Revenons aujourd’hui vers une gamme qui m’est chère, mais qui a fortement évolué ces dernières années. La gamme LEGO Architecture proposait, à l’origine, des édifices dessinés par des architectes de renom, comme la Villa Savoye (réf. 21014) ou Fallingwater (réf. 21005). Tout ceci aux côtés d’édifices célèbres comme la Maison Blanche ou la Porte de Brandebourg (réf. 21006 et 21011). LEGO semble, ces dernières années, s’être recentré sur cette seconde catégorie. Et nous propose même de regrouper les monuments/bâtiments célèbres des grandes villes du monde dans des skylines, représentant les divers bâtiment à une échelle “micro”. Je vous propose aujourd’hui de découvrir une de ces skylines 2019 qui nous parle forcément plus que les autres : le set 21044 – Paris. Souvenir pour touristes ou set réellement intéressant ?

Informations principales :

  • numéro de set : 21044
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 649
  • prix sur le [email protected] : 49,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 122
  • temps de construction : 1 heure 30
  • difficulté : modérée

Boîte et inventaire

La gamme LEGO Architecture a toujours été une gamme “premium”, proposée à des tarifs relativement élevés. À ce titre, les boîtes de la gamme ont toujours eu droit à un traitement particulier, et celle-ci ne fait pas exception. On retrouve la livrée noire habituelle et la photo de notre modèle sur la face avant. Au dos, celui-ci est flanqué des noms des différents bâtiments, aux côtés d’une photo de leur homologue réel. Les dimensions sont également précisées : 285 x 215mm.

Une fois les deux scotchs découpés, la boîte s’ouvre proprement et laisse apparaître 4 sachets de pièces numérotés 1 et 2 (2 sachets de chaque), et une notice d’instructions de 112 pages. On retrouve au début une photo de chacun des bâtiments parisiens représentés, accompagnée d’un texte en anglais et en français. Au fil des pages, quelques anecdotes sont également mentionnées.

Parmi les pièces rares, on notera :

  • 1 Tile 1 x 8 noire, tampographiée “Paris”
  • 4 Windscreen 3 x 6 x 1 Curved tampographiés, pour les arches de la Tour Eiffel
  • 4 Tile Special 1 x 1 with Clip with Rounded Edges en tan, présentes dans 3 sets
  • 2 Slope 45° 1 x 1 x 2/3 Quadruple Convex en trans clear, exclusive pour le moment à cette boîte

La construction

On ne change pas les bonnes habitudes : la construction commence par le support qui va recevoir les différents bâtiments. Les excroissances visibles recevront la Tour Montparnasse et les pieds de la Tour Eiffel. L’ensemble est pavé de gris, de vert, d’un peu de trans blue pour l’eau et de tan pour le Grand Palais.

C’est d’ailleurs le premier bâtiment que l’on construit. On notera ici quelques techniques intéressantes, et notamment l’utilisation de briques rondes transparentes pour la voute. On veillera à bien aligner les différentes petites pièces pour un rendu optimal.

On continue avec les Champs Elysées, ici réduits à deux rangées d’arbres et 4 bâtiments colorés… les MOCeurs apprécieront ici de retrouver quelques petites plates blanches tampographiées sur le côté, ici utilisées pour représenter les fenêtres.

On passe alors à la Tour Montparnasse. Celle-ci va très prochainement subir de gros travaux, la version qui nous est livrée ici étant la tour telle qu’on la connait aujourd’hui. On commence par en construire la structure intérieure, avant d’habiller celle-ci sur ses 4 côtés. Rien de bien excitant techniquement parlant, mais l’esthétique est correcte.

On ouvre ensuite les sachets portant le numéro 2. Après avoir construit les 4 supports des pieds de la Tour Eiffel, on assemble la version miniature du Louvre. Quelques pièces transparentes sont disposées verticalement pour les rangées de fenêtres, le bâtiment étant alors coiffé d’une toiture grise. On le termine avec la pyramide, au sommet de laquelle on notera la présence d’une pièce pyramidale transparente, première apparition de cette pièce dans cette couleur.

L’Arc de Triomphe, pour lequel LEGO a choisi la couleur blanche, est réduit à sa plus simple expression : 4 arches, et une partie supérieure minimaliste à base de briques rondes 1×1 et de tiles / jumpers blancs.

LEGO nous a gardé le meilleur pour la fin : la Tour Eiffel. Cette fois, on peut s’interroger sur le choix de la couleur grise (tout comme dans le set 21019). Après avoir construit le “plancher” du premier étage, on y ajoute les 4 arches tampographiées, et les 4 pieds. On continue avec le deuxième étage, dont les pieds sont fixés par des clips au premier. On ne construit pas tout de suite le 3ème, mais simplement la “flèche” qui y mène, articulée autour d’une barre pour plus de rigidité. On attache alors la Tour Eiffel au support, avant de terminer sa construction. Le troisième étage est une brique couverte de 4 cheese slopes et surmontée d’une soucoupe, l’antenne supérieure étant flanquée d’un drapeau bleu-blanc-rouge.

Verdict

Si la forme générale des bâtiments est bien capturée, on pourra néanmoins s’interroger sur certains détails esthétiques, à commencer par le choix des couleurs. Pourquoi avoir choisi le gris pour la Tour Eiffel et le blanc pour l’Arc de Triomphe ? Un dark tan et un tan auraient été sûrement plus appropriés, même si, du coup, la plupart des bâtiments auraient eu des teintes similaires.

Si on fait abstraction de sa couleur, le design de la Tour Eiffel (indéniablement le monument star de ce modèle) est vraiment réussi. On ne retrouve pas l’affreux renfort central du modèle 21019, et l’utilisation d’arches transparentes tampographiées semble nettement plus adaptée que les pièces flexibles retenues pour son ancêtre. On peut cependant se poser la question de l’utilité d’un drapeau français au sommet. Et le designer n’a pas jugé utile de placer un sol sous le premier étage : il en résulte un vide étrange.

Pour les autres bâtiments, c’est assez inégal. Si le Louvre, le Grand Palais et la Tour Montparnasse sont réussis, tenant compte de la difficulté de représentation à cette échelle ; c’est moins le cas pour l’Arc de Triomphe ou les Champs Elysées. D’ailleurs, si la boîte ne précisait pas qu’il s’agissait des Champs Elysées, ç’aurait été difficile d’identifier ces 4 pauvres maisons…

L’expérience de construction est globalement plaisante. Peu de répétitivité et quelques techniques de construction intéressantes : on ne s’ennuie pas pendant l’heure et demi qu’il faudra pour venir à bout du modèle.

Vous l’aurez compris : ce n’est pas la meilleure des skylines que LEGO nous ait proposé jusqu’ici. Ce modèle reste cependant intéressant, d’autant plus si vous arrivez à le trouver à prix réduit (actuellement à moins de 40 € chez Amazon, par exemple). Et il vous permettra d’exposer quelques monuments parisiens dans votre salon, les références précédentes “grand format” n’étant malheureusement plus commercialisées par LEGO.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Bonne affaire

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de