Alors que les nouveautés LEGO BrickHeadz issues des univers Harry Potter, La Reine des Neiges, Star Wars ou encore Ghostbusters arrivent officiellement demain, il me restait une boîte sur mes étagères dont je ne vous avais pas encore parlé : le set 41613 – Mr. Incredible & Frozone. Le film Les Indestructibles 2 sort ce 4 Juillet au cinéma, et LEGO nous propose donc en marge des sets LEGO Juniors sortis également à l’occasion de celui-ci une boîte de la gamme LEGO BrickHeadz.

Informations principales :

  • numéro de set : 41613
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 160
  • prix sur le [email protected] : 19,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 25 pour Mr. Incredible, 27 pour Frozone
  • temps de construction : 20 minutes
  • difficulté : facile

Comparateur de prix Amazon

EUR 19,99 EUR 26,99 EUR 29,95 EUR 30,00 EUR 27,90 £32.97

Boîte et inventaire

Ces nouvelles boîtes contenant 2 personnages au lieu d’un seul semblent maintenant devenir la norme dans cette gamme. Nous retrouvons sur l’avant de celle-ci nos deux personnages sur un fond rouge-orangé collant parfaitement à l’univers graphique du film. Et en bas, nous trouvons les numéros des 2 protagonistes, chaque personnage de la gamme LEGO BrickHeadz ayant le sien) : 45 pour Mr. Incredible et 46 pour Frozone.

Sur le côté, on trouve une photo des deux super-héros tels qu’ils apparaissent dans le film, tandis qu’au dos ils se font face, l’occasion de découvrir d’autres détails.

A l’intérieur, nous trouvons deux sachets numérotés, et deux notices d’instructions de 28 et 32 pages. Parmi les pièces notables, rien de bien particulier si ce n’est les pièces tampographiées : une seule pour Mr. Incredible, et 6 pour Frozone (sans compter les yeux habituels). Vous l’aurez noté dans les informations principales un peu plus haut : seulement 160 pièces au compteur, un peu léger pour deux personnages, les BrickHeadz habituelles tournant autour d’une grosse centaine de pièces par protagoniste.

La construction

Mr. Incredible

On ne déroge pas à la règle, en démarrant par le torse du père de la famille Parr. On notera la présence d’une ceinture noire et orange réalisée en superposant des plates de ces deux couleurs. Le logo de la famille est tampographié sur son torse (c’est d’ailleurs la seule pièce tampographiée de ce personnage) et les deux bras sont constitués des 3 pièces habituelles si ce n’est qu’il porte des gants noirs. Une plate noire reproduit la bande autour du cou du “vrai” personnage, dommage qu’elle ne se prolonge pas sur les côtés et l’arrière.

L’intérieur de la tête est (presque) standard avec 11 briques SNOT et la superposition d’une plate et d’une brique permettant d’obtenir un décalage d’un tiers de tenon sur le haut du visage, sur lequel on fixera la houppette du super-héros. Le visage est basique, puisque composé des 6 pièces habituelles. On notera simplement l’utilisation d’un bandeau noir pour les yeux. N’aurait-il alors pas fallu utiliser des yeux différents des BrickHeadz habituelles ? Les yeux noirs sur fond noir sont assez étranges.

Les côtés de la tête sont réduits à leur plus simple expression, habillés chacun de 5 pièces dont l’oreille qui dépasse. L’arrière n’arrange rien, puisque ce sont simplement 2 tiles en dark tan.

On termine ce premier personnage avec ses jambes (là encore rien d’exceptionnel à signaler) puis par le dessus du crâne où la houppette qui le caractérise est représentée par deux Brick, Modified 1 x 2 x 1 1/3 with Curved Top, et deux Slope, Curved 2 x 1 No Studs. Le rendu est plutôt convaincant et fidèle. Bob Parr est ensuite posé sur son socle d’exposition.

Frozone

On commence ici également par le torse du personnage, constitué notamment de 4 briques tampographiées (2 devant, et 2 dans le dos). Le schéma de couleur retenu est fidèle au personnage du film, mélange de medium azure et de blanc. On notera toutefois (comme d’habitude) une légère différence de teinte entre les pièces tampographiées et les pièces teintées dans la masse. Les bras sont constitués des 3 pièces habituelles, Frozone portant quant à lui des gants blancs.

Là aussi, l’intérieur de la tête n’est pas tout à fait “standard” : on retrouve un bracket surmontant une Plate, Modified 2 x 2 x 2/3 with 2 Studs on Side afin de pouvoir reproduire la visière caractéristique du héros. Un très léger décalage est donc obtenu, et c’est réussi. On habille ensuite le visage de la pièce tampographiée avec le bouc, de la fameuse visière, et d’une grande tile blanche.

Les côtés sont ici très simples, ce qui peut se comprendre puisque Frozone porte un casque. Les oreilles sont donc invisibles et seul un petit renflement est représenté par une tile blanche. Dans ces conditions, difficile de comprendre les tenons apparents derrière les oreilles… L’arrière de la tête est quant à lui simplement composé de deux grandes tiles blanches.

Vient le moment d’ajouter les deux jambes (rien d’exceptionnel : une superposition de 3 plates) et de terminer le casque avec 2 Slope, Curved 2 x 4 x 2/3 No Studs with Bottom Tubes. On positionne ensuite Frozone sur son socle d’exposition.

Verdict

Mr. Incredible

On ne peut pas dire que le personnage soit raté, loin de là, il est immédiatement identifiable et on retrouve ses principales caractéristiques que sont sa coiffure à la Tintin et son costume aux couleurs flashy.

Mais j’aurais aimé que le designer prenne un peu plus de “risques”, en tentant par exemple de représenter la carrure exceptionnelle du personnage animé en nous proposant un torse ou des bras différents de la normale, mais il n’en est rien. On regrettera aussi la facilité retenue pour la coiffure, et le mélange assez étrange entre tenons apparents et surfaces lisses, difficile à expliquer. Des yeux d’une couleur différente sous le bandeau noir auraient également été un plus.

Frozone

Le choix des couleurs, et les pièces tampographiées, font de ce personnage une représentation fidèle de son alter-ego cinématoghraphique. On le reconnaît également au premier coup d’oeil. La visière et le bouc, bien que très simples, sont vraiment superbes.

Mais on regrettera là aussi un certain nombre d’approximations. Première d’entre elles : la tampographie des pièces ne va pas jusqu’au bord de ces dernières comme voudrait nous le faire croire le visuel officiel de la boîte. En résulte une bande blanche assez disgracieuse au niveau du torse. Et une légère différence de couleur subsiste avec les pièces avoisinantes, ce qui n’arrange rien. Difficile également d’expliquer les tenons apparents derrière les oreilles, sous un casque pour le reste uniformément lisse.

On notera lors de la construction du personnage une astuce intéressante permettant de décaler très légèrement la visière vers l’avant.

Vous l’aurez compris à la lecture du reste de la review : même si le design général rend les personnages facilement identifiables et relativement fidèles ; quelques approximations viennent cependant “gâcher” quelque peu ces derniers. La faute en grande partie à une simplification extrême, identifiable à la lecture des caractéristiques principales du set : seulement 160 pièces pour créer 2 personnages. Dommage, ils méritaient mieux.

Comme d’habitude (et ça ne changera plus), on regrettera que la plaque d’exposition que LEGO nous vante comme “collector” dans son descriptif officiel ne dispose pas de la moindre tile personnalisée. A défaut d’y inscrire un numéro de “série”, ne serait-il pas envisageable de les personnaliser en fonction des licences concernées ?

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou sur Amazon en suivant les différents liens en début d’article. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon ou à la Fnac (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, et ça permet de soutenir mon « travail ». Merci à vous !

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cette review Mephisto.

    “Ces nouvelles boîtes contenant 2 personnages au lieu d’un seul semblent maintenant devenir la norme dans cette gamme” : ce serait bien de continuer à avoir des boîtes à 1 personnage pour 10 euros. Ainsi il y en aurait pour toutes les bourses. De plus avec 2 personnages dans une boîte il y a toujours le risque d’être forcé à acheter un personnage qui ne nous plaît pas.

    Analyse pertinente concernant Mr. Incredible. Suis en phase avec toi. La coiffure aurait mérité d’être toute lisse. Un torse en forme de triangle avec des bras bien musclés auraient permis de se rapprocher davantage du personnage original. Sinon les yeux ça va je trouve.

    Frozone : j’ai pas trop d’avis mais il me rappelle le robot dans le film “Le jour où la Terre s’arrêta”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.