Le moins que l’on puisse dire, c’est que la gamme LEGO Ideas sait nous proposer des sets vraiment différents les uns des autres. Après un globe terrestre, un tableau de Vincent Van Gogh et un quartette de jazz, c’est donc un phare motorisé qui arrivera dans les LEGO Stores à compter du 1er Septembre prochain.

Le projet original, réalisé par le canadien Sandro Quattrini (Roses Must Build), a été validé par LEGO au mois de Juin 2021. Et un simple coup d’oeil suffit à se rendre compte qu’il a été très largement remanié par LEGO, tout en restant néanmoins fidèle à la « philosophie » d’origine. Est-ce pour le mieux ? Pour le savoir, je vous invite à lire ce test du set LEGO Ideas 21335 Motorised Lighthouse !

Informations principales :

  • numéro de set : 21335
  • année de sortie : 2022
  • nombre de pièces : 2065
  • prix sur le [email protected] :
  • nombre d’étapes de construction :
  • temps de construction : 5 heures
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

On commence à s’y habituer : le set nous est présenté, sur la face avant de la boîte, sur un joli fond noir. Qui semble ici plutôt adapté, la lumière du phare guidant les bateaux dans l’obscurité. Une petite barque s’éloigne d’ailleurs du phare, tandis que le gardien guette l’horizon avec sa longue-vue. Sous le nom du set stylisé sous la forme d’une pancarte en bois, LEGO nous précise qu’il s’agit (déjà) du 43ème set de la gamme.

Au dos de la boîte, LEGO nous montre l’arrière du phare, qu’il est possible d’ouvrir pour accéder aux différents niveaux. Une vignette nous montre qu’il est également possible de retirer le toit de la maison du gardien, et une autre nous fait voir cet intérieur. En bas à gauche, un schéma nous présente les dimensions de l’ensemble : 54cm de haut, pour 25cm de large.

Un coup de couteau pour découper les scotchs plus tard, on trouve dans la boîte un petit paquet de choses : 19 sachets numérotés de 1 à 13, un sachet non numéroté avec les lumières et quelques grosses pièces, un petit sachet contenant le moteur, une boîte en carton avec le boîtier à piles, une pochette en carton avec la baseplate de 32×32 tenons couleur dark blue, et une autre pochette en carton avec deux notices et deux (petites) planches d’autocollants.

La première notice commence comme d’habitude par quelques pages concernant le set et son design, par la présentation du fan designer (qui en profite pour remercier les blogs ayant mis en avant son projet) et de l’équipe LEGO en charge du projet. Une double page est également consacrée à une des pièces centrales du phare, la lentille de Fresnel, avec des photos des différents prototypes étudiés lors de la conception du set.

Les minifigs

Elles sont deux, pour apporter un peu de vie à cet ensemble. On retrouve logiquement le gardien du phare, dans une tenue totalement inédite hormis les jambes monochromes. Tout est très joliment détaillé : la casquette avec son bandeau doré, le visage à la barbe grisonnante, et la veste avec une montre à gousset fixée à une chaîne et dépassant d’une poche.

L’autre personnage est une femme marin. Si le visage est (très) commun, son chapeau et son torse sont totalement inédits, et là encore très jolis. Elle porte une veste dark green et ses boutons dorés, placée au-dessus d’un pull-over beige – dont la teinte un peu terne n’est ici absolument pas gênante, au contraire.

Construction et design

Nous commençons par la petite barque blanche – apparaissant ici pour la première fois dans cette couleur. On y installe deux bancs, un seau, une chaîne et… la rameuse. On passe alors au vif du sujet avec le début de la construction du phare. Cette première phase d’assemblage n’est pas des plus passionnantes : sur la grande baseplate couleur dark blue (encore une première, dans cette couleur) on ajoute des éléments formant les premiers rochers et des petites pièces transparentes en guise d’écume. Côté intérieur, on installe les premiers éléments qui serviront à la fixation de la structure.

On ajoute deux structures verticales à l’intérieur de cette structure, puis on s’occupe du boîtier de piles (il s’agit de la nouvelle génération, fermée par des vis). On y attache un jeu de LED, et un beam qui relie les deux leviers commandant les sorties. Un autre beam, fixé sur le côté, servira de commande « générale ». On fixe le boîtier à la baseplate, puis on s’occupe du moteur. Étonnamment, celui-ci est fixé grâce à des pièces flexibles en caoutchouc. Il dispose d’une vis sans fin qui entraînera la lampe. On termine cette étape avec un peu de décor : quelques éléments transparents, et le ponton fixé par une charnière pour trouver l’angle adéquat.

Nous nous occupons ensuite de « fermer » le rocher qui sert de support au phare. On remarquera ici l’utilisation des fameux BURP (pour Big Ugly Rock Piece ou « Grosse pièce de rocher moche » – de son vrai nom Mountain Bottom 4x10x6). Une petite caverne abrite ici un coffre au trésor, le levier de mise en fonction de l’ensemble y dépassant. On complète également le petit ponton.

Dans l’étape suivante, on ajoute tout d’abord un sous-ensemble disposant d’un axe et d’un engrenage Technic, qui transmettra la rotation du moteur vers le haut du phare. On ferme alors complètement la partie supérieure de la structure, en ménageant un espace pour cet axe Technic et le câble supportant les deux LED. On termine avec un joli sous-ensemble qui vient se fixer devant le boîtier de piles pour le masquer.

Nous continuons en « pavant » la partie haute du rocher de tiles, avant d’ajouter le rez-de-chaussée du phare. La forme de l’accès à la maison du gardien est particulièrement intéressante. Côté extérieur, des éléments SNOT serviront à l’habillage.

On s’attaque précisément ensuite à la maison du gardien, basée sur une plate de 8×16 tenons. On aménage l’intérieur avec une cheminée et ses rondins de bois, un petit bureau avec une carte, une tasse et un encrier, une petite table de chevet et un lit. On élève les murs avec de nombreux éléments SNOT et 3 petites fenêtres grillagées. On accroche au mur un tableau (inspiré par une photo de famille du fan designer), une étagère avec des provisions, des ustensiles de cuisine et un balai. Bref, c’est plutôt riche !

L’étape suivante est assez vite expédiée. On ajoute une rangée de tiles en haut des murs à la manière des bâtiments modulaires, puis on décore les coins de la maison d’éléments de couleur tan. On construit et on fixe une porte, puis on attache la maison à la base sur une turntable qui permet de trouver l’angle désiré. On la solidarise avec le phare à l’aide d’un axe Technic, ici décoré d’un poisson attaché à un clip. On termine avec un bout de rambarde, puis on passe à la 2ème notice.

Le format « portrait » de la notice le laissait présager : nous attaquons maintenant la structure verticale du phare. On assemble deux étages, quasiment identiques. Ils disposent d’une échelle côté intérieur, et d’éléments SNOT pour l’habillage à l’extérieur. On ajoute également un grand sous-ensemble permettant de prolonger l’axe de rotation.

Nous nous occupons alors de l’habillage du phare, à commencer par sa partie basse. On vient cacher une LED derrière le foyer de la cheminée, et masquer le tout avec un petit sous ensemble. Toujours en partie basse, on construit un second sous-ensemble qui vient cacher le départ des fils – même si un petit morceau reste visible. Ensuite, nous construisons 3 sous-assemblages courbes, qui m’ont fait penser à la construction du set LEGO Ideas 21309 NASA Apollo Saturn V. Ces 3 éléments sont plaqués sur les différents « flancs » de la structure – on termine cette étape avec quelques éléments de feuillage.

Nous continuons l’habillage, avec la construction de 4 nouveaux sous-ensembles identiques 2 à 2, qu’on fixe sur les faces laissées libres de la structure. On y ajoute également 4 petites fenêtres simples mais joliment réalisées, notamment à l’aide de pièces habituellement vues en guise de passages de roues sur les voitures.

On varie les plaisirs lors de l’étape suivante, puisqu’on s’occupe de la maison du gardien. Sa conception est assez « traditionnelle », constituée d’une superposition de slopes couleur dark red. Sur la façade, la jolie tile « macaroni » est tampographiée du nom de l’endroit, Aurora Point. La toiture vient ensuite se poser sur la maison, sur seulement quelques tenons qui permettent d’accéder facilement à l’intérieur comme avec les bâtiments modulaires.

Notre phare manque encore un peu de hauteur – l’étape suivante consistera donc à lui ajouter un étage supplémentaire. On ne notera rien de très particulier dans sa conception avec, comme pour les précédents, une « structure » à base d’éléments SNOT couverte ensuite par plusieurs sous-ensembles sur ses différentes faces. À l’intérieur, c’est l’échelle qui permet de retenir le câble supportant la LED. Du côté opposé, on ajoute quelques éléments Technic dont un axe prolongeant l’axe existant dans la structure.

On attaque alors les deux derniers sachets, portant le numéro 13. On commence avec une structure octogonale, qui supportera la lanterne. À l’intérieur, un engrenage et une petite turntable transmettent le mouvement de rotation à la lentille (remarquez d’ailleurs cette très jolie pièce). La LED est fixe, et sa lumière est réfléchie grâce à un petit miroir tournant (un autocollant). La partie supérieure de la lanterne est formée d’éléments transparents qu’on voit souvent dans les vitrines ou les portes de garage, par exemple. On termine la construction avec une rambarde et quelques éléments de décoration.

Verdict

Et bien c’est pas mal du tout, à commencer par le design. Je le disais en introduction : le projet de Sandro Quatrini a été fortement « adapté » par les designers LEGO, mais je trouve qu’ils ont fait particulièrement du bon travail. Reste l’éternel débat, de savoir si oui ou non le projet est fidèle à la soumission d’origine pour lequel les gens ont voté. Le projet reste, pour moi, fidèle à la philosophie d’origine – l’adaptation « majeure » étant le changement d’échelle – passant de la microfig à la minifig.

La composition du set, avec ce bout de rocher posé au milieu de la mer, surmonté de la petite maison du gardien et de son grand phare, nous plonge tout de suite dans l’ambiance. Les proportions entre les différents éléments semblent justes – si ce n’est les fenêtres du phare qui paraissent un peu grandes. J’aime beaucoup la forme du phare, tronconique, la section des étages se réduisant à mesure qu’on monte. Le designer a pris le parti d’un phare monochrome, à l’exception de la lanterne. C’est souvent le cas des vrais bâtiments, et le rendu est intéressant. D’ailleurs, le choix des couleurs proposé ici me semble particulièrement avisé et renforce l’authenticité de l’ensemble.

La maison du gardien n’est pas en reste, qu’il s’agisse de l’extérieur ou de l’intérieur. Côté extérieur, on appréciera les petits volets, la jolie porte brick built ou les pierres de couleur tan aux coins du bâtiment. Côté intérieur (accessible en enlevant le toit), notre gardien dispose de tout le confort avec un bureau, une cheminée, une table de lit avec un chevet, des ustensiles et provisions divers et variés.

Notez qu’il est également possible d’accéder à l’intérieur du phare, en enlevant 4 panneaux à l’arrière. L’aménagement y est plutôt sommaire, étant donné le peu de place disponible. On y retrouvera surtout les différentes échelles reliant les niveaux entre eux.

Enfin, le rocher sur lequel sont posés le phare et la maison est également très intéressant avec ses mélanges de gris, de vert et ce joli ponton – auquel on pourra amarrer la petite barque blanche. Le rocher abrite une caverne au trésor – une caverne dans laquelle on trouve également le levier permettant de mettre en fonctionnement l’ensemble. Cette base abrite en effet toute la partie « technique » : le boîtier de piles, le moteur et les câbles. Le boîtier de piles est solidement fixé à la base, et caché par un bout de rocher facilement démontable. L’arrière du boîtier reste cependant accessible, pour changer les piles si besoin.

Parlons-en, de la technique. Car dans « Motorised Lighthouse », il y a « Motorised »… et « Lighthouse » 😅. L’ensemble est en effet motorisé, la lanterne tournant sur elle-même pour indiquer aux bateaux la position du phare. Il est également éclairé, à deux endroits : dans la lanterne, évidemment, mais également dans la cheminée de la maison du gardien. Une fois dans le noir, on ne peut que constater que ça fonctionne plutôt bien – je vous ai préparé une petite vidéo comme j’ai pu, le résultat étant plus impressionnant « en vrai ».

Vous vous en êtes certainement rendu compte en lisant le chapitre précédent : l’expérience de construction proposée est franchement sympathique, grâce à la variété des éléments construits. On passe ainsi du rocher avec sa partie technique, à la maison du gardien avec ses aménagements intérieurs, pour finir par le phare dont la construction peut rappeler d’autres tours du même genre, ou même le set LEGO Ideas 21309 NASA Apollo Saturn V. On n’a pas le temps de s’ennuyer, et on passe vraiment un bon moment à voir le phare grandir sous nos yeux. Malgré tout, surtout lors de l’assemblage de la base, les instructions peuvent être un peu difficiles à lire – dommage de ne pas y avoir « surligné » les éléments à ajouter comme cela peut parfois se faire.

Je vais passer rapidement sur les minifigs, vous les retrouverez en détail au chapitre dédié un peu plus haut. Elles sont toutes les deux plutôt jolies, et la sélection et leur nombre réduit me paraissent adaptés au set qui nous intéresse aujourd’hui. Cela n’aurait aucun sens d’avoir une dizaine de minifigs dans un phare !

Enfin, je vais terminer comme d’habitude par le volet financier. Et à en juger par les premières réactions que j’ai pu lire, vous êtes nombreux à trouver ce set cher. Et il l’est, avec 2065 pièces pour 299,99 €. Alors oui, il contient un boîtier de piles (34,99 € à l’unité), des LEDs (9,99 €), un moteur (+/- 20 €), et quelques éléments spéciaux comme la jolie lentille, mais ça n’explique pas tout. Mais comme j’ai pu le lire par ailleurs, je crois qu’il va falloir qu’on revoie nos « critères d’acceptation » des prix, avec les hausses qui s’annoncent pour début Septembre.

Bref, LEGO nous propose ici un très joli set dans son design, très intéressant dans l’expérience de construction qu’il propose, mais malheureusement proposé à un prix qui ne sera pas à la portée de toutes les bourses.

Petit « bonus », ci-dessous, une photo de notre phare avec le très joli set LEGO Ideas 21310 Old Fishing Store sorti en 2017. Si le thème « marin » est commun, vous remarquerez que l’échelle est bien différente. Avec ses 54cm sur la toise, notre phare paraît finalement plutôt petit !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Bonne affaire
motorised-lighthouse-lego-ideas-21335-reviewC'est un très joli phare, fonctionnel et intéressant à construire, que nous propose LEGO. Son vrai défaut ? Son prix, qui semble excessif malgré la motorisation et l'éclairage intégrés.
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nicouse

3,5/5 pour la bonne affaire… je reste dubitatif quant à la notation, comme d’hab.
Everything is awesome…

Last edited 1 mois il y a by Nicouse
Thomas Lego

Merci pour cette revue très complète !
Je ne suis pas une personne issue du milieu maritime, mais ce phare est un très beau set. Ce phare est superbe. Les deux figurines sont très intéressantes également. Il me semble que la reproduction respecte assez bien la réalité. Ce phare est un beau set que ta revue me permet de bien apprécié.

Cuzion

Merci pour cette belle review d’un très beau set. Je le trouve très réussi et l’interprétation refaite par LEGO est franchement réussie.
Comme dit avant, le prix fait très mal mais on ne va pas pouvoir lutter beaucoup à mon avis.
Merci aussi pour la comparaison avec le Old Fishing Store qui prouve qu’il va peut être falloir un peu ruser pour avoir un diorama à peu de chose près à la même échelle ^^’

Le Tonyz

Très beau phare, très réussi par rapport au projet initial, que ça soit les couleurs ou l’échelle minifig. Il est aussi resté motorisé, ce qui est assez logique pour ce genre de set, et très joli élément cette lentille de Fresnel. Bref il est beau, intéressant niveau construction, mais comme dit par tous, assez cher… Même sans motorisation (qu’on aurait sans doute regretté aussi), il reseterait à un prix élevé qu’on doit malheureusement s’habituer à voir… L’époque pas si lointaine du Old Fishing Store qui proposait un beau set à prix correct à vite changé. Bref ça ne sera pas… Lire la suite »

Elvis

Je ne vais pas revenir sur le prix, tout a été dit ci-dessous.
Reste un joli set qui semble agréable à monter. On peut déjà vu des promos sur des boites Ideas donc il va falloir être patient et attentif

Bertrand

Oui mais c’est quand même rare les promos sur les ideas

Kiltoli (Derrick de la Brick)

Comme il y aura toujours des acheteurs quel que soit le prix, il va effectivement falloir s’habituer aux 50€ de plus par set (sauf qu’on va le lire et le relire pendant plusieurs mois)
Tous les derniers sets n’augmenteront pas au 1er septembre, car ils ont déjà eu direct les 50€ en plus….

Weevy

Belle revue pour un set très beau set.
Cependant la comparaison finale avec le magnifique vieux magasin de pêche est pour moi complètement représentative de l’évolution regrettable des produits Lego : en 2017, on avait le même nombre de pièces et aucun stickers pour la moitié du prix actuel.
(Bon, ok, il y a le moteur… Mais quand même 😁)

Julien

Sur le Old fishing store il y avait 11 stickers contre 5 dans le phare mais bon c’est le prix qui pique. A l’époque (pas si lointaine) je l’avais eu en promo à 100 euros dans un Jouéclub à côté de chez moi….

gautier078

Ce set est sympa, le montage a l’air cool… mais là franchement côté prix ça commence à chauffer sérieusement… qu’est ce qu’il se passe chez LEGO ? Ils sont si sûrs d’eux à ce point là ? Genre, on s’en fout on continue de monter les prix : les AFOL continueront d’acheter… ? Mais que se passera t il le jour où les gens décideront de boycotter ? LEGO devra se faire une raison, et devra sans doute baisser ses prix… bon, après ne soyons pas dupes, ça n’arrivera jamais ^^ Mais pour moi, à ce prix là : ce… Lire la suite »