En règle générale, une boîte LEGO offre une construction principale, éventuellement complétée par une ou plusieurs constructions auxiliaires de tailles plus réduites. Par exemple, le set 60204 de la gamme LEGO City propose d’assembler un hôpital, une ambulance et un hélicoptère. Une fois le bâtiment et les véhicules montés, ils peuvent alors remplir leur fonction : le jeu ou l’exposition. Dans un cas comme dans l’autre, les constructions ne changent pas.

Trois vies

Si les modèles sont démontés, les briques récupérées pourront servir dans de nouvelles créations, mais avec d’autres pièces non issues du set d’origine. Est-il possible de donner de nouvelles vies à un set en ré-utilisant uniquement les pièces fournies d’origine ? Oui, et les esprits créatifs de la communauté inventeront des constructions dites «alternatives ». C’est peut-être ce qui a inspiré les gens du marketing de LEGO pour le 3-en-1. Car le concept est fort séduisant : dans une même boîte, pour un « même » prix, toutes les pièces et notices sont fournies pour construire trois modèles différents (mais pas simultanément).

Un des tout premiers Creator 3-en-1 : le camion du set 4955 datant de 2006

C’est ainsi que depuis 2006, LEGO propose les Creator 3-en-1. Actuellement, 24 sets sont en rayon sur la boutique en ligne LEGO. A titre de comparaison, la gamme City comporte 64 références. Les boîtes permettent de reproduire des bâtiments, véhicules, dinosaures… Les prix, et donc les tailles des modèles, ont été étudiés pour toutes les bourses : 9,99 € (une centaine de pièces), 10 à 20 € (environ 200 pièces),… jusque 85 € pour la dernière nouveauté « Les montagnes russes des pirates » avec presque 1 000 pièces.

Points forts

La première force des Creator 3-en-1 vient de leur nom : sur les étagères en magasin, au premier coup d’œil sur une boîte de la gamme, on comprend immédiatement la finalité. En deux mots et deux chiffres, tout est dit, sans entourloupe. C’est bien trois modèles que l’on pourra construire. Ceux qui souhaitent renouveler l’expérience de construction n’auront donc pas besoin de faire des recherches sur la Toile pour trouver des « alternative builds ».

La variété des sujets est au rendez-vous. Pour prendre l’exemple des véhicules, LEGO propose une navette spatiale, un avion, un hélicoptère, une voiture de course, un tout-terrain, etc. A la différence des Creator Expert, l’autre sous-thème de la gamme, les 3-en-1 font appel à des techniques de construction standards, accessibles à tous. Un autre bon point.

Sur la plupart des sujets, les concepteurs LEGO réusissent à nous surprendre en offrant des formes totalement différentes sur les 2e et 3e modèles. Ainsi, du set 31058 sortiront un tyrannosaure,  un tricératops et un ptérodactyle, trois animaux préhistoriques de nature et de taille très dissemblables. Le camping-car du set 31052 pourra quant à lui être transformé en maison d’été ou en yacht. Chapeau-bas aux designers !

Le T. Rex très réussi du set 31058

Reste à savoir si, pour un set donné, les trois modèles se valent. Il en va des LEGO comme des productions du 7e Art. Si un film (ici le modèle principal à l’affiche sur la face avant de la boîte) rencontre le succès, et qu’une suite est donnée, la question se pose tout naturellement : est-ce que les opus suivants (les deux autres modèles de la boîte) seront à la hauteur du premier ? Et là, force est de reconnaître que dans l’ensemble, LEGO s’en sort bien, voire très bien.

In fine, les Creator 3-en-1 n’ont pas vraiment de point faible. Tout au plus peuvent-ils vous mettre face à un choix cornélien : si les trois modèles plaisent, lequel choisir pour exposer ?

Pour les débutants et les créatifs en puissance

Du choix, trois modèles dans chaque set, des prix abordables, des techniques de construction simples : tous les ingrédients semblent réunis pour faire des Creator 3-en-1 une gamme toute indiquée pour les personnes désireuses de se mettre aux LEGO.

Une construction alternative à partir du set 31058 “Le dinosaure féroce”

On construit un, puis deux, puis trois modèles. Et on y prend goût. Pourquoi LEGO ne propose-t-il pas un 4e ? Comme ça ne vient pas, on en arrive à se demander : quel 4e modèle puis-je créer ? Et c’est parti… Chemin faisant, on réalise alors le pourquoi du nom de la gamme : Creator.

1 COMMENTAIRE

  1. Si ce type d’article de présentation et d’analyse de gamme LEGO vous intéresse, n’hésitez pas à laisser un commentaire. D’avance merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.