On attaque du très lourd aujourd’hui avec ce set 71040 – Le Château Disney et ses 4080 pièces au compteur.

Informations principales :

La boîte et son contenu

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les dimensions de la boîte sont impressionnantes (58 x 47.5 x 16.5 cm).

Sur l’avant de celle-ci, on voit notre château de face, avec Mickey et Minnie sous le porche, tandis que Donald et Daisy arrivent à leur rencontre. La fée Clochette est en train de voler près d’une des tours. Un sol pavé est présent sous le château, qui semble entouré de collines boisées. Enfin, le fond est constitué d’un coucher de soleil et d’un feu d’artifices dans le nuit tombante.

Sur l’arrière, dans la partie haute on retrouve une photographie comparative du modèle LEGO avec le château situé au Walt Disney World Resort d’Orlando, en Floride. On y voit également la face cachée de notre château avec toutes ses pièces et un zoom sur certains des nombreux détails qui se trouvent dans ces dernières. Et autant le dire tout de suite, ça fourmille !

Enfin, sur le haut de la boîte, sont présentées les minifigs à retrouver dedans (qu’on aurait pu aimer plus nombreuses, vue la taille du set) : les deux couples Mickey – Minnie et Donald – Daisy, avec la Fée Clochette pour tenir la chandelle.

A l’intérieur, 34 (!) sachets de pièces, numérotés de 1 à 14, un sachet de grandes plates, quatre Light Bluish Gray Wedge 16 x 4 Triple Curved en vrac, une planche de stickers (oui, dans un set à 350€ prix public…) et une notice d’instructions de 492 pages. On retrouve dans cette notice un détail de toutes les petites attentions laissées çà et là dans le château, de la Belle au Bois Dormant à Raiponce, en passant par Cendrillon et Blanche Neige.

Les minifigs

Mickey

Il porte un pantalon rouge, tampographié sur l’avant avec deux boutons blancs et des chaussures noires, et sur le côté avec le rappel de la veste du smoking par une bande de satin noire. Il porte donc une veste de smoking noire, avec une chemise et des gants blancs, et un noeud papillon jaune. Comme d’habitude les couleurs apparaissent assez ternes sur le fond noir mais c’est plutôt mieux qu’à l’accoutumée. Une pièce souple que l’on intercale entre le buste et les jambes forme la queue-de-pie de la veste. Le visage, souriant, est superbement réalisé, les formes et les expressions sont parfaites, de même que les couleurs. Une première minifig particulièrement réussie donc.

Minnie

La compagne de notre souris préférée porte une robe rouge à pois blancs, avec des manches qui recouvrent une partie des bras, un petit noeud de la même couleur sur la tête, et des jambes recouvertes par un jupon, sans oublier une paire de « chaussures » jaunes. Elle porte également des gants blancs. Le visage doit être réalisé dans le même moule que Mickey, puisqu’il a exactement la même forme. Néanmoins, on retrouve sur le visage la coquetterie de Minnie, avec ses beaux cils (hormis le noeud, c’est le seul élément qui change par rapport visage de Mickey). C’est encore une fois très propre, une seconde minifig également à la hauteur des espérances.

Donald

Il est composé de 5 pièces, outre le torse, les jambes et la tête on retrouve son chapeau de marin ainsi que sa queue de canard. Il porte son paletot habituel, ponctué au col et aux manches de liserés jaunes, et flanqué d’un noeud papillon rouge. Le visage est bien réalisé, avec deux nuances d’orange pour le bec et la langue rose qui dépasse, et ses grands yeux. La bas du corps est assez simple, avec ses pieds palmés jaunes et son pantalon blanc. On ne déroge pas à la règle, c’est superbement réalisé.

Daisy

Là encore, à la manière de Mickey et Minnie, le moule utilisé pour le visage est rigoureusement le même, ce dernier ne variant que par les grands yeux maquillés de Daisy. Elle porteur la tête, comme Minnie, un noeud cette fois-ci en mauve. Le haut est rose avec les bras blancs nus, et quelques liserés mauve également. Enfin, les jambes sont identiques à celles de Donald, si ce n’est qu’elle porte des chaussures vous l’aurez deviné, mauves. Peut-être à ce stade la moins réussie des minifigs, mais il faut dire que le niveau est particulièrement élevé.

La Fée Clochette

C’est la cinquième et dernière minifig contenue dans ce set, et on ne la trouve que parmi les toutes dernières pièces. Son torse est vert, et on y a imprimé la partie haute, nue, couleur chair. Malheureusement, la couleur obtenue n’est pas identique à celle des bras, et le col est également vert au lieu d’être couleur chair également. Dommage. Pour le reste c’est bien réalisé, avec des souliers verts, une paire d’ailes translucide bleue, un visage souriant et une chevelure blonde. Elle porte également une jupe qui est réalisée à l’aide d’une pièce en « tissu » pliée sur elle-même.

La construction

On s’attaque avec la série de sachets n°1, à la construction de la base de notre château, logique. Cette étape démarre par l’armature de ce qui deviendra cette base, réalisée à partir de grandes barres Technic assemblées entre elles à l’aide de cadres et autres pins. On renforce cette base à l’aide de grandes plates qui viennent se fixer par en-dessous.

On retourne ensuite l’ensemble pour s’atteler au « remplissage » de ce dernier, avant de commencer à y ajouter ce qui deviendra le sol du château. De grandes Dark Bluish Gray Brick, Round Corner 10 x 10 with Slope 33 Edge, Axle Hole, Facet Cutout viennent prendre place dans les angles, reliées par diverses slopes qui apportent ces beaux arrondis autour de la base.

Première grosse astuce de montage ensuite : on assemble le sol du hall principal sur une grande Light Bluish Gray Plate, Modified 10 x 10 Octagonal with Hole, qui vient prendre place sur la turntable précédemment laissée en attente. qui permet de l’orienter de 45 degrés par rapport aux autres pièces.

On continue ensuite en remplissant le sol, avec quelques slopes et tiles pour les rochers sur le côté, et on ajoute la première référence aux dessins animés Disney : les deux grenouilles du film la Princesse et la Grenouille.

On termine cette première série de pièces avec la finition du sol, et la création des marches de l’escalier menant au hall principal.

Nous attaquons la série de sachets n°2 avec l’assemblage de Mickey, dont nous avons déjà parlé plus haut. Hormis cette minifig bien réussie, cette étape se limite à l’assemblage de 6 poteaux qui recevront la partie haute du château. On remarquera ici l’utilisation intelligente des round plates 1×1 permettant de décaler les assemblages de briques d’un demi-tenon. Pour le reste, cette étape est assez répétitive avec 3 séries de paires de poteaux identiques (dont 2 d’entre elles sont le miroir l’une de l’autre).

Il est à présent temps de démarrer la troisième série de sachets. La construction du château se fait assez rapidement jusqu’ici, puisque nous assemblons beaucoup de « grosses » pièces, et le fait de les avoir compartimentées en 14 grandes étapes facilite le tri. Cette troisième série voit l’assemblage de la face avant du château, à commencer par les poteaux qui serviront à fixer les portes. Avant d’ajouter ces dernières, on construit quelques arches visant à recevoir la partie haute du château.

Puis on assemble les portes, et l’arche qui les surplombe. Une jolie astuce de montage également ici, avec 2 arches blanches qui viennent s’insérer sous les grises pour donner ce portail très travaillé. On termine en ajoutant quelques pièces sur le dessus qui viennent solidifier l’ensemble et décorer la partie haute de la muraille.

On termine cette troisième grande étape avec l’ajout des balustrades de part et d’autre de l’escalier, et les deux lanternes superbement réalisées à base de cylindres en trans yellow sur lesquelles viennent s’insérer des Reddish Brown Minifig, Headgear Crown with 4 Tall Spikes, et d’autres pièces en red brown et en pearl gold. C’est tout bonnement magnifique.

La quatrième série de sachets correspond tout d’abord à l’assemblage des arches permettant de « fermer » l’avant du château. Elles prennent place sur les tiles laissées en attente sur le sol, et les angles sont trouvés grâce à une utilisation ingénieuse de Hinge Plate 1 x 4 Swivel Top / Base Complete Assembly. On ajoute ensuite de grandes arches sur la face arrière, et on solidifie le tout.

Vient ensuite la construction du sol du premier étage, lui aussi reposant sur des tiles préalablement installées. On ajoute également dans cette étape un chandelier magnifiquement réalisé sur une base de barre de bateau.

C’est alors que vient la seconde référence aux films Disney, avec la construction d’un support avec un carquois, d’une cible et de quelques gâteaux : je parle évidemment du film Rebelle (Brave en version originale).

On termine cette quatrième grande étape par l’ajout d’éléments de décor au rez-de-chaussée : une horloge, un pot de fleurs et deux statues de soldats en armure.

On attaque l’étape suivante avec l’assemblage de Minnie, dont on a parlé plus haut. Puis on s’attelle ensuite à la construction des remparts, essentiellement réalisés à l’aide de demi-cylindres (Cylinder Half 3 x 6 x 6 with 1 x 2 Cutout), et de grands panels de 1x5x6 tenons, le tout en light bluish gray. C’est dans cette étape que l’on applique les premiers autocollants du modèle, sur les remparts pour simuler la présence de pierres apparentes. On ajoute également, côté intérieur, trois boucliers avec des armoiries. Puis on continue cet ensemble par l’ajout des arches et des créneaux sur sa partie haute, pour enfin apporter la touche finale avec ces très grandes pièces (Wedge 16 x 4 Triple Curved) qui viennent habiller les deux tours nouvellement créées. On ajoute ensuite ce premier ensemble au château.

La suite logique est donc l’assemblage de la seconde partie qui viendra prendre place du côté droit du château. L’assemblage est semblable à l’étape précédente, si ce n’est qu’on assemble ici une grande tour, et une seconde petite tourelle en lieu et place des deux grandes tours de l’étape précédente. On en profite également pour ajouter côté intérieur la référence suivante aux films Disney, avec le tapis volant et la lampe magique d’Aladdin. On ajoute également cet ensemble au château pour terminer l’extérieur de la partie basse de ce dernier.

L’étape suivante concerne la construction de la partie du château surplombant le porche. On y ajoute notamment en guise de fond une très belle pièce tampographiée avec un motif de fer forgé (White Panel 1 x 6 x 5 with Light Bluish Gray Ironwork Pattern). On continue en construisant une balustrade, puis deux petites arches réalisées avec ce que le amateurs de la gamme Speed Champions reconnaîtront tout de suite : des passages de roue (White Vehicle, Mudguard 4 x 2 1/2 x 1 2/3 with Arch Round), plutôt astucieux.

On s’attèle ensuite à proprement parler au toit, tout en dark blue. Les slopes s’empilent et donnent cet ensemble harmonieux. Le tout est décoré avec des cornes de licorne (!) un peu partout. Une petite astuce de montage sympa est à relever lors de l’assemblage de la pointe qui entoure l’horloge.

On attaque ensuite la 8ème série de sachets, qui commence par l’assemblage de Donald dont nous avons pu parler plus haut. On commence par ajouter des slopes en dark blue sur la muraille gauche du château, avant d’ajouter les créneaux aux tours et de découvrir encore ici une belle astuce de montage, basée sur l’utilisation de Slope, Inverted 45 3 x 1 Double posées à l’horizontale.

On continue en construisant ce qui servira de base à la toiture des tours, en employant une technique de construction qu’on a depuis revue avec la fusée 21309, basée sur l’utilisation de Plate, Round 1 x 1 with Open Stud dans lesquelles viennent se loger les axes des pièces qui iront au-dessus. Chacun de ces ensembles est constitué par l’assemblage de pas moins de 88 pièces. On coiffe de cette manière les deux tours côté gauche, et on ajoute sur la première la partie qui recevra la « pointe ».

La neuvième série de sachets démarre de la même manière que la précédente, avec l’ajout des créneaux et de la base de la toiture de la première tour (la seconde a déjà été réalisée dans une étape précédente). On ajoute ensuite la partie qui recevra la pointe, avant d’assembler et d’ajouter ces dernières sur les quatre tours, avec leurs drapeaux, ainsi qu’une plus petite sur la « mini-tour » située complètement à gauche. C’est ainsi que se termine l’assemblage de l’extérieur du château.

Nous commençons l’assemblage des pièces formant la 10ème série de sachets par la construction de Daisy, dont nous avons parlé plus haut dans cet article. Ensuite nous nous attelons à la partie intérieure, couleur tan, du château, à commencer par sa base et quelques décors au sol. Puis on monte les murs, dont une petite « terrasse » extérieure et ses créneaux, ainsi que ce qui deviendra une cheminée (dans une belle couleur medium dark flesh) une fois le modèle retourné. On y ajoute les fenêtres et leurs rideaux, puis on termine les murs.

On s’attaque ensuite à l’intérieur en retournant le tout, pour deux nouvelles références à des dessins animés Disney : La Belle et la Bête, avec sa rose sous verre et son chandelier qui parle dénommé Lumière, et La Petite Sirène avec la cuisine de ce cuisinier un peu fou, Sébastien, amateur du massacre de poissons.

La 10ème grande étape permet d’assembler un étage au dessus de l’ensemble préalablement construit. Le principe constructif est similaire, on prend le soin d’ajouter dans les angles des petites tourelles plutôt réussies. On ajoute également des créneaux et une partie de toiture, toujours en dark blue. En revanche, pas de fenêtres à cet étage, simplement des petites lucarnes.

Vient alors à son tour l’aménagement intérieur de ce second étage, avec d’un côté les balais, le livre dans son coffre et le chapeau de Mickey dans Fantasia, et de l’autre le rouet de La Belle au Bois Dormant. On termine cette étape avec l’ajout d’une toiture à l’une des tourelles.

Nous continuons ensuite avec la construction de la plateforme qui recevra la plus grande des tours (avec ses créneaux et ses rambardes, notamment fixées ici à l’aide de pièces Technic), ainsi qu’avec l’aménagement d’une chambre et d’un grand lit au niveau suivant. On assemble une grande fenêtre juste derrière ce lit mais problème, une fois l’intérieur monté, on ne voit plus depuis les fenêtres que le dos des plates ayant servi à l’aménagement de la chambre, dommage. On termine cette partie en construisant le toit, et ses décorations.

Vient ensuite la référence suivante aux films Disney, avec le soulier de verre de Cendrillon, placé aux côtés d’un livre dont on lit sur la première page « Once Upon a Time… ». Notre château représente quand même celui de Cendrillon, justement, je trouve donc cette référence plutôt minimaliste d’autant plus qu’elle se retrouve cachée par un toit…

L’avant-dernière série de pièces commence par l’assemblage de la Fée Clochette. Nous passons ensuite à la construction de la grande tour, par sa partie basse qui reçoit deux fusils à tenons et des feux d’artifice à y insérer. Je doute que cette fonctionnalité soit très utile, étant donné le public visé par ce set. On ajoute également dans cette première partie un coffre contenant une paire de ciseaux, une mèche de cheveux noire et une brosse, référence (encore une fois un peu légère selon moi) à Raiponce.

On ajoute au premier étage de cette tour le miroir et la pomme empoisonnée de Blanche-Neige, avant de s’attaquer à la partie la plus haute du château. Quelques créneaux et une petite tourelle viennent habiller celle-ci.

Enfin, nous attaquons la quatorzième et dernière grande étape, constituée d’un seul sachet de pièces. On commence par construire le balcon, avant de terminer la petite tourelle et d’ajouter la plateforme qui recevra la flèche. Un axe prend place au milieu de celle-ci, et on vient l’habiller des 4 côtés d’une grande quantité de pièce en pearl gold. L’ajout de la flèche à la tour principale achève la construction de cette dernière, et par la même du château tout entier. En effet, il ne reste qu’à insérer la tour sur la plateforme qu’on lui a réservée logée dans la partie centrale du château, avant de rajouter cet ensemble à la partie basse.

Le modèle terminé

Bon, c’est l’heure du verdict. Commençons par les points négatifs, mais ça va aller assez vite car ils sont peu nombreux :

  • les minifigs de qualité inégale, malgré un gros effort général sur celles-ci
  • on aurait apprécié d’avoir un peu plus de minifigs, comme Cendrillon, Belle, La Bête, ou Blanche-Neige afin de donner un peu plus de vie au château
  • la planche de stickers, certainement dispensable dans un set à ce prix
  • les références un peu “légères”, pour Cendrillon et Raiponce notamment
  • les quelques petits détails perfectibles
  • l’aspect “tranche de château” lorsqu’on le regarde de côté. C’est un parti pris par LEGO, permettant de voir l’intérieur de ce château aux formes complexes

Maintenant, les points positifs, et ils sont nombreux :

  • un inventaire pléthorique, avec beaucoup de “grandes” pièces qui raviront les MOCeurs de tous bords
  • des astuces de construction à la pelle, qui seront instructives même pour les constructeurs les plus chevronnés
  • un choix de couleurs judicieux et harmonieux
  • un très bel aspect général, et fidèle à son modèle, ce château aux tours et aux balcons de toutes les tailles et de toutes les formes, lui donnant une vraie vie
  • ses dimensions, qui imposent le respect : le modèle terminé fait 48cm de large, pour 74cm de haut !
  • les détails dont fourmille le château, entre son ameublement et ses références aux grands classiques de chez Disney
  • une jouabilité exemplaire, avec tous les détails qu’il contient
  • la possibilité de le séparer en trois parties pour le transport ou le stockage éventuel
  • et beaucoup d’autres choses que vous découvrirez en le construisant !

Pour résumer, il s’agit d’un set de très haute volée, à condition d’avoir de la place pour l’exposer vue la taille de l’engin. Le niveau de détail est vraiment exceptionnel, et le design frise la perfection.

Il n’est pas inutile de rappeler qu’il s’agit d’une exclusivité pour les LEGO Stores et sur le [email protected], il sera difficile de trouver des revendeurs vous le proposant beaucoup moins cher que le prix public conseillé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.