Bonjour à toute la communauté,

Aujourd’hui je vous invite à vivre une aventure avec des requins, un trésor, un squelette, un pilote et une mécano. Je vous propose de parcourir avec moi le set LEGO City 60342 The Shark Attack Stunt Challenge ou Le défi de cascade : l’attaque des requins en français.

Informations principales :

  • numéro de set : 60342
  • année de sortie : 2022
  • nombre de pièces : 122
  • prix sur le [email protected] : 19,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 36
  • temps de construction : 15 à 20 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Pour un set d’une vingtaine d’euros, j’ai été surpris par la taille de la boîte. Celle-ci se présente verticalement avec en haut à gauche, classiquement, les logos de LEGO et de la gamme City. Pour ajouter un côté « cascade motorisée cool », le numéro du set et l’âge préconisé (5+) sont légèrement penchés et au devant de tâches d’huile pour montrer la coolitude du set. En plein centre, le set est mis en action au milieu d’une arène ressemblant à celles des spectacles de Monster Truck. L’illustration est parsemée de beaucoup d’effets pour montrer que tout ça peut être mis en mouvement. Enfin, la partie qui me surprend le plus, en bas à droite, le Stuntz est fièrement affiché mais semble perdu au-dessus d’une zone orange bien vide. 

L’arrière de la boîte toujours en présentation portrait, présente toujours l’action possible et zoome sur le système de friction de la moto et les deux minifigs sont mises en scène autour de la moto. On sent quand même qu’il n’y a pas l’air d’y avoir énormément de possibilité de mise en scène. 

A l’ouverture, ce sont deux sachets numérotés, un livret sur fond blanc et quatre barres en vrac qui nous attendent. Aucun autocollant à l’horizon, ce qui est une bonne nouvelle selon mes critères. 

La construction

Le premier sachet est particulièrement léger et pour cause, on ne construira que les accessoires autours de la structure avec celui-ci. Les deux minifigs sont obtenues de suite ainsi que le squelette et je me dis qu’au moins les minifigs auraient pu être séparées pour garder une sorte de suspens. Je vais avoir du mal à vous faire saliver mais il n’y a rien de passionnant ici. Nous commençons par les six tonneaux, puis les deux requins et le trésor. Le tout sur trois étapes de construction.

Vous noterez que les requins n’ont pas d’yeux. Si vous espériez les récupérer pour un diorama maritime, c’est râpé à moins de se dire qu’ils sont aveugles. 

Le sachet se termine sur deux doubles pages pour monter la moto. Un pneu sur jante, celle-ci s’accroche sur la fourche. La carrosserie se clipe par dessus avec pour ici une hélice en plus et la moto se termine avec le guidon. Sur la seconde double page, il est montré que la minifigurine du pilote va à merveille sur la moto et qu’il faut la « charger » trois fois avant de la lancer. 

La barre de progression en bas du livret nous indique qu’un bon quart du set est construit quand nous attaquons le deuxième et dernier sachet. 

En toute logique, nous commençons par la base et un pied de pilier. Cette base sert de tremplin et l’angle est donné grâce à deux grosses pièces bien oranges.

L’assemblage se poursuit par la symétrie de la plaque et nous finissons avec un beau rectangle orange avec des bouts noirs. Tout ça est bien sûr monté très rapidement car à coup de grosses pièces. La hauteur est vite gagnée à l’aide de quatre poteaux creux qui permettent un effet « scène » qui peut rappeler les spectacles de cascades itinérants. 

Comme vous vous en doutez, il n’y a pas eu de folies constructives et ce ne sont pas les étapes suivantes qui révolutionneront notre expérience. En effet, il s’agira de structurer le haut des pylônes puis de les relier ensemble. 

Au centre des poutres, nous plaçons le support pour la roue aux requins et ça sera sûrement la partie la plus fun de la construction, un petit sous système permet de créer le support aux requins. 

Attention dernière ligne droite de la construction. Des barres de gouvernail viennent décorer le sous ensemble puis deux pylônes noirs y sont fixés avec à leurs extrémités les deux requins et … c’est fini pour la construction. 

Les minifigs

Alors oui, pour faire des cascades, il nous faut bien un cascadeur et pour réparer ses bêtises une mécano. Même si vous le voyez dans les photos ci-dessous, le squelette n’est pas à proprement parler une minifig mais il peut apparaître comme un personnage de votre histoire ou un simple élément de décor.

Ici LEGO va au plus simple en ne proposant donc que deux minifigs, aux jambes unies et aux visages avec une seule expression. Notre mécano est joliment habillée d’une salopette avec quelques outils dépassants, la tampographie est réussie quant au cascadeur, il porte une veste cuir ouverte sur une marinière rouge et blanche et porte le foulard. Là aussi, la tampographie est propre et bien exécutée. 

L’arrière de la veste est à mon avis la partie la plus intéressante avec une belle tête de requin par devant les nuages. L’arrière de la salopette est résumée au plus simple.

Verdict

Pour 20€, il ne faut pas s’attendre à des miracles mais la taille de la boîte peut laisser supposer que le miracle est accessible. Pas vraiment. Alors oui, nous obtenons une construction qui prend de la hauteur, pleine de couleurs et une moto à friction qui joue au chamboule tout mais mon oeil d’adulte me fait dire que le marketing LEGO est très bon pour vendre ce genre de set. 

Je pense que les plus jeunes seront contents de pouvoir jouer rapidement avec et s’amuseront à envoyer la moto à travers la roue aux requins et les tonneaux mais que sorti de cette cascade, le set ne propose pas beaucoup plus. La mécano n’est équipée que de sa boîte rouge sans aucun outil à l’horizon pour occuper ses mains. Quant au cascadeur, je trouve ce mélange pirate, motard et pilote plutôt étrange. Il a un sac à dos, un casque d’aviation, une casquette, une carte au trésor mais ne fait que passer à travers la roue aux requins. 

Je dois aussi reconnaître que faire tourner la moto m’a amusé deux minutes et qu’après elle a juste servi pour savoir jusqu’où elle pouvait aller dans le salon. Je dois être trop vieux pour ce type de set. J’avais fait mon choix pour me rapprocher de l’univers pirate mais force est de reconnaître que deux feuilles de palmier, deux requins aveugles et un trésor ne suffisent pas à me faire rentrer dans cet univers, ce qui, je le reconnais,  n’est pas le but de ce set non plus.

Quoiqu’il en soit, l’âge préconisé est 5+ et donc pour un jeune enfant, il aura de quoi monter un set qui a belle allure de par sa hauteur, ses mouvements et ses accessoires. Le tout est en plus vendu à un prix correct (c’est-à-dire, accessible avec son argent de poche) et il sera fortement probable de trouver ce set à prix réduit chez les revendeurs habituels dans quelques temps.

Merci de m’avoir lu, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous ne le trouverez que sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à Méphisto de m’avoir proposé de faire cette review et à LEGO pour la fourniture du set. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
guest-review-60342-the-shark-attack-stunt-challenge-lego-cityL’expérience de construction n’est pas vraiment au rendez-vous et la jouabilité un peu répétitive mais je suppose que pour le jeune public, faire tourner des requins en lançant une moto au travers et percutant un chamboule tout doit être appréciable.
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Thomas Lego

Merci pour cette guest-review très détaillée Cuzion.
Ce set est sympa, mais ne m’emballe pas plus que ça ! La figurine est vraiment intéressante. Pour les enfants, ce set reste sans doute intéressant pour s’amuser.

Le Tonyz

Merci pour ta review ! Ce set Stuntz offre un petit décor assez minimaliste avec ses quelques éléments sur le thème des pirates. Ca reste suffisant pour le jeu, mais un poil cher avec quelques gros élements qui montent la note. J’aime bien le torse du pilote.

Cuzion

Les minifigs sont réussies sans être exceptionnelles. Il n’y a vraiment que le pilote qui est mis en avant par rapport à la mécano. Il manque quand-même quelques éléments de décor pour justifier le prix de base.

Elvis

Merci pour cette review très détaillée de ce set d’entrée de gamme ou de découverte (c’est comme on veut) de la série Stuntz City.
La construction est vraiment minimaliste et le prix est élevé (et c’est le même défaut dans toute la gamme)

Cuzion

Le prix est bien son défaut par rapport à ce qu’il apporte. Après, LEGO doit jouer sur le fait qu’un peu de « fonctionnalité » est là.
Reste que ce genre de set est déjà un beau cadeau pour un enfant.

Kiltoli (Derrick de la Brick)

Bien pour un enfant
Pour adulte, il manquerait une figurine plus collector ou quelques pièces pirate en rab

Cuzion

C’est exactement ça. On est typiquement sur un set où le manque de décor ou la non-présence d’un autre véhicule ne peut pas le faire acheter que par un public adulte.

Last edited 1 mois il y a by Cuzion