Je vous propose de continuer notre tour d’horizon des nouveautés LEGO Speed Champions attendues pour le 1er Mars avec un « double pack » qui nous emmène chez Mercedes, avec le set 76909 Mercedes-AMG F1 W12 E Performance & Mercedes-AMG Project One (oui, c’est long !)

Informations principales :

  • numéro de set : 76909
  • année de sortie : 2022
  • nombre de pièces : 564
  • prix sur le [email protected] : 39,99 €
  • nombre d’étapes de construction :
    • Mercedes-AMG F1 W12 E Performance : 109
    • Mercedes-AMG Project One : 107
  • temps de construction : 2 heures
  • difficulté : moyenne (autocollants)

Avant de commencer le test à proprement parler, quelques infos sur les voitures proposées. La Mercedes-AMG F1 W12 E Performance est la monoplace de Formule 1 engagée par l’écurie allemande Mercedes Grand Prix dans le cadre de la saison 2021 du championnat du monde de Formule 1. Elle est pilotée par le Britannique Lewis Hamilton et par le Finlandais Valtteri Bottas.

La Mercedes-AMG Project One (ou Mercedes-AMG One comme on l’appelle maintenant) est une supercar, présentée lors du salon de l’automobile de Francfort en 2017 à l’occasion du cinquantenaire du département sportif AMG. Elle est dotée d’un moteur dérivé de celui de Formule 1, et développe 1000 chevaux.

Boîte et inventaire

On retrouve la boîte à la forme allongée caractéristique des sets LEGO Speed Champions contenant deux voitures. Malgré les caractéristiques impressionnantes de la Project One, le duel proposé semble inégal contre la monoplace. Au dos, on voit nos deux voitures depuis l’arrière ainsi que deux images de détails. Les véritables voitures nous sont présentées en photos dans le coin inférieur droit.

À l’intérieur, on trouve 4 sachets de pièces numérotés. Un cinquième sachet contient deux jeux de jantes. Les notices d’instructions comptent 96 et 116 pages, et les planches d’autocollants sont généreuses : 33 pour la F1, et 28 pour la Project One. Dans l’inventaire plutôt conséquent, on remarquera les quelques éléments tampographiés comme les phares, le pare-brise et la calandre de la Project One, ou les flancs des pneus de la F1. On appréciera aussi la présence d’un nouvel élément : une brique de 2 plates d’épaisseur, et disposant d’un tenon creux en partie supérieure. Je reviendrai sur ces éléments au fil de la construction.

Les minifigs

Parité oblige, nous avons une femme et un homme dans cette boîte pour piloter chacun des deux engins. C’est l’homme qui prend les commandes de la F1, et il porte une jolie combinaison noire avec ses différents sponsors qui se prolonge jusque sur les jambes. La tête et la coiffure sont assez communes.

La femme prend les commandes de la Project One n’a pas de jambes tampographiés. Le torse est néanmoins très sympa avec une veste à zip noire arborant le sigle AMG, au-dessus d’un tee-shirt clair. La tête est également commune, mais la coiffure (une casquette teal de laquelle dépasse une queue de cheval) est plutôt rare puisque présente uniquement dans la série 22 de personnages à collectionner.

Chacun des personnages est également livré avec un casque, sécurité oblige. Blague à part, c’est désormais la norme dans la gamme LEGO Speed Champions, et c’est plutôt une bonne nouvelle.

La construction

La construction est séparée en 4 sachets numérotés, et LEGO fournit une notice d’instructions pour chaque véhicule : vous pourrez tout à fait partager la construction avec quelqu’un si vous le souhaitez.

Mercedes-AMG F1 W12 E Performance

J’ai choisi de commencer par la F1. La structure de celle-ci est composée de plusieurs sous-assemblages qu’on vient mettre bout à bout. Sur les côtés, des éléments SNOT recevront la carrosserie tandis qu’aux deux extrémités, les roues seront fixées sur des briques Technic. Le volant est avantageusement remplacé par une manette de jeu vidéo non tampographiée. On construit ensuite deux grands sous-ensembles, identiques à la symétrie près, qui viennent se fixer sur chacun des côtés.

On termine le premier sachet de pièces en s’attaquant à l’arrière de la voiture. On complète la structure, qui sera habillée par la suite.

On continue de s’intéresser à l’arrière de la voiture avec le deuxième sachet de pièces. Au-delà des éléments de carrosserie, la dérive centrale est clipsée au centre. LEGO en fournit d’ailleurs une seconde, si vous voulez changer de numéro (44 pour Lewis Hamilton et 77 pour Valtteri Bottas). La forme obtenue est finalement assez cohérente. On construit l’aileron, et on termine l’arrière en ajoutant le feu.

Vous l’aurez compris, on passe ensuite sur l’avant où on commence par ajouter quelques éléments de carrosserie et deux minuscules rétros. Une petite pièce technic sert de barre centrale au halo, la partie courbée étant réalisée avec une tige clipsée sur la structure. Elle se soulève pour installer le pilote aux commandes. On rallonge l’avant pour y ajouter l’aileron, et on achève la construction avec quelques autocollants et les 4 roues. Sur les flancs, on peut voir que notre F1 est équipée de pneus Pirelli Cinturato « Wet Blue » réservés aux fortes pluies.

Mercedes-AMG Project One

Place maintenant à la construction de la deuxième voiture, dont les formes sont plus « conventionnelles » pour un set de la gamme LEGO Speed Champions. Elle est basée sur le châssis habituel, qu’on vient prolonger avec les essieux de part et d’autre. Comme pour la F1, on commence par s’intéresse à l’arrière de la voiture, qui nous offre un savant mélange de techniques d’assemblages. Remarquez ici les nouvelles briques de 2 plates d’épaisseur, et disposant d’un tenon creux en partie supérieure. Un savant assemblage de slopes tentent, tant bien que mal, de reproduire les formes de la machine.

La construction de la lunette arrière et de sa dérive centrale est plutôt intéressante : celle-ci est articulée sur une charnière, et vient s’insérer entre deux tiles clipsées sur les côtés de la structure.

Ce sachet de pièces s’achève avec l’application de… 14 autocollants, en une seule et même étape. C’est devenu une habitude dans la gamme, et finalement ce n’est pas plus mal en termes de « fluidité » de construction. Et ça permet d’aligner plus facilement les différents autocollants entre eux.

La construction continue avec les deux côtés de l’habitacle, ou des éléments couleur teal viennent apporter un peu de couleur. Remarquez également les deux petits rétroviseurs. L’intérieur de l’habitacle dispose de quelques décorations, mais j’aurais aimé y trouver un volant un peu différent. On prolonge ensuite l’avant.

À l’intérieur de la structure, deux ball joints recevront le capot. Le logo AMG est tampographié au niveau de la calandre, tout comme les jolis phares sur de grandes slopes tronquées, introduites avec cette nouvelle « vague » de sets LEGO Speed Champions. La partie arrière du capot est, assez ingénieusement, reproduite avec deux passages de roues superposés et disposés à l’horizontale. On ajoute le capot et la verrière, puis on retourne la voiture pour lui attacher ses pots d’échappement. On termine avec l’aileron, l’entrée d’air au-dessus du cockpit, et les 4 roues.

Verdict

Commençons par regarder de plus près la F1. Et pour ce premier véhicule, je trouve que le designer s’en tire franchement bien. Les formes et les proportions semblent justes, et les couleur retenues sont fidèles à la voiture de référence. J’aime beaucoup les nombreux petits détails que le designer a réussi à inclure, qu’il s’agisse des bras de suspension, des rétroviseurs ou de la dérive centrale. Le halo est également bien réalisé, et l’utilisation d’une manette de jeu vidéo non tampographiée en guise de volant est une vraie bonne idée.

Les nombreux autocollants me paraissent ici plus justifiés que dans d’autres véhicules où ils servent parfois à souligner les courbes lorsque les pièces LEGO ne le permettent pas : il s’agit ici des différents sponsors, qu’on retrouve pour partie sur la combinaison du pilote. J’aurais par contre aimé retrouver l’inscription INEOS sur le côté de la dérive, plutôt qu’au-dessus, au niveau des éléments couleur dark red. Mention spéciale aussi pour les jolis flancs de pneus tampographiés qui ajoutent une touche de réalisme complémentaire.

La Project One est également intéressante, même si on regrettera l’utilisation de la verrière vue et revue dans les modèles de la gamme et qui a tendance à uniformiser les supercars. Elle est ici surmontée de l’entrée d’air centrale, et se prolonge sur une dérive joliment réalisée. L’arrière de l’engin est superbe avec cette grosse sortie d’échappement, ces feux brick-built et ces éléments clipsés au-dessous qui viennent « asseoir » le modèle.

Côté avant, j’ai beaucoup apprécié l’utilisation inventive de passages de roue noirs à l’horizontale pour former le capot si particulier de la machine. On notera, comme dans de nombreux sets de cette nouvelle « vague » Speed Champions, l’utilisation de nouvelles slopes tronquées et tampographiées pour les phares qui offrent une plus grande « fluidité » dans la forme. La calandre tampographiée est également magnifique.

Comme très souvent dans la gamme, l’assemblage de ces machines est une petite partie de plaisir, chacune d’entre elles apportant de vraies bonnes idées dans les techniques d’assemblage. Ici, je retiens surtout la réalisation dérive centrale de la Project One, un vrai morceau de bravoure. Les autocollants peuvent en revanche parfois être un peu difficiles à aligner correctement – et je trouve que le logo Mercedes mériterait d’être tampographié sur le capot. On regrettera d’ailleurs, comme d’habitude, une différence de teinte assez notable entre les autocollants et les éléments LEGO.

Les deux minifigs sont sympas, mais j’aurais apprécié que LEGO fournisse un peu plus de travail pour la pilote de la Project One, en particulier pour ses jambes tristement monochromes. La combinaison du pilote de F1 est franchement jolie, et on appréciera que désormais, LEGO fournisse une chevelure en plus du casque pour chacune des minifigs de la gamme. En termes de jouabilité, on appréciera comme toujours une certaine solidité des modèles qui pourront parcourir sans crainte de nombreux kilomètres.

En termes de budget, il faut logiquement compter le double des sets ne proposant qu’une seule voiture – ce n’était pas forcément le cas pour certaines références de la « vague » précédente, et c’est donc plutôt une bonne nouvelle. D’autant plus que l’inventaire est plutôt généreux (564 pièces), et compte un certain nombre d’éléments tampographiés, spécifiques et/ou rares. Bref, voilà un set fort sympathique à de nombreux points de vue !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. Il sera disponible le 1er Mars 2022. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
mercedes-amg-f1-w12-e-performance-mercedes-amg-project-one-lego-speed-champions-76909-reviewUn design réussi et une expérience de construction sympathique pour deux véhicules radicalement différents, un bon petit set de plus dans la gamme LEGO Speed Champions !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Un joli duo de Merco, plus sympa que les Lotus, surtout la F1 qui est la plus réussie. malgré les trop nombreux autocollants, c’est vraiment un bon point que LEGO tampographie certaines pièces, surtout les phares qui restent le plus important (et si on ne veut pas coller le reste).

Thomas Lego

Merci pour cette revue !
Je trouve ce set très intéressant. La F1 ni est pas pour rien est ça technique de construction est intéressante. Je trouve sont design plutôt réussi. Un set que j’aimerai sans doute acheté.

Last edited 7 mois il y a by Thomas Lego
Elvis

C’est un peu mieux que chez Lotus, surtout grâce à la F1

tonio_sport

désolé mais tjrs pas emballé… j’attends la countach et la 512M… le reste me fait ni chaud, ni froid : en ce qui me concerne, ces supercars se ressemblent toutes (c’est vrai que la verrière n’aide pas !) mais merci pour ces reviews.