Il y a bien longtemps que je n’avais pas construit une des petites voitures de la gamme LEGO Speed Champions. Pendant un certain temps, les rumeurs semblaient indiquer une fin de vie pour cette gamme dès l’année dernière. Fort heureusement, il n’en est rien : LEGO nous a gratifié de 5 nouvelles références en début d’année. Je vous propose de découvrir dans cet article l’une d’entre elles : le set 75892 – McLaren Senna. Pour information, la vraie voiture du manufacturier anglais est un monstre de 800 chevaux, vendu pour la modique somme de 930 000 € : le modèle LEGO vous coûtera plus de 62 000 fois moins cher 😀

Informations principales :

  • numéro de set : 75892
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 219
  • prix sur le [email protected] : 14,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 73
  • temps de construction : 40 minutes
  • difficulté : moyenne (autocollants parfois difficiles à appliquer)

Boîte et inventaire

Nous ne sommes pas dépaysé, ce cru 2019 de la gamme LEGO Speed Champions nous présente une boîte d’un format identique aux années précédentes. À l’avant, nous avons le pilote au volant de son bolide, sur une rue pavée (dans une supercar, ça doit un peu vibrer !). Au dos, il se transforme en mécanicien pour le voiture en phase d’essais aérodynamiques devant un ventilateur géant, ou pour changer une roue. On trouve également une photo du magnifique (et très exclusif) bolide de McLaren.

À l’intérieur, nous trouvons 5 sachets de pièces dont un contenant les deux jeux de jantes (en fait d’enjoliveurs), un châssis noir, une planche de 20 autocollants (dont la majorité sont pour partie transparents : attention lors de l’application) et une notice d’instructions de 64 pages, pour 73 étapes de construction.

Parmi les pièces rares, on notera :

Autant dire que pour le moment, ça commence plutôt bien !

La minifig

Comme toujours dans ces sets LEGO Speed Champions, chaque voiture dispose de son pilote. On commencera par noter, comme trop rarement, que les jambes sont tampographiées, et la ceinture également. Notre pilote porte une combinaison grise, avec quelques liserés orange et argentés. Sur l’avant, on devine le logo McLaren, tandis que le dos est tampographié très finement de 3 logos : McLaren, Senna, et Pirelli. C’est très joliment réalisé. Le visage est plus standard, et arbore un léger sourire. Le pilote porte un casque noir (sans tampographie, malheureusement), et dispose d’une clé plate pour se transformer en mécanicien. Bel effort de LEGO sur cette minifig.

La construction

La construction commence par l’assemblage, sans grand intérêt, du “ventilateur” (désolé si ce n’est pas le bon terme technique) servant aux essais d’aérodynamisme. On a connu franchement mieux comme “accessoires” à ces sets LEGO Speed Champions, mais c’est vrai qu’on a connu aussi nettement pire.

On passe ensuite à la voiture, où l’on notera comme souvent quelques techniques intéressantes. Si le châssis est habillé de manière assez classique, on notera sur l’avant l’utilisation dune charnière pour créer, avec 2 panels en coin, l’imposante calandre de la voiture. On remarquera également l’utilisation de 2 lames habituellement vues dans la gamme LEGO Nexo Knights pour représenter les phares si particuliers.

Le cockpit est une petite merveille, et est réalisé à l’aide d’un pare-brise (Front 4X4X1) posé à l’envers, et décoré de deux stickers sur les côtés pour représenter les portières. En parlant d’autocollants, on regrettera ici la présence de 20 d’entre eux. Ils ne sont d’ailleurs pas forcément faciles à appliquer, et sont transparents pour certains : attention aux traces de doigts !

La partie arrière et l’échappement sont également joliment faits, les feux stops étant représentés par des pointes de lance en trans red : il fallait y penser, et ça fonctionne vraiment bien. Pour le reste, la construction est assez classique, sur la base d’une largeur de 6 tenons comme l’ensemble des sets de la gamme.

Verdict

Franche réussite pour ce premier set du cru 2019 de la gamme LEGO Speed Champions à passer entre mes mains. Une minifig soignée et très réussie, des techniques de construction intéressantes (quelque peu gâchées par l’application incessante d’autocollants), et un inventaire relativement riche sont autant de “bons points”.

Pour le design, je vous laisserai juger : il n’est jamais évident de reproduire les voitures au design effilé que sont les supercars, surtout à une échelle aussi réduite. Ainsi, comme d’habitude, la voiture semblera un peu carrée, et le rapport longueur / largeur trop élevé. On notera cependant les efforts du designer pour reproduire l’immense calandre, les entrées d’air à côté des portières, ou encore les feux avant et arrière qui sont, signalons-le, brick-built et de manière plutôt ingénieuse.

Un joli modèle donc, qui me donne envie de me procurer les autres sortis cette année, en espérant qu’ils soient du même acabit !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de