Bonjour à toute la communauté,

Méphisto m’a offert la chance de pouvoir faire ma première guest-review et j’espère que celle-ci sera à la hauteur et vous plaira.

Je vais donc vous présenter le petit set LEGO City « L’équipe de course tout terrain » datant de 2017 et qui n’est (hélas) plus disponible sur la boutique officielle. J’ai pu me le procurer dans une grande enseigne avec une légère promotion mais même au prix officiel, un pick-up et deux quads m’auraient convaincu de l’acheter.

Informations principales :

  • numéro de set : 60148
  • année de sortie : 2017
  • nombre de pièces : 239
  • prix sur le [email protected] : 19,99 €
  • nombre d’étapes de construction :11 pour les quads, 62 pour le pick-up, 19 pour la remorque
  • temps de construction : 25 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Nous nous trouvons devant une boîte City tout à fait classique. Sur la partie haute, le code couleur bleu est présent, le gros logo LEGO City et trois minifigs représentant les différents univers « jeux » de LEGO, à savoir pour ici : travail, course et chantier. En plein centre une mise en scène du set avec un effet de vitesse pour le quad nous promet quelques moments d’action dans nos aventures.

Sur un fond mélangeant des gratte-ciels lointains, nous voyons donc le set en question dans un univers plus orienté terre et nature, le pick-up agrémenté des accessoires sportifs relatifs à ce genre de véhicule, le quad jaune et le bidon d’huile ou d’essence sur la remorque, la minifig féminine sourire en coin, répare un pneu et la minifig masculine qui nous gratifie d’un bond depuis la butte par-dessus la remorque … rien de dangereux dans tout ça.

Quant à la face arrière, elle nous propose quelques mises en situation du set avec le transport, la montée/descente des quads et une sortie nature, tout ça sous le regard d’une minifig dessinée en haut qui nous fait un grand « hey ! » en déballant ses sachets.

Comme souvent pour ces boîtes City, deux solutions de déballage s’offrent à vous, avec les doigts en suivant les zones indiquées par LEGO ou avec un cutter (et un sèche-cheveux pour les plus maniaques/bricoleurs d’entre vous). Le set est réparti en 3 sachets avec un sous-sachet dans chaque, une petite planche d’autocollants (6) et deux livrets qui laissent envisager une construction à plusieurs en parallèle.

J’aimerais revenir vite fait sur cette idée de la construction en parallèle. L’idée est clairement bonne mais là, quand on voit les deux livrets, on sent qu’il y a une arnaque dans la construction. Le premier livret concerne les deux petits (l’adjectif est important) quads et le second le pick-up et la remorque. C’est un peu disproportionné et je comprendrais parfaitement une guéguerre pour faire absolument le second plutôt que le premier entre deux petits loulous.

Enfin bon, je n’ai pas eu ce souci puisque je l’ai construit seul. Passons donc à l’assemblage de tout ce petit monde.

La construction

Les deux quads

Commençons simple mais commençons bien, tout d’abord c’est l’échauffement avec le bidon aux couleurs traditionnelles d’Octan. Il n’y a pas vraiment à tourner autours du pot, grosse brique ronde, les rondes colorées, un pistolet et l’objet est fait. Simple et ressemblant.

Nous attaquons donc le premier quad (le jaune), règle classique pour tout véhicule, le châssis en premier. Nous voyons bien que le quad sera petit puisqu’il fera 2 tenons de large (hors garde boue) pour 6 de long mais il faudra bien qu’il rentre dans la benne du pick-up et sur la remorque donc rien de choquant. Le premier autocollant apparaît dès l’étape 9 pour indiquer le numéro dessus. Un feu stop, pas de selle, le guidon et les quatre roues et le tour est joué. Là aussi finalement c’est petit mais efficace, il a une belle allure. Rebelote, même montage pour le quad rouge sans aucune surprise.

Sur ce point, monter deux véhicules identiques, là nous pouvions espérer un montage en parallèle. Soit avec un x2 sur les étapes communes (économisant ainsi quelques feuilles de papier), soit sur les pages paires le quad jaune et les impaires, le quad rouge. Ainsi nous pouvons profiter d’une expérience de montage vraiment ensemble.

Le pick-up

Il est réparti sur les sachets 2 et 3 (le troisième contenant aussi de quoi faire la remorque). Là aussi rien de révolutionnaire mais un assemblage clair et intuitif. Comme prévu, le châssis sera notre point de départ et l’on se rend compte que l’engin ne sera pas ridicule : 6 tenons de large pour 17 de long à la fin.

La suite se fera avec un empilage de pièces pour consolider et monter la carrosserie. Quelques pièces de couleur égaient l’inventaire mais ne seront plus visible une fois l’engin monter. C’est une fois arrivé à poser les SNOT beiges que je me suis aperçu que c’était l’avant et non la benne qui était présentée en premier sur le livret. La benne se complète avec deux arches pour un passage de roues qui s’annonce conséquent. On pose ensuite de longues et fines briques blanches permettant de tracer la ligne claire tout au long du véhicule. S’en suit le premier autocollant pour le pick-up. Là un premier (léger) défaut apparaît pour moi. Le flanc comprend donc cette ligne blanche, il faut parfaitement aligner l’autocollant sur l’engin pour avoir une continuité mais l’autocollant n’a pas la même largeur de ligne que les briques. Il y a donc du gris en haut. Ça n’est pas catastrophique mais ça se voit au montage (après dans le jeu, moins).

La suite se fera avec le début de la cabine et l’autre flanc avec le même autocollant et donc la même remarque de continuité de ligne. Nous plaçons à l’avant les passages de roues et comme la plupart des véhicules City, le volant central laissant entrevoir que sur les deux minifigs une seule pourra loger dans la cabine. L’autre prendra le bus, les quads n’étant pas immatriculés pour repartir par la route.

Nous passons ensuite au premier sous-ensemble avec la calandre. Elle va être « massive » 6 tenons de large pour 3 de haut mais après tout c’est un pick-up ! Deux feux de haut de chaque côté, le pare-choc avec l’unique plaque d’immatriculation à coller. D’ailleurs, c’est bien le seul véhicule que je connaisse qui soit immatriculé à l’avant et pas à l’arrière (ni la remorque), en général, sur un véhicule réel, s’il n’y a qu’une plaque, elle est derrière. Nous finissons la calandre avec la grille de radiateur et nous fixons le tout sur l’ensemble principal. Une dernière rangée de briques blanches et nous passons au troisième sachet.

Mise en place du « crochet » d’attelage, finition de la benne avec des SNOT noires et nous poursuivons cette ligne noire jusqu’à la cabine. Arrive enfin les pare-brises teintés gris, les rétroviseurs et un petit sous-ensemble pour l’arche arrière. Le toit est composé d’une pièce identique à celle du capot sur lequel nous rajoutons la rampe de phares. Mauvaise surprise, le point d’injection est bien visible au centre des ronds jaune transparent alors que la boite n’en a aucune trace. L’autocollant SPORT ajouté, le toit est légèrement avancé pour donner un effet casquette qui donne un effet sportif au véhicule des plus réussi. Enfin, le capot avec le dernier et plus gros autocollant du set est posé et nous montons les roues. L’assemblage se termine avec les deux (micros) rampes d’accès.

La remorque

Elle est rapide à monter et il n’y a pas vraiment de quoi s’étaler. Même largeur que le pick-up (6 tenons) et un peu plus petite (12 tenons sans compter la fourche). Le châssis est monté avec les essieux et les feux stop, le tout recouvert d’une plaque de 8*6. Nous plaçons le guide pour centrer le quad, les blocs roues. Nous finissons par la (encore micro) rampe, les roues de la remorque et une roue de secours pour les quads. Voilà, nous relions le tout et en avant pour une virée motorisée dans la nature.

Les minifigs

Elles sont au nombre de deux, pour deux quads, logique. Nous avons donc une femme et un homme. Les deux ont des visages avec une seule expression, peut être que pour la femme, une seconde aurait été envisageable grâce à ses longs cheveux qui cacheraient l’arrière quand elle n’a pas son casque. La tampographie des torses est bien réalisée, le sweat à capuche ouvert a des traits fins et le gris ne semble pas souffrir du sombre du t-shirt. Le blouson teddy avec un numéro derrière est du plus bel effet avec un vrai blanc et un rouge net. Les deux paires de jambes sont unies cependant.

Verdict

Pour une vingtaine d’euros nous avons le droit à trois véhicules, une remorque et deux minifigs et je trouve que ça les vaut. Les deux quads sont là pour agrémenter l’aventure mais le pick-up est du plus bel effet et les minifigs sans être exceptionnelles font le boulot.

Après j’ai essayé deux ou trois mises en scène dont la montée des quads dans la benne ou sur la remorque comme montrer en exemple sur la boîte. Et bien, sur un sol lisse, ça ne tient pas en place, les roues étant sur des SNOT, pas moyen de les caler mais c’est anecdotique puisque ce genre de set n’est pas destiné à l’exposition. Si nous essayons de le voir toujours d’un point de vue adulte, la position sur les quads n’est pas claire, assis, debout … dans les tous les cas, ça ne fait pas naturel. Enfin pour revenir sur ces rampes, l’angle d’attaque est violent pour la benne et si jamais le quad arrive à monter, avec un grand coup de gaz, il finirait dans la cabine. Tout ça c’est pour chipoter.

Maintenant prenons cela du point de vue jeux (avec des yeux d’enfants ou d’adulte joueur). J’ai rencontré une perte intempestive de la roue de secours sur la remorque lors des déplacements (soit portés, soit en roulant un peu vite) et je trouve dommage que l’on ne puisse pas loger tout le monde dans le pick-up, comme dit plus haut, une des deux minifigs doit prendre le bus pour suivre le transport. Passons tout ça, les quads sont solides ainsi que le pick up et le tout résiste bien aux aventures auxquelles ils seront conviés.

Le set est encore disponible sur quelques sites marchands mais plus cher que sur le shop à l’époque. Si vous le trouvez en occasion, il vaut le coup.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle en ligne, à cette adresse (malheureusement épuisé) ou encore chez les revendeurs tiers à un prix prohibitif (Amazon & FNAC). N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

RÉSULTATS
Design
Jouabilité
Expérience de construction
Minifigs
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mephisto

Avec beaucoup de retard, même si j’ai déjà pu te le dire via d’autres canaux : merci Cuzion pour cette review, joli boulot ! (et croyez-moi, ça n’a pas été de tout repos :P)

Mephisto

C’était un plaisir 😉

Le Tonyz

Bravo pour cette première review Cuzion ! Bien écrite et belles photos.

Ce set est bien sympa, le pick-up en impose. Dommage pour cette roue de secours peu fixé qui peut facilement se perdre en jouant.
Avec très souvent une unique place dans les véhicules City, je me choque pas de ne pas savoir ou mettre la deuxième minifig. J’ai des sets semblables de transports de moto (les 4433 et 60084), le deuxième est toujours accroché à la remorque ou sur une moto. Ils aiment vivre dangeureusement 😛

Weevy

Merci beaucoup pour cette review ! ça fait plaisir de voir des sets qui ne sont pas les dernières nouveautés. Et celui-là je le connais bien car je l’ai monté et démonté plusieurs fois avec mon fils 🙂 Effectivement, la roue de secours pourrait être mieux fixée à tel point que je me suis demandé si je ne m’étais pas trompé de pièce… Je n’avais pas réalisé que le transport des deux personnages n’était pas optimal : pour nous, l’un deux voyage sur le quad rangé dans la benne mais ce n’est surement pas le top de la sécurité. En… Lire la suite »

Elvis

Merci pour cette review détaillée et très agréable à lire.
Je commençais à peine la gamme City en 2017 et je suis donc passé à côté de ce set.
Et c’est bien dommage à la lecture de l’article 😉
Le 8 tenons de la dernière vague de Speed Champions efface bien ce défaut d’emplacement pour les minifigs. La gamme City suivra-t-elle la même idée ? C’est loin d’être gagné selon l’interview qu’a obtenu Mephisto lors des RFLM days…

Mephisto

En effet 😉 je ne pense pas que cela viendra un jour du côté de la gamme LEGO City, la finalité n’étant clairement pas la même !