Nous allons attaquer aujourd’hui le deuxième set de la gamme “Modular” à avoir droit à sa review sur Brickonaute. Certains disent que LEGO serait sur le point de le retirer du marché (ce qui peut s’envisager puisqu’il s’agit du plus vieux set de la gamme encore en vente), si vous hésitiez à vous l’offrir, vous devriez faire vite. Voici donc la review du set 10232 – Palace Cinema.

Informations principales :

Cette belle gamme qu’est la collection “Modular” voit donc ajouté à son inventaire ce set 10232 – Palace Cinema. Il se décompose en plusieurs parties : le bâtiment en lui même séparé en 3 étages, le rez de chaussée avec son hall, le premier étage avec sa salle de cinéma, et enfin le toit. On retrouve quelques “accessoires” du bâtiment, et enfin une limousine décapotable noire. Il s’agit d’un bâtiment d’angle qui viendra donc se loger à l’une des extrémités de votre setup.

La boîte et son contenu

Une belle et grande boîte, représentant le set sur un fond étoilé, sur la face avant avec le principe de désassemblage des éléments et les dimensions du bâtiment sur le côté droit. Sur la face arrière, les 3 éléments détaillés, et quelques photos en gros plan du hall, de la salle de cinéma ou encore du guichet. Le set y est présenté aux côtés des sets aujourd’hui retirés du marché 10218 – Pet Shop (L’animalerie) et 10224 – Town Hall (La Mairie). Ce dernier set, de par sa faible durée de mise sur le marché, est aujourd’hui proposé à prix d’or sur les différentes plateformes du “second marché”.

A l’intérieur de la boîte, une plaque de base rouge 32×32 tenons, 2 plates 16×16 et 2 plates 8×16 en tan. Puis 19 sachets de pièces numérotés de 1 à 3, dans le détail 8 sachets 1, 6 sachets 2 et 5 sachets 3. Les premiers serviront à l’assemblage du rez-de-chaussée et de la limousine, la deuxième série au 1er étage, et la dernier au toit et aux petits accessoires annexes.

Enfin, 3 livrets d’instruction également numérotés, et une planche de stickers. Malheureusement, alors qu’habituellement les pièces des sets de cette gamme sont tampographiée, nous aurons droit ici à la corvée d’application de ces derniers.

Les minifigs

Des minifigs assez classiques comme dans les autres sets de la gamme, ce n’est en général pas le point fort des sets de cette dernière.

Le photographe

Un chapeau, sur lequel on aurait peut-être aimé retrouver une carte de presse, un gilet sur une chemise blanche, une cravate, et un pantalon noir monochrome. Un appareil photo (évidemment) vient compléter l’ensemble. Il s’agit d’une des figurines les plus réussies du set.

L’employé du cinéma

Traitement très (trop ?) simple ici, une veste à rayures bleue et blanche, une casquette bleue et un pantalon monochrome blanc.

Le chauffeur

L’employé du cinéma, mais avec une veste noire. Une veste avec une cravate, toutes deux noires, une pochette blanche, et une casquette noire.

L’enfant star

Une réalisation plutôt jolie pour cet enfant (aux jambes immobiles, donc). Une coiffure avec une petite natte, un gilet violet à fleurs sur l’avant avec un petit nœud dans le dos, et les bras nus. Plutôt réussie.

L’invité

Tampographie soignée de la veste, avec une lavallière, une montre à gousset, et des boutons dans le dos. On peut imaginer qu’il s’agit d’une veste queue de pie. Des mains blanches pour représenter des gants et une chevelure simple mais efficace, réalisation réussie donc.

L’invitée

Une chevelure ample qui dépasse sur l’avant du corps, et ce qu’on peut imaginer être une robe de cocktail avec un décolleté (pas trop) généreux (il s’agit de LEGO, n’abusons pas !), l’arrière est également joliment décoré, et les bras sont de couleur différente du reste. Sympathique également.

La construction

La limousine

On démarre avec l’assemblage de la limousine dans laquelle arrive la “star” du set avec son chauffeur. Construction assez simple et rapide, plutôt réussie mais sans grand intérêt d’un point de vue constructif. Néanmoins il s’agit d’un ajout intéressant au set, qui tranche sur ce point avec les autres de la gamme.

Le rez-de-chaussée

On continue donc logiquement avec l’assemblage du rez de chaussée du cinéma. Et comme les autres sets de la gamme, on commence par réaliser le pavage sur la plaque de base. C’est ici qu’on retrouve les tiles tampographiées d’une brique dorée façon Walk Of Fame. L’extérieur du cinéma est vraiment joli, on regrettera que le sol de l’intérieur du cinéma n’ait pas bénéficié du même traitement, mais on se consolera en se disant qu’il s’agit dans doute d’une moquette rouge uniformément posée sur le sol.

On commence ensuite à monter les murs, puis à aménager l’intérieur avec ses deux comptoirs (pour les caisses et les confiseries). On notera également la réalisation ingénieuse des première marches en colimaçon de l’escalier, aboutissant sur un escalier droit plus classique. Deux slopes tampographiées font office de caisses enregistreuses. Du côté des confiseries, on retrouve une machine à café, des bonbons ou encore une machine à pop-corn. Le choix des couleurs est judicieux, entre le rouge du sol, les murets en light bluish gray, les comptoirs en medium blue et les murs en dark tan. Quelques éléments colorés et notamment des plantes viennent égayer l’ambiance.

On continue l’assemblage du rez-de-chaussée, avec les affiches de film à coller sur les vitres transparentes, et les grandes vitres à installer au niveau des caisses. On notera l’affiche du “film d’horreur” made in LEGO, intitulé The Brick Separator avec un monstre vert aux formes ressemblant étrangement au petit outil servant à démanteler les LEGO. Référence sympathique, celui fourni dans le set est vert et non pas orange comme d’habitude. Le film d’amour s’intitule Forever Sorting et ce que je suppose être un film policier Mystery on the Monorail.

On assemble enfin les deux grandes portes vitrées et leurs poignées dorées, les arches joliment décorées à l’aide de round plates 1×1 en trans yellow, les projecteurs réalisés avec des harpons (!) et enfin les tiles destinées à recevoir le niveau supérieur.

Et voilà notre rez-de-chaussée terminé.

Le premier étage

On commence ici logiquement par assembler la plaque de base, couleur tan, qui va recevoir notre salle de cinéma.

On commence par y assembler les supports des futurs sièges, ainsi que la rambarde de l’escalier venant du rez-de-chaussée. On construit ensuite les sièges rouges (qui sont inclinables à l’envi), le support accueillant le projecteur et le fauteuil du projectionniste, et l’amorce de l’escalier. Evidemment, on continue de monter les rangs de murs dans le même temps.

On termine l’assemblage de ce premier étage avec l’assemblage des fenêtres (et notamment une très grande dans l’angle, composée de 8 éléments vitrés), des arches sur l’extérieur en dark tan sur les murs en tan apportant un contraste très intéressant, l’écran de cinéma avec sa scène un peu kitsch (encore un sticker…), et les sempiternelles tiles sur le haut destinées à recevoir le toit.

Et voici donc quelques photos du 1er étage une fois terminé.

Le toit

Tiens, c’est bizarre, j’ai l’impression d’avoir mis exactement la même photo au début de la construction du premier étage ! On assemble en effet la base du toit de la même manière que celle de ce dernier.

On commence par y ajouter une porte horizontale… on aurait préféré une trappe, comme celle qu’on retrouve sur la toiture du set 10255 – Assembly Square. On assemble ensuite les angles destinés à recevoir notre toit, réalisé essentiellement à l’aide de Brick, Round 1 x 1 Open Stud en rouge et en dark red, qui vient s’axer sur des pins technic qui lui apportent donc son inclinaison finale.

On termine l’assemblage du toit avec sa partie haute, réalisée en dark red, dont les angles sont obtenus grâce à des fixations par clips et des butées qui font que les pièces une fois assemblées ne sont absolument pas mobiles. Une étape très intéressante de la construction.

Voici donc notre toit terminé. Petit regret à ce stade, l’intérieur du toit et son système de fixation sont visibles quand on regarde le modèle de dos. On notera l’utilisation encore une fois d’armes, détournées de leur destination première, dans les angles.

L’enseigne

C’est l’avant-dernière étape, et pour moi l’une de celles apportant la plus grande satisfaction. On commence par la base de l’enseigne avec (encore) des stickers, cette fois-ci pour le tarif des entrées et le spectacle du moment. Mais c’est surtout la suite qui est intéressante. Les lettres composant le mot “Palace” sont obtenues par la superposition de bricks et plates en blanc et en medium blue, le trou du “a” étant même réalisé avec une brique technic. On décore enfin l’ensemble à l’aide de round plates 1×1 en trans yellow. L’ensemble vient se fixer sur les clips laissés en attente au dessus des portes du rez-de-chaussée.

Les accessoires

Quelques petits accessoires pour terminer : 2 projecteurs, et 2 “séparateurs” pour protéger l’entrée.

Le modèle terminé

Nous en finissons donc de la construction de notre Palace Cinema et il est l’heure du verdict.

Quelques points faibles à recenser que nous avons évoqué au cours de cet article : les minifigs de qualité plutôt inégale, le rez-de-chaussée peut-être un peu vide, les stickers qui ne devraient pas exister dans cette gamme, ou encore l’arrière du toit où les fixations restent visibles. On aurait pu apprécier également une jouabilité accrue, les pièces mobiles sont assez peu présentes.

Mais également beaucoup de points forts : des astuces de construction à la pelle, des utilisations de pièces de manière détournées qu’on ne pouvait imaginer, la limousine noire en petit “bonus”, l’assemblage de l’enseigne hyper bien pensé, un choix des couleurs très judicieux, et j’en passe…

En bref, un digne représentant de la gamme “Modular”, et un “survivant” dans la gamme qui a vu disparaître bien avant lui l’animalerie ou encore la mairie pour ne citer qu’eux.

Ne serait-ce que pour ajouter un cinéma dans votre ville, en plus de tous les avantages cités un peu plus haut, ce set mérite sans aucun doute de figurer dans votre collection. Il est certes perfectible, mais n’en reste pas moins magnifique.

Reste, pour le fun, à assembler une petite saynète de l’arrivée de la star devant le cinéma !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.