Forum

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

Creator Expert 10247 La grande roue

Bonjour toute la petite communauté Brickonaute,

Le confinement étant de mise, les constructions avancent plus vite que prévu et c’est pourquoi je vais ici vous parler du set Creator Expert 10247 La Grande Roue.

2464 pièces réparties en 4 paquets de sachets, 10 minifigurines, un seul livret et ô bonheur, aucun sticker ! On est donc parti pour construire cette « majestueuse grande roue », ce « merveilleux modèle […] a une élégance emblématique », ce n’est pas moi qui le dis mais Lego.

Boite prometteuse, de la couleur, de la grandeur (photo prise par-dessous, ça aide) et un fond flou qui suppose une sacrée fête foraine. D’ailleurs, je trouve ce fond abusé, ça pourrait laisser supposer qu’une construction de chaises volantes existe et que les montagnes russes ont un looping (ok, ça s’appellerait donc un grand huit).

Comme on peut s’y attendre, la première étape sera la construction de la base verte et les supports bas de la grande roue.

Rien de bien exaltant dans tout ça, les techniques pour les bases vertes et les premiers éléments de décors sont connues. Ce qui se montre un peu plus sympa reste le Technic. Ici quelques engrenages qui permettront de faire tourner la roue et de monter ou descendre les plaques de retenues des nacelles pour permettent aux minifigs de prendre place dedans. En parlant de minifigs, on en obtient déjà trois à cette étape, l’opérateur de la grande roue, une adulte et une petite au ballon rouge (amateur de « Ca », appréciez).

L’avantage de ces mélanges entre pièces traditionnelles et technic est que je peux jongler entre les étapes avec la petite pour savoir qui fait quoi. En plus, les trois premières minifigs permettent de commencer une histoire.

Jusque-là (ok, j’en suis au début), la répétitivité a été esquivée avec brio. Bon, on sent que l’objet est bien symétrique et qu’elle va arriver au galop.

Alors oui, la suite de toutes les étapes sera majoritairement répétitive mais honnêtement, en achetant ce set je savais à quoi m’attendre et je n’ai donc aucune vraie raison de m’en plaindre.

La construction prend de la hauteur à partir d’ici avec la mise en place des deux supports de la grande roue. Ils sont parfaitement symétriques mais se montent assez vite.

Au sol, quelques nouveautés pour la décoration, la guérite de l’opérateur, principalement blanche avec des soupçons de couleurs, un banc bien jaune et un petit stand de glaces. Un peu de fleurs par-ci par-là et deux arbres qui sont assez denses pour ne pas paraître malades.

On obtient cette fois la marchande de glaces, une petite fille qui balade son argent à la vue de tout le monde, un petit garçon bien heureux d’avoir sa glace et une autre adulte pour surveiller tout ce petit monde.

 

Troisième partie de la construction. On met de côté toute ce qui a été fait pour l’instant et on se concentre sur la roue en elle-même, enfin les deux parties qui feront la roue. Ici, c’est principalement de la construction à base de pièces Technic et c’est ici que j’ai donc logiquement plus eu aucune assistance … Pas de minifig de ces sachets 3 et tout ce qui a été construit jusque-là est donc disponible pour établir une bonne base d’histoire en attendant la suite.

Je parlais précédemment de répétition et de symétrie, on plonge en plein dedans en faisant deux fois la quinzaine d’étapes qui permettent de créer les roues.

Une fois les deux roues faites indépendamment, assemblage et mise en place. Un peu pénible pour une petite de 10 ans mais faisable et puis on est sur une base de 16+ selon Lego.

 

Dernière étape et dernières minifigs, un papi bien sapé (trop bien pour une fête foraine … ou alors c’est le patron), un beau gosse fan de cool attitude avec chemise de surfeur et un dernier môme au bretzel.

Là, c’est l’apogée de la répétition, 12 nacelles aux couleurs des Télétubbies, parfait pour illustrer le travail à la chaîne auprès de la petite.

Sur base carrée, les nacelles reçoivent les supports latéraux et les mâts d’accroche.

S’en suit les côtés et les portes aux différentes couleurs, on met le support qui comblera l’entraxe entre les deux parties de la roue, et le chapeau champignon

Et voilà, tout est monté, la hauteur est au rendez-vous, la couleur (un peu effet macédoine de légumes) est aussi là et le lot de minifigurines est suffisant pour commencer à jouer.

En parlant d’elles, je les trouve correctes, pas forcément transcendantes mais elles font le job et la tampographie est bien réalisée.

Petit bonus, ajout du moteur et de la boite à piles et zou, ça tourne tout seul. Ce que je reprocherai toujours est le bruit que fait le moteur car je trouve que le son rend le tout un peu cheap mais bon, ça n’est pas très grave. Je me suis aussi imaginé dans la grande roue quand elle tourne et je pense que proportionnellement, elle va très vite.

En tout cas, elle se monte très bien malgré la répétitivité inévitable. Elle rejoint donc (le temps de trouver de la place ailleurs …) ma première construction de fête foraine et complète parfaitement ce pseudo-diorama recroquevillé dans un coin du salon.

Merci de m’avoir lu et j’espère à une prochaine review.

Très joli tout ça !

En effet, le principal "problème" de ces jolis sets est de leur trouver une place digne de ce nom. J'ai personnellement un beau paquet de manèges encore en boîte, qui attendront certainement un prochain déménagement 😉

Merci pour ta mini-review, et ces belles photos !

Merci pour la review.

J'aime beaucoup comme tu nous racontes ton expérience à la manière d'une "histoire".

On s'imagine bien le cheminement de la construction.

Ah... si j'avais la place d'enfin monter ce set...

Merci à vous deux pour vos messages et votre lecture,

pour la place, ça y est c'est la galère. Pour loger la grande roue, j'ai mis une lampe au sol (le fil électrique qui se balade en bas de la dernière photo).

Maintenant je vais avoir plus de temps pour trier et vider mon grenier afin de le préparer à devenir une pièce à "jouets". Ca va occuper les journées à venir.