Bonjour la communauté !

Nouvelle guest-review du côté des super-héros Marvel.
Aujourd’hui je vous propose la découverte du set 76193 The Guardians’ Ship ou Le vaisseau des Gardiens en français, le Benatar de son vrai nom.

Informations principales :

Boite et inventaire

C’est un emballage de belle facture estampillée 14+ (ce serait quand même dommage de rater toute une partie de la population cible quand même…).
Sur la face avant, le vaisseau est en plein vol spatial avec un joli fond coloré, la brochette de minifigs est bien visible en bas de carton, et Thanos se rappelle à nous dans le coin supérieur droit en version Josh Brolin.
A l’arrière, l’engin est présenté sur son socle d’exposition avec quelques vues sur l’intérieur et les accès prévus à cet effet. Thanos est toujours dans le même coin mais en version Lego cette fois-ci.

A l’intérieur, on obtient 14 sachets numérotés de 1 à 14, une notice d’instructions au format paysage et à la reliure collée, ainsi qu’une petit planche d’autocollants (11 pour être précis).

Concernant l’inventaire, il y a une liste intéressante de pièces rares notamment pour les minifigs. À consulter ici.

La construction

Sachets n°1-2-3 : Le corps principal du vaisseau

C’est parti pour la base du vaisseau avec quelques éléments Technic.
Rien de bien compliqué mais c’est du solide.

Puis on continue les élévations des parois.
On installe les poutres Technic pour les futurs ailes.
On y glisse dessous deux sous-ensembles en SNOT pour l’habillage de la carlingue.
Ça monte, ça monte, avec toujours une préparation pour du SNOT à l’intérieur comme à l’extérieur.
C’est d’ailleurs l’étape suivante, on habille la carlingue avec plusieurs sous-ensembles.

Sachets n°4-5 : L’aile gauche

Ca commence par une petite base Technic.
Puis on empile les plates.
Le designer a choisi d’intégrer des pièces de couleurs très différentes au milieu de cet assemblage, je ne sais pas si c’était bien nécessaire à moins de justifier du 14+ de la boite.
On positionne un sous-ensemble sur la tranche de l’aile.
Puis on ferme la partie supérieure avec des plates qui s’ajustent pile poil avec la tranche.
L’assemblage est très costaud.
On le positionne alors sur le vaisseau de manière plutôt originale.
On consolide l’accroche et on décore encore l’intérieur du vaisseau avec une jolie cafetière.

Sachets n°6-7 : L’aile droite

On répète à la symétrie près les étapes précédentes pour cette deuxième aile.
L’intérieur est équipé de ce côté-là d’un écran.

Sachet n°8 : Habillages et finitions des ailes et de la carlingue

On renforce la fixation des ailes et on monte les éléments en SNOT pour l’arrière.
On termine également l’avant.
C’est plein de tout petits détails de finition qui rendent vraiment bien.
On installe les grands disques transparents bleus sous les ailes que l’on bloque aussi en position légèrement sur-élevée et qui sont enrichies de deux sous-ensembles.

Sachets n°9-10-11 : Les réacteurs arrières et finitions diverses

On monte deux gros sous-ensembles en miroir et tout en SNOT, plutôt massifs et solides, avec quelques détails de finition différents.
Ils sont fixés à l’arrière via des ball joints.
On construit aussi quatre ailettes (deux grandes & deux petites) que l’on dispose de part et d’autre des réacteurs, également via ball joints.
Ces ailettes s’intègrent parfaitement dans les réacteurs en version repliées et elles peuvent être écartées pour donner de la dynamique à l’ensemble articulé.
On installe des bras limitant le déport des réacteurs.
On pose quelques pièces de finition sur les côtés.
Puis on monte un premier sous-ensemble qui vient fermer la partie arrière du toit du vaisseau et un second plus long pour la partie principale.

Sachet n°12 : Le poste de pilotage et fuselage avant

On installe le siège et les deux commandes latérales puis on passe au gros sous-ensemble qui se fixe à l’avant.
Beaucoup de snot sur toutes les faces visibles, plus une magnifique verrière tampographiée (unique à ce set pour le moment), et on obtient une belle façade de cockpit.

Sachet n°13 : La finition des ailes

On monte deux sous-ensembles totalement symétriques que l’on fixe aux ailes préalablement construites par des pins Technic.
Puis ce sont deux autres petits sous-ensembles, symétriques également, de plates que l’on accroche sous les précédentes extensions.
Et c’est fini pour le vaisseau, place au support.

Sachet n°14 : Le support de présentation

Il s’agit classiquement d’un présentoir en base Technic recouvert de tiles pour la finition.
C’est costaud évidemment et plutôt bien fait.

Les minifigs

Parlons de suite du souci de choix effectué par Lego dans la dotation des personnages.
C’est le vaisseau des gardiens de la galaxie en version « UCS » ou modèle d’exposition si l’on souhaite garder cette appellation pour une autre gamme 😉 .
On est donc en droit d’avoir l’équipe au complet des héros (en tout cas une version cohérente et/ou connue).
Ici on a le leader de l’équipe, Star-Lord, le spécialiste en armement, Rocket, la télépathe, Mantis, et le bon sidekick à la réplique bien connue, Groot.
Et là on se dit qu’il en manque…
Où sont Drax et Gamora par exemple ? 🤔
Et bien il semblerait que l’on ait droit à une version de l’équipage lors de l’évènement Infinity Saga en mode post apocalyptique.
Gamora a été sacrifiée sur Vormir et Drax fait partie de la moitié des êtres de l’univers tués lors de l’usage du gant par Thanos (désolé pour le Spoil 😅).
À cette équipe tronquée, Lego a décidé de rajouter Thor avec Strombreaker (forgée lors d’un périple avec Rocket & Groot) qui a « rejoint » l’équipe pendant cette sombre période.
Bon pourquoi pas… 😕
Et enfin on a une minifig représentant un chitauri, soldat ordinairement quelconque de l’armée de Thanos.
Alors Lego a quand même décidé d’équiper ce pauvre bougre d’une arme en brickbuilt (comme le sont celle de Rocket et la hache de Thor au passage) et… c’est tout…
Il va faire quoi ce chitauri tout seul face à cette équipe et son vaisseau ?!
Il ne sert tellement à rien dans ce set qu’il n’est même pas mis en scène sur la boite ! 🙄
Quelle erreur, mais quelle erreur de casting… 😒

Bon maintenant que j’ai exprimé ma déception, revenons aux minifigs elles-mêmes.
Star-Lord a une magnifique tenue, le torse est détaillé et les jambes sont en bi-injection, la tête est à double expression.
Rocket a également un torse très bien réalisé, une tête et une queue moulées très réussies également. Dommage pour les jambes en version courte non articulées et monochrome.
Mantis a un joli haut, une coiffure intégrant ses antennes de télépathe surmontant une tête à double expression, et des jambes monochromes.
Groot a un torse et des jambes ultra détaillés en tampographies, la tête est une pièce moulée correctement réalisée.
Thor est équipé d’une cape monotrou surplombant un joli torse peint sur les deux faces. La tête est à double expression dont celle où des éclairs sortent de ses yeux. Les jambes sont ici aussi monochromes.
Enfin donc on a un chitauri, sa tête et son torse ont de très belles tampographies, les jambes sont à l’opposée très neutres.

Conclusion

La construction est diversifiée et plaisante.
Le niveau de difficulté est correct.
La planche de stickers est acceptable compte-tenu de la taille du set.
Le support d’exposition permet de bien mettre en valeur l’engin avec tous ses appendices.

Les minifigs sont globalement réussies et beaucoup de parties sont uniques à ce set.
On regrettera le choix très discutable des personnages représentés.
L’équipe sélectionné arrive tant bien que mal à prendre place à bord (le chitauri a évidemment « disparu »).

Le prix est somme toute correct également, et le set est actuellement trouvable avec plus de 20% de remise (fdp inclus) chez nos voisins allemands de la plateforme Amazon.
Bref ce Benatar est une bel objet d’exposition mais peut également être jouable de par sa solidité (même si ce n’est clairement pas son objectif).

Pour le plaisir je vous mets une photo comparative avec le combo 76102+76107.
Cette combinaison fait près de 900 pièces (avec une petite construction de forge pour la hache de Thor que je n’ai pas mise sur la photo), le vaisseau est composée de deux engins et on a 6 minifigs (Groot, Rocket, Thor, Iron-Man, Gamora & Star-Lord) + la macrofig de Thanos, le tout pour un prix Lego Shop de l’époque de 110€.
Et bien, ce jouet ne démérite pas à côté du modèle d’exposition. Certes les finitions et aménagements sont plus sommaires, mais le choix des minifigs d’alors et la jouabilité en font une combinaison de sets intéressante.
Malheureusement, si vous recherchez ces boites de 2018, leurs prix ont bien enflé depuis…

Pour être totalement transparent, ce set est issu de ma collection personnelle, j’espère donc avoir été le plus honnête possible dans ma critique.

J’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou encore chez Amazon ou à la Fnac. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Bonne affaire
Cette version d’exposition du Benatar, mythique vaisseau des gardiens de la galaxie, est une belle réussite en terme de design. Le choix des minifigs manque de cohérence par contre (d’où la note qui se voit sanctionnée d’un point). Dommage, il y avait de quoi faire un set particulièrement abouti.guest-review-76193-the-guardians-ship-lego-marvel
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
CFOL

Merci pour cette review très complète (que ce soit côté rédaction ou photos) et aussi pour la comparaison avec le set de 2018. Cette nouvelle version du Benatar est imposante !
(Désolé pour le commentaire tardif.)

Elvis

Il n’est jamais trop tard 😉

Tonio_sport

Merci pour ta critique. J ai passé aussi un bon moment à le construire. Un très bon rapport qualité prix. Le pb, c est que sur son présentoir (comme un peu avec les vaisseaux sw), il prend de la place et j ai bien du mal à le caser à la maison.

Elvis

Avec plaisir !

Le Tonyz

Merci pour ta review de ce joli vaisseau ! C’est intéressant d’avoir la comparaison avec le combo 76102-76107 qui ne démérite pas à côté !

Elvis

Avec plaisir !

Thomas Lego

Merci pour cette Guest-review Elvis !

Revue bien détaillée et bien écrite !
Ce vaisseau possède un beau design. Pour la cohérence des figurines dommage ! Personnellement, je ne connais pas les films, mais ce vaisseau est bien.

Elvis

Avec plaisir !

Cuzion

Merci pour cette review.
Le vaisseau est une belle réussite et il mérite bien son titre de modèle d’exposition.
Je trouve comme toi que la dotation en minifigs est (pour ne pas dire ratée) étrange …
Pour la cohérence avec les films, je me suis arrêté à Ultron donc je vais en rester là. Je note pour le spoil 😉 (bah, c’est pas le premier que je lis / vois et ça ne sera pas le dernier, il faut que je rattrape mon retard cinématographique ^^’)

Elvis

Avec plaisir
Tu as un peu de retard en effet dans le MCU 😉

Simicro

Merci pour cette review Elvis. Bien costaudes les ailes comme tu le fais très justement remarquer. Et pas mal la bi-chromie gris-orange.

Elvis

Avec plaisir
C’est bien sur ce genre de détails que l’on retrouve le plaisir de montage et le côté sophistiqué de la maquette d’exposition

Weevy

Merci beaucoup pour cette revue très détaillée.
La comparaison avec le set de 2018 est très intéressante et me conforte dans le fait que le play set n’est pas du tout ridicule et convient mieux à mes attentes.
Je te rejoins sur l’assortiment de figurine très incomplet. Mais c’est le jeu sinon on repasserait pas à la caisse pour compléter nos équipes de personnages 😁
J’attends avec beaucoup d’espoir un Milano à la même échelle !

Elvis

Avec plaisir
Je m’attendais d’ailleurs à une plus grande différence de taille entre les deux sets.
Concernant les minifigs, c’est surtout le chitauri qui n’a clairement rien à faire là

Julien

Merci pour cette revue objective avec ce qu’il faut d’images et de commentaires bien dosés, ni trop longs à lire ni trop restreints c’est agréable.
Ce set me plaît bien, avec une construction aboutie. Peut-on se passer des stickers ou pas ?
Je vais peut-être me laisser tenter.
Merci.

Elvis

Avec plaisir
Concernant les stickers, vu leur faible nombre et leurs petites tailles, on pourrait imaginer monter le set sans les appliquer