Retour de vacances = retour aux affaires avec aujourd’hui le test d’un petit set sorti l’année dernière à l’occasion du nouveau volet de la saga Star Wars. Le set que je vous propose de découvrir aujourd’hui met en scène la course poursuite sur la planète Pasaana, et porte la référence 75250 Pasaana Speeder Chase.

Informations principales :

Boîte et inventaire

La boîte est au format carré. Sur sa face avant, Rey est debout sur son speeder, aux prises avec deux soldats du premier ordre. Ceux -ci la poursuivent avec leur treadspeeder, un speeder à chenilles. Au dos, les deux engins sont à l’arrêt. Quelques vignettes nous montrent quelques unes des fonctionnalités du modèle.

A l’intérieur, on trouve 3 sachets de pièces numérotés, une notice d’instructions de 116 pages pour 147 étapes de construction, et une planche de 7 autocollants.

L’inventaire contient quelques éléments rares, résumés dans le tableau ci-dessous.

nombre image nom couleur nombre de sets
2 Streamer tan 1
1 Crash Bar 4X6X3 light bluish gray 1
2 Flex Hose 10 Module W/3.2 Shaft noir 2
1 Plate 6X4 W/Angle dark red 2
1 Lattice Plate 1X4X3 reddish brown 2
1 Banner 26 Deg. W. 2 Holders dark tan 3
1 Flag With 2 Holders dark tan 3

Les minifigs

Elles sont au nombre de 4. Rey est ici présente dans une tenue inédite, et pour le moment vue uniquement dans cette boîte. Si le visage et les cheveux sont des éléments connus, le torse et le pantalon sont inédits. Elle porte une tunique blanche, fermée à la taille par une ceinture. Celle-ci se prolonge dans le dos, où l’on retrouve également une capuche. On regrettera un léger désalignement entre les deux éléments. Son sabre laser bleu ne présente aucune bulle à l’intérieur, mais n’est pas “trouble” comme celui d’Obi-Wan dans le set 75246 Death Star Cannon. Attention cependant, cela ne semble pas être le cas dans toutes les boîtes.

Le corps de BB-8 est identique à celui vu dans une bonne douzaine de boîtes. Sa “tête” en revanche n’est présente que dans deux références, avec un photorécepteur noir légèrement élargi.

Les deux soldats du premier ordre sont aussi inédits. Le casque et le backpack du jet trooper sont même de toutes nouvelles pièces. Là encore, c’est très bien réalisé, avec une tampographie très fine des différents éléments.

La construction

Le treadspeeder

Sa construction commence par sa structure centrale, d’une largeur de 2 tenons et constituée de briques Technic. On l’habille alors de pièces grises et medium blue, et on aménage un poste de pilotage sommaire avec un guidon. Nous passons alors sur l’avant de l’engin, dont la conception est intéressante. Une courroie en caoutchouc fait office de chenille, disposée sur deux rims gris. On fixe le tout au reste de l’engin avec, là encore, quelques pièces Technic. Nous terminons cet engin en décorant l’avant avec deux canons factices et deux studs shooters, tandis qu’un capot recouvre légèrement la chenille. J’ai été très agréablement surpris par cet engin, simple dans l’aspect, mais très sympa à construire.

Le speeder de transport

C’est l’engin “emprunté” par Rey dans le film. Sa construction s’étale sur les sachets n°2 et 3. Ici encore, nous commençons par une structure Technic, sur laquelle vient s’appuyer le plancher de la machine. Quelques briques SNOT permettent de décorer l’avant, ainsi que quelques autocollants plutôt faciles à appliquer. Des briques transparentes prennent place au-dessous de l’engin, de sorte à le faire “flotter”. C’est assez discret, et ça fonctionne plutôt bien. On termine le 2ème sachet de pièces en agrémentant le poste de pilotage de quelques slopes rouges supplémentaires.

Avec le troisième et dernier sachet, nous commençons par agrémenter l’arrière de l’engin de deux protubérances verticales fixées sur des axes Technic. On ajoute également un canon, dont la conception est intelligente : le fût est représenté par un bâton de ski et le corps par une caméra disposée à la verticale. On construit alors un stud shooter sur le côté gauche, puis des volets de direction clipsés sur l’étrave de l’engin. Nous terminons ce second engin avec des canons factices de chaque côté, un propulseur sur la droite, et un drapeau à l’avant.

Là encore, ce deuxième engin s’est avéré très agréable à construire.

Le stand

Nous terminons la construction de ce set avec un troisième et dernier élément, qui ressemble à un stand de marché. Une caisse contient divers outils. On notera simplement ici le détournement des poignées de sabres lasers, utilisées pour soutenir la toiture. Rien de bien passionnant avec ce dernier élément, on se demande presque ce qu’il fait là.

Verdict

Evacuons tout de suite le sujet “financier”. Comme trop souvent dans la gamme LEGO Star Wars, c’est très cher. 49,99 € pour 373 pièces au prix “tarif”, on attendra de trouver une bonne promo pour se le procurer. Alors certes on trouve quelques pièces rares et de jolies minifigs, mais ça ne fait pas tout. Ca c’est fait.

Pour le reste, je dois bien avouer avoir été très agréablement surpris par cette petite boîte. A commencer par l’expérience de construction qu’elle propose. Si l’inventaire n’est pas réellement énorme, les techniques sont variées et intelligentes, avec un joyeux mélange de pièces Technic, de briques SNOT, de chenilles en caoutchouc… On note également le “détournement” de certaines pièces de manière assez originale.

Hormis BB-8, les trois autres figurines contenues dans ce set sont (pour le moment) exclusives à celui-ci. Et elles sont très bien réalisées. LEGO se paye même le luxe de nous fournir deux nouvelles pièces avec le casque et le jetpack du jet trooper. Pour chipoter, on regrettera un léger désalignement entre le torse et les jambes de Rey.

La jouabilité est au rendez-vous, avec la présence de deux véhicules, armés de stud shooters, et de quatre minifigs. Seul petit regret : j’aurais aimé que le treadspeeder dispose du même système d’éjection de son passager que celui vu dans le film.

Le design est cohérent, même si on pourra discuter du choix des couleurs. Le rouge est un peu “pétant” pour un speeder qui semble avoir un peu vécu dans le film. Le treadspeeder aurait mérité d’être un peu plus ramassé en largeur, mais il aurait alors fallu abandonner les stud shooters, ou les placer ailleurs. Pour le reste, c’est vraiment pas mal. La forme générale des engins est relativement bien respectée. Les quelque autocollants apportent une finition bienvenue au speeder de transport. Seule “incohérence” dans cette boîte, le petit stand qu’on a bien du mal à identifier. Il n’est d’ailleurs même pas mentionné dans le descriptif officiel du produit.

Pour résumer : nous avons un bon petit set, bien réalisé, intéressant à construire, avec de belles minifigs… mais nettement trop cher. Il est d’ailleurs proposé pour 10 € moins cher en ce moment même chez Amazon.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle en ligne, à cette adresse, chez Amazon ou encore à la FNAC. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire

6
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
CuzionWeevyMephistoElvisSimicro Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cuzion
Invité

Belle review et je vais juste me permettre une remarque sur le treadspeeder, une plaque lisse aurait peut être été plus jolie au lieu de la 2*3 qui sert de capot.
Sinon, même si je trouve que ce set est réussi, je me dis que 50€ les deux petits vaisseaux … ça picote.

Weevy
Membre
Weevy

D’abord dubitatif, ce set m’est apparu plus intéressant après avoir visionner le film : je trouve désormais que cette scène est plutôt bien retranscrite.

Cependant je ne me peux m’empêcher de m’interroger sur la durée de vie des pièces en caoutchouc comme cette chenille.

D’autres part, les pièces transparentes placées sous la barge de Rey, qui donnent très bien l’impression de flotter, ne gênent-elles pas la jouabilité ?

Un petit personnage de plus côté Rey aurait aussi été le bienvenu 🙂 Chewie ?

Elvis
Membre
Elvis

Sur ce coup-là c’est toi qui m’a devancé. 😉
J’étais confiant sur la jouabilité et ta review le confirme bien.
Effectivement c’est cher au prix tarif. Je l’ai d’ailleurs acquis lors d’une grosse promo en fin d’année dernière.

Simicro
Membre

Elles sont toujours impeccables tes reviews Mephisto (belle écriture, superbes photos). L’analyse est fine, le jugement équilibré (points forts / faibles). Franchement il n’y a rien à ajouter. C’est vrai que le rouge est mal choisi… Et c’est sympa d’avoir indiqué la promo sur Amazon.