murs de la chaumière de la mère-grand. Malgré l’encombrement réduit, on notera de jolis détails comme la cheminée et le feu qui y brûle, ou les grilles dorées placées à la fenêtre et sur la porte. Cette porte apparaît d’ailleurs pour la première fois dans cette couleur (dark brown). On termine la construction de ce décor avec le système qui permet de le soulever lorsqu’on ouvre le livre. Ce système, simple mais très ingénieux, est basé sur la combinaison des charnières reliant les deux moitiés du décor avec des barres Technic coulissant au dessous de celui-ci.

Jack et le Haricot Magique

On commence par la construction du décor à l’échelle microscale au pied du haricot géant. Il est construit sur deux plates vertes de 2×12 tenons, tout comme pour le conte précédent. On y devine des collines avec, au-dessus, des nuages. Quelques maisons sont représentées, de même qu’un moulin à vent (les pales de celui-ci sont articulées sur un pin, elles peuvent donc tourner). Le système d’ouverture est le même que pour Le petit chaperon rouge, à base de charnières et de barres Technic coulissantes.

Le sixième et dernier sachet de pièces permet de construire le haricot géant. Celui-ci est fixe par rapport au livre, et vient se déployer grâce à un système de parallélogramme déformable activé par un câble, dont l’une des extrémités est fixée à la couverture du livre. Le château du géant est représenté tout en haut, sur une portion de nuages. Ce système est radicalement différent du précédent et permet de démontrer les possibilités presque infinies de ce concept de livre pop-up.

Verdict

Un livre, deux contes. La recette est simple, et bien exécutée. L’aspect extérieur du livre est réussi, même si on regrettera quelques détails comme ces pièces noires visibles çà et là dans un ensemble dark green, ou les tenons visibles en partie supérieure aisément camouflables par quelques tiles. À l’intérieur, le concept même du set oblige à quelques concessions : il n’est en effet possible de reproduire qu’une “tranche” de décor, puisqu’il faut que le tout rentre dans le livre lorsqu’on le referme. Même si les designers ont tout de même réussi à s’en affranchir avec Jack et le Haricot Magique en exploitant la troisième dimension, verticale, à l’aide d’un système ingénieux de parallélogramme déformable.

Même si la construction de ce système, et de celui permettant l’ouverture du livre sont très intéressantes ; le reste de la construction est plutôt basique. On y notera peu de techniques inventives. La construction du livre, par exemple, se borne à une superposition pure et simple de briques sans grande originalité. Bon, j’avoue, je fais un peu la fine bouche, mais je tenais à le signaler 😉

Les quelques minifigs, et la microfig fournies sont jolies, sans être exceptionnelles : j’aurais pour ma part apprécié quelques détails supplémentaires, au niveau des jambes par exemple pour le géant ou pour la mère-grand.

L’inventaire est très intéressant et propose une belle variété de pièces en dark green dans des quantités importantes. Les quelques pièces tampographiées sont également bien réalisées, et on appréciera que le livre s’appelle Once Upon a Brick plutôt que les noms des deux contes : ce titre s’adaptera tout à fait à n’importe quelle histoire que l’on voudra raconter. C’est d’ailleurs la grande force de cette boîte : laisser libre cours à l’imagination de chacun pour y créer son propre décor, nul doute que les créations devraient fleurir sur la toile dans les semaines qui viennent. Qui plus est, le système d’ouverture est très robuste et facilement adaptable à d’autres décors issus votre imagination fertile.

Décidément, l’équipe de JKBrickWorks ne semble jamais à court d’idées. Il suffit de se rendre sur son site internet pour s’en convaincre. Avec ce livre pop-up, c’est un concept vieux comme le monde qu’ils ont dépoussiéré. Et ça fonctionne. Pour moi, ce style de set est ce qui donne au programme LEGO Ideas sa raison d’être, plus que les sets sous licence qui ont pu nous être proposés dans cette même gamme. Une idée rafraîchissante qui, poussée jusqu’au bout, nous change radicalement des sets habituels. Et ça fait du bien.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, et ça permet de soutenir mon « travail ». Merci à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.