C’est parti pour une série de tests dédiés aux nouveautés LEGO Harry Potter attendues pour le mois de Mars, avec pour commencer le set qui a sûrement fait le plus parler de lui pour son originalité et les promesses qui l’accompagnent. Avec la référence 76399 Hogwarts Magical Trunk, LEGO nous promet la possibilité de reproduire, avec un seul set, pas moins de 3 scènes cultes de la saga. En plus de nous proposer une jolie malle colorée aux couleurs de la maison de son choix.

Informations principales :

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, la malle aux couleurs des 4 maisons de Poudlard est entrouverte. On y aperçoit quelques meubles, alors que s’en échappent plusieurs accessoires : un canapé, une table ou encore un coffre au trésor. Devant, Harry s’apprête à être soumis à la Cérémonie de Répartition avec le Choixpeau, sous le regard d’autres élèves. 3 encarts, dans le coin inférieur droit, nous montrent quelques unes des possibilités de personnalisation, qu’il s’agisse de la couleur de la malle ou des innombrables possibilités de minifigs, mais j’y reviendrai.

Au dos, on trouve les 3 scènes cultes que LEGO nous propose de reproduire avec cette malle : la fête de bienvenue dans la Grande Salle, la Cérémonie de Répartition, et Harry dans la salle commune de Gryffondor. Je parle rarement des tranches de la boîte, mais sur le haut on retrouve les différentes pièces qui serviront à personnaliser la construction : les éléments de minifigs, les meubles, ou encore les pièces de couleur pour la malle.

À l’intérieur, on trouve 5 sachets de pièces numérotés et un élément qu’on a vu pour les demi-plaques de routes de la gamme LEGO City, cette fois-ci en dark tan et qui servira de fond pour la malle. La notice d’instructions compte 128 pages, et on trouve 2 planches d’autocollants. Elle représente une enveloppe contenant très certainement la lettre d’admission à Poudlard. On remarquera que le blason de l’école a été modifié, après l’erreur vue dans le set 76391 Hogwarts Icons Collectors’ Edition : c’est bien Draco Dormiens Nunquam Titillandus (Ne chatouillez jamais un dragon qui dort), et non Titillandos.

La première planche d’autocollants en compte 21 et est assez « classique » : les autocollants sont numérotés et seront, pour la plupart, appliqués au fil des étapes de construction. La seconde en compte 45, non numérotés, et serviront à personnaliser la malle comme vous l’entendez.

Chose étonnante, l’inventaire à la fin de la notice d’instructions est complètement erroné. Les références de pièces sont bonnes, mais pas le nombre pour chacune d’entre elles. La lecture de cet inventaire m’a néanmoins permis de découvrir une jolie collection d’éléments intéressants. On trouve ainsi de nouvelles pièces, comme des grandes tiles inversées de 8×4 tenons, de jolis éléments dorés, beaucoup d’éléments tampographiés comme le journal le Quibbler ou la carte du Maraudeur et, évidemment, plein d’éléments de minifigs tous plus intéressants les uns que les autres.

Les minifigs

La seule minifig « imposée » dans le manuel d’instructions est celle du professeur McGonagall, dans une tenue qui était jusqu’ici exclusive au set 76382 Hogwarts Moment: Transfiguration Class. La robe est très joliment travaillée, elle aurait par contre peut-être mérité d’être tampographiée sur les côtés. La professeure a droit à un double visage, et un chapeau duquel dépasse sa chevelure. Elle est accompagnée d’une chouette, dans une couleur sand blue inédite jusqu’ici.

Pour les autres minifigs, LEGO « n’impose rien ». Une page du manuel d’instructions est d’ailleurs dédiée et nous propose de combiner les nombreux éléments comme on le souhaite. De nombreux éléments sont exclusifs : les 5 torses, les petites jambes intégrant une lanière grise, les « jupes » à intégrer entre le torse et les jambes ou encore 8 des 11 visages. Et ces 11 visages sont doubles !

Pour résumer nous avons :

  • 2 types de jambes
  • la possibilité d’intégrer une « jupe » ou non
  • 5 torses
  • 5 baguettes de couleurs différentes
  • 11 visages doubles
  • 17 coiffures

Ce qui fait pas moins de 37 400 possibilités !

Bref, comme promis par LEGO, les possibilités de personnages sont nombreuses. On regrettera malgré tout de ne pas disposer des visages nécessaires aux membres de la famille Weasley (avec des sourcils roux), même si les coiffures rousses sont bien présentes.

La construction

Le premier sachet de pièces contient essentiellement les éléments de minifigs juste au-dessus. Une des premières pages du manuel d’instructions insiste sur les nombreuses possibilités offertes par ces éléments. On construit également les deux premiers éléments de décoration : une cheminée, et une bibliothèque comportant de l’autre côté une construction que je n’ai pas identifiée…

On passe ensuite à la malle en elle-même, et on commence par son système de fermeture. Il s’agit ici principalement d’éléments SNOT, l’un d’entre eux comportant la « serrure » : une petite pièce avec un crochet, fixé sur une turntable, qui viendra se bloquer dans la partie supérieure de la malle lorsqu’on tournera la clef. Côté intérieur, de grandes plates constituent la structure inférieure de la malle. On construit alors deux sous-ensembles, symétriques, qu’on attache à cette structure. Côté extérieur, ils comportent les poignées de la malle. Côté intérieur, ce sont des clips qui serviront à la décoration des différentes scènes. On pave l’intérieur, et côté serrure des grandes plates seront décorées par la suite aux couleurs de votre maison préférée.

On construit deux nouveaux sous-ensembles, symétriques, qui viennent se fixer aux précédents avec deux charnières. Là encore, des clips côté intérieur serviront à attacher les décors. En guise de sol, on utilise ici une demi plaque de route, qu’on a pu voir dans la gamme LEGO City dernièrement, colorée en dark tan pour l’occasion. Au-dessous, elle est pavée de grandes tiles inversées de 8×4 tenons et de quelques éléments reddish brown. Côté extérieur, des éléments SNOT sont surmontés de grandes plates, et seront eux aussi décorés aux couleurs de votre maison préférée. Au milieu, une plate modifiée servira à verrouiller la malle.

On passe ensuite précisément à la décoration de la malle. On commence par la fermer, puis on y ajoute quelques éléments dorés et dark orange. Deux pages du manuel sont consacrées aux possibilités de personnalisation, j’ai choisi pour ma part de décorer la malle aux couleurs des 4 maisons. Vient ensuite une autre étape de personnalisation, mettant à l’oeuvre l’imposante planche de stickers fournie pour laquelle vous ferez ce que vous voulez. Hormis les deux autocollants sur les côtés, collés sur des tiles arrondies et permettant d’inscrire votre nom, j’ai choisi de laisser la malle vierge.

On reprend la construction des accessoires intérieurs, avec pour commencer deux armoires contenant quelques accessoires et décorées, à l’arrière, de bougies. On installe alors ces éléments dans le milieu de la malle, aux côtés des deux constructions assemblées au début. S’ensuivent deux tables pleines de mets divers et variés et renfermant, au-dessous, des éléments de personnalisation pour les parures de lit (j’y reviendrai). On construit ensuite un canapé qui cache un échiquier en dessous,et on colle les autocollants sur les 4 grands drapeaux qui serviront de décor. Le dernier accessoire assemblé est un coffre doré renfermant quelques accessoires. Au fur et à mesure, on range tous ces éléments dans la malle… et ça rentre au chausse-pied. La dernière étape de construction est la clef, décorée d’un autocollant illustrant le blason de Poudlard.

Si les 5 sachets de pièces sont alors terminés, ce n’est pas le cas de la notice d’instructions. Elle comporte quelques pages permettant de transformer les différents accessoires pour, par exemple, transformer les tables en lits ou le canapé en deux fauteuils avec un échiquier.

Verdict

La promesse faite par LEGO est belle, mais je dois avouer que le résultat n’est pas tout à fait à la hauteur de mes espérances. Si on peut lire, dans le descriptif officiel du set, que la malle « contient une grande sélection de pièces de minifigurines » et qu’elle est « facile à transporter et à ranger », ce n’est pas tout à fait vrai et pour plusieurs raisons.

Avec, pour commencer, le même défaut que dans la série de « livres-classes » de la même gamme (et nous reparlerons des deux nouveaux sous peu) : il est très difficile de transporter les minifigs dans la malle et tous les éléments de personnalisation. Elle est déjà bien pleine avec les différents accessoires fournis.

Le choix d’une autre mise en scène que la Cérémonie de Répartition pose un autre problème : il suppose de démonter certains meubles pour en fabriquer d’autres – en convertissant les tables en lits, ou le canapé en deux fauteuils. Les dimensions de la malle étant prévues pour ranger les meubles dans leur configuration « de base », il faudra alors les « reconstituer ». Ce n’est pas très long à faire, mais ça peut supposer d’avoir les instructions sous la main – ce qui ne sera pas nécessairement le cas si vous avez choisi d’emmener cette malle sur votre lieu de vacances.

Dernier défaut à mentionner, dont vous vous êtes peut-être aperçu sur les photos de cet article : on note de vraies différence de couleur entre certaines pièces et notamment le dark tan du plancher – les photos ont tendance à un peu exagérer cette différence, mais elle existe bel et bien.

Allez, j’arrête avec les défauts. Car ce petit set a aussi plein de qualités. À commencer par les nombreux éléments de minifigs qu’il contient, dont une bonne partie sont inédits. Chacun devrait trouver de quoi faire parler son imagination – même si comme je le disais plus haut, on ne trouve aucun visage avec les sourcils roux (alors que la boîte contient des cheveux de cette même couleur) – impossible donc de reproduire de manière convaincante l’un des trois principaux protagonistes de la saga, Ron Weasley, ni les membres de sa famille. On remarquera aussi que le torse noir et ses mains blanches ne pourra être utilisé qu’avec des visages de la même couleur. La seule minifig « imposée » est celle de Minerva McGonagall, et elle est superbement réalisée et présente seulement dans un seul autre set.

En termes de possibilités de personnalisation, LEGO permet également de choisir les couleurs de votre maison préférée pour décorer la malle – j’ai pour ma part fait un mélange des quatre. Notez cependant qu’une fois la construction terminée, si vous changez d’avis, le démontage n’est pas forcément chose aisée. Pour personnaliser encore plus l’ensemble, LEGO fournit également une grande planche d’autocollants que vous pourrez (ou non) appliquer où vous le souhaitez. La malle est d’ailleurs plutôt jolie, et LEGO propose une petite clef qui permet de la verrouiller. On évitera par contre de la regarder depuis l’arrière : ce sont les différents meubles qui font office de « fond » une fois la malle fermée.

Toujours concernant la personnalisation, LEGO propose des instructions pour reconstituer 3 scènes « mythiques » de la saga avec la fête de bienvenue dans la Grande Salle, la Cérémonie de Répartition, et Harry dans la salle commune de Gryffondor. On pourra évidemment choisir la salle commune d’une autre maison si on le souhaite, LEGO fournissant les parures de lit correspondantes. Et on pourra laisser libre cours à son imagination pour reproduire tout autre chose. On ne dispose cependant que d’un torse de minifig par maison : la salle commune risque d’être un peu calme.

La personnalisation des scènes repose sur quelques meubles, mais également sur 4 grands drapeaux. Chacun de ces drapeaux dispose, sur une face, du blason d’une des 4 maisons, et de l’autre de quelques bougies. Ils sont clipsés sur les côtés et permettent aux différentes scènes de prendre un peu de hauteur. Certains jugeront peut-être la chose un peu simpliste – mais en l’état et vues les dimensions de l’ensemble (la malle fermée mesure 17 x 7 x 6 cm), il était sans doute difficile de faire beaucoup mieux.

Avec 603 pièces pour 59,99 €, l’ensemble peut paraître assez cher en comparaison avec les autres sets de la gamme LEGO Harry Potter. Il faut néanmoins garder à l’esprit les nombreuses pièces inédites, mais surtout les innombrables possibilités offertes par les (très) nombreux éléments de minifigs fournis dans l’inventaire – dont une bonne partie sont, pour le moment, exclusifs à cette boîte.

Pour résumer ma pensée, LEGO nous propose un bon petit set aux nombreuses possibilités, mais la malle aurait peut-être mérité d’être un peu plus grande afin d’accueillir tous les éléments fournis.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour m’avoir offert l’opportunité de tester ce set. La fourniture d’un set ne garantit en rien un test positif, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
Un set ultra jouable et aux immenses possibilités de personnalisation, mais une malle peut-être un peu petite pour accueillir tout ce que ce set nous propose.hogwarts-magical-trunk-lego-harry-potter-76399-review
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Encore un set de la gamme HP qui fait dans l’originalité. Sans être parfaite, je trouve la malle sympathique et l’ensemble très jouable et une très bonne personnalisation entre les différentes pièces/minifigs/accessoires et les nombreux autocollants facultatifs. Le prix reste cohérent, même si j’attendrai une éventuelle bonne offre pour un achat.

Pour ce que tu n’as pas identifié derrière la bibliothèque : ce sont les sabliers qui permettent de calculer les points donnés (ou retirés) pour la coupe des Quatre Maisons 🙂

CFOL

Je trouve le set assez original dans sa conception mais il ne fera sûrement pas partie de mes priorités.

Elvis

Comme furent les livres à leurs sorties, ce set est plutôt original.
Cette gamme Harry Potter a de belles surprises pour ses collectionneurs

Simicro

Ca y est tu es reparti pour une série de reviews. Je vois cette review classée en news et non en review.

Simicro

Maintenant le tag Review apparaît bien sur l’article. Mais celui-ci ne se classe toujours pas dans la rubrique.